Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Un tortionnaire aux Invalides : le général Bigeard

jeudi 17 novembre 2011, par Yul

Le Monde [17 novembre 2011] :

Les cendres du général Marcel Bigeard, mort en juin 2010, vont être transférées à l’Hôtel des Invalides, à Paris, où reposent les gloires de l’armée française, a-t-on appris jeudi 17 novembre auprès du ministère de la défense [Gérard Longuet, ministre]. [...] Baroudeur des guerres coloniales, le général Bigeard est considéré par les militaires comme le dernier personnage héroïque de l’armée française. [...]

Son rôle lors de la bataille d’Alger en 1957, durant laquelle la torture a été fréquemment pratiquée, est en revanche très controversé.

Autre source http://www.hns-info.net :

Général Bigeard : la mort d’un tortionnaire français

(...) Il a fallu attendre juin 2000 et la publication par Le Monde du témoignage de Louisette Ighilahriz pour que ces pratiques soient publiquement et largement dévoilées.

En 1957, âgée de 20 ans, Louisette est une combattante du Front de libération nationale (FLN) ; tombée avec son commando dans une embuscade tendue par les parachutistes du général Massu, elle est capturée et emmenée, grièvement blessée, au quartier général. Là, elle est sévèrement torturée, sans relâche, trois mois durant.

Dans son récit, Louisette précise comment Massu, ou bien Bigeard, quand ils venaient la voir, l’insultaient et l’humiliaient avant de donner l’ordre par gestes de la torturer.

Elle écrit : "Massu était brutal, infect. Bigeard n’était pas mieux".

Louisette a souvent hurlé à Bigeard : "Vous n’êtes pas un homme si vous ne m’achevez pas".

Et lui répondait : "Pas encore, pas encore !".

Elle ne doit sa survie qu’à un médecin militaire qui la découvrit fin décembre 1957. Il la fit transporter dans un hôpital où elle échappa à ses tortionnaires. C’est cet homme qu’elle voulait retrouver au moyen de son récit dans Le Monde pour pouvoir lui dire merci.

Aujourd’hui encore, à plus de 60 ans, Louisette souffre des séquelles physiques et psychiques des mauvais traitements qui lui ont été infligés.

Son récit a été à l’origine d’un flot de courriers de lecteurs et d’articles dans de nombreux médias français ; parmi ceux-ci, le témoignage d’un autre combattant du FLN - Noui M’Hidi Abdelkader - arrêté à Paris en 1958, incarcéré et torturé à Versailles ; ce qui confirme que la torture était également pratiquée en France.

A la suite de ces révélations, Massu, qui s’est vanté de s’être administrée lui-même la "gégène" (générateur d’électricité utilisé pour la torture) a reconnu que "la torture avait été généralisée en Algérie" et "institutionnalisée avec la création du Centre de coordination interarmées (CCI) et des Dispositifs opérationnels de protection (DOP)". Il affirme toutefois qu’il n’y a "jamais été directement mêlé".

Même ligne de défense de Bigeard, pour qui la torture a été un "mal nécessaire", mais qui dément l’avoir pratiquée lui-même.

"Les crevettes de Bigeard"

Cette expression désigne les personnes qui ont été exécutées illégalement durant la guerre d’Algérie en étant jetées depuis un hélicoptère en mer Méditerranée, les pieds coulés dans une bassine de ciment.

Ministre et député de la République

En 1975, Bigeard - devenu général quatre étoiles - est nommé secrétaire d’Etat à la Défense par Giscard d’Estaing ; par la suite, et durant dix ans, il demeure un politicien actif, s’employant à se faire élire député UDF de la Meurthe-et-Moselle.

A l’annonce de la mort de son tortionnaire, Louisette Ighilahriz, a déclaré : "Chez nous, le nom de Marcel Bigeard est synonyme de mort et de torture. Il aurait pu libérer sa conscience avant de mourir. J’en suis profondément déçue, malade".

Messages

  • Il y sera sans doute en bonne compagnie. Le dictateur Napoléon n’y est-t-il pas en bonne place ?

  • Le collègue d’Aussaresses voulait que ses cendres soient dispersées au Vietnam, pays le plus cher à son coeur. Les Vietnamiens ont refusé malgré le déplacement de trois ministres français. En ce sens on peut dire que les Vietnamiens sont l’avenir du monde : ils ne partagent pas les "valeurs" de l’Occident.

  • "...les cendres...transférées aux Invalides.." et si nous nous y opposons qu’est ce qui sera transféré ?

  • Précisions :

    Rendons à César ce qui appartient un peu aussi à ,César
    La campagne 2000 contre la Torture sans l’Humanité associée au "Monde"n’aurait pas eu l’écho qu’elle a eu
    Ni Vidal Naquet,ni Henri Alleg , qui ont animé avec moi, enGironde, cette extraordinaire expérience de retour sur les CRIMES contre l’Humanité des Aussaresses et autres LEPEN (au couteau para de la SS) ne me contrediront : Sans les miltants,..la campagne n’aurait pas eu le retentissement qui a permis de crever partiellement le mur du silence..

    Pour ce qui suit, on excusera le"je" qui renvoie à mon vécu militant.

    J’ai connu Bigeard , physiquement, dans les années 70.

    Quand nous avons eu, à Bordeaux, à le rencontrer (délégation CGT CFDT et cellule PC ) en tant que militants dela BNP pour qu’il intervienne auprès du Tribunal Militaire et évite à un jeune"insoumis" anarchiste de la boite d ese taper 24 mois de taule
    Plus son licenciement àla clé..
    .Bigeard était alors le Commandant en chef de la 4°Région Miltaire(Aquitaine), rue Vital Carles..

    A noter que le lendemain (Bigeard est un type curieux ) tenait à m’appeler -"toi et pas les autres.(sic).. puisque j’avais été assez gonflé pour le contrer (sic) , qu’il avait appris y compris par Dien Bien PHU interposé,..ce qu’était le courage communiste,.(resic) ..qu’après tout, j’avais été , COMME LUI (resic, putain !!) un soldat en Algérie..

    (Il était intervenu , il aurait pu ne pas le faire.
    Le p’tit jeune ne fit pas de prison..)

    Bigeard est l’exemple même, pour moi, de ce que le Colonialisme a pu engendrer
    ..
    Bigeard c’est, au départ, un jeune antimilitariste, employé de banque à laSté Générale qui s’engage pour lutter contre le Nazisme !

    Gaulliste , mais "républicain" il n’est pas un Salan , il ne participe pas aux différentes tentatives de "pronunciamentos" Algérie Française.
    Il a une certaine proximité avec un MASSU..

    C’est , contradictoirement donc, ce que l’ETAT bourgeois produit de"pire"...!

    Du moment qu’il a des ORDRES, qu’il est couvert, il agit en zélé serviteur du Pouvoir, en l’ occurence des équipes qui de Guy MOLLET à De Gaulle ...en passant par Mitterand, "pacifient", dans les Aurès , avec ses paras qu’il fournit en rachetant un stock de casquettes de l’ex Afrika KORP allemand , en faisant de ses "gus" des rouleurs de mécaniques en treillis bariolé, bref,en réussissant hélas à instiller dans le contingent un sentiment, chez pas mal de pov mecs paumés, , qu’ils sont "différents"...

    A quelques mois de sa mort, (il résidait à Andernos, petite ville du Bassin d’Arcachon , à 40mn de chez moi) ) trois quatre fois on s’est croisé - il a tenu à expliquer à sa vieille femme que j’étais un "Rouge avec des couilles" (sic) , il répétait que , s’il ne regrettait pas d’avoir "obéi pour SERVIR", il avait compris tardivement que le mouvement de LIBERATIOn des PEUPLES( lui, disait des"colonies")..était inscrit dans une Histoire qu’il n’avait pas "saisi"..

    Il avait une bonne mémoire, me concernant..Ce con là m’avait reconnu en plein centre d’Andernos !

    Ce qui me rassura sur ce que"nous" avons été, nous les militants de cette époque , essentiellement les Communistes et la CGT (avec d’autres certes)..

    Il insistait pour me dire qu’il n’avait jamais digéré -et en avait été "soufflé"- ’un échange lors de cette fameuse rencontre à son QG de la 4°R.M

    Alors que j ’insistais pour qu’il évite de me prendre pour un con en m’expliquant que la Justice Militaire étant indépendante,et qu’ il lui serait quasiment impossible de"sauver" notre p’tit gars" (sic) n insoumis, il tint à "détendre" et/ou détourner la discussion..

    ET que je te fais le coup du "collègue ex employé de banque" , et que je t’explique que la plupart des villes d’Afrique ont des rues Bigeard...(ce qui n’est pas faux.., ô néocolonialisme et dépendance de roitelets-dictateurs, França-FRIC de merde)

    Je l’interrompis parce que ça commençait à me gonfler..

    "Pas à Alger, quand même, Général ?
    Pas une ruelle de la Casbah ou vos paras ont été hélas ,des hommes qui, aux yeux des algériens , ont été jugés comme , mon père FTP etVOUS, avez jugé ceux qui pacifiaient ORADOUR.., aucune artère ne porte votre nom ?

    Alger, Général , a sa rue du communiste Maurice AUDIN, et vous allez rester dans l’Histoire pou moi, qui est fait 27 mois dans un régiment Groupement Héliporté n°2, àSETIF, pour celui qui renvoyait à la révision des hélicos HP21 (la fameuse "banane"made in USA), avec des trainées de sang ,car vous vous en serviez comme ultime lieu de torture avant de jeter à la Mer les Résistants, certains vivants !"

    Blème, il me coupa :
    "Tu parles à un Général français qui porte sur sa poitrine les preuves de son engagement patriotique , (allusion aux barettes dedécorations"),

    Reprenant à mon compte le tutoiement, je lui lâchai dans les dents :

    "Dis donc ça fait quoi à un tel génie de la Guerre, de se dire qu’un peuple de paysans planqués dans les rizières, sous armé a mis une belle branlée à une armada puissante, commandée parun type comme toi , et que le Vietnam est libre ?

    Et qu’en Algérie, la dignité et le courage ont contraint ta glorieuse armée à plier bagages !
    Oui, ça te fait quoi quand tu vois à laTV le drapeau vert et blanc....ce"torchon fellouze".... que toi tes baignoires et ANGRC9(c’est le terme de la gégène, le téléphone à pédales..) , tes commandos super entrainés et motivés, essayaient de retrouver dans les mechtas saccagées ?"

    je sais que certains"amis" penseront..que je en me paluche le nombril en rédigeant mes Mémoires sur B.C.

    Non, des jeunes passent par ici.

    l
    Depuis des décennies, la France "officielle" cache ses sales guerres , car les héritiers pluriels (droites et Social démocratie ) ont TOUS une parenté avec les complices des Bigeard !

    La jeunesse a le DROIT de savoir, par témoignages, qui, aujourd’hui rentre aux Invalides..

    Remarquez qu’à bien y réfléchir tout est logique de classe !
    ..

    A partir du moment ou un ministre de la"JUSTICE(sic) , responsable de 57 CONDAMNATIONS à Mort , et de refus de grâce, Patron des Guillotineurs des prisons d’Alger est devenu Président socialiste en 81..et après ,s’est autorisé le"cinéma" des roses déposées sur les tombeaux de Jean Jaurès, Jean Moulin et Victor Schoelche,et qui quelques mois après a rétabli les ordures galonnées aux mains encore rouges de sang , ex serial-killers d’innocents, voire comploteurs pour attenter à la vie de de Gaulle , après avoir défiguré la petite Delphine RENARD ( d’ou la manif dite de CHARONNE)(anti -OAS)..dans leurs droits , leurs titres , leurs décorations,

    ...........quand une ordure comme Aussaresses a pu parader à la téloche,et se vanter dans la presse de ses"exploits"
    , faudrait plus s’étonner" de rien !!!

    http://www.aidh.org/faits_documents/algerie/Aussaresses.html

    Dans son "accablante confession" ("Le Monde"), le général Aussaresses reconnaît avoir assassiné le chef FLN (Front de libération nationale) algérois Larbi Ben M’Hidi aini que l’avocat Ali Boumendjel. Selon la version officielle, les deux hommes s’étaient "suicidés".

    Il relate en détail l’exécution de Ben M’Hidi, après son arrestation dans la nuit du 15 au 16 février 1957 par les parachutistes du colonel Marcel Bigeard et raconte la dernière phase de l’exécution du chef du FLN, dans une ferme, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Alger : "Nous avons isolé le prisonnier dans une pièce déjà prête. Un de mes hommes se tenait en faction à l’entrée. Une fois dans la pièce, avec l’aide de mes gradés, nous avons empoigné Ben M’Hidi et nous l’avons pendu, d’une manière qui puisse laisser penser à un suicide".

    L’ancien militaire reconnaît également l’assassinat de l’avocat Ali Boumendjel qui, selon la version officielle, s’était "suicidé" le 23 mars 1957 en se jetant d’un immeuble

    La Bourgeoise française est de nature versaillaise, elle a été colonialiste, elle est"fidèle" à SON passé et à ses actes présents de permanente allégeance aux intérêts les plus sordides(y compris en Lybie)du Capital.

    C’est la bourgeoisie du fameux "Enrichissez vous" de Guizot , maitre à penser de nos gouvernants au garde à vous devant le Capital, c’est cette bourgeoisie hautaine, antiouvrière, qui dresse l’"assisté" contre le Smicard, le "fainéant en arrêt de travail "abusif" contre le pauvre bougre qui , sans papier esclave de ce millénaire, ne peut même pas se soigner, c’est cette bourgeoisie qui, de façon NATURELLE envoie les tortionnaires aux Invalides..

    Et sa flicaille , ses juges contre les Fralib

    Et vous voudriez que nous ne soyons pas des millions à avoir des démangeaisons dans les pieds , tant il urge de virer tout ça, nom de Dieu !

    Le Capitalisme, ?

    à rendre "Invalide".. ?
    NON ?

    A METTRE à MORT !

    A.C

  • AC, un homme précieux par sa sincérité, son militantisme et son expérience. Je l’ai pris à parti à propos de l’intervention de l’Otan en Lybie (qu’il a approuvé croyant combattre un "dictateur", qualificatif unilatéral de nos grands médias) . Complexité des choses : il faut lier concrètement le subjectif et l’objectif pour donner un contenu vrai au Dialectique, un contenu dans lequel le grand nombre (politique) se reconnaît au point de s’engager, de devenir une force.

    •  ??
      Je pige pas !

      Je l’ai pris à parti à propos de l’intervention de l’Otan en Lybie (qu’il a approuvé croyant combattre un "dictateur", qualificatif unilatéral de nos grands médias) .

      Peux tu STP citer une intervention ou j’ai APPROUVE l’intervention en LYBIE ?

      Tu me confondrais pas avec BHL..?
       :))

      Sauf erreur depuis le début j’ai combattu le manichéisme du "tout blanc" tout noir".
      J’ai , me semble til réagi avec ma franchise brutale quand j’ai lu des articles ou les"ennemis de nos ennemis " devant devenir nos amis, on inventait un " brave Khadafi," selon moi dictateur et ruffian s’étant accaparé les richesses lybiennes avec son clan familial, victime de l’impérialisme qui lui préparait une succession plus juteuse pour le K..ce qui ne faisait par de M.K, Empereur Trigano mégalo,.. un Allende , un Lumumba ou un Castro !

      je crois avoir écrit quelque part

      Quelle que soit l’issue de ce bras de fer sanglant, les paysoccidentaux, dont le notre, doivent laisser les peuples mener leur choix jusqu’au bout.

      L’intervention occidentale ne peut que rendreencore pire une situation déjà marquée par la manière dont les pays occidentaux ont empêché toute solution progressiste et attisé hier comme aujourd’hui les corruptions et les guerres civiles dans les pays arabes, faisant souvent de la manne pétrolière un véritable drame pour les peuples.

      Mais tu vas certainement , car j’ai pu, comme d’autres, me planter un jour, me démontrer que ton commentaire est fondé.

      Sinon, j’accepte tes excuses.

      Cordialement

      A.C

  • Pour faire bref, durant une guerre qui a duré six mois, opposant un pays du tiers-monde de 6 millions d’habitants et toutes les puissances occidentales surarmées (aviation, marine, sans compter les forces spéciales au sol anglaises, françaises, les 5000 mercenaires du Quatar, les milices privées...), employer même une seule fois le qualificatif de "dictateur" à l’égard de l’agressé, c’est donner dans la propagande qui a permis au 21ème siècle le retour du colonialisme du 19ème. Que K. ne soit pas un saint n’est pas le problème ou alors bonjour l’enfer et adieu l’embryon de droit international la borieusement pondu après des siècles de "civilisation". Donc, AC, mon estime mais pas d’excuses de ma part