Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Sarkozy, un danger pour nos libertés, la dictature approche (vidéo)

jeudi 18 juin 2009

Criminilation des actions militantes

Dans l’ombre, le pouvoir sarkoziste, serviteur zélés , des maffieux du monde de la finance et des affaires, a préparé des mesures pouur
porter atteinte à nos libertés .

Le ministre de l’intérieur, sur suggestion de l’elysée et de quelques parlementaires, prépare en secret, un arreté fondé sur un projet de loi, signé du premier ministre et du ministre de la défense, pret depuis le
mois d’octobre 2008 . Il s’agit de la loi 1216 de programmation militaire
pour 2009 2014 .

Cette loi qui apparait banale, prévoit dans son article 5 de réorganiser et de rédéfinir, tout ce qui touche à la sécurité intérieur . En définitive, cette loi permettra de poursuivre, notamment, les militants écologistes
et associatifs, lorsque par leurs actions ou leurs écrits mettrons en cause les intérets de l’état, devons nous entendre, atteinte à la sureté de l’état, ce qui permettra toutes les dérives .

Ceci est grave et nous filons tout droit vers un état dictatorial, qui veut employer tout les moyens, pour préserver ses privilèges, et ceux des copains et coquins . Nous nous devons de réagir, car l’heure est grave,
n’attendons pas les lettres de cachet .

Pour illustrer les méthodes de ce pouvoir, regardez cette vidéo . Une manifestation pacifique, avec femmes et enfants se dirigent vers un champs de mais OGM, l’armée et la police sont présentent, un hélicoptère dans le ciel, et subitement, un bombardement aérien, sans doute des bombes lacrymogènes .


OGM tout ça pour un putain de champs de maïs

Loi de programmation militaire : Comment faire taire les militants

La ministre de l’Intérieur, sur suggestion de l’Élysée et de quelques parlementaires, prépare en secret un arrêté fondé sur un projet de loi signé du Premier ministre et du ministre de la Défense, prêt depuis le mois d’octobre 2008. Il s’agit de la loi 1216 de programmation militaire pour 2009-2014 : un texte plutôt banal s’il ne prévoyait, dans son article 5, de réorganiser et de redéfinir tout ce qui touche à la sécurité intérieure. Ce qui, une fois la loi votée, autorisera la publication d’un ou plusieurs décrets permettant de poursuivre notamment les militants écologistes et associatifs lorsque, par leurs actions, écrits ou propos, ils mettront en cause« les intérêts de l’État ». Dans ces « intérêts » seraient notamment inclus ce qui concerne les centrales, les transports nucléaires et le stockage des déchets, mais aussi ce qui touche aux installations industrielles et aux stockages classés « Seveso », qu’il s’agisse d’usines manipulant des substances dangereuses ou d’aires abritant des cuves de produits chimiques. Ce texte aurait aussi comme conséquence d’aggraver les peines encourues par les faucheurs d’OGM, car il permettrait de poursuivre les individus et les associations mettant en cause les intérêts économiques stratégiques de la France.

Dans l’exposé des motifs de la loi, on trouve en effet ce paragraphe : « Les attributions, déjà codifiées, des ministres de la Défense, de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de l’Économie et du Budget sont redéfinies en fonction des différentes politiques qui entrent dans leur champ de compétence et concourent à la stratégie de sécurité nationale. Au-delà de ces modifications, et dans le prolongement des orientations du Livre blanc, des attributions particulières en matière de sécurité nationale du ministre de la justice et des ministres chargés de la Santé, de l’Environnement, des Transports, de l’Énergie et de l’Industrie sont codifiées. »

Au nom de la sécurité nationale, le décret en préparation permettrait donc de placer sous la protection de cette dernière toutes les actions et informations liées, par exemple, à l’environnement et aux infrastructures contestées par les associations de protecteurs de la nature et les organisations écologistes. De la même façon, tout ce qui concerne le changement climatique pourra entrer dans les informations classifiées interdites de divulgation. Classification qui, d’une part, sera bien entendu à la discrétion souveraine du gouvernement en place et qui, d’autre part, sera opposable à la fois aux militants, aux associations et aux juges d’instruction. S’ils existent encore. Les écolos ne sont bien sûr pas les seuls visés : ce texte à tout faire permettrait de poursuivre tous les agissements « déviants ».

II deviendrait donc plus difficile d’exercer une contestation écologique. Ce dispositif pourrait être complété dès l’automne par une circulaire ou un décret - ce n’est pas encore décidé - qui compliquerait la tâche des citoyens et des associations de protection de la nature voulant attaquer des décisions de l’État et des collectivités territoriales devant les tribunaux administratifs. Les élus se disent lassés des remises en cause de permis de construire ou des tracés de routes. Depuis plusieurs années, les associations de maires demandent au gouvernement une restriction de la contestation « administrative » pour abus de pouvoir et non-respect des règles d’enquête publiques. En oubliant de rappeler que le recours aux tribunaux administratifs est souvent la seule arme des écologistes et des associations de protection de la nature.

Entre les possibilités de criminalisation de la contestation écologique et les restrictions aux recours administratifs, si ces deux réformes entrent en vigueur, l’écologie devrait peu à peu cesser de gêner le pouvoir. Pour l’instant, il est encore, au moins, possible de l’écrire sans encourir le risque d’être poursuivi... pour outrage au gouvernement.

Claude-Marie Vadrot

http://www.politis.fr/article7307.html

Messages

  • On pourrait demander à la NED de nous financer une "révolution orange", comme en Iran.

    Il paraît que dès qu’un peuple n’est pas content ils accourent pour l’aider à protester à coup de millions de dollars. Et qu’après il est plus heureux qu’avant.

    Ils nous aideraient à mettre Aussaresse, De Villiers ou Le Pen au pouvoir pour renforcer la Démocratie. Et à nous flinguer entre nous, les Basques contre les Corses, les Bretons contre les Niçois, le Juifs contre les Musulmans ou les Chrétiens, et les Athées contre tout le Monde.

    Et je suis sûr qu’il y aurait même des Communistes dans le Gouvernement du Proconsul américain sous prétexte qu’ils auraient pendu N.S. pour indocilité, (Là j’exagère, je ne le vois pas leur faire de la peine).

    Comme en Irak par exemple. LOL.

    Et puis même demander au Peuple iranien de faire une pétition pour "rétablir" la Démocratie en France en larguant une ou deux bombes atomiques sur Paris ?

    Pas mal comme programme. NON ???

    G.L.

  • Putain, que c’est impressionnant ! On se serait cru en guerre ! Même pas vu aux infos !

    En attendant, ceux qui travaillent dans le maïs vous diront que le maïs bio ne fait pas grossir la volaille et on peut même manger la graine, alors que "l’autre maïs" (LEQUEL ??????) OGM ???? fait grossir la volaille de façon très significative et sa graine est très dure (pour les dents) !

    De là à se demander pourquoi il y a un aussi fort taux d’obèses aux USA, qui gagne l’Europe et la France... !?

    FAITES VOTRE CHOIX !

  • Le texte de la proposition de loi est ici :

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/projets/pl1216.asp

    En faisant un "Rechercher" + "intérêt", ça donne un goût de la chose...