Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)

de : netmamou
jeudi 21 juillet 2011 - 09h26 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires
JPEG - 14.1 ko

Hier, un ami m’a prévenu qu’on parlait de mon blog sur Rue 89...

Je vais donc voir et je tombe sur le titre de mon billet du 4 juillet "Manifs : ils pourront nous tirer comme des lapins !", classé dans la catégorie des " hoax" (( lien ici).

Diable ! Le titre de mon billet aurait de quoi" faire frémir" le journaliste en question ?

Il faut donc que j’explique mon titre. Et d’abord : pourquoi des lapins ?
Question : vous avez déjà vu, vous, aller à la chasse au lapin avec des grenades lacrymogènes et des taser ?

Immangeables qu’ils seraient, les lapins ! Donc, pour les lapins, il faut des fusils.
 
Mais pour les humains ? Ainsi, la police pourrait utiliser des armes de guerre en temps de paix sur le territoire national ? Rappel : le décret du 1er juillet est signé par le Premier ministre F.FILLON, le ministre de l’Intérieur 

C.GUEANT, et le ministre de la défense et des anciens  combattants G.LONGUET.

J’apprends que les armes à feu sont autorisées dans les manifestations depuis 1935. Fort bien. Et que la prochaine Gay Pride ne serait pas menacée. Ouf ! J’avais peur... Mais s’il s’agit des manifestants, des pas contents de la politique du Gouvernement ... Alors là, tout serait permis ?

C’est bien joli tout ça, mais ça ne répond toujours pas à la question " Pourquoi ajouter à la panoplie habituelle cette arme de guerre agréée par l’OTAN, d’une portée de 800 mètres et pourquoi  maintenant  ?

Pour compléter mon information, je cherche du côté des Traités européens. Je vais à la Charte des Droits fondamentaux, qui a valeur contraignante depuis le Traité de Lisbonne, bien qu’elle ne soit qu’une annexe. Et je lis l’article 62 :

Article 62 - Droit à la vie

Commentaire1 de la CIG sur cet article ( visible seulement lorsque l’on passe la "souris")

>1. Toute personne a droit à la vie.

2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté. 

C’est le commentaire 1 de la CIG qui est intéressant . La CIG, c’est la Conférence Intergouvernementale qui réunit les ministres des Affaires étrangères. Notamment vers la fin, ceci :
" La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :

a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale

b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue.

Jusqu’ici, tout va bien. On est dans la rubrique bien connue des "faits divers".. Mais vient l’alinéa suivant :

pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection

Alors là, je m’interroge... C’est quoi, une émeute, une insurrection ? Et QUI décide qu’il s’agit d’une émeute ou d’une insurrection ? 

Mais ... Laissons cette question en suspens, et revenons à l’article de Rue89....

" Les tirs à balles réelles doivent être précédées de trois sommations"... Alors là, avec un fusil d’une portée de 800 mètres ... soit les flics sont recrutés avec un excellent organe ( vocal bien sûr), soit ils tirent en l’air 3 fois , et c’est carrément du gaspillage ! Et puis, entre nous... Vous les avez déjà entendus, dans une manif, dire (trois fois !) " Nous vous demandons de vous arrêter ?"

Autre condition : pour utiliser ces armes de guerre : " Si des violences ou des voies de fait sont exercées contre eux, ou s’ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu’ils occupent".

Monsieur, auriez-vous une liste exhaustive des " voies de fait" en question ? Où ça commence, et où ça finit, les voies de fait ? Laissées à l’appréciation de qui ? Et puis, le " terrain qu’ils occupent"... C’est comme les tranchées, à Verdun ? La guerre, quoi !

Vous nous présentez le réponse d’un juriste qui, lui, évoque la Gay-Pride. C’est amusant. En vous l’appropriant, vous faîtes fi de la réalité du Pays. Or la réalité, c’est la crise économique, sociale et politique.

A partir de là, quand on arme jusqu’aux dents des gens qui sont payés pour maintenir "l’ordre social existant", le risque est grand qu’ils fassent ce qu’ils voudront ou ce qu’on leur dira de faire

Parce que le rapport de force leur est - pour le moment- favorable.

Permettez que, en tant que citoyenne, je m’interroge ...

http://blogs.mediapart.fr/blog/netm...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 09h42 - Posté par Oime

pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection

ça date d’avant le traité de Lisbonne...



Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 10h19 - Posté par Roberto Ferrario

Mais non Oime mais tu te rappel plus les réunions publique que on a organisé a Ménilmontant sur la réintroduction de la peine de mort justement dans le traité de Lisbonne ?

Le traité de Lisbonne est un traité signé le 13 décembre 2007 à Lisbonne entre les 27 États membres de l’Union européenne, qui transforme l’architecture institutionnelle de l’Union.

Il s’agit d’un traité long de 152 pages, contenant plus de 350 dispositions de droit primaire, auxquelles s’ajoutent 13 protocoles et 59 déclarations.

Ce traité reprend beaucoup d’article du traité de Maastricht.

Article II-62 : Droit à la vie

1. Toute personne a droit à la vie.

2. Nul ne peut être condamné à la peine de mort, ni exécuté.

Explication établie sous l’autorité du Praesidium de la Convention européenne

1. Le paragraphe 1 de cet article est fondé sur l’article 2, paragraphe 1, première phrase, de la CEDH, dont le texte est le suivant :

"1. Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi...".

2. La deuxième phrase de cette disposition, qui concerne la peine de mort, a été rendue caduque par l’entrée en vigueur du protocole n° 6 annexé à la CEDH, dont l’article 1er est libellé comme suit : "La peine de mort est abolie. Nul ne peut être condamné à une telle peine ni exécuté". C’est sur la base de cette disposition qu’est rédigé le paragraphe 2 de l’article II-62 de la Constitution.

3. Les dispositions de l’article II-62 de la Constitution correspondent à celles des articles précités de la CEDH et du protocole additionnel. Elles en ont le même sens et la même portée, conformément à l’article II-112, paragraphe 3, de la Constitution. Ainsi, les définitions "négatives" qui figurent dans la CEDH doivent être considérées comme figurant également dans la Charte :

a) l’article 2, paragraphe 2, de la CEDH : "La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire :

a) pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ;

b) pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ;

c) pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection."

b) l’article 2 du protocole n° 6 annexé à la CEDH : "Un État peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre ; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions... »

http://www.senat.fr/rap/rapport_con...


Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 10h31 - Posté par Oime

oui, c’est donc bien un article de la CEDH qui étaient en vigueur bien avant le TCE :)


Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 11h06 - Posté par Roberto Ferrario

Oui et donc je ne pige pas ou se situe le "problème" vu que c’est bien le traité de Lisbonne que a profondément modifie le TCE en 2009 et meme si cet article existé "avant", le fait de le confirmer et de le réintroduire dans le dernier TCE ne lui dédouane pas la gravité imputé...

— -

Le traité sur l’Union européenne (TUE), aussi appelé traité de Maastricht, est le traité constitutif de l’Union européenne. Il affirme les objectifs de l’Union, définit les trois « piliers » de son action et donne un cadre institutionnel au Conseil européen ainsi qu’à la procédure de coopération renforcée. Les autres institutions et règles communautaires relèvent du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne ou traité de Rome modifié notamment par le traité de Lisbonne.

Le traité de Maastricht a été signé par l’ensemble des États membres de la Communauté économique européenne (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, Irlande, Royaume-Uni, Grèce, Espagne, Portugal) à Maastricht (Pays-Bas), le 7 février 1992, après un accord conclu lors du Conseil européen de Maastricht, en décembre 1991, et est entré en vigueur le 1er novembre 1993. Il a été modifié ultérieurement par les traités d’Amsterdam et de Nice, qui ont introduit des dispositions nouvelles et ont modifié les numéros de l’ensemble des articles. Enfin le traité UE a de nouveau été modifié en profondeur par le traité de Lisbonne, entré en vigueur le 1er décembre 2009.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%...


Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 12h10 - Posté par netmamou

"
et meme si cet article existé "avant", le fait de le confirmer et de le réintroduire dans le dernier TCE ne lui dédouane pas la gravité imputé.."

Bien d’accord avec vous. Mais il s’agit de la "Charte des Droits fondamentaux", annexée au Traité de Lisbonne, et qui a quand même valeur contraignante. Autrement dit, cette " charte", qui nous a été vendue comme un "progrès", est infirmée par la CIG, qui est par définition sujette à variations.
Dans d’autres pays, prenons la Syrie par exemple, Bachar a décidé qu’il pouvait réprimer une " émeute".
Nous en sommes au même point, non sur le plan des pratiques ( pour le moment !), mais en ce qui concerne le Droit , dans l’UE. Et ça, c’est grave !


Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 18h05 - Posté par Oime

je ne pige pas ou se situe le "problème"

pas de probleme, juste pour souligner que ce machin a été adopté y’a déjà bien longtemps sans que personne ne s’en émeuve...


Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 10h50

"Toute personne a droit à la vie" !est-on obligé d’introduire ce droit dans un texte de loi alors qu’il s’agit d’un droit naturel qui ne concerne en rien les lois humaines !qui sont ces législateurs qui pensent qu’il faut préciser que le droit à la vie est ,oui,accordé ? choquant !



Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
21 juillet 2011 - 13h53 - Posté par Ciapa Rusa

"Toute personne a droit à la vie"

... mais laquelle car "Personne d’entre nous n’a souhaité naître..." (Catherine RIBEIRO)



Manifs, police, calibre 7,62 et... lapins ! (suite) (video)
22 juillet 2011 - 02h01

Quand une ville ou un état fait faillite, les fonctionnaires et l’armée, donc la police, la gendarmerie ne sont plus payés et finissent par rester chez eux .

Certes, ils pourront nous tirer comme des lapins mais encore faut-il que les lapins-chasseurs ne se défendent pas, ce dont je doute . Et combien de temps les gouvernements "démocrates", "républicains" des états en faillite auront-ils de quoi se payer des mercenaires, police, milices privées, armée, pour tirer sur le bon peuple qui les a élus ?

Nous sommes sur la liste des condamnés par les agences de notation américaines, de vieilles agences qui, l’âge aidant, ne voient plus que de loin et ne remarquent rien tout près d’elles, en ce qui concerne leur propre pays . Nous sommes censés nous effondrer financièrement juste après l’Espagne et l’Italie . Or, quelle est l’efficacité de la police de pays en faillite ?
Aucune, quand cette police n’est plus payée depuis un mois ou deux et qu’elle ne va plus travailler .

Le Minnesota ( USA), en faillite, arrive encore à payer sa police mais tous les autres fonctionnaires restent chez eux .

La ville d’Alto, au Texas, ne peut plus payer ses forces de l’ordre qui, non payées, ne viennent plus travailler . On conseille aux citoyens de bien verrouiller leurs habitations.
http://www.businessinsider.com/texa...

C’est maintenant le tour du Royaume-Uni de se passer de quelques centaines de milliers de fonctionnaires de police qu’on ne peut plus payer, en attendant d’autres coupes à la hache dans les budgets publics .
http://www.huffingtonpost.co.uk/201...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite