Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

A Nantes les exactions de l’extrême droite se multiplient (communiqué Sept 2014)
mardi 9 septembre 2014 - 20h00 - Signaler aux modérateurs

Cet été à Nantes, différents groupes d’extrême droite clairement identifiés ont multiplié les violences dans le centre ville. S’attaquant autant à des personnes d’origine étrangère, homosexuelles ou sans-abris qu’à des personnes identifiées comme antifascistes, dans l’impunité générale.

Pourtant, durant l’été, police et justice ont été d’une férocité particulière. En juillet un squat de sans-abris et de migrants était expulsé par des dizaines de policiers, quelques jours plus tard, plusieurs d’entre eux étaient raflés alors qu’ils dormaient à la rue, devant la préfecture. Deux sont aujourd’hui en prison pour outrage.

D’un côté, la police frappe, rafle, expulse, mutile ceux qui dérangent, de l’autre elle laisse des petits groupes de militants fascistes s’attaquer aux indésirables : cela fait système. La complaisance de la justice envers les agresseurs d’extrême droite, que ce soit à Paris (1) ou à Clermont-Ferrand (2) en est l’illustration.

Ce texte n’a pas vocation à semer la psychose ni à donner plus d’importance qu’ils n’en méritent à une poignée de néo-nazis.

Il s’agit de rester vigilants, solidaires et informés. Nous ne céderons pas aux intimidations, qu’elles viennent de la police ou de l’extrême droite.

Rapide retour sur les différentes exactions estivales de l’extrême droite à Nantes :

Début Juillet, au moment du festival de la ZAD, une descente de 12 fascistes a lieu sur un bar identifié comme militant et régulièrement pris pour cible quartier Bouffay. Des chants tels que « Nantes est nationaliste » sont entonnés, ainsi que des insultes et des provocations. Le groupe est composé de très jeunes qui déclarent être des supporters et de skinheads néo-nazis cagoulés. Un barman de la même rue les met en fuite. Il aurait reçu par la suite une visite de la brigade de policiers chargés de surveiller les bars qui semble très au courant des gesticulations de l’extrême droite.

A la même période, deux personnes reconnues comme antifascistes se font agresser par deux néo-nazis identifiés : l’un prénommé Joyce vient de Rennes et porte un tatouage « Oï » dans le cou (3), l’autre Damien. Des insultes et des claques sont échangées. Un tesson de bouteille est pointé par les fascistes. Selon nos sources, une agression raciste a eu lieu aux alentours du château des Ducs : un homme d’origine maghrébine aurait été jeté dans l’eau des Douves. D’autres informations remontent selon lesquelles d’autres personnes auraient subi la même humiliation. Un autre groupe de néo-nazis vendéens en seraient responsables (4).

Au début du mois d’aout, au moment de la fermeture des bars, des cris retentissent à Bouffay : « Bleu Blanc Rouge, la France aux Français ». Une altercation a lieu avec un groupe composé d’une quinzaine de néo-nazis (toujours plus ou moins les mêmes). Les fascistes se saisissent de chaises et exhibent une triplex - à savoir une grosse chaine de vélo -. Une camarade est menacée de viol. Ils pourchassent un militant qui se réfugie dans un bar dansant. Le même soir, les fascistes auraient frappé 2 personnes dans le centre ville. Ce groupe aurait commis d’autres violence les jours suivant, leur base semblant alors être le Buck Mulligan. Une altercation a eu lieu Place du Pilori, les fascistes sont été mis en fuite par des passants. Des personnes identifiées comme militantes et homosexuelles sont été poursuivies, intimidées et parfois molestées au cours de l’été, y compris en plein jour.

Le 21 aout, une inquiétante altercation a lieu dans la rue du château, entre les bars l’Art Scène et le Buck Mulligan. Une personne portant un vêtement au motif antifasciste est prise à partie par un groupe de 6 hommes d’une trentaine d’années au crâne rasé. Certains portent des T Shirt sans équivoque, floqués « fascist all stars », l’un d’eux est tatoué au cou... Des violences éclatent quand le groupe de fascistes part en bousculant le jeune pris à partie précédemment, un vélo est jeté, des projectiles divers sont échangés. Les deux bars ferment. Une vingtaine de verres auraient été jetés par les fascistes, heureusement sans faire de blessés. Au cours de la nuit, ce petit groupe revient sur les lieux et frappe puis tagge la porte d’un immeuble repéré plus tôt comme étant celui ou réside un militant, avec des menaces explicites : « un rouge une lame » et des sigles fascistes. L’un des agresseurs d’extrême droite est le serveur du Giggs, un pub irlandais qui vient d’ouvrir à côté de la Cathédrale. Il porte une rune d’Odal sur l’avant bras (5).

Le 6 septembre, vers 1h00 dans un bar à Nantes la violence d’extrême droite monte encore d’un cran alors qu’un groupe de 40 fachos armés de matraques, de chaines de vélos et de ceintures débarque en lançant des projectiles sur les clients. S’ensuit une bagarre générale interrompue par la police.

En parallèle, un local militant est taggé par des fascistes à la fin de l’été. Au mois de juillet, la crêperie Sainte Croix refuse de servir une femme voilée. Cela témoigne une fois de plus de l’implantation et la banalisation du racisme ordinaire à Nantes.

Ou s’arrêtera l’escalade ?

Nous nous interrogeons sur le silence complice des médias locaux, qui taisent les violences commises par l’extrême droite alors qu’ils sont si prompts à propager les faits divers.

Il est clair que tout au long de l’été des groupes de néo-fascistes ont essayé de s’implanter dans le centre ville de Nantes en usant d’intimidations et de violence. Notre ville -comme le reste de la France de Calais à Lyon - n’est malheureusement pas épargnée par la montée de l’extrême droite dans les têtes comme dans les rues.

Parlez en autour de vous, organisons nous. A nous de faire comprendre aux racistes que Nantes est et restera une ville de tolérance et de diversité.

Action antifasciste Nantes

Notes :
1 - Avec la récente remise en liberté conditionnelle des deux personnes inculpées pour le meurtre de Clément Méric malgré des éléments accablants.

2 - Un néo-nazi qui avait tiré à balles réelles sur un concert de soutien aux sans-papiers en janvier dernier a écopé de 2 ans de prison sans aucune enquête sur les éventuelles complicités ni le mobile raciste de son attaque.

3 - Le faciès de ces joyeux lurons : Joyce https://imageshack.com/i/iqh9jsH2j Damien https://imageshack.com/i/f0EjIUojj

4 - Voir à ce sujet notre communiqué de décembre 2013 : http://nantes.indymedia.org/article... La photo du « leader » du groupe : http://nantes.indymedia.org/system/...

5 - http://upload.wikimedia.org/wikiped...



Imprimer cet article





Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Mobilisation de soutien pour Michel, éleveur, le 30 Avril 2019 TGI Dijon
mardi 23 - 22h34
de : Hors norme via Jyp
1 commentaire
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite