Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Syriza, la Grece, l’UE, ok...mais ici et maintenant !? La loi Macron ? personne !

mardi 27 janvier 2015, par en colere

Ah ça.

Pour gloser sans fin sur les plateaux sur Syriza, la Grèce, la dette...y’a du monde à la foire de la récupération politicienne minable.

Mais pour proposer des bases tangibles et concrètes de lutte contre la loi"Macron" et ben y’a personne !
Ni FdG, ni NPA, ni LO...nada !!!!

A part la CGT et le clic-P paris le 26, un autre rassemblement à Marseille, ben RIEN.

Et tout ce monde la va encore se planquer derrière la commode distinction partis/syndicats. C’est à dire continuer à nous prendre pour des CONS.

Mais tous viendront le moment venu solliciter nos voix !

Pourtant la loi Macron c est le travail du dimanche et de nuit généralisé. C est la protection du "secret des affaires" qui va transformer l’information par les journalistes, syndicalistes, lanceurs d’alerte...en délit ! C’est la fin des prud’hommes. C’est encore la réduction des droits des travailleurs en cas de licenciement économique collectif ! C’est la fin des CHSCT à venir. Etc etc etc.

Autant dire qu’il y aurait franchement de quoi lutter. Organiser manifs, réunions etc. Mais NON. RIEN ! On attend que ça se passe.

C’est Lamentable. Désespérant. Une honte.

Ah pourtant y avait du monde aussi pour courir à l unité nationale avec tous nos exploiteurs.
Bref.
La prochaine fois, tous autant que vous êtes, le bulletin de vote, vous pourrez VOUS LE CARRER AU FION !

Messages

  • Je comprends cette colère, j’ai la même.
    Mais juste pour dire, on était avec quelques dizaines de camarades rassemblés hier soir dans une ville de province. On était peu, c’est vrai mais il y avait des camarades du NPA, d’AL, du PC, des verts, de LO et de différents groupes communistes et libertaires. Tous étaient venus soutenir le groupe de la CGT à l’initiative du rassemblement et le NPA a été la plus grande aide pour que cela se fasse.
    Cela n’enlève rien à la réalité dont tu parles : la récupération autour de Syriza.
    Mais soyons justes, le peu qui existe d’actions contre la loi macron est le fait de militants de différents groupes CGT combatifs, lutte de classe, et de militants d’autres syndicats comme Sud-Solidaires et enfin de militants venus notamment du NPA et même un peu de groupes maoïstes.
    Toujours dans l’esprit d’être juste, j’ai vu Besancenot à la télé en décembre qui parlait de la loi macron et qui comparait ça avec les lois Hartz en Allemagne. Je n’ai vu personne d’autre en parler comme je n’ai rien vu dans les écrits de LO mais je n’ai probablement peut-être pas assez regardé.
    Tout ça est très peu, trop peu mais ça a le mérite d’exister. Rappelons-nous que ce trop peu existe grâce à des militants qui, quels qu’ils soient, luttent avant tout contre l’inertie de leurs propres organisations, notamment à la CGT.

  • Je partage TOTALEMENT votre point de vue !

    D’ailleurs, j’ai alerté mon syndicat (la CGT peut-être plus pour longtemps avec "l’affaire LEPAON et le Bureau Confédéral")
    Voir les articles sur ce même site car celui de la Confédération est inaccessible (Démocratie ?)

    Le 11 septembre, nous étions peut-être 4 millions à manifester pour la LAÏCITE, la liberté d’expression, le droit de vivre ensemble avec nos différences, et les syndicats,le respect de chacun.

    Les Partis politiques, syndicats, associations ne mobilisent pas face à "la LOI fourre-tout" présentée par MACRON le libéral banquier ex-Rotschild à l’Assemblée Nationale !
    Quelques manifs départementales (en Haute Savoie avec la CGT, Solidaires, la FSU et FO), rien en Savoie et ailleurs ?
    Pas d’appel national ! !

    Une LOI qui, si elle est votée, remettra en cause le travail du dimanche (en augmentation, la suppression des Elections Prud’hommes et des Prud’hommes, des licenciements possibles sans motifs, plus aucune poursuite pénale pour les patrons, le regroupement des instances de représentation syndicale dans "un Conseil d’Entreprise Unique", les seuils sociaux, restrictions dans la Médecine du Travail et l’Inspection du Travail ........et tout le reste des 200 articles !

    Il y a bien 3 000 amendements mais qui seraient déjà "négociés" en Commission de l’Assemblée Nationale.
    Comment vont voter les Députés ?

    La CGT, empêtrée dans "la crise de la Confédération", la CFDT "courroie de transmission" du Gouvernement, FO (on ne sait pas, pourtant son SG était remonté comme une pendule dans les médias), quant aux autres, c’est "silence radio"

    POURTANT, IL Y A DE QUOI MOBILISER DANS LA RUE ! !

    INTERROGEONS NOS SYNDICATS, LES PARTIS, LES ASSOCIATIONS ET INSPIRONS-NOUS DE CE QUI SE PASSE EN GRECE OU LA MOBILISATION A ETE TRES PUISSANTE POUR PORTER SYRIZA AU POUVOIR ! !