Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Suppression de la chronique de M. BENASAYAG et la réponse

jeudi 25 mars 2004 - Contacter l'auteur - 1 com

Gerhard Bauer, metteur en scène
34000 Montpellier

Montpellier, 24/03/2004

Laure Adler, Directrice des programmes de France Culture,
Maison de Radio France, 110 avenue du Président
Kennedy, 75786, Paris,cedex 16
fax : 01 56 40 24 10
laure.adler@radiofrance.com

OBJET : suppression de la chronique de M. BENASAYAG

Madame la Directrice des programmes,

J’appartiens à ce large public qui appréciait les chroniques quotidiennes
de Miguel Benasayag dans les "matins de France Culture", à 8h40, et je
m’élève vigoureusement contre leur suppression.
Elles étaient pour moi, comme pour beaucoup de mes amis, la voix des sans
voix, la voix de la résistance à cette société inhumaine et implacable qu’on
veut nous imposer.

C’était la grandeur de votre chaîne que de donner la parole à un
chroniqueur qui soulignait chaque matin les liens entre la philosophie et
l’engagement, et l’impossibilité de rester passif devant
les malheurs du "petit monde", celui dont on parle si peu dans les médias,
les sans papiers, sans justice, sans travail , sans logement... Il me
semblait en écoutant M.Benasayag le matin, que le service public avait
encore ce souci-là : informer de façon pluraliste.

Peut-être avez vous estimé que les chroniques de M. Benasayag étaient "trop
orientées politiquement", comme on dit sur TF1 ? Les auditeurs devront donc
désormais se satisfaire le matin d’écouter la chronique d’Alain Gérard
Slama, à 7h45, journaliste au Figaro, dont il n’est pas exagéré de dire
qu’elles sont, elle-aussi, "très orientées", et celle d’Alexandre Adler, qui
ne prétend pas lui-même être un intellectuel de gauche ! Mais les idées de
droite n’ont pas de coloration politique,comme chacun sait, c’est
l’expression du "bon sens"...

Je constate que la disparition de l’antenne de M. Benasayag fait suite
notamment à une chronique du jeudi 18 mars 2004, comparant le programme
sécuritaire du Front National et les réalisations de Nivolas Sarkozy ; cette
chronique finissait par un soutien au magistrat Albert Levy, dont le procès
commençait jeudi matin, victime à Toulon de l’acharnement judiciaire du
Front National.

Comment ne pas s’étonner, après l’inexorable progression électorale du
Front National, comme l’attestent encore les élections régionales, que vous
preniez la décision d’éliminer précisément le chroniqueur le plus clairement
hostile à l’extrême-droite ?

J’ai le regret de vous informer que vous ne me compterez plus parmi les
auditeurs de France-Culture, à moins que vous ne preniez la sage décision de
réintégrer M. Benasayag dans l’émission "les matins de France-Culture", car
la culture c’est aussi l’espoir d’un dépassement de la tristesse du monde,
espoir qui brillait cinq minutes chaque matin avec Miguel Benasayag.

Acceptez, Madame la Directrice, l’expression de mon mécontentement sincère.

Gerhard Bauer, metteur en scène, Montpellier

===================================

Chère Auditrice,
Cher Auditeur,

Je vous remercie de votre mail. J’ai bien pris note de votre émotion
légitime à imaginer qu’une chronique quotidienne de mise en perspective de
l’actualité tant sur le plan culturel qu’intellectuel ne continuerait pas
sur France Culture dans cette tranche de programme.

Je tiens à vous rassurer et vous dire qu’une personnalité connue pour son
engagement citoyen et son attachement aux différentes valeurs qui nous
fondent, viendra chaque jour s’exprimer dans cette émission. J’espère et je
crois qu’elle saura nous apporter un point de vue argumenté, indépendant et
riche de mise en perspective et de décryptage de l’actualité.

J’ai par ailleurs proposé à Miguel Benasayag de continuer à travailler à
France Culture sous une autre forme.

Bien à vous,
Laure Adler

Mots clés : Radio /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :