Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Pourquoi des émeutes à Londres, et pas à Glasgow ?
de : Philippe Marlière
dimanche 11 septembre 2011 - 21h30 - Signaler aux modérateurs

Les premières analyses « à chaud » des émeutes qui sont survenues début août dans diverses villes anglaises proposaient deux pistes convergentes :

D’un côté, David Cameron et les conservateurs n’y ont vu que des « actes nihilistes » d’individus « opportunistes ».

Une seconde lecture, « libérale » et « progressiste », s’est penchée sur une génération de jeunes qui exigerait richesse et reconnaissance sans rien contribuer en retour.

Quand la gauche bien-pensante prend peur

Au lendemain de scènes de violence choquantes, les deux camps ont demandé que les fauteurs de troubles soient châtiés de manière exemplaire. La plèbe s’en étant pris à la propriété privée (de familles modestes, par ailleurs), la gauche des beaux quartiers a pris peur, et réclamé l’armée dans les rues de Londres ou l’établissement d’un couvre-feu.

Cette gauche-là était prise à son propre piège : n’avait-elle pas martelé depuis des années que le bonheur humain était à la portée de la carte de crédit ? N’avait-elle pas envisagé une « troisième voie » vers un capitalisme douillet et convivial ?

Des tribunaux engorgés travaillant 24 heures sur 24 ont fait comparaître les présumés coupables. Les sentences que d’aucuns n’hésitent pas à qualifier de « politique » ont été effectivement exemplaires :

 6 mois de prison ferme pour un jeune sans casier judiciaire qui avait volé deux bouteilles d’eau ;

 6 mois de prison ferme pour une femme qui avait reçu d’une amie une paire de shorts volée dans un magasin ;

 18 mois de rééducation pour un garçon de 11 ans qui avait volé une poubelle d’une valeur de 55 euros ;

 4 ans de prison ferme pour deux jeunes qui avaient appelé sur Facebook au pillage d’un magasin qui n’eut jamais lieu.

Sociétés inégalitaires, sociétés violentes

Les fauteurs de trouble et les casseurs doivent évidemment répondre de leurs actes devant la loi. Mais une fois que l’on a énoncé une telle évidence, en quoi a-t-on fait avancer le débat ? Une certaine sociologie affirme qu’il faut avant tout « dénoncer avant d’expliquer » ces comportements criminels. Le rôle d’un sociologue ne serait-il pas au contraire de comprendre comment une société moderne a pu en arriver là ?

N’en déplaise aux réactionnaires et aux libéraux effrayés, la carte nationale des émeutiers renvoie à celle des territoires livrés au désordre social et économique. Les procès verbaux des tribunaux indiquent que les émeutiers sont dans leur grande majorité des hommes jeunes, dans une situation d’échec scolaire, sans emploi et issus de familles dysfonctionnelles.

Des études sociologiques ont démontré que les coupes budgétaires dans les services publics nourrissaient indirectement les comportements antisociaux, dont les émeutes.

Ken Clarke, le ministre de l’Intérieur, a beau insister sur le fait que la plupart des émeutiers ont un casier judiciaire, cela n’enlève rien au fait que ces individus sont avant tout le rebut du système éducatif, social et économique britannique.

Il est une question à laquelle les partisans du « tout répressif » ne répondent jamais : comment expliquer que les pays scandinaves soient épargnés par les émeutes ? Pourquoi, inversement, surviennent-elles fréquemment en Angleterre et aux Etats-Unis ?

Chez les premiers règne une culture égalitaire, sont mises en œuvre des politiques de redistribution des richesses et on y trouve des services publics décents.

Les seconds sont des pays fondamentalement inégalitaires, qui ont fait le choix du capitalisme sauvage.

Il suffit de lire The Spirit Level de Richard Wilkinson et de Kate Pickett (Penguin Books, 2009), tout est là : les sociétés les plus inégalitaires sont aussi celles qui connaissent les taux les plus élevés d’individus obèses, alcooliques, déprimés ou violents. Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne sont les deux pays occidentaux classés en bas de tableau en ce qui concerne le niveau de bien-être de leur population.

Pourquoi pas à Glasgow ?

Il est une autre question plus compliquée que l’on ne pose guère et qui pourtant devrait laisser perplexe : pourquoi ces émeutes ont-elles eu lieu dans diverses grandes villes anglaises, et ne se sont pas propagées en Ecosse ou au Pays de Galles (à l’exception de quelques incidents mineurs à Cardiff) ?

Pour avoir relevé le fait, Alex Salmond, premier ministre écossais, s’est fait réprimander par le monde politique et médiatique londonien. Il existe à Glasgow ou à Cardiff des poches de misère qui n’ont d’égales que celles de Londres. Et pourtant dans ces villes, point de trace d’émeutes, ni aujourd’hui, ni hier. Il faut donc recourir à d’autres facteurs explicatifs pour tenter d’y voir clair.

Grosso modo, les Ecossais et les Gallois estiment que le pillage et la destruction de biens publics sont des pratiques… anglaises ; cela n’appartient pas à leur culture, à leur manière de vivre leur citoyenneté. Il règne en Ecosse et au Pays de Galle, une atmosphère égalitaire, « sociale-démocrate », de respect des services publics, qui a largement disparu en Angleterre depuis les années 70.

Les Ecossais sont gouvernés par le SNP, un parti indépendantiste qui a mis en œuvre des politiques sociales auxquelles le New Labour a tourné le dos. En dépit de sérieux problèmes socio-économiques, il demeure en Ecosse et au Pays de Galle des réflexes communautaires (à travers la famille, l’école, les relations de voisinage et d’entraide), absents au sein des populations pauvres en Angleterre.

Le thatchérisme et le blairisme sont des phénomènes anglais. L’Angleterre est le centre politique de l’Union ; le cœur historique de l’Empire. Mais il s’agit de nos jours d’un centre mou, vidé par les lois de la dévolution. Qu’est-ce qu’être Anglais ? Par quel attributs s’identifie la nationalité anglaise ? Autant de questions épineuses auxquelles les commentateurs politiques sont incapables d’apporter une réponse claire et précise.

Quels sont les éléments constitutifs d’une manière de vivre « anglaise » ? Ils sont essentiellement économiques : la mise en valeur de la libre entreprise, du marché, de la compétition, des privatisations (des services publics, des écoles). Sous Thatcher et Blair, cela a donné naissance à une promotion exacerbée de l’enrichissement personnel, du consumérisme à tout crin, du culte des individus riches et célèbres.

La City est à Londres

C’est aussi à Londres que se trouvent les deux mamelles du pouvoir : la City et Westminster. Il y a peu, ces deux institutions ont été le lieu de scènes de pillage de deniers publics : des banquiers sauvages ont englouti des fortunes colossales au frais des contribuables sans subir la moindre sanction financière ou pénale, et des députés ont déclaré des notes de frais exorbitantes ou fantaisistes, également payées par les contribuables. Dans une économie de pillage généralisé, il faudrait donc juger et condamner tous les pilleurs : les petits pilleurs des centres villes, mais aussi les pilleurs moyens du parlement, et les grands pilleurs de la City. Que la justice réprime tous les pilleurs, faute de quoi les villes anglaises connaitront de nouvelles nuits d’émeute.



Imprimer cet article





Rencontre avec la chanteuse engagée Tita Nzebi le 10 juillet
mardi 25 - 13h46
IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
1 commentaire
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tout compromis repose sur des concessions mutuelles, mais il ne saurait y avoir de concessions mutuelles lorsqu'il s'agit de principes fondamentaux. Gandhi
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite