Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

UN CITOYEN ISRAELIEN OBTIENT LE STATUT DE REFUGIE EN FRANCE

vendredi 21 octobre 2005 - Contacter l'auteur - 11 coms

de CAPJPO-EuroPalestine

Pour la première fois, un citoyen israélien vient de se voir reconnaître, par la justice française, le statut de réfugié, en raison des persécutions subies dans son pays, a-t-on appris de source judiciaire. Une décision qui fait naturellement un peu "tache", pour un pays se targuant en permanence d’être "la seule démocratie du Moyen-Orient".

Aux termes des traités internationaux, doit être considéré comme réfugié toute personne qui, "craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut, ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays".

Eh bien, la Commission des recours des réfugiés a estimé, dans un jugement rendu en mai dernier, que le citoyen israélien P.R. (l’identité réelle de l’intéressé a été modifiée par nos soins, NDLR), entrait incontestablement dans cette catégorie.

Les mésaventures de P.R., Russe de confession juive ayant émigré en Israël en 1999, illustrent, comme on va le voir, des pratiques sadiques, racistes et xénophobes rencontrées à tous les échelons de la société et de l’administration israélienne.

P.R. est arrivé en Israël en juin 1999 grâce à la « Loi du Retour », en compagnie de sa femme et de sa fille qui sont pour leur part de confession chrétienne, et c’est là que les ennuis ont commencé.

« Parce qu’elle portait une croix, sa fille a fait l’objet en octobre 1999 d’humiliations de la part de ses camarades de classe ; parce qu’il refusait de convertir sa fille au judaïsme, il a dû déménager avec toute sa famille en janvier 2000 à Hadera ; le 23 octobre 2001, sa fille a été victime d’un attentat terroristes dont elle garde de lourdes séquelles ; en raison de son handicap, elle a été l’objet de la part de ses camarades de classes ; à la suite du refus de sa fille de retourner à l’école en septembre 2002, il a demandé en vain de l’aide auprès des services de l’éducation ; alors qu’il a obtenu en juillet 2002 son passeport ainsi que sa femme, sa fille n’a pu en recevoir un, en raison de sa confession chrétienne, sous prétexte qu’elle n’était pas citoyenne », écrit le rapporteur auprès de la Commission.

« En août 2002, il a déposé plainte en vain auprès du Contrôleur d’Etat à Jérusalem, puis auprès du bureau administratif du ministère des Affaires étrangères ; ses plaintes n’ont pas abouti, car sa fille n’est pas citoyenne israélienne ; en septembre 2002, il a été informé que sa fille n’avait plus le statut de ’résident permanent’ en Israël, mais celui de ’résident provisoire’ ; après que sa fille a refusé de se rendre à l’école en octobre 2002 en raison de l’attitude de ses camarades de classe, il s’est adressé à un député municipal qui a promis de l’aider ; à la suite de la publication de plusieurs articles de journaux sur sa situation, sa fille a reçu en novembre 2002 une carte d’invalide qui ne couvrait que partiellement son handicap ; par la suite, l’inspecteur du service de l’éducation lui a confirmé que sa fille n’était effectivement pas citoyenne israélienne et que sa femme et lui-même étaient passibles de la privation de leurs droits parentaux si leur fille ne retournait pas à l’école ; il a appris également que si sa fille se convertissait au judaïsme, ses problèmes seraient résolus ; grâce au soutien du député et d’une association, sa fille a pu retourner à l’école en décembre 2002 ; une pétition a alors été lancée à son encontre en décembre 2002 par l’inspecteur du service de l’éducation afin que sa femme et lui-même soient privés de leurs droits parentaux », poursuit l’auteur du rapport.

« Le 23 février 2003, il a été convoqué avec son épouse au commissariat de police et interrogé sur sa situation familiale ; le 15 mars 2003, ils ont adressé une plainte au ministère de l’Intérieur ; en avril 2003, ils ont porté plainte contre l’inspecteur du service de l’éducation, l’accusant de la dégradation de la santé de leur fille ; après avoir reçu des menaces téléphoniques et des tracts antichrétiens les enjoignant de retirer leur plainte, ils ont porté plainte en vain auprès des autorités policières ; en raison du harcèlement subi par sa fille, le principal leur a proposé de la convertir au judaïsme, ce qu’ils ont refusé ; en juin 2003, la carte d’invalidité de sa fille a été retirée, alors que sa santé se dégradait ; le 29 juin 2003, sa femme a été agressée par l’inspecteur du service de l’éducation et menacée, s’ils ne retiraient pas leur plainte ; le 23 juillet 2003, leurs passeports ont été confisqués, par deux inspecteurs de police ; le 25 juillet 2003, sa femme a appris qu’un tribunal allait statuer sur la privation de leurs droits parentaux et l’envoi de leur fille dans un internat ; craignant pour sa sécurité, il a fui le pays avec sa femme et sa fille ; il redoute d’y être persécuté en cas de retour », conclut l’auteur du rapport.

La Commission n’a donc pu que constater que l’ensemble de ces faits, « qui ont pour origine de fortes pressions religieuses exercées par diverses autorités sur sa fille », ont porté « une atteinte grave à ses droits civiques fondamentaux et l’ont placé dans une situation d’insécurité permanente », l’empêchant, « sans que les autorités publiques y remédient malgré ses demandes répétées, de mener une vie normale dans le pays dont il avait acquis la nationalité ».

En conséquence, la Commission, qui statue « Au nom du peuple français », décide que P.R. est bien fondé à se considérer comme réfugié au sens de la Convention de Genève, et lui reconnaît explicitement cette qualité.

www.europalestine.com

liste de diffusion ASSAWRA

Mots clés : Dazibao / Discriminations-Minorités / Proche & Moyen Orient / Religions-Croyances /

Messages

  • juste une petite remarque !
    si c’est si difficile pour un israelien de confession juive , l’on imagine sans peine ce que cela doit etre pour un israelien de confession musulmane !
    mais si l’on dit qu’israel n’est pas un etat laic , mais un etat religieux , que l’on pourrait comparer à l’iran de ce strict point de vue , l’on se fait immediatement taxer d’antisemitisme ,
    donc on ne le dira pas !
    claude de toulouse

  • J’aimerais bien que notre presse nationale relate cette histoire (je parle de la presse qui est si prompte à dénoncer les actes antisémites en France et qui en conclue que les Francais sont antisémites...) pour montrer que tout n’est pas blanc ou noir : les xenophobes ne sont pas toujours ceux qu’on croit.

    • "Les mésaventures de P.R., Russe de confession juive ayant émigré en Israël en 1999, illustrent, comme on va le voir, des pratiques sadiques, racistes et xénophobes rencontrées à tous les échelons de la société et de l’administration israélienne."

      Qu’il est déculpalisant pour les français de Vichy de faire des généralités. Qu’il est décidement plaisant de remettre sans cesse en cause la légétimité d’Israël à exister et tellemnt propre à la France. Qu’il est facile de comparer l’incomparable, d’aligner des faits sans les vérifier et de se mettre du côté des plus faibles (la Palestine) en oubliant que leur faiblesse arrange la dictature du monde arabe et que cette "faiblesse" n’est du qu’à la volonté de ces pays. Il est de bon ton d’accuser Israël qui EST bel et bien une démocratie. Que connaissez vous de la politique de ce pays à part ce que vous en servent les médias français ? Vous plaignez les musulmans israëliens, c’est ignorer qu’ils sont venus en Israël pour se réfugier des didactures qu’ils subissaient et qu’ils vivent en paix et dans le respect avec les autres israëliens, juifs, chrétiens ou athées.
      Il est affligeant de voir comme la haine revient facilement dés que l’on parle d’Israël et qu’on en parle un peu trop à mon goût.
      Oui la france est antisémite.

    • AFFLIGEANTE LECON DE DEMOCRATIE

      Le commentaire précédent est d’une finesse exquise, lumineux.
      Vous reste-t’il encore quelque nourriture mal digérée dans l’estomac ?
      Citoyens, regardez vite sous votre lit pour voir si un antisémite ne s’y cache pas.

      Vichyssois anti-raciste

    • j’etais totalement sur en reagissant qu’au final on serait taxé d’etre antisemite , et cela ne loupe pas c’est toujours comme ça !je trouve que vous ne manquez pas de culot en nous traitant de francais de vichy et en nous accusant de faire des generalites ! pour ma part etant né en 1946 je percois mal la filiation que j’aurais avec vichy d’autant que ma famille politique s’est illustrée par son combat contre vichy et contre les nazis !
      mais ou vous depassez les bornes des limites (comme dirait l’autre) c’est en pretendant que les israeliens de confession musulmane qui vivent en israel y ont été accueilli pour echapper aux dictatures arabes , alors qu’il s’agit de palestiniens qui sont restés chez eux apres la constitution de l’etat d’israel , il faudrait arreter de nous prendre pour des billes , ils y sont restés parcequ’israel n’a pas pu les foutre tous dehors .
      claude de toulouse

    • Lisez donc les articles de Uri Avnery dans Haaretz, cela vous éclaircira les idées... Cessez de prendre les gens pour des imbéciles avec vos sornettes.

    • Dire que des musulmans israeliens ont fuit les dictatures arabes ,c’est une contre vériré car cas arabes etaient sur cette terre bien avant la spoliation de leur terre par des sionistes venus de nuleparts,dons arretez de balancer des mensonges, a propos quand une démocratie permettra aux millions de réfugiés palestiniens de retrouver leur terre ?

    • Qu’il est pratique de se cacher derrière un antisémitisme inventé : si cet homme avait été citoyen d’un autre pays j’aurais également approuvé qu’on lui attribut un statut de réfugié. Sauf qu’ici il s’agit d’un pays dont le peuple a souffert pendant des siècles et qui n’est pas prêt à admettre qu’il existe aussi chez lui des extêmistes de la pire espèce (c’est pour ça et non par antisémitisme qu’il faut souligner ce cas). C’est pas parce-qu’on a subit que ça autorise à faire subir à son tour. Quant à aligner les faits sans les vérifier : on obtient pas le statut de réfugié par hasard surtout pas sous l’ère Sarkozy. Il faut vraiment que Israel s’interroge sur son sentiment de persécution parce-que ça en devient pitoyable.

    • La plupart des arabes israeliens n’ont effectivement fui aucune dictature, ils étaient déjà là. Certaines familles ont immigré en Palestine pendant la période du mandat, quittant les anglais en Jordanie pour les retrouver en Palestine
      Par contre beaucoup d’arabes se rendent en Europe pour fuir pauvreté et dictatures, qui sont intimement liées.

  • Seuls les gens qui ne connaissant pas israel peuvent etre choqués par l’horreur et le racisme qu’à subbit ce refugié russe de confession juive en israel car tout simplement sa fille est chretienne .
    Personnellement ca ne me choque nullement car ce pays est basé sur la racisme , ce pays a été crée au nom du racisme et l’aparthied :

    1)la CONTRADICTION EVIDENTE : En novembre 1975, l’Assemblée générale de l’ONU adoptait une résolution assimilant le sionisme à une forme de discrimination raciale. Ce faisant, elle oubliait que l’Etat d’Israël, enfanté par cette même idéologie qu’elle vouait désormais aux gémonies, avait été naguère fondé en vertu d’une autre de ses résolutions.............................

    2)L’historien israélien Ilan Pappé dans son nouveau livre (La guerre de 1948, en Palestine):l’Etat d’Israël n’est pas né dans la paix. Il est né dans le vol et la traîtrise, il est né dans la violence et la haine : des milliers de Palestiniens ont été spoliés...................
    2)le Professeur Benjamin Cohen, de l’Université de Tel-Aviv :
    ... Des juifs, fils d’Abraham... Des juifs victimes eux-mêmes de tant de cruautés, peuvent-ils devenir tellement cruels ?... Le plus grand succès du sionisme n’est donc que ceci : la "déjudaïsation"... des juifs..............
    3)le Professeur Benjamin Cohen, de l’Université de Tel-Aviv:Faites, chers amis, tout ce qui est en votre pouvoir pour que les Beghin et les Sharon n’atteignent pas leur double objectif : la liquidation finale des Palestiniens en tant que peuple et des Israéliens en tant qu’êtres humains >>.....................
    4)Israël Shamir ( un israelien LIBRE www.israelshamir.net) : " Aujourd’hui, on est en train de dévaster la terre de Palestine, sous nos yeux. Ses beaux villages ancestraux sont bombardés jusqu’à ce qu’il n’en reste pierre sur pierre ; ses églises sont vidées de leurs ouailles ; ses oliviers sont arrachés. Cette terre n’avait plus connu une telle ruine depuis l’invasion assyrienne, il y a 2700 ans.........................
    5) FELICIA LANGER ( Avocate israelienne, juive) dans son livre " JE TEMOIGNE " : " Quand aux 3 villages palestiniens ,Yalu, Beith et Imwas , il furent détruits de fond en comble .Cette expression je ne l ’ai comprise pleinement qu en voyant pour la première fois le terrain ras à l endroit ou il y avait autrefois des maisons . On avait fait mieux que les Romains qui nous avaient laissé au moins un MUR .....................

    6)la CONTRADICTION EVIDENTE : En novembre 1975, l’Assemblée générale de l’ONU adoptait une résolution assimilant le sionisme à une forme de discrimination raciale. Ce faisant, elle oubliait que l’Etat d’Israël, enfanté par cette même idéologie qu’elle vouait désormais aux gémonies, avait été naguère fondé en vertu d’une autre de ses résolutions.............................
    7)Qu’une pierre soit combattue par des missiles (!), des mortiers(!), des bombes (!), des chasseurs bombardiers (!), des hélicoptères apaches (!), des balles réelles (!), des chars (!), non, cela n’est pas du racisme...............................
    8)Le Professeur Judas Magnes, Président de l’Université hébraïque de Jérusalem :Nous avions pensé, au temps du sionisme romantique, que Sion devait être racheté par la droiture. Tous les juifs d’Amérique portent la responsabilité de cette faute, de cette mutation... même ceux qui ne sont pas d’accord avec les agissements de la direction païenne, mais qui restent assis, les bras croisés. L’anesthésie du sens moral conduit à son atrophie. >>..........................
    9)FELICIA LANGER ( Avocate israelienne, juive) dans son livre " JE TEMOIGNE " : "israelien , Les enfants pleurent et les femmes crient. As tu vu leurs yeux terrifiés ? Ou bien te serais-tu endurci à force de détruire ? ..............................
    10)Martin Buber, l’une des plus grandes voix juives de ce siècle:Lorsque nous sommes retournés en Palestine, la question décisive fut : Voulez-vous venir ici comme un ami, un frère, un membre de la communauté des peuples du Proche-Orient, ou comme les représentants du colonialisme et de l’impérialisme ?......................
    11)B. Michaël, juif pratiquant, éditorialiste du Yediot Aharonot, après qu’on eut découvert que les soldats israéliens numérotaient les bras des Palestiniens arrêtés, a décrit à sa manière le caractère impitoyable du régime engendré par l’idéologie sioniste. Ce texte intitulé "De marqué à marquant" commence ainsi :

    « En soixante courtes années – de marqué à marquant et numérotant ;

    En soixante ans – d’enfermé dans des ghettos à enfermant ;

    En soixante ans – de dépossédé à dépossédant ;

    En soixante ans – de celui qui défile en colonne les mains en l’air, à celui qui fait défiler en colonne les mais en l’air ;

    En soixante ans – d’écrasé au nom d’un nationalisme cruel, à celui qui écrase au nom d’un nationalisme cruel ;

    En soixante ans – de victime d’une abjecte politique de transfert, au soutien de plus en plus enthousiaste à une abjecte politique de transfert ;

    En tout et pour tout soixante ans, et nous n’avons rien appris. Rien intériorisé. Nous avons tout oublié

    j’admire les gens justes surtout quand la folie les mythes antiques et la spoliation destructions et déportation sont le reel de la terre sainte

Derniers articles sur Bellaciao :