Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un chercheur sanctionné sur pressions des necros scientifiques

samedi 22 mars 2008 - Contacter l'auteur - 1 com

Il est grand temps de dénoncer les pressions des Multinationales qui nous empoisonnent a coup d’Ogm et autres nécros technologie comme Monsanto ( inventrice entre autres de l’agent orange du vietnam, de la dioxine de Seveso et des mais Ogm ) Syngenta, Novartis ou Limagrain qui se permette d’interferer dans nos vie quotidiennes par un lobbying tout azimut

il est grand temps de dénoncer aussi les pseudos scientifiques dévoyés tendance claude Alegre qu’on retrouve au sein de réseaux et de sites de pressions comme l’Afis dont nous vous donnons les liens ci dessous ( priére de les visiter en vous bouchant le nez et en vous retenant de ne pas vomir)

http://nonaumoratoire.free.fr

http://www.pseudo-sciences.org

deux « sites » et groupes de pressions assez dégueulasses dont on ne sera pas étonnè de retrouver avec derriere eux comme« soutiens » le réseau anti gréves de liberté-cherie.com , les responsables Jaunes des « manifestations » anti gréves de l’hiver dernier ( lors du mouvement des cheminots) ou les inévitables ultra libéraux du site de « démocratie libérale » ou l’on retrouve les deux chantres de l’ultralibéralisme francais que sont Sabine Heyrold et Edouard Fillas

Assez de ses pressions de ces lobbys qui n’ont aucune représentativité démocratique, politique ou même scientifique

Un chercheur sanctionné sur pressions des necroscientifiques

Christian Vélot est le chercheur qui est intervenu le 11 mars sur Arte dans le documentaire sur Monsanto.

Il a besoin d’ être soutenu.

Subject : Un chercheur sanctionné

Chers amis,

Trouvant insoutenable qu’en France un scientifique se battant pour éclairer le débat sur les OGM soit pénalisé de la sorte dans son travail (lire mail de Christian Vélot ci-dessous), je vous appelle à faire circuler ce mail le plus possible, au delà de la sphère écologiste que cette problématique dépasse très largement...

La politique ici à l’oeuvre est emblématique de la soumission croissante de la science aux intérêts des firmes privées, avec les dangers que cela représente pour la démocratie. En effet, les chantiers actuels de la science déterminent les choix de société futurs... Mieux vaut que ces choix restent dictés par des intérêts collectifs. En l’état actuel de l’organisation de la science, de la politique et de l’agriculture, nous avançons assurément vers une société humaine dépendante des firmes pour l’accès à la nourriture. L’enjeu n’est donc pas anodin.

Notre aptitude à nous emparer de "l’affaire Vélot", comme d’un emblème d’une reprise en main de son destin par la société civile, sera déterminante pour l’avenir. Cela n’engage pas que nous. Mais bel et bien une société et la vision que nous avons de son avenir. Avec à la clé des hommes (nos enfants !) dépendants des puissants pour leurs besoins vitaux comme l’accès à l’eau ou à la nourriture. Ou des hommes libres, parce qu’ils auront su à temps (et c’est maintenant, c’est nous !) reprendre les rênes de leur vie en ne cédant pas au diktat des multinationales de l’agro-alimentaire qui tentent de museler la recherche afin qu’elle n’ébruite surtout pas les dangers qu’il y a à se nourrir OGM, à breveter le vivant, à vivre dans une société où la semence, parce que trafiquée, n’est plus... gratuite !

A vos clics de souris les amis ! Que ce scientifique qui mouille la chemise pour ne pas renier la haute opinion qu’il a de son humanité, soit récompensé à la hauteur de ses espoirs...

Bien à vous tous

Nelly Pégeault, rédactrice en chef de la revue Nature & Progrès

Christian Vélot :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1638

Pierre Méneton :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1641

Véronique Lapides :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1659

De : Christian Velot

Envoyé : jeudi 6 mars 2008 18 :28

À : Christianvelot(a)orange.fr

Objet : Ma situation professionnelle et Nouvelle adresse électronique

Bonjour à toutes et à tous,

A l’approche de la date de remise de la pétition me concernant (prévue fin mars), je viens vous donner quelques nouvelles sur ma situation qui n’a pas vraiment évolué. Je suis toujours remercié pour fin 2009, et malgré cela, on me demande toujours de déménager en 2008 (pour implanter dans mes locaux un pôle de biotechnologie), et mon reliquat de crédits qui devait me permettre de fonctionner pour 2008 et 2009 ne m’a toujours pas été restitué. Suite à une entrevue entre la direction de mon institut et une intersyndicale locale (qui, dans son ensemble, à l’exception de Sud-Recherche et à un moindre degré du SNTRS-CGT, semble plus motivée par le fait de me faire stopper la médiatisation que celui de réellement me défendre) la directrice a précisé qu’elle exigeait que mon déménagement intervienne avant fin mars 2008, que le dossier était désormais entre les mains des instances universitaires et CNRS, et que si la situation n’évoluait pas rapidement, elle était prête à mettre sa démission dans la balance. Je n’ai toujours pas été convoqué par les instances en question et la démission officielle de la directrice semble imminente (même si elle évoque finalement multiples autres raisons). Je ne sais donc pas du tout dans quelles directions vont évoluer les choses, et je maintiens la pression, d’autant plus que je n’ai plus le moindre crédit de fonctionnement et que je vais très bientôt être complètement bloqué au niveau de mes travaux de recherche.

La pétition me concernant (en comptant les signatures reçues sur la version papier) atteint les 16000 signatures environ. Elle sera remise (avec celles de Pierre Méneton et de Véronique Lapides, deux autres lanceurs d’alerte pour lesquels vous trouverez toutes les infos sur le site de Fondation Sciences Citoyennes :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?rubrique14

fin mars juste avant ou juste après le colloque sur les lanceurs d’alerte qui aura lieu le 27 mars au Sénat (à l’initiative de FSC et de Marie-Christine Blandin) etdont je vous joins l’affiche en document attaché (merci d’en faire beaucoup de publicité : nous avons une salle de 250 places).

Je précise également que le verdict du procès de Pierre Méneton aura lieu le 13 mars, et que le procès de Véronique Lapides aura lieu le 14 mars.

Par conséquent, pour les pétitions, nous attaquons la dernière ligne droite, et je vous invite à relancer un nouvel appel à signatures. Voici les liens pour les 3 pétitions :

Christian Vélot :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1638

Pierre Méneton :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1641

Véronique Lapides :

http://sciencescitoyennes.org/spip.php?article1659

J’en profite pour vous communiquer mon adresse électronique personnelle (qui est opérationnelle dès maintenant) et à laquelle je vous invite désormais à me contacter : christianvelot(a)orange.fr (mon adresse professionnelle reste bien sûr valable, du moins tant que je suis encore dans l’institut).

Merci encore du fond du coeur pour tout votre soutien.

Avec toute mon Amitié, Christian Vélot

P.S. Merci de relayer et de diffuser ce message le plus largement possible et sans la moindre restriction.

Mots clés : Pétitions / Sciences - Recherche /
Derniers articles sur Bellaciao :