Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Silencieusement

mardi 24 novembre 2015 , par Fabrice Selingant - Contacter l'auteur - 7 coms

silencieusement
.

Les feuilles rouges furent soudain soufflées

tourbillon de vent, de fracas et de feu

interdit, anéanti, les longues heures passèrent

où l’attente et l’effroi se disputaient le cœur

j’ai alors silencieusement chanté
.

les images et les voix disant l’angoisse folle

plus de cent trente acouphènes m’ont soudain assourdi

j’ai su l’horreur et le cauchemar devenus vrais

prenant Paris dans mes bras, tout contre mon torse

j’ai alors silencieusement chanté
.

j’ai eu ce long mutisme qui ne trouve pas de mot

la douleur dans les yeux qui ne peuvent pleurer

c’est un chaos qui suit ce désastre sans bornes

ma vie alors désordre, j’ai repris le chemin

j’ai alors silencieusement chanté
.

mes pensées cherchaient l’issue de la raison

seul, le cœur donnait de l’ardeur à se battre

il n’y eut plus que vous, le compte qui empire

le tourment qui s’empare de mes plus simples gestes

j’ai alors silencieusement chanté
.

las, j’ai senti le besoin de forcer ma sottise à plier

pour laisser place nette et crier pour la vie

pour conjurer la mort, ce désordre qui s’amasse

abattu, j’ai pris mon corps pour le relever

j’ai alors silencieusement chanté
.

je suis allé de l’avant, sans doute, ni passion

hormis celle de dire tous les mots qui me calment

qui je pense donneront à d’autres la douceur

pour ceux dont la vertu est encore accessible

j’ai alors silencieusement chanté
.

j’ai alors silencieusement chanté

j’ai alors silencieusement chanté

comme on berce un enfant fatigué

apaisant les pensées, où nous avons si mal

j’ai alors silencieusement chanté.
.

Fabrice Selingant

Mots clés : Le Rouge-gorge - Le Renard Rouge - Fabrice Selingant /

Portfolio

Messages

  • J’ai beaucoup apprécié ce texte si sensible. Les émotions y sont si semblables aux miennes.
    Merci de dire si bien ce que j’ai ressenti.
    Respectueusement.
    Fred

  • Sans lieux communs, sans idées reçues, ce poème m’émeut.

    Puis-je le reproduire pour le distribuer à mes élèves ?

    Amicalement.

    Eva

  • Imagine there’s no heaven,

    It’s easy if you try,

    No hell below us,

    Above us only sky,

    Imagine all the people,

    Living for today...

    Imagine there’s no countries,

    It isn’t hard to do,

    Nothing to kill or die for,

    No religion too,

    Imagine all the people,

    Living life in peace...

    You may say I’m a dreamer,

    But I’m not the only one,

    I hope some day you’ll join us,

    And the world will live as one.

    Imagine no possessions,

    I wonder if you can,

    No need for greed or hunger,

    A brotherhood of man,

    Imagine all the people,

    Sharing all the world...

    You may say I’m a dreamer,

    But I’m not the only one,

    I hope some day you’ll join us,

    And the world will live as one.

    Imagine qu’il n’y a aucun Paradis,

    C’est facile si tu essaies,

    Aucun enfer en-dessous de nous,

    Au dessus de nous, seulement le ciel,

    Imagine tous les gens,

    Vivant pour aujourd’hui...

    Imagine qu’il n’y a aucun pays,

    Ce n’est pas dur à faire,

    Aucune cause pour laquelle tuer ou mourir,

    Aucune religion non plus,

    Imagine tous les gens,

    Vivant leurs vies en paix...

    Tu peux dire que je suis un rêveur,

    Mais je ne suis pas le seul,

    J’espère qu’un jour tu nous rejoindras,

    Et que le monde vivra uni

    Imagine aucune possession,

    Je me demande si tu peux,

    Aucun besoin d’avidité ou de faim,

    Une fraternité humaine,

    Imagine tous les gens,

    Partageant tout le monde...

    Tu peux dire que je suis un rêveur,

    Mais je ne suis pas le seul,

    J’espère qu’un jour tu nous rejoindras,

    Et que le monde vivra uni

Derniers articles sur Bellaciao :