Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

RASSEMBLEMENT MARDI 09/06/2015 à 18h30 DEVANT LE METRO BELLEVILLE. PARIS

dimanche 7 juin 2015, par LE CRI ROUGE

Urgence Tunisie : le peuple continue à s’immoler dans l’indifférence totale et complice
des médias officiels !
L’actualité vient une fois de plus souligner l’horreur de la situation que subissent les masses populaires en Tunisie puisque le 02 juin 2015, dix diplômés chômeurs se sont immolés à MANZEL-BOUZAIEN, dans la région de SIDI BOUZID pour imposer leur droit élémentaire au travail – et ce après une très longue grève de la faim et à la suite de plusieurs mises en garde adressées au gouvernement qui sont toutes restées lettre morte.

Le peuple Tunisien n’a jamais cessé de résister et de se battre pour imposer ses droits et faire face à l’exploitation et à la répression, en utilisant toutes les formes de luttes en son pouvoir telles que des occupations, des grèves de la faim, des grèves des travailleurs sectorielles locales ou régionales et ce malgré la trahison des directions bureaucratiques des syndicats. Les luttes héroïques des travailleurs des villages de MDHILLA, d’OUM LARAIES, et d’EL FAOUAR et des villes de MEKNASSI, de GABES… et de toute la région minière en témoignent comme celles aussi des travailleurs de la société MISFAT à JDAYDA, et sans oublier les luttes des diplômés chômeurs et celles des familles des martyrs et des blessés, tombées aujourd’hui dans les oubliettes.

Gouvernement après gouvernement, tous ont essayé, depuis des décennies, de duper les masses populaires avec leurs pseudos programmes de développement économique et leurs grandes promesses soporifiques qui n’ont engendrés qu’une croissance de l’exploitation, de la domination, de l’oppression et de l’appauvrissement des masses populaires ! Parmi les dernières supercheries, on peut mentionner le slogan fallacieux de MARZOUKI – soutenu par LA NAHDA - « où est le pétrole » ? qu’il n’a de cesse de proclamer pour aveugler les masses, les détourner de leur véritable combat et distiller un régionalisme étroit visant à diviser les masses pour monter les uns contre les autres. Or, la nationalisation de la richesse est une revendication populaire : ni la réaction libérale ni la réaction rétrograde ne peuvent la garantir puisque seul un pouvoir national démocratique populaire peut la réaliser et la défendre.

Mais, notre peuple n’est pas crédule et n’a pas l’habitude de se laisser duper par la langue de bois des parlementaires et de l’ « opposition » fantoche puisque pour lui, cette parole n’est que celle des dominants. Il ne tombe pas non plus dans le piège des élections ni dans celui des feuilles de route des « négociations » mensongères entre les cinq composantes – la direction bureaucratique syndicale corrompue, les représentants du patronat, les partis de l’opposition, le gouvernement et la soi-disante société civile (telles que le fumeux Hiw(m)ar Watany). Bien au contraire, il continue à lutter jour après jour, sans cesse, pour arracher ses droits.

Or, ces combats, bien peu de médias en font écho. C’est pour cela que nous avons décidé d’organiser un rassemblement le mardi 9 juin 2015, à 18h30, devant le métro de Belleville pour apporter notre entier soutien et notre solidarité aux luttes des masses populaires en Tunisie afin d’enlever l’isolement dans lequel elles se trouvent. Ce n’est qu’une première étape d’une longue campagne que nous nous engageons à mener pour contribuer à faire connaître ces luttes justes et correctes d’émancipation et de poursuite du processus révolutionnaire initié par le soulèvement populaire du 17 décembre 2015 jusqu’à la concrétisation du mot d’ordre : le peuple veut la chute du régime !
VIVE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE !
VIVE LA LUTTE HEROIQUE DU PEUPLE TUNISIEN !
LES DIPLOMES CHOMEURS NE SONT PAS SEULS DANS LEUR LUTTE !
A BAS L’IMPERIALISME ET LA REACTION LIBERALE ET RETROGRADE !
Paris, le 06 juin 2015

La Voie révolutionnaire du 17 décembre
Le Comité d’Action et de Soutien aux luttes du peuple Marocain
Comité anti-impérialiste
Le CRI Rouge (pour la défense des prisonniers politiques révolutionnaires)
Bloc Rouge (unification des maoïstes)
Comité international de solidarité avec les prisonniers politiques UPOTUDAK