Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Seine-Maritime : une mère et ses trois enfants vivent sans eau ni électricité

mardi 7 septembre 2004

Une mère et ses trois enfants qui ont trouvé refuge depuis la mi-juillet dans une maison inoccupée du village de Clais (Seine-Maritime) appartenant à la municipalité, sont menacés d’expulsion.

Le maire de cette commune rurale de 200 habitants vient de leur couper l’eau et l’électricité pour les inciter à quitter les lieux.

Brigitte Baer, 44 ans, récemment séparée de son concubin avec qui elle habitait
dans une caravane sur un terrain de camping de Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime), s’est retrouvée à la rue le 23 juillet avec ses trois enfants âgés de 15, 10 et 2 ans.

« Je connaissais cette maison car avec mon ami nous avions demandé au maire de nous la louer mais il n’a pas voulu. Alors comme nous ne savions pas où aller dormir et que la porte à l’arrière de la maison était ouverte, nous sommes rentrés. Si je l’ai fait, c’est pour les enfants. Je ne peux imaginer de les voir dormir dans la rue, » explique-t-elle.

Le problème est que la maison appartient à la municipalité. Alors face à l’occupation de cette demeure abandonnée, le maire de Clais, Germain Thérin, a engagé une procédure d’expulsion et a fait couper l’eau et électricité. « Cette maison est dans un état de délabrement. On veut y faire des travaux pour faire deux logements mais s’il arrive quelque chose, je suis responsable », assure ce dernier.

Brigitte et ses trois enfants n’ont donc que des bougies et l’eau du robinet situé dans le cimetière pour tout confort. La famille est soutenue depuis peu par quelques habitants qui lui déposent de la nourriture et des vêtements, ainsi que par l’association Droit au logement (DAL).

La demande d’expulsion demandée en référé par le maire sera examinée par le tribunal de Dieppe le 15 septembre prochain. « Je demande juste de l’eau et de l’électricité que je suis prête à payer », affirme la mère de famille. (AP)

http://permanent.nouvelobs.com/societe/20040907.FAP8121.html?1003

Messages

  • bonjour moi aussi j’ai 44 ans et j’ai trois enfants dans la rue.Suite à une grave maladie le père de mes trois enfants a réintégrer sa maison et m’a mise dehors.Ma fille âgée de 21 ans vit dans la rue sous l’emprise d’un homme malhonête , mon fils a 18 ans , il est lycéen et en tant qu’interne il mange et dors la semaine au chaud , le week end , des amis du lycée l’heberge tour à tour , je ne sais pas combien de temps encore. Le dernier âgé de 14 ans vit chez son père , il n’a pas le choix , je ne peux pas l’emmener avec moi , je vis dans un fourgon même pas aménagé et je fais comme la dame de l’article auquel je réponds , je me lave avec l’eau des cimetière ou la nuit aux bornes à incendie . Je ne sais pas ce qu’il va advenir de nous quatre , rien de bon sans doute. Si quelqu’un entends mon désarroi , je suis dans l’hérault et je suis ainsi que ma fille prête à travailler contre un toit , je peux payer un loyer.Merci à tous ceux qui me lirons.Amicalement.
    J’ai un compte e-mail dans un cyber café gratuit , vous pouvez donc me contacter sur psykopat34@hotmail.com...C’est un clin d’oeil a ce que je pourrais devenir à force de trop de misère et de rancoeur , mais je suis encore quelqu’un de sociable :))