Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

l’Académie des Sciences répond toutes palmes dehors aux propos de Sarkozy sur la Recherche en France

samedi 7 février 2009 - Contacter l'auteur

Les académiciens froncent les sourcils

L’académie des sciences n’est pas une institution révolutionnaire.

Cette reminiscence d’un certain mandarinat, résidu anachronique de l’ancien régime a été dans ces dernières années le "think tank" des principales réformes dirigées CONTRE le système français de recherche publique tel qu’inspiré par JOLIOT-CURIE.

Bien que comprenant quelques membres d’obédience communiste notoire (que je salue avec fierté au passage), cette institution ne fait que rarement parler d’elle par voie de communiqué de presse. C’est dire si le communiqué ci-dessous est un acte majeur.

Si l’on pouvait s’attendre à ce que cette institution dans sa globalité approuve les réformes en cours, il en fallait peu pour que cette assemblée de sages ne pique une colère toute académique en écoutant les propos d’un Président de la République (22 janvier dernier) tirant à boulets rouges sur ses propres chercheurs en employant des arguments fallacieux et une rhétorique toute Goebbels-iennes !

Le communiqué reproduit ci dessous, n’est pas un pamphlet appelant à l’insurrection armée, certes non !

Mais sa lecture attentive permet de déceler le début d’un divorce entre une certaine intelligentsia et un pouvoir politique aveuglé par une idéologie "has been".

Le vent tourne...

Ce que disent nos académiciens à mots couverts et codés (pour qui connait ce milieu les mots ont un sens) :

NE TOUCHEZ PAS AUX STATUTS !

VORWAERTS ! EN AVANT !

Communiqué
L’Académie des sciences s’inquiète du risque de démobilisation des jeunes chercheurs

L’Académie des sciences souhaite faire état de la vive émotion soulevée parmi ses membres par l’appréciation portée récemment sur l’état de la recherche scientifique dans notre pays, en référence à la concurrence internationale. S’il n’est pas contestable que certains secteurs de la recherche connaissent d’importantes difficultés, justifiant des réformes dont l’Académie elle-même a depuis longtemps souligné la nécessité, ceci ne saurait être retenu comme représentatif de la situation générale. Les études bibliométriques les plus récentes témoignent en effet que, dans de nombreuses disciplines, la recherche française se place dans les premiers rangs de la recherche mondiale. L’ignorer serait non seulement injuste, mais aussi gravement démobilisateur pour les jeunes récemment engagés dans la recherche, ou qui s’apprêtent à le faire. L’Académie souligne que la disparité d’appréciation de la recherche traduit les grandes difficultés d’une évaluation objective de domaines scientifiques très différents : ce sujet fait l’objet de sa part d’une réflexion approfondie, dont elle fournira les conclusions dans les mois qui viennent.
Jeudi 5 février 2009

Mots clés : Ecole-Université / Gouvernements / Sciences - Recherche /
Derniers articles sur Bellaciao :