Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

le péril russe

mardi 2 décembre 2014 , par hdm - Contacter l'auteur - 6 coms

CE MERCREDI 3 DECEMBRE 2014

A 18H30

C’EST « L’HEURE DE L’METTRE »

Sur RADIO CAMPUS Lille 106,6

En direct et en archives sur www.campuslille.com

La campagne antirusse bat son plein. C’est très joli à voir. Surtout les effets spéciaux. Présenter la Russie comme un agresseur fauteur de guerre, en passe de dominer le monde, c’est la mode du moment. Une mode qui vient des Etats-Unis. Et qui est très suivie en France… C’est un peu la suite d’Halloween en quelque sorte…

Dans le rôle du méchant, le Russe agressif, sournois comme un juif, violent comme un musulman, malin comme un communiste. Et un peu Rom sur les bords aussi… Empli d’orgueil et de vodka, le Russe fait peur… A qui ?

Mais à nous évidemment ! Le monde libre, l’Occident, la démocratie, Hollywood, les galeries commerciales, le rayon des soldes, enfin toute la panoplie quoi… Avez-vous remarqué ? On dirait que le monde entier nous en veut : l’Amérique du Sud nous chie dans les bottes, la Chine se moque de nous, les Arabes font rien qu’à provoquer les guerres qu’on leur fait, et les Africains, faut toujours qu’on aille leur apprendre les politesses… Et maintenant les Russes ! Et il va falloir faire la guerre à tout ça ? En même temps ? Vous êtes prêts ? Bon, ben… garde à vous alors…

D’aucuns nous annoncent le retour de la guerre froide, brrr... Ça fait froid dans le dos… Or, la guerre froide opposait deux systèmes. Et, aux dernières nouvelles, le Palais d’Hiver n’a pas été repris à Saint-Petersbourg. Nous avons donc tout simplement affaire à une bonne vieille guerre impérialiste, contre la Russie…

Pourtant, il n’y a pas que du faux dans la présentation rétro qu’on nous fait : Poutine doit tenir compte, dans sa résistance à l’agression perpétuelle des impérialistes, d’un héritage, celui de l’Union Soviétique. C’est d’ailleurs sur ces bases, et seulement sur ces bases, que la Russie capitaliste peut trouver les moyens de tenir tête à l’OTAN.

En outre, à l’est, la résistance au fascisme et au Grand Marché s’appuie sur une mémoire populaire encore bien vive : celle du sacrifice soviétique pour vaincre le nazisme, et celle des conquêtes sociales de l’URSS. Et ceux qui tiennent le pouvoir dans la Russie d’après doivent en tenir compte.

Poutine n’est pas, loin s’en faut, un révolutionnaire. Mais en s’opposant à l’hégémonie étatsunienne et à ses supplétifs de l’U.E., il inscrit de fait son pays dans la résistance. C’est peut-être dur à avaler, mais toute l’Histoire est faite de ce genre de contradictions, et il est des intellectuels marxistes pour en proposer la résolution.

Parmi eux, Samir Amin. Il était interviewé sur ce sujet russe, il y a quelques semaines chez nos amis de Radio Galère, à Marseille. Vous l’écouterez mercredi sur campus.

(Vous avez raté l’émission de la semaine passée ? Pas de panique, elle est encore là : http://www.campuslille.com/index.php/entry/la-bas-est-ailleurs-c-est-l-heure-de-l-mettre)

Mots clés : Radio /

Messages

  • Le quotidien moribond Liberation.fr : "La plupart des personnalités citées sont supposées n’avoir pris des positions prorusses que pour des intérêts mercantiles des plus vils. " !!

    Si les medias et les chiens de gardes du capitalisme insultent ainsi les pacifistes ,si elles font semblable de ne pas croire à la moindre possibilité de guerre et d’aucunes nous dénoncent le retour de la guerre froide , les communistes devraient approuver la résistance de la Russie face à l’hégémonie de l’Empire et l’agression de l’Otan . Sans pour autant créer de Poutine et du nationalisme russe de model progressiste !

    En effet la participation des responsables du parti de Poutine, la Russie unie, au congrès du FN, le soutien inconditionnel de Poutine à la théocratie réactionnaire et d’extrême droite iranienne et au régime d’Assad, montrent l’alliance objective qui existe entre le régime de Poutine avec l’extrême droite internationale.

    • liens avec l’extrême-droite internationale ? Pas celle d’Ukraine en tout cas... Quant à la théocratie iranienne et Assad, ils combattent actuellement l’extrême-droite takfiriste de Daesh...

      La Russie ne soutient par ailleurs pas les extrême-droites sud-américaines (les USA s’en chargent)

      Le prisme de "l’extrême-droite internationale" n’est pas le bon. Il y a clairement une opposition entre l’impérialisme occidental et des pays qui y résistent, peu ou prou...

      Si Poutine se fait l’ami du FN (c’est une erreur, mais comme il n’est pas dans une perspective révolutionnaire, il ne voit pas cela comme une erreur...), c’est parce que la France soutient... l’extrême-droite otanesque en Ukraine, et ses troupes nazies ! Et que le FN (paradoxalement ?) s’y oppose !

      et oui, il manque des communistes, sur ce sujet comme sur bien d’autres, pour prendre des positions anti-impérialistes, anti-fascistes, anti-UE/OTAN claires ! Ce que le FN fait subtilement, à des fins strictement électoralistes...

    • Si Poutine se fait l’ami du FN (c’est une erreur, mais comme il n’est pas dans une perspective révolutionnaire, il ne voit pas cela comme une erreur...),

      Donc... ce n’est pas une erreur.

      C’est une connivence entre des options politiques non pas identiques mais avec de gros points communs : réactionnaires, autoritaires et liberticides, appuyées sur des "valeurs chrétiennes", homophobes, islamophobes, xénophobes, menées par une famille millionnaire ici, des oligarques et des maffieux millionnaires là-bas.

      La juste et nécessaire résistance russe aux agressions de l’Otan, sur le plan géo-stratégique, ne doit pas nous conduire à prendre des vessies pour des lanternes...

  • Sur le site Ria Novosti on peut lire des articles des membres du FN comme le fascsite " Aymeric Chauprade "

    L’article se termine à peine ultra nationaliste :
    Vive la France éternelle et vive la Sainte Russie !

    http://fr.ria.ru/discussion/20141126/203076534.html

    • Il faut faire attention... Ne pas trop participer à la propagande belliciste des USA + OTAN + EUROPE... Un secteur du capitalisme américain souhaite résoudre la crise par une guerre qui bousillerait définitivement ce qui reste de politique sociale en EUROPE de l’OUEST...

Derniers articles sur Bellaciao :