Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un ex-membre du NPA nouvelle plume du FN parisien

vendredi 30 janvier 2015 , par Ph. D - Contacter l'auteur - 21 coms

Rallié en 2013, Aurélien Legrand assure la communication du parti frontiste dans la capitale depuis septembre.

Lorsqu’il s’agit d’étoffer ses effectifs, le Front national n’hésite pas à brasser large. En décembre, le parti accueillait Sébastien Chenu : l’ancien secrétaire national de l’UMP, cofondateur du mouvement homosexuel GayLib, était propulsé à la tête du collectif culture du Rassemblement bleu Marine – au grand dam de certains cadres frontistes. Ce jeudi, le journal l’Opinion rapporte un autre ralliement, celui d’Aurélien Legrand, ex-membre du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), devenu en septembre la plume du FN parisien.

Un choix que ce trentenaire, candidat de feu la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) lors des élections municipales de 2008 à Paris, assume parfaitement. « On retrouve dans les deux partis la défense des sans-voix, des petits, des sans-grade, de ceux auxquels personne ne s’intéresse et que le système broie », explique Aurélien Legrand, diplômé en histoire et en anthropologie. Le transfuge se serait lassé d’« un NPA sectaire et profondément conservateur, d’un dogmatisme obscurantiste ».

« Acte anticonformiste »

L’ayant quitté en 2010, il tape trois ans et demi plus tard à la porte de Wallerand de Saint-Just, patron de la fédération FN de Paris et avocat historique du Front. « Ou bien c’était un espion bolchevique ou bien il était sincère, rapporte celui-ci. J’ai vu en face de moi un garçon brillant qui avait envie de faire quelque chose pour son pays. Le fait de venir au Front national est déjà un acte d’anticonformiste ! J’ai donc décidé de lui faire confiance. » Aurélien Legrand assure aujourd’hui la rédaction des communiqués du parti lepéniste dans la capitale.

Le jeune homme ne semble pas avoir laissé beaucoup de souvenirs au NPA. Contactés par Libération, trois cadres du parti anticapitaliste avouent ne pas le connaître : « S’il a vraiment participé au NPA, il n’a pas dû y être hyperactif », juge Christine Poupin, porte-parole du parti. Aurélien Legrand ne serait pourtant pas le premier membre du NPA à faire le grand saut. Ce fut aussi le cas de Fabien Engelmann, actuel maire FN de Hayange, ou encore de Vénussia Myrtil, jeune militante un temps mise en avant par le FN à des fins de communication, avant d’être reléguée au second plan en raison de positions trop libérales sur le mariage homosexuel ou la dépénalisation du cannabis.

http://www.liberation.fr/politiques/2015/01/29/un-ex-membre-du-npa-nouvelle-plume-du-fn-parisien_1191516

Mots clés : Extrême droite - Antifascisme / Partis politiques /

Messages

  • Ce vendredi 30 marque l’ouverture du congrès du NPA avec 5 motions en discussion.
    Le NPA n ’a plus que 2000 adhérents !

    congrès du NPA voir

  • C’est la vocation première des partis fascistes que d’être des fourre-tout... C’était la vocation première du NPA d’être un rempart contre le fascisme, une faute, qu’il paie cher aujourd’hui.... JR

    • "" C’était la vocation première du NPA d’être un rempart contre le fascisme, une faute, qu’il paie cher aujourd’hui.... JR""

      quelle faute ?
      C’est extrêmement problématique de passer du npa au fn ,comme ce le fut aussi pour Doriot mais cela ne met pas en cause l’antifascime du npa ni du pc de l’époque.
      il s’agit d’aventure individuelle étrange,condamnable et qui laisse perplexe .

    • Le rôle d’un parti comme le NPA, qui est et c’est indéniable antifasciste, c’est d’être le rempart le plus fort contre le fascisme. Or on le voit aujourd’hui : La NPA s’est affaibli parce qu’il n’a pas su se renforcer de la façon la plus large à la suite de sa mini-victoire en 2007.... en reléguant le PC à 1% et en ne prenant pas la tête du Front de Gauche... La suite on la connaît... pour les militants les moins bien formés... Il se sont vite éparpillés... Le FN a capitalisé sur cette échec entre autre... Et mis en colère beaucoup de militants, qui croyaient que la LCR voulait créer un Vrai parti..., qui prendrait la place d’un PC exsangue. JR
      PS : Certes il ne faut pas colporter d’illusions et être vigilants y compris à propos de Syriza mais en 2009 la dynamique du NPA était la même que celle qui a amené la naissance de syriza... Alors quand il s’agissait de les soutenir, ces derniers temps, il ne fallait pas rester en arrière... Moyennant quoi c’est EELV, qui essaient de tirer les marrons du feu, ce que je ne demande pas pour le NPA mais être lisibles, clairs...

    • euh ta réponse assez confuse,c ’est quoi ? la faute du npa est d’être trop faible ?
      et le fn ne capitalise QUE sur cette faiblesse ? pas sur la faiblesse des autres,ou sur la crise du K ?
      je ne comprends pas.

    • En 2009, le NPA était fort, alors que le FN était faible... Le NPA n’a pas su répondre aux exigences de la situation : rester devant le PC... en lui coupant l’herbe sous les pieds sur le plan électoral... (parce que pour le reste, le NPA a très souvent été bien) Pour l’élection au parlement européen en 2009, le but était de se présenter seul pour faire partie du même groupe, que le PC, s’il y avait des élus ? C’est sérieux ça pour le million de gens qui avaient voté Besancenot et qui voulait au moins concrétiser par les urnes le travail au long cour de la LCR. l’électoralisme est très dangereux mais le contraire ne gène personne...
      Résultats un parti qui se sclérose..., qui voit partir des militants épuisés... des militants FdeG, qui pavoisent alors qu’il n’y a pas de quoi.
      Quant aux faiblesses des autres, le NPA n’a pas su en profiter... Et puis c’est quoi la force du NPA à l’heure actuelle ? Ce qu’il sait bien faire, ne gène la concurrence à la gauche de la gauche.
      Dernier non-sens, la non participation au meeting de soutien à Syriza...
      J’espère avoir été plus clair... JR

    • Je crois pas que le fn etait faible en 2009 et le npa etait nettement en dessous en tant que force electorale’tu devrais regarder les resultats.
      Comment le npa aurait il du agir pour profiter des supposes faiblesses du fn ?
      Quant a la sclerose ’je vois pas du tout

    • sclérose, nom féminin
      Sens 1 Durcissement d’un tissu ou d’un organe [Médecine]. Synonyme durcissement Anglais sclerosis
      Sens 2 Perte des facultés d’adaptation [Figuré]. Anglais ossification
      Est-ce plus clair maintenant ?

  • Quand tout est devenu si étouffant, si oppressant, et surtout sans le moindre intérêt au centre... qu’on éprouve le besoin d’aller s’oxygéner en périphérie...

    - qu’importe le côté par lequel on en sort, par la droite ou par la gauche... qu’importe !

    Mais quand on commence à graviter ainsi dans l’extrémité du cercle, il semble bien naturel que d’un extrême, on se retrouve bien vite à l’autre... de la droite à la gauche, ou (vis-versa)...

    Mais au fait... n’est-ce pas ce curieux phénomène qu’on appelle : -une Révolution ?

    Oui, je sais c’est con... parcequ’en fait, une révolution : -ce n’est jamais que dans la tête !

    Bon enfin... heureusement (ou pas ?) il reste des pragmatiques qui appelle çà : -Avoir fait le tour de la question

    • il me semble dégueulasse de faire un procès d’intention au NPA à partir de la trahison de l’un de ses ex , quel est le parti ou syndicat qui n’ pas connu de tels FAITS ?

      Moi qui ne suis pas adhérent du NPA je ne me réjouis pas de voir ce parti toucher le fond et ne pas trouver de solution pour une sortie par le haut de cette crise , les militants de ce parti que je crois pour la plupart sincères ( ainsi que BESANCENOT ET POUTOU ) ont toutes leur place à nos côtés , nous qui essayons de construire un parti communiste autogestionnaire ouvert à tous ceux qui veulent en finir avec le capitalisme en s’appuyant sur le mouvement des masses pour leur confier le pouvoir , car l’époque du parti "guide" , avant garde révolutionnaire , est me semble t-il révolu , le parti doit être au service des masses et pas l’inverse ...alors camarades du NPA ne croyez vous pas qu’il est temps d’en finir avec l’esprit de boutique des uns et des autres qui conduit à la marginalisation et donc à l’ impuissance ?

      TOUS ENSEMBLE ....

    • Comme toi je ne suis pas au npa et je partage ta vision ouverte.

      Mais quand tu dis :

      alors camarades du NPA ne croyez vous pas qu’il est temps d’en finir avec l’esprit de boutique des uns et des autres qui conduit à la marginalisation et donc à l’ impuissance ?

      Concrètement, ça veut dire quoi ? Un exemple ?
      Parce qu’au-delà de l’intention générale, que je partage (non à l’esprit de boutique, à la marginalisation...), je n’arrive pas à voir ce que ça pourrait signifier dans les options choisies.

      En général, ceux qui reprochent au npa son "sectarisme", son "repli sur soi", sont des militants du FdG qui accusent le npa de s’arque-bouter sur des principes plutôt que de rejoindre leur attelage.

      Par exemple quand, après 2005, le npa n’a pas voulu participer à la candidature "unitaire" si la démarcation d’avec le PS (s’engager à ne jamais cogérer avec lui, garder une indépendance totale) n’était pas clairement affichée, il s’est fait "traiter" par la nébuleuse anti-libérale.

      Toi comme moi ne pensons pas que le FdG soit une bonne solution, donc ce n’est pas à ce genre de choses que tu fais allusion.

      Je sais aussi que tu es en désaccord avec la position du npa à l’international (Syrie par exemple), mais ça n’a pas de rapport avec des positions de boutique ou une marginalisation. C’est éventuellement une erreur d’analyse, pas une question d’attitude, de pratique.

      Donc je ne vois pas bien, et si tu avais un exemple ou deux de position qu’ils ont prise et qui te semble relever de ce type d’erreur, où ils auraient pu "en finir avec l’esprit de boutique des uns et des autres qui conduit à la marginalisation et donc à l’ impuissance", je trouverais ça très intéressant.

      Car je vois bien qu’il y a un problème, puisqu’il y a effectivement marginalisation, mais je n’arrive pas à comprendre où se situe l’erreur (si erreur il y a), où se situerait la bifurcation éventuelle.

    • je pense entre autres à la concurrence , et aux objectifs à peine cachés du NPA et du FDG , le NPA a souhaité à plusieurs reprises être le premier parti de la gauche non-socialiste et en conséquence de "plumer la volaille FDG " ( c est de moi , mais le NPA l a pensé si fort ...) quand au FDG il a tout fait pour affaiblir et éliminer le NPA ... les uns et les autres ont donc fait preuve d’un esprit de boutique au détriment des travailleurs qui attendent autre chose de partis ouvriers ...

    • ""Comme toi je ne suis pas au npa et je partage ta vision ouverte.

      Mais quand tu dis :

      alors camarades du NPA ne croyez vous pas qu’il est temps d’en finir avec l’esprit de boutique des uns et des autres qui conduit à la marginalisation et donc à l’ impuissance ?

      Concrètement, ça veut dire quoi ? Un exemple ?
      ""
      moi je suis au npa et je suis d’accord avec ta question,car dénoncer un esprit de boutique sans l’illustrer est incompréhensible.

      je n’ai pas plus d’esprit de boutique au npa que j’en n’avais au pcf,j’ai des idées que je défends .
      ce n’est pas par esprit de boutique que je condamne le refus du FDG de se dire dans l’opposition au PS apres l’election de hollande,c ’est par analyse politique à travers mes lunettes luttes de classes.
      j’ai l’impression que tout essai de construction d’une orga communiste sera toujours refusé par quelques uns si ceux qui l’initient viennent de l’ex lcr.

    • l ’esprit de boutique a plusieurs facettes , qui vont du simple esprit étriqué de parti au manque d’analyse politique :

      lorsque le NPA critique sans cesse le FDG pour sa compromission avec le PS refuse les alliances électorales avec ce dernier pour ne pas voter PS au deuxième tour mais qu à la présidentielle le NPA appelle à battre SARKOZY et donc à voter HOLLANDE , c est de l esprit de boutique qui vise à aller dans le sens souhaité par la majorité des gens de gauche , apparaitre faussement unitaire alors que le courage politique même si c est difficile aurait été de dénoncer le PS comme la roue de secours du capitalisme pour remplacer une droite défaillante

      QUand LO et LE NPA issus tous les deux de la mouvance trotskiste
      continue à faire bande à part , sont incapables de s’unir pendant et en dehors des périodes électorales , c est pas de l ’esprit de boutique ?

      idem sur le plan international losque le NPA épouse les théses avalées par le bon peuple sous la pression médiatique notamment sur la SYRIE et la LYBIE : chasser les dictateurs voila qui est bien pour la boutique , apparaitre comme un défenseur intransigeant des doits de l homme alors que le NPA sait pertinament que les dictateurs chassés , d’autres vont prendre la place ...

      Quand au FDG , qui abandonne la visée communiste pour conserver des élus sur des listes PS , sacrifiant ainsi son idéal , sa raison d ’exister , dans le but de survivre en passant sous les fourches caudines du PS ...C’ est pas de l esprit de boutique ?

      Quand FDG et NPA ne pensent qu’ à avoir le leader sheap de la gauche non -socialiste alors qu en tant que communistes leur objectif principal devrait être la construction d un parti DES communistes , c est pas de l ’esprit de boutique ?

      Refuser de voir que ces partis jouent égoistement leur propre partition ; c est également avoir l’esprit de boutique et donc de participer obejctivement au maintien du système

Derniers articles sur Bellaciao :