Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

TCE EN BELGIQUE

mercredi 17 août 2005 - Contacter l'auteur

Le peuple belge est confronté à un processus visant à faire ratifier le Traité constitutionnel européen par ses instances représentatives sans qu’aucun débat public ait pu véritablement s’engager.

En effet, après la Chambre et le Sénat belges, les Assemblées de la Région wallonne, de la Région bruxelloise et de la Communauté française, le Parlement flamand doit se prononcer sur le Traité établissant une Constitution pour l’Europe.

Les ratifications déjà effectives n’ont pas pris en compte les préoccupations des citoyens, de sorte qu’une décision aussi grave, engageant l’avenir de la Belgique et de l’Europe, risque de n’être précédée d’aucune consultation démocratique réelle.

Seul le Parlement flamand, qui doit se prononcer à l’automne prochain, peut désormais bloquer le processus. Le 12 juin dernier, une requête a été déposée devant ce Parlement, afin que la ratification du TCE ne soit pas entérinée sans que la population ait été amplement informée et consultée. Cette action est initiée par Georges Debunne, ex-président de la Fédération générale des travailleurs belges (FGTB), co-fondateur et ex-Président de la Confédération Européenne des Syndicats, par Jef Sleeckx, ex-parlementaire fédéral et par Lode Van Outrive, ex-parlementaire européen.

Une pétition circule dans toute la Belgique afin de réunir, d’ici le 15 septembre 2005, les 15 000 signatures qui obligeraient la Commission des affaires étrangères du Parlement flamand à examiner la requête et la soumettre à l’Assemblée plénière du Parlement. Notre Appel européen pour un débat démocratique sur le TCE en Belgique vient soutenir l’action de nos amis belges.

Si les signatures des non-Belges et non-résidents en Belgique ne pourront pas être prises directement en compte pour la requête elle-même, elles démontreront pourtant la détermination des opposants de gauche au TCE, qui a entraîné la victoire du 29 mai en France, et leur solidarité. Nos amis belges ont participé à cette victoire en s’impliquant dans le débat français, à notre tour de contribuer à leur initiative.

Malgré le refus français de la Constitution européenne, les forces ultra-libérales continuent d’agir comme si de rien n’était, dans l’intention de faire adopter d’une façon ou d’une autre l’essentiel du contenu du TCE, sous prétexte d’un compromis européen nouveau. Les forces progressistes en Europe doivent appeler à un débat et une consultation populaires en Belgique, pour affirmer la volonté d’une nouvelle construction européenne fondée sur d’autres principes que la guerre économique, la soumission définitive de la politique économique aux injonctions libérales et aux marchés financiers, la concurrence exacerbée entre salariés européens, la fin du modèle social européen et l’intégration à la politique atlantiste.

C’est dans le Non de gauche pour une autre construction de progrès social que réside l’espoir d’une Europe soucieuse de l’harmonie entre les peuples et d’un véritable développement économique et social démocratique. Cette aspiration doit pouvoir s’exprimer démocratiquement en Belgique. Soutenez la requête de Georges Debunne, Jef Sleeckx et Lode Van Outrive auprès du Parlement flamand en signant cet Appel.

(Vous pouvez nous transmettre votre signature, on fait suivre ! ou aller sur www.nonalaconstitutioneuropeenne.be )

Mots clés : Europe / TCE - (EUROPE) /
Derniers articles sur Bellaciao :