Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Archives Bellaciao FR - 2002 -2021 Archives : IT | EN | ES

Solidarité Kanaky : liberté pour les 19 syndicalistes de USTKE, contre la répression anti-syndicale meeting le 21 avril (videos)

jeudi 10 avril 2008

Bellaciao participe à l’organisation de cette rencontre


Bellaciao participe à l’organisation de cette rencontre

Le collectif "Solidarité Kanaky" organise une soirée lundi 21
avril, à partir de 19h, à la Bourse du Travail à Paris (Bourse du Travail, 29 bd du temple, 75003, métro République) pour informer sur ce qu’il se passe en Nouvelle-Calédonie et pour sensibiliser, plus généralement, sur la répression anti-syndicale.

Le 21 avril sera le jour où le Tribunal de Nouméa rendra son
verdict pour les 19 syndicalistes, le procureur ayant réclamé des
peines de 1 mois à 1 an de prison ferme.

Le soir du 21 avril, à Paris, à la Bourse du travail, des
personnalités et des syndicalistes prendront la parole et
témoigneront des atteintes aux libertés syndicales, à la liberté
d’expression et au droit de grève en France et dans les colonies de
ce pays qui se targue d’être le défenseur des Droits de l’Homme....
en Chine.

Interviendront :

- Corinne Perron (USTKE)

- Yves Salesse (Coordination Nationale des Collectifs Unitaires)

- Annick Coupé (Solidaires)

- José Bové (Via Campesina)

- Jacky Foureau (CGT)

- Alain Mosconi (STC)

- Olivier Besancenot (LCR)

- Jérémy Berthuin (CNT)

- André FADDA (Secrétaire de l’USM-CGT Saint-Nazaire)

- Roberto Ferrario, La Louve (Bellaciao)

Soutiens :

Mouvement des Jeunes Kanak en France, Association d’Information et de Soutien aux Droits du Peuple kanak, USTKE, LCR, CNT, CGT, Union syndicale Solidaires, ATTAC, Cedetim, Bellaciao, Les Verts, PCF, PCOF, Confédération Paysanne, Coordination Nationale des Collectifs Unitaires, SNPES-PJJ-FSU...

Pour plus de détails sur l’origine de ce conflit, voir :

http://solidaritekanaky.org/spip.ph...

http://solidaritekanaky.org/spip.ph...

http://solidaritekanaky.org/

http://www.ustke.org/syndicat


L’Etat français attaque les libertés syndicales




Tribunal de Nouméa du 22.02.08

http://solidaritekanaky.org/

Messages

  • Et on peut se battre pour les droits démocratiques en Kannaky et en Chine...

    Du moins c’est mon engagement d’avoir cette attitude partout où cela est nécessaire.

    Il n’y a aucune contradiction. La seule contradiction est quand on soutient les droits des travailleurs, les libertés démocratiques en Chine et pas en Kannaky, en Kannaky et pas en Chine, etc...

    Vouloir opposer ces batailles démocratiques les unes aux autres affaiblit la solidarité en faveur des travailleurs de l’USTKE en butte au colonialisme, la violence d’état, la répression des droits démocratiques. Cette opposition laisse largement le champ libre aux assymétriques des droits de l’homme (RSF, et autres officines).

    Toute ma solidarité avec l’USTKE et ses camarades injustement agressés par l’état colonial.

  • En plus du meeting, a voir aussi pour un soutien concret, message ou aide sonnante et trébuchante directement à l’USTKE : http://www.ustke.org

    ***
    Remarque au post de Copas

    1)Ce qui se passe en Kanaky concerne en premier lieu le Gvt français, donc il devrait être évident qu’il s’agit de défendre en priorité les droits démocratiques là-bas avant de donner des leçons aux chinois. La France et l’UE sont très largement soumise aux USA, il devrait donc être évident aussi qu’il faut veiller à ne pas participer à une campagne US...

    2)Quand à l’accusation portée contre ceux qui refusent en ce moment de hurler avec les loups contre la RPC, de faire in fine le jeu de RSF... Alors que les valeureux défenseur de LA démocratie et des droits des travailleurs partout, surtout hier à Cuba et aujourd’hui en RPC, seraient eux plus ’’efficace’’ contre RSF, c’est un discours démenti par la pratique... :

    ’’Communiqué LCR du 25/03/08

    Malgré la répression de l’armée chinoise, les manifestations continuent au Tibet. Le régime de Pékin veut faire taire toute revendication autonomiste ou indépendantiste du Tibet à l’approche des Jeux Olympiques de cet été. L’émotion est grande face à cette répression et trouve un écho dans les milieux sportifs. Les manifestations de soutien se multiplient, entre autres dans les pays limitrophes de la part de la jeunesse étudiante, et une délégation de Reporters sans frontières a réussi à perturber le départ de la flamme olympique de Grèce lundi 24 mars. La LCR s’est déjà prononcée pour le droit à l’autodétermination de la population tibétaine et elle se solidarise avec les manifestations de protestation contre la répression au Tibet. [...]’’

    Hier, les mouvements trots. français prétendaient déjà défendre les droits démocratiques ’’aussi bien en URSS qu’aux USA’’... Mais, de nos jours qui se soucie encore de faire le bilan concret de ce que sont devenus les droits démocratiques une fois l’URSS détruite ?