Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

au sujet des négociations secrètes UE/Israël

mercredi 11 juin 2008 - Contacter l'auteur - 6 coms

Lettre de Francis Wurtz, Président du groupe GUE/NGL adressée à MM. Sarkozy, Barroso e Solana, au sujet des négociations secrètes UE/Israël

Bruxelles, 11/06/08,

Permettez-moi de m’adresser à vous au sujet d’un fait relaté dans différents organes de presse européens et qui appelle, à l’évidence, une clarification urgente.

Il apparaît que des négociations secrètes sont en cours depuis un an entre l’Union européenne et les dirigeants de l’Etat d’Israël. Non pas, hélas, pour tenter de débloquer le processus de paix avec les Palestiniens - à cet égard, on ne peut que vivement déplorer l’impunité dont bénéficient les autorités israéliennes, malgré les violations lourdes et permanentes du droit international dont ils se rendent coupables -, mais pour examiner une demande proprement inimaginable de la part de Tel Aviv : celle de conquérir les droits d’un quasi-Etat membre de l’Union européenne !

Selon certaines sources, il semblerait qu’Israël ne demande rien de moins que sa participation à tous les niveaux aux réunions de l’UE sur les questions de sécurité et de dialogue stratégique ; aux délibérations du Conseil sur le Maghreb et le Mashrek comme sur les activités de l’UE au sein de l’ONU ! Tel Aviv demanderait en outre à pouvoir participer aux Conseils traitant de thèmes comme l’économie, les finances, l’énergie, l’environnement, les transports, les medias, la jeunesse, l’enseignement supérieur ; ou encore à voir constituer une structure parlementaire conjointe Union européenne - Israël...

J’ajoute que l’on apprend que la demande israélienne en question date ... du 5 mars de l’année dernière ; qu’un "groupe de réflexion" s’est réuni sur le sujet le ... 4 juin 2007 ; qu’une seconde réunion s’est tenue le 9 octobre dernier pour préparer une Déclaration du Conseil. Et tout cela sans que la moindre information n’en ait été donnée à la représentation parlementaire de l’Union !

Or, le 16 juin prochain, le Conseil d’Association Union européenne-Israël doit se réunir pour examiner officiellement ce dossier. Etant donné le contexte international dans lequel cet examen intervient - je viens de le rappeler - il paraitrait totalement inconcevable qu’une suite favorable puisse être réservée à la demande israélienne. Aussi une information autorisée au sujet de cette affaire extrêmement sensible me semble-t-elle indispensable.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération très distinguée.

Mots clés : Europe / Francis Wurtz / PRC - Parti de la Refondation Communiste / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • Puissent les honorables membres du Parlement Europeen prendre connaissance de ce rapport du Senat US :

    Senate report exposes key role of the Israel lobby in fomenting war with Iran

    by Justin Raimondo

    June 11, 2008

    Scott McClellan, the most significant defector from behind the Iron Curtain of the War Party’s domain, doesn’t think we were lied into war. According to him, it was all due to the "partisan" attitudes that dominate Washington discourse on every issue. As he puts it, "the permanent campaign" atmosphere made them do it : "I don’t think that this was some deliberate, conscious effort to mislead the American people."

    In an interview with Keith Olbermann the other night, he disdained the very idea as a "conspiracy theory." McClellan seems to believe that the need to bias intelligence is inherent in the American political system, the inevitable consequence of the Washington ethos as defined by the struggle between the two major parties.

    He denies any "criminal intent" in the actions of the administration and its flunkies, and he trivializes the matter by referring to "people sitting around a table" making plans to dupe Congress and the American people. The evidence, however, points in the other direction, as "Phase Two" of the long-awaited and deliberately-delayed report of the Senate Intelligence Committee makes clear [.pdf]

    .............

    http://www.antiwar.com/justin/?articleid=12972

  • Je n’arrive pas à comprendre comment l’Union Européenne, la belle idée de l’Europe humaniste, a pu en arriver là.
    Je ne comprends pas les intérêts en jeu : ils se sont fait acheter ?

    • Mais quelle belle idée d’Europe humaniste ? Mais enfin c’est pas possible de croire des niaiseries pareilles. L’Europe n’a jamais été une belle idée humainste, c’a été dès le départ un conglomérat de grands trusts étatique dont les seules préoccupations étaient le charbon et l’acier au début. Puis un marché commun. Point à la ligne. Le projet humaniste, on pourrait y croire si au moins une vraie liberté de circulation des êtres humains y était garantie. Mais on constate que les roms roumains qui sont renvoyés "volontairement" en Roumaine sont comptabilisés dans les 25000 expulsions.

      Et Marina Petrella, elle en pense quoi de l’Europe humaniste ? Putain là ça me fout en colère de lire de telles conneries.

  • << Or, le 16 juin prochain, le Conseil d’Association Union européenne-Israël doit se réunir pour examiner officiellement ce dossier >>

    EXTREME URGENCE

    Tiens, justement une visite de l’ambassadeur du Bien est annoncée pour quelques jours avant dans les capitales. Fournirait-elle un heureux écran de fumée devant le regard du peuple de France, appelé à crier contre, et de ceux d’Europe ?

    Des "débats" jetés en ribambelles aux militants (visite au Liban, trahison syndicats, etc.) dont les cerveaux doivent être décidément maintenus occupés en permanence, permettraient-ils de faire passer à la trappe encore une nouvelle capitale de plus ?

  • Bonjour,
    Depuis longtemps, dans les études américaines comme celles de l’université de new york (Bretwood) et autres ont intégré dans leurs statistiques et prévisionnels économiques Israel comme faisant partie de l’Union Européenne, en effet c’est une volonté américaine et leur vision de la mondialisation..

    Avec sarko au pouvoir en france, il a rapidement oeuvré pour l’union méditéranéenne dans laquelle il inclut Israeil, une façon d’arriver à intégrer ce pays d’une façon ou d’une autre. il en va de même pour l’intégration de la turquie dans l’UE : c’est à la base une volonté américaine dans le cadre d’une organisation mondiale.

    bref, les valets français et européens qui créent l’Union Européenne suivent à la lettre les instructions du maitre américain dominateur. Leur volonté fait loi et les populations n’ont pas leur mot à dire. il faudra beaucoup de NON avant que les peuples puissent vraiment prendre la parole qui leur est volée.

    le volonté mondiale est implacable et en oeuvre de plus en plus ouvertement, ne nous leurrons pas sur le sujet et il était grand temps que cela sorte du placard.

Derniers articles sur Bellaciao :