Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Yvette Roudy féministe historique, maximaliste contre le voile - 15 mars 2004 - 15 mars 2019

samedi 16 mars 2019 - Contacter l'auteur - 14 coms

Yvette Roudy féministe historique, maximaliste contre le voile - 15 mars 2004 - 15 mars 2019

Le voile islamique est entendu ici au sens générique et concerne tout vêtement hypertextile, pour la ville ou pour la piscine, couvrant l’ensemble du corps de la femme musulmane.

I - Le voile islamique est contesté d’abord au titre du féminisme

- Sont visées les entreprises hyper-patriarcales des intégristes musulmans contre les femmes et les jeunes filles, y compris les gamines de deux ans. Il y a eu des "campagnes d’hidjabisation" des islamistes qui furent vivement critiquées par les féministes et au-delà au sein des humanistes défendant le droit de s’habiller librement, pas toujours cependant jusqu’à aller à défendre l’hypotextile soit le string seulement pour qui veut, donc librement.

- C’est là qu’il faut noter que le voile islamique peut être porté librement. C’est alors son symbole qui reste très contesté par nombre de féministes et d’autres critiques visant plus l’emprise des religieux les plus offensifs. Car le voile est devenu au fil des décennies, partout dans le monde, l’outil de recouvrement réactionnaire des femmes par les intégristes musulmans qui ne tolèrent pas "l’impudeur" des femmes.

Il existe partout des contre-mouvements réactionnaires mondialisés des intégristes religieux, dont ceux issus de l’islam qui est lui aussi mondialisé (sans doute plus que l’intégrisme religieux issu du protestantisme en Amérique du Nord et du sud). A l’heure du massacre de Christchurch (lire communique du MRAP sur Mediapart ) il importe plus que jamais de ne pas confondre des intégristes religieux - eux-même de niveau variable en dangerosité et violences - et les autres croyant.es.

Jusqu’ou doit-on aller dans cette critique du voile ? Les féministes ne visent pas la personne mais le voile. C’est très important de le rappeler à l’heure de l’attentat de Christchurch . Mais on voit que cette visée peut prendre, outre la critique, la forme d’un interdit légal et que celui-ci peut être général, à écouter Mme Roudy.

II - Le voile islamique est contesté ensuite au titre des signes ostensibles de religion.

Emprise : Il s’agit alors d’un signe non discret et d’un signe religieux parmi d’autres !

Cependant, en été 2003, les premiers débats concernant un possible interdit à l’école public ne visait que le voile islamique. Il y eu alors opposition pour discrimination. J’ai lu un communiqué du MRAP en ce sens.

La loi du 15 mars 2004 prise après débats de la commission Stasi a rectifié l’erreur possible : pas de privilèges pour des religions au détriment de l’islam pudibond ! Ce sont TOUS les signes religieux ostensibles qui sont interdits à l’école publique ! Cela fait aujourd’hui 15 ans que cette loi existe . Et une grande majorité de citoyen.es y tient.

De plus s’y ajoutent les jurisprudences (2) sur les règlements intérieurs contre la présence de signes religieux au travail en proximal et de façon durable ! Il y a aussi la réception des clients en entreprise (privée). Il y a encore le refus de ces signes ostensibles à l’Assemblée nationale, au Sénat . En mairie ?

Par ailleurs, en dehors de ces limites c’est effectivement libre. Liberté de principe.

Certes Mme Yvette Roudy - une ex-Ministre de talent et de caractère quoiqu’âgée maintenant - voudrait (mais ne peut plus) interdire le voile comme symbole islamiste partout ! Mais c’est illégal et excessif ! Gardons les exceptions et défendons le principe de liberté textile ailleurs.

Christian DELARUE

1) Yvette Roudy : « Moi, j’interdirais le voile islamique » - Le Point

https://www.lepoint.fr/societe/yvette-roudy-moi-j-interdirais-le-voile-islamique-08-03-2019-2299089_23.php?utm

2) ANTIRACISMES ET LOI ANTI-SIGNES OSTENSIBLES DE RELIGION

https://altermd.blogspot.com/2018/09/antiracismes-et-loi-anti-signes.html

3) Le MRAP exprime son émotion après les attentats de Christchurch

http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-MRAP-exprime-son-emotion-apres-les-attentats-de-Christchurch

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/150319/le-mrap-exprime-son-emotion-apres-les-attentats-de-christchurch

Mots clés :

Messages

    • Bien au contraire ! Je la trouve très clairvoyante et perspicace pour son âge .

      Si je suis dans l’ensemble contre les interdits , il faut bien reconnaître ces temps-ci que certains comportements féminins poussent l’ensemble de la gente féminine à une régression certaine et nécessitent de la part de toutes les femmes d’y mettre un frein sérieux .

      Je veux bien admettre la faiblesse de certaines femmes face à une instrumentalisation religieuse et toujours prodiguée au profit des hommes , sachant déjà que bon nombre d’hommes en sont eux-mêmes les victimes et poussent ainsi leur femme à une propension négative .

      J’ai souvent entendu des femmes voilées se justifier en prétendant : « C’est ma liberté ! »

      Liberté de culte , liberté de conscience je veux bien en croire la légitimité pour ces femmes ; mais cette liberté comme beaucoup de choses sur notre planète , a ses limites .

      Une vieille maxime toujours d’actualité vient nous le rappeler :« La Liberté des uns (es) s’arrête là où commence celle des autres ! »

      Pour être plus précis et devant les désirs avérés d’être sans voile et sans carcan masculin ou religieux d’une très grande majorité de femmes à travers toute la planète , accordons à Yvette Roudy d’avoir raison sur ce point primordial .

    • Certaines disent que le voile les protège d’agressions de la part des garçons. Des garçons de leur religion. D’autres se font violer parce qu’elles portent le voile et qu’elles ne porteront pas plainte (voir en Égypte lors des manifs).
      Bien ou mal, le voile, il est quand même fortement religieux.
      En France, le textile est libre à partir du moment ou il respecte la loi et le service publique, ce qui est rarement le cas hélas.

    • CHAUSSURES THT et VOILE SEXISTE

      Demain, le féminisme d’interdiction de ce qui est sexiste va-t-il vouloir interdire les chaussures (surtout féminines) à hauts talons ? On franchi alors un cap ! Les féministes ne peuvent-elles pas laisser les femmes porter de telles chaussures à talons hauts voire très hauts talons (THT de 14 ou plus) quand et ou elles veulent et ce en fonction des circonstances et de leurs chevilles (certaines supportent bien les hauts talons pas d’autres).

      La comparaison est limitée car le voile se porte en général constamment, chaque jour du matin au soir et tous les jours partout ou des hommes se promènent les yeux ouverts avec un regard fatalement concupiscent ! Je ne connais guère de femmes allant faire une ballade post-prandiale sur chemins caillouteux en talons hauts ! C’est exceptionnel !

    • « C’est ma liberté ! »
      C’est bien là le problème. "Liberté" de se vêtir selon des préceptes rigoristes, réactionnaires, sexistes et patriarcaux (ndr : car ce sont en définitive toujours les femmes et les filles qui en font les frais) ?!
      Certes, cette liberté leur est acquise (comme celle de ne pas se vêtir comme cela mais là pour les autres. Mais là, elles ne le voient pas et ne le veulent pas) mais, elles en oublient volontairement le fondement ou, du moins, le réduise, sinon ce serait inacceptable.
      L’argument de la "liberté" est un faux argument. Ce que je trouve dommages c’est qu’il soit repris par des camarades d’extrême-gauche, sans autre commentaire, comme pour mieux justifier leur soutien en cas d’attaques réellement islamophobes ou supposées telles (quand ils ne rajoutent pas que les "occidentaux blancs mâles" n’ont pas de leçons à donner. Déniant ainsi les acquis des luttes anticléricales pour le progrès de l’humanité dont font partie les femmes ...).

  • Woaw ! ça j’en suis sûr ! Lorsqu’elle croise deux nonnes catholiques déambulant dans la vallée des larmes, madame Roudy les insulte, leur arrache les cornettes et leurs tristes habits de bure, en hurlant " Je vais vous désaliéner, MOI ; espèces de c...asses ! ".

  • On ne peut pas taxer Annie Ernaux de rétrograde, au contraire, elle s’est battue pour revendiquer le droit d’être libre.

    Voici ce qu’elle écrit dans Libé du 14 mars dernier :
    "pourquoi refuser d’accorder aux individus un droit qui ne retire rien aux autres ?"
    et plus loin :
    " Vouloir comprendre le sens de la pratique du hijab, ici et maintenant, c’est ne pas le séparer de la situation dominée des immigrés en France, ni par ailleurs des bouleversements, des mutations, de l’anomie même, des sociétés occidentales actuelles. C’est reconnaître dans celle qui choisit de le porter la revendication visible d’une identité, la fierté des humiliés."

    Ne pas accorder un droit qui ne retire rien aux autres, ça me rappelle les farouches opposants au "mariage pour tous", parmi lesquels, hélas, de nombreux soixante-huitards qui avaient oublié leur jeunesse et leurs années 70 !

    Inutile de dire que je suis davantage d’accord avec Annie Ernaux qu’avec Yvette Roudy. La première a fait partie du camp des humiliés et ne l’a pas oublié, la deuxième est, à mon avis, devenue, malgré ses origines relativement humbles, très représentative de la mentalité bourgeoise et petite-bourgeoise des affiliés au PS. Et après, on s’étonne que ce dernier ait perdu tout soutien populaire...

    • Je ne remets pas en cause les qualités d’écrivaine de Annie Ernaux mais par contre je remets en cause toutes les actions , tous les faits qui directement ou indirectement , volontairement ou involontairement , font l’apologie d’un retour inacceptable des religions sur le devant des scènes politiques de tous pays .

      Le port du voile , du hijab est un signe ostentatoire (entre autres) qui tente actuellement de s’affirmer dans tous les pays où la laïcité prévaut , telle la République française .

      Si on demandait à Annie Ernaux d’aller vivre pour une longue période dans certaines dictatures arabes , je pense que ses opinions sur le hijab et plus globalement sur la liberté des femmes seraient totalement inversées .

      Alors ne cassons pas le peu de liberté qui fonctionne encore pour les femmes dans ce pays , car d’une femme à l’autre et surtout suivant la situation sociale de celles-ci , les avis peuvent totalement diverger ... Un simulacre de liberté toujours au détriment des femmes les plus fragilisées .

    • En fait ce n’est pas tant l’interdit qui résoudra le fond du problème mais plutôt la discussion, le combat idéologique et politique contre le côté rétrograde que représente le port du voile. Ce combat fait parti d’une lutte plus large contre la Religion que doivent mener les communistes. J’écris bien la « Religion » et non pas « les croyants » (voir les textes de Marx, Engel et Lénine à ce sujet). Ce qui me gêne chez Annie Ernaux et d’autres c’est qu’elles/ils confondent (sciemment ou non), ce nécessaire combat vers le progrès de l’humanité et les interdits législatifs. Même si ce combat nous le menons en opposition avec des personnes qui, par ailleurs, sont ostracisées. A mon avis c’est même faire preuve de racisme que de laisser de côté ces personnes dans ce débat à ce prétexte. D’ailleurs chez beaucoup de femmes ostracisées, la lutte ne prend pas cette forme de « revendication visible d’une identité, la fierté des humiliés ». Sauf, comme A Ernaux semble le laisser supposer, à donner un caractère progressiste et révolutionnaire à cette forme de revendication (mais là il va falloir réviser les classiques du communisme alors).
      Je rappelle aussi à A Ernaux que chez les opposants au « mariage pour tous » il y avait aussi des salafistes bon ton, notamment sur des bases homophobes comme les autres.
      Ce débat confirme aussi la nécessité pour les communistes et les révolutionnaires en général, de défendre le principe de laïcité car c’est le seul cadre dans lequel un débat d’idées contre la Religion peut être mené sans risque de passer en justice et d’être interdit de parole. En France le droit au blasphème est encore acquis mais peut être pour plus très longtemps car les conservateurs religieux de tout bord font feu de tout bois auprès du gouvernement pour réviser la loi de 1905 et ses annexes afin de l’interdire. Que dira A Ernaux à ce moment ?
      Au fait que pense Annie Ernaux (et d’autres sur la même position) de l’obligation du port du voile dans les pays dont la religion d’état est le rigorisme musulman ?

    • Jean marie defossé - robert ménard meme combat ?
      sinon , là-bas elles retirent le voile pour les emmerder alors qu(ici elles le foutent pour nous emmerder ... on dirait que ça marche pour qques uns ....

    • @ cuban cicada
      Tu n’as que des compliments à me faire ?
      Déjà si tu étais un tant soit peu couillu , tu ne cacherais pas ton nom derrière un pseudo .

      Secondo , je considère qu’un Robert Ménard fait plus de mal à une véritable démocratie , à la France et aux français qu’il n’apporte à ceux-ci quelque chose de positif pour l’avenir .

      L’histoire passée l’a prouvé ; l’avenir le prouvera !

      Alors fais-moi plaisir , compares ce qui est comparable et arrêtes de jouer les mouches du coche !

    • Concept de « double police de la tenue »

      Justice textile contre double police textile !

      La police de la tenue vestimentaire porte sur deux axes, pas sur un seul.Retour ligne automatique
      La « police textile » contre les femmes s’exerce du point de vue du « çà » - expression typique du capitalo-patriarcat - pro-sexy mais aussi du point de vue du « surmoi » - expression typique de l’hyperpatriarcat, sexyphobe .

      La « justice textile » défend la liberté textile sur les deux versants oppresseurs !

      1 - Il y a l’impératif du « soit sexy tout le temps » ou le « soit sexy d’entreprise » venu des représentants du capitalo-patriarcat dans certains secteurs (avec le "met ta mini-jupe Lea pour recevoir le client - cf l’affiche antisexisme de la CGT )

      et

      2 - il y a aussi et de plus en plus, le « ne soit jamais sexy » aussi bien sous le « patriarcat restreint » (Ch Delarue) qu’en hyperpatriarcat sexyphobe et sexoséparatiste, soit celui des intégristes religieux (musulmans mais aussi juifs haredim plus les catholiques ici ou là).

      Ici c’est impératif (tu risques ta vie outre les humiliations et les injures), pas juste une suggestion sans autre effet - le sexisme ordinaire - mais aussi avec parfois une sanction (inconnue, non dite - pas d’avancement - licenciement), donc du sexisme aggravé.

Derniers articles sur Bellaciao :