Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Un sans-papier en instance d’expulsion meurt dans un fourgon de la Police

vendredi 22 août 2014 , par Azadi - Contacter l'auteur - 1 com

Un sans-papier en instance d’expulsion meurt
dans un fourgon de la Police de l’Air et des Frontières

Jeudi 21 août 2014 à 21h, un homme sans-papiers est décédé alors qu’il était conduit par les flics à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle pour être expulsé vers l’Algérie. Il avait réussi à refuser une première fois son expulsion le 16 août dernier et il ne voulait pas être expulsé de France où il a ses attaches familiales. Selon la version policière, c’est dans le fourgon en arrivant à l’aéroport qu’il serait décédé d’« une crise cardiaque ». Comme toutes les personnes mortes entre les mains des flics ! A 19h, M. G se portait parfaitement bien et 2 heures plus tard, il était mort… Circonstances plus que troubles. Il y a 6 ans, le 21 juin 2008, au CRA de Vincennes, Salem Souli décédait lui aussi d’ « une crise cardiaque » selon la police. En réalité, M. Souli, qui était asthmatique, n’avait pas reçu les soins dont il avait besoin. Le lendemain, les retenus s’étaient révoltés et le CRA de Vincennes était parti en fumée. Les frontières tuent : des milliers de personnes sont mortes en traversant la méditerranée, d’autres décèdent lors de leur expulsion : on se souvient de Semira Adamu étouffée avec un coussin par les flics en Belgique en 1998 ou encore en 2010 de Jimmy Mubenga tué par des agents de sécurité dans l’avion qui devait l’expulser de Londres à Luanda. En France, plusieurs sans papiers sont morts assassinés par la PAF comme Ricardo Barrientos en décembre 2002 ou Mariame Getu Hagos en janvier 2003.

Arrêt des expulsions !
Régularisation de tous les sans-papiers !
Liberté de circulation et d’installation !

Rappel : Manifestation demain à 13h - 18e anniversaire de l’évacuation de l’église de Saint-Bernard et pour exiger :

La régularisation globale de tous les sans papiers par la délivrance d’une carte pérenne de 10 ans

La fermeture des centres de rétention administrative (C.R.A.), de FRONTEX et EUROSUR
L’arrêt des contrôles aux faciès et des expulsions
L’abrogation de toutes les lois d’immigration et des accords bilatéraux de réadmission
Le respect du droit d’asile et des droits des Roms
La liberté de circulation et d’installation pour tou-te-s (article 13 de la Convention des droits de l’homme)
Le retrait des circulaires de novembre 2012 et de mars 2014.
La dignité humaine, la justice et l’égalité des droits pour tous et toutes.

Mots clés : Expulsions / Les « sans-papiers » - Immigration /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :