Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Valse-hésitation à la tête du PCF sur la stratégie aux régionales

samedi 24 octobre 2009 - Contacter l'auteur - 7 coms

de Sylvia Zappi

La préparation des régionales semble affoler la boussole au Parti communiste. Alors que son conseil national de samedi 24 octobre doit adopter une "offre nationale" à proposer tant aux militants qu’à ses partenaires, la direction tangue.

Lundi 19 octobre, lors de la réunion de l’exécutif, Pierre Laurent, numéro 2 du parti, chargé de préparer l’orientation, a proposé une ligne quelque peu confuse. Analysant que les rapports avec le PS étaient compliqués par sa ligne social-libérale, que le Parti de gauche multipliait les mauvaises manières et que le NPA mettait des bâtons dans les roues à tout accord pour les régionales, le dauphin de Marie-George Buffet en a conclu qu’il n’y avait pas de possibilité de ligne nationale. En clair, les fédérations devaient se débrouiller avec des choix à la carte.

Les membres de la direction – Mme Buffet en premier – lui ont donné tort en réclamant un affichage clair de la priorité de listes autonomes Front de gauche au premier tour. Le PCF réaffirmera donc samedi son "attachement" à son alliance avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon et la Gauche unitaire de Christian Picquet, et appellera à "amplifier" ce front pour constituer des listes au premier tour, au-delà de ce qui a été fait à l’élection européenne.

Le texte proposé au vote précise même que les listes devront exprimer "l’unité, la diversité et une démarche de large rassemblement" des acteurs sociaux comme la représentation des partis " jusque dans le choix des têtes de liste". Au second tour, ces listes devront "tout faire pour empêcher la droite de reconquérir les régions" et "créer les conditions de majorités régionales de gauche". Pour bien montrer que le PCF prend son offre au sérieux, c’est la secrétaire nationale qui le défendra, plus son numéro 2.

SONDAGE "SECRET"

Le trouble semble aussi gagner la direction du parti sur ses têtes de liste. Alors qu’en région Ile-de-France, le député de Seine-Saint-Denis Patrick Braouezec s’était porté candidat à la candidature, la direction traîne des pieds parce qu’elle ne souhaite pas un rénovateur. Elle a fait le tour des élus régionaux pour tester la candidature de Pierre Laurent. Et même fait réaliser un sondage "secret" par l’institut CSA sur les chances électorales respectives des deux hommes.

L’institut a gardé les résultats du sondage confidentiels "pour son client" mais confirme son existence. Et ne nie pas l’écart de 5 à 6 points entre les deux challengers au profit de M. Braouezec. La direction, elle, l’a rangé dans un tiroir.

Quant aux élus régionaux comme locaux, ils sont nombreux à avoir fait savoir que la candidature du député était plus crédible. Une pétition circule pour pousser une solution de compromis : à Patrick Braouezec la tête de liste régionale, à Pierre Laurent le titre de "chef de file communiste". Pour Daniel Brunel, vice-président du conseil régional, ce serait une façon de "réconcilier la famille communiste en Ile-de-France".

http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/23/valse-hesitation-a-la-tete-du-pcf-sur-la-strategie-aux-regionales_1258081_823448.html

Mots clés : Partis politiques / Régionales 2010 / Sylvia Zappi /

Messages

  • Encore de la cuisine !

    Donc au PCF, le dilemme, c’est de savoir qui va à la soupe...avec le PS.

    L’horizon toujours pas débouché par les urnes. Allez le PS vous laissera bien quelques strapontins, histoire de maintenir quelques élus,et par conséquent l’appareil.

    Quelle tristesse !

    Jak

  • si le PCF était pour faire avec de vrais alliés une vraie politique de gauche
    je pense vraiment qu’il regagnerait des voix

    oui mais veut il vraiment cela ???????????????

    dans ma commune un élu communiste à la mairie n’a pour principale occupation que d’avoir un agenda en cuir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    les habitants ne l’intéressent absolument pas et chaque fois qu’on lui demande quelque chose, la réponse est toujours la même : "je ne peux rien faire pour ça"

    pauvre PCF

    jd

  • En choisissant le social-libéralisme dés le 1er tour dans les régions,ce sont les militants de base qui vont avoir la gueule de bois aprés ce week-end au PCF.

    Mais Marie-Georges s’en fous,elle a assuré que les caisses du parti seront bien remplies avec paillassons élus de conseillers régionaux .

    Et pendant ce temps-là, le monde du travail crève la bouche ouverte .

    • Le PS vire à droite c’est la faute au PCF, qui le paie à cause de son suivisme dit-on, la classe ouvrière "crève" c’est encore la faute au PCF : si on changeait de discours ? Si on regardait de près, on verrait que la classe ouvrière a longtemps cru qu’on pouvait aménager le capitalisme en votant largement PS, le Pcf a essayé de coller à ce réformisme de "riches" des années "fric" jusqu’à aujourd’hui, malgré la leçon de 2001. Ce PCF c’est la Direction huiste, buffétiste, laurentiste et cohen-séiste sans compter les "rénovateurs" et autres liquidateurs qui le mènent à sa perte : nous n’avons pas de ligne politique en dehors de la course aux élections.
      Plus de 50% des communistes n’approuvent pas leurs choix et n’ont pas voix au chapitre, jusqu’à quand ?

    • Ce cher Filoche,"la BASE est plus à gauche que la direction " Et qu’est ce qu’elle a voté la base lorsqu’elle s’est prononcée en interne sur le Traité constitutionnel ??? J’y étais au PS à cette époque et j’ai été convoqué à la Kommandantur pour m’expliquer sur mon choix .Et quest-ce qu’ella a fait la base quand le PS s’est assis sur le vote des Français avec son approbation du traité de Lisbonne ?? Et combien la Gauche du Parti pèse depuis le congrès de Reims ?? Filoche il est bien meilleur comme Inspecteur du Travail ou dans Siné hebdo .C’est pour ça qu’on le respecte pas parce qu’il s’accroche au Grand cadavre à la renverse ;

    • La direction du pc a tranché alliance dans plusieurs regions avec le ps des le premier tour alors que devrait exister un accord national unitaire independant du ps ! Qu en pense le parti de gauche et la minuscule gauche unitaire presentée a tort comme venant du npa ou elle n a jamias mis les pieds ! Il faut plus que jamais une alternative claire au ps et ce n est pas en refaisanrt la gauche plurielle qu on y parviendra !

Derniers articles sur Bellaciao :