Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

rouge-brunisation

mercredi 28 juin 2006 - Contacter l'auteur - 5 coms

Tiré de : "écoféminisme de vandana shiva et maria mies"

"Cependant, dans le monde entier, des mouvements de protestation contre la globalisation et le projet de l’AMI indiquent que les gens commencent à transformer leurs premiers sentiments de désarroi et d’apathie en une nouvelle conscience et de nouvelles actions. Ainsi, ils ne font plus confiance à leurs dirigeants politiques et économiques et commencent à reprendre le contrôle de leurs propres ressources, leurs terres, leurs forêts, leurs conditons de vie et leur politique. Dans ces mouvements, les gens s’inspirent, entre-autres de la stratégie et des tactiques des mouvements paysans contre le GATT, en Inde et dans d’autres régions du Sud.

Une nouvelle perspective émergera de ces mouvements de résistance contre la globalisation et la liberté du commerce. Elle ne sera pas, (du moins nous l’espérons),

une nouvelle forme de nationalisme étroit mais un nouvel internationalisme orienté vers une nouvelle culture de subsistance qui ne reposera plus sur la colonisation

"

c’est à cela que nous travaillons !!!

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / Ingérence-Colonialisme / International /

Messages

  • Intéressant, d’où est tiré cet extrait ? (au fait, je vois pas le rapport avec le titre)

    • je l’ai mentionné : c’est tiré du livre écoféminisme de vandana shiva et maria mies.

      le rapport avec le titre ??

      et bien cela concerne cet article : Les vomissures du ouiouiste Alain Lipietz, contre le site "Bellaciao"

      en effet, quand j’ai trouvé l’article, je ne savais pas que c’était un site de de villiers, par contre, je savais que c’était important et significatif.
      les recherches effectuées par les personnes de bellaciao ainsi que les commentaires de marc raoul jennar l’ont bien confirmé.

      lors du référendum, nous avons eu à nous débattre contre les accusations d’être xénophobes, de nous allier avec l’extrême droite aussi bien par les politiciens que par les médias sans parler naturellement de tous les ouiouistes de tous bords. mais nous avons tenu bon et nous avons réussi à étudier et décortiquer ce fichu tce et depuis cela nous avons commencé ; chacun à notre niveau, à nous réapproprier notre histoire actuelle.

      je crois sincèrement que nous devons avec courage et beaucoup de réflexion oser affirmer ce que nous pensons et dénonçons sans nous laisser impressionner par des histoires de droite, extrême droite. il nous faut encore trouver notre expression qui soit la plus juste possible or effectivement elle semble parfois "croiser" des thèmes qu’utilisent l’extrême droite.

      nous voyons bien actuellement que la dualité si dualité il doit y avoir n’est plus entre la droite et la gauche mais entre les libéraux et les anti libéraux.

      quand on regarde la pologne qui pourtant défend sa population contre les ogms, on ne peut pas les dénigrer parce que le pouvoir est ce qu’il est, mais on peut cependant souligner comment les politiciens détiennent bien en effet le pouvoir de protéger les populations et remplir leurs devoirs envers nous : un parti très nationaliste a plus respecté la volonté de la population qui refuse les ogms que nos soit disants très démocrates ump ou parti socialiste ou verts !!!! une leçon de taille non ?

      cela ne signifie en rien que nous devenons "bruns" ; bien au contraire, cela signifie que les combats que nous avons à mener aujourd’hui dépassent tout cela et effectivement comme c’est si bien dit dans ce passage : nous sommes en train de construire "une nouvelle perspective qui émerge des mouvements de résistance contre la globalisation et la liberté du commerce (...)et qui doit être un nouvel internationalisme orienté vers une nouvelle culture de subsistance qui ne reposera plus sur la colonisation."

      ce passage illustre tout à fait mon propos de signifier qu’il ne s’agit aucunement de "brunisation".
      si ce mr lieptiz avait pris un tant soit peu le temps d’observer comment les gens ici de bellaciao se sont emparés du sujet, ont fait des recherches, et ont construit leur propre analyse il ne se permettrait pas d’écrire de telles âneries !!!

      j’ai écrit ce passage ici pour nous encourager tous dans un chemin qui est selon moi prometteur et qui selon moi est aussi la manière la plus saine de nous sortir tous de cet immonde pétrin dans lequel nous avons été jetés par nos politiciens.

      voilà.

      je rajouterais simplement, que je trouve qu’il serait grand temps également d’exiger de nos politiciens et de leur rappeler qu’ils ont des devoirs envers nous et qu’ils ne les respectent plus depuis trop longtemps.

      satya

    • belle lucidité .
      La plupart de mes "compatriotes" soufrent du syndrome du centre du monde.
      Notre histoire avec le siècle des lumières est parfois bénéfique sur le plan des idées mais rappelons que cette révolution a été spoliée au profit des "possédants", s’est perennisée et s’est longuement enracinné dans nos institutions. L’écart des salaires est le plus important des pays d’Europe et je ne parle pas du patrimoine qui nous ramène à celui du brésil. (10% des "ménages" détiennent 85% du patrimoine).
      Ainsi donc nos intellectuels héritant d’une longue tradition placent avant les besoins fondamentaux (se nourrir, avoir un toit, )
      le fameux droit d’expression. Les possédants maitrisent ce fameux droit d’expression (cf Chomski "la manufacture du consentement") et distillent dans des médias qu’ils controlent (meme le monde diplo appartient à Lagardère) des "contre feux" pour "faire démocratie".(ce qui n’entache pas forcément la pertinence de certains articles ni la couveuse d’ATTAC)
      De plus nous portons tous des lunettes avec filtre plus ou moins efficace. Si une info ne correspond pas à nos attentes ou nous dérange, nous changeons de monture de lunette surtout pas de verre. Sauvons l’apparence , "l’etiquette" avaient coutumes de dire les nobles à la cour du roi. Le royaume des illusions s’est décuplé avec la puissance des médias, l’intox également. Il est bien difficile d’obtenir un information de source sure et fiable.
      Cependant les ficèles sont grosses quand est utilisé l’antisémitisme ,la xénophobie pour justifier une argumentation, tout fout le camp. On en arrive presque à l’autocensure pour éviter ce piège et beaucoup de débats sont tronqués et biaisés sciemment.
      Les Polonais (et les PECO) soufrent d’un mépris Français relayé jusqu’au plus haut niveau de l’Etat. Chirac l’a prouvé en les méprisant sur la position adoptée par le gvt Polonais sur son alignement avec la guerre en Irak. Historiquement les Polonais ont pati de l’inconstance des soutiens de son alliée la France. (L’étrange défaite de Bloch tandis que les officiers Polonais se faisaient massacrer à cheval contre les chars Allemand. Plus tard le soulèvement de Varsovie non appuyé par les alliés ce qui a "décapité" les homologues du De Gaulle Polonais.). On peut comprendre le refuge de l’OTAN d’une jeune démocratie humiliée trahie historiquement à maintes reprises. Mais l’histoire Chirac s’en contre tape, ce qu’il exige c’est que ces nains achètent ses Dassault pour accroitre son influence dans le business des flingues et placer ses potes aux postes clefs , quitte à couler EADS.(Forgeard)
      En plus, les Polonais sont antisémites, la preuve : les camps de concentration étaient en Pologne. imparable.
      Mitterrand ne voyait pas l’opportunité d’ouvrir une ambassade dans les pays Baltes "ils ne méritent qu’une dictature"( verbatim ATTALI ).
      Bon d’accord se ne sont que nos dirigeants qui colportent ce genre de préjugés.
      Sur les OGM l’exemple précité est révélateur d’une bonne santé de la démocratie en Pologne ou du mois nuancerai je mon propos d’une moindre influence des lobbies de l’agroalimentaire et de la biotechnologie (monsanto pionner). Les polacs résistent encore alors que nous sommes "fauchés" par les procès (cf la conf). Certaines herbes (aromates) sont exportées de Pologne en Allemagne car exemptes de pesticides. Certains producteurs de laits résistent encore aux fourches caudines des multinationales (françaises) danone.L’opérateur de télécom Polonais est sous la coupe d’Orange avec ses méthodes de management "Américaines".Les lumières du big business.
      L’été dernier , je me suis arreté dans un routier Polonais aux panneaux constellés de hamburger. Meme ici on peut encore trouver des soupes de légume, des jus de fruits maisons , des salades fraiches et de la nourriture traditionnelle (pour un prix abordable).(j’avoue j’étais accompagné d’une autoctone qui a pu demander dans sa langue ce qui n’était pas sur les logos luminescents ; ce n’est pas à la portée du premier "touriste" venu sinon je serais tombé dans le panneau).
      Avons nous l’équivalent le long de nos routes fréquentées en France ? ( à des prix rhédibitores peut etre) Il y a belle lurette que les Français s’approvisionnent dans les magasins discount qui vendent des aliments industriels que cancérologues et nutritionnistes connaissent pour leur dangers. Pouvoir d’achat oblige .
      Les Polonais mettent un point d’honneur à cultiver leurs jardins et éviter les Carrefours et autres grandes surfaces.
      Certes les Polonais sont encore englués avec les dogmes d’une église tres prégnante et le chemin est long pour s’approprier certains éléments de démocratie (en matière de liberté sexuelle).Y’a encore du bon facho catho. `
      Cependant relativisons notre prétendue grandeure et héritage du siècle des lumière. Dans certains domaines nous sommes à la merci des dictats multinationales. Peut etre est ce le décalage avec les pays de l’est (population non solvable) qui atténue la mise en coupe réglée.
      Mais ça résiste encore. La solidarité avec les travailleurs des chantiers navales témoigne d’un juste combat.
      Esperons que la lutte succède à l’apathie générale.

    • La nature et le gouvernement polonais...
      Oui, c’est bien connu, les petits jardins, laissez faire la nature ! Surtout la nature de la femme d’ailleurs !

      Satya sait-elle que l’avortement y est interdit, comme à Malte d’ailleurs... l’Uterus et le goupillon !!
      Et vive et vive le Pape !

    • exprimer une opinion à coups de slogans symboliques , l’uterus et le goupillon est marrant mais tres réducteur.
      La nature et les petits oiseaux sont les points d’entrées des lobbies des pesticides dont la France est le premier consommateur mondial.
      Avec cette symbolique, on fusionne les oxymores.ainsi on arrive à faire avaler des couleuvres telles que les pesticides préservent l’écosystème.(les pros de la propagande excellent en la matière.)
      La Pologne est un pays profondément arrièré du point de vue des moeurs et ce grace à l’alliance passée de la faucille et du goupillon . (coco + curés). Aujourd’hui c’est un pays "libre"(bien que que le goupillon et le pouvoir soient encore incestueux) et il lui faut du temps pour évoluer. (comme ses voisins PECO).Le lacher prise du pape et de son cortège de mécanismes de dominations a encore de beaux jours.(extreme droite au pouvoir).
      Le mélange des genres brouille le message. ecoféminisme , nature , pape.
      Je pense que Satya peut tres bien exprimer une opinion sur la Pologne concernant les OGM à travers un concept flou d’écoféminisme sans que l’on y associe l’uterus , le goupillon, les petites fleurs etc.
      De façon plus générale nous sommes tous victimes d’idées reçues et dès que l’on parle d’un pays , aussi exotique soit-il, on y associe souvent les gouvernants avec les gouvernés. (Américains= Bush) ( Colombiens=drogue) (Polacs=culs bénis) etc...
      La réalité est plus complexe...
      juste une petite dernière pour la route sur le féminisme.
      Les grèves des chantiers de Gdansk ont été initiées par une petite bonne femme dont la totalité des ouvriers s’étaient solidarisés suite à son licenciement. C’est Lech Walesa qui en a tiré les marrons du feu. Il est meme devenu président de la Pologne après moultes trahisons de ses potes de solidarnosz. ( quoique l’interdiction de l’avortement correspondait sans doute à ses valeurs) En tout cas c’était la condition siné qua non du soutien "goupillon" et des services secrets à son gvt.
      Cette courageuse petite bonne femme l’a dit elle meme, son statut de femme lui interdisait dans cette société patriarcale de devenir leader.(en plus elle devait etre fille mère : meme avec Seguela comme communiquant , c’est mission impossible à curéland). Mais rassurez vous les filles, nous subissons encore les reliquats en France, pays des droits de l’homme, de toute cette pesanteur.Y’a du boulot.
      Amitiés

Derniers articles sur Bellaciao :