Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

la terre est plate

lundi 5 janvier 2015 , par hdm - Contacter l'auteur

CE MERCREDI 7 JANVIER 2015

A 18H30

C’EST « L’HEURE DE L’METTRE »

Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6

En direct et en archives sur www.campuslille.com

Ah qu’on était bien, quand la Terre était plate ! A l’époque, le temps était stable, l’ordre immuable, les femmes en cuisine, les étrangers à l’étranger, et la France aux Français. Le soleil tournait autour de nous, ce qui n’était pas pour nous déplaire…

Certes, il advînt quelques hurluberlus pour prétendre le contraire. On les fit taire. Non par goût de l’ignorance, mais tout simplement car leurs théories fumeuses mettaient en péril les intérêts de classe des dominants. Comment ça ?

L’idéologie du moment veillait à ce qu’on considérât le monde comme un tout figé, immuable, éternel. There is no alternative : la Terre est plate. En figeant le monde, on figeait les rapports sociaux, qui mettaient les gueux au boulot et leurs exploiteurs au château. La belle affaire.

Or, la vie est mouvement. Le travail et les échanges se développent, et avec eux, d’autres pratiques, d’autres besoins, une autre conscience. Alors, le cadre figé dans lequel la société évolue devient une entrave au développement social. Le pouvoir, dans les mains de la classe dominante, devient un instrument de compression, dont la seule utilité est de maintenir les rapports de classe, le pouvoir même, pour lui-même.

Comme le disait un copain d’avant : il y a un choc entre l’évolution matérielle de la production et sa forme sociale. Tu parles Karl ! Et là, de deux choses l’une : ou la classe des exploités, qui porte dans sa pratique les germes d’une autre société, dans laquelle les moyens de production seront socialisés, est en capacité de se défaire du corset imposé par les capitalistes et leur loi du profit ; ou la classe dominante parvient à écraser (par tous les moyens, y compris le chaos) le mouvement, et nous ramène à une condition rétrograde.

En voilà un beau défi pour 2015 ! Dans une société qui construit et installe des bancs sur lesquels il est interdit de s’asseoir, il semble bien que nous soyons attendus au tournant. Pour ceux qui nous gouvernent, la Terre DOIT être plate, qu’on le veuille ou non ! Et tout est dans le « qu’on le veuille ou non »…

Ce mercredi, alors que la Grande Caravane Publicitaire Qui Nous Informe s’inquiétera de la météo des neiges, nous présenterons, avec Saïd Bouamama, celle d’un système tout-puissant… mais qui ne tient qu’à un fil.

Mots clés : Radio /
Derniers articles sur Bellaciao :