Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bergohlio met Podemos en transes
jeudi 4 décembre 2014 - 23h14 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Le Pape bénit l’UE à Strasbourg : Podemos chante ses louanges, les communistes (et progressistes) espagnols quittent l’hémicycle

Article AC pour http://www.solidarite-international...

Quand le Pape vient à Strasbourg bénir l’Europe du Capital, comment réagit-on quand on est communiste, ou même progressiste ? En Espagne, les populistes de Podemos et les communistes, progressistes réunis dans IU ne sont pas du tout d’accord , cela s’est vu.

Ce mardi, le Pape François 1er est venu apporter un supplément d’âme à cette Europe sans âme. Une Europe bâtie « sur la sacralité de l’humain », la centralité absolue de l’ « humain » (son credo) une Europe redécouvrant sa « bonne âme », capable de redevenir « protagoniste ».

« L’humain d’abord dans l’UE » pour le Pape : charité, famille, mariage

Son « humain d’abord », c’est la charité instituée, les bons sentiments face à l’immigration, la critique de la technique, la lutte contre l’avortement, l’apologie de la famille, la défense des faibles. Il y aurait de quoi discuter sur chacun des points

Son discours a été applaudi à gauche, à droite, au centre. A l’extrême-gauche, un parti a été très bruyant dans son soutien au discours du Pape, applaudissant à tout rompre à plusieurs moments, twittant avec frénésie des messages d’admiration. Ce parti, c’est Podemos.

La nouvelle coqueluche espagnole du PGE, de la gauche s’imaginant radicale, jusqu’à un Mélenchon en France, Podemos et son leader Pablo Iglesias, ont chanté les louanges de « Jorge Bergoglio » comme il l’appelle.

Un pape « courageux » dénonçant la finance, utile pour les « gens d’en bas » !

pablo-papa-01Un pape « courageux », « utile pour les gens d’en bas », intéressant « quand il dénonce le scandale de la finance qui confisque la démocratie », voilà ce que Pablo Iglesias a mis en avant dans sa conférence de presse le lendemain, sorte de déclaration d’amour au Pape.

« On peut être en désaccord sur certains points, mais il faut louer le courage de Jorge Bergoglio, capable de dire certaines choses pour lesquelles, nous, on nous taxe de populistes ».

Iglesias va plus loin, il propose un rendez-vous : « Que j’aimerais rencontrer le Pape, au Vatican ou chez moi à Vallecas, où ce serait possible. Nous tomberions d’accord sur beaucoup de choses. Ce serait en tout cas un honneur pour moi »

« Le discours économique du Pape, c’est celui de Podemos » !

Dans son propre camp, le caudillo de Podemos a fait des émules. Le député européen de Podemos, Pablo Echenique, surenchérit : « Le discours économique du Pape, c’est le discours de Podemos : un dix sur dix pour moi ».

D’autres comme la députée européenne Teresa Rodriguez a grincé des dents « sur ce Pape qui appelle assassines les femmes qui avortent », a-t-elle communiqué sur Twitter.

Dans cette attitude, on retrouve toute la vacuité de Podemos.

Personnalisation extrême de dirigeants (du chef) qui décident sans comptes à rendre à la base, vide idéologique comblé par un discours « humaniste », plein de « bons sentiments » dignes du Pape, divisions internes énormes sur les principes et mépris pour des valeurs fondatrices comme la laïcité.

Les communistes, IU, quittent l’hémicycle en protestation

Ce n’est pas du tout l’attitude adoptée par les députés élus sur les listes d’Izquierda Unida (IU) – cette coalition de gauche traversée par d’intenses contradictions, mais néanmoins menée par le Parti communiste d’Espagne – ceux-ci ont condamné la présence du Pape dans le Parlement.

Les six députés élus sur les listes Izquierda Unida ont abandonné l’hémicycle, dès que le Pape a commencé son discours. Leur reproche fondamental est la présence de la religion, affaire privée, dans la sphère publique, la parole donnée au représentant suprême d’une religion.

C’est ce qu’ils ont signifié dans une lettre adressée au président du Parlement européen, le social-démocrate Martin Schulz.

« Le Parlement européen n’est pas le lieu pour des sermons religieux. La religion appartient au cadre privé, elle doit y rester. Les institutions, écoles, espaces publics ne sont pas des lieux pour la foi et les croyances religieuses », a expliquée la députée communiste Marina Albiol

Marina Albiol a rappelé le cas espagnol, l’ampleur de l’ingérence négative de l’Eglise dans les affaires publiques : poids dans l’éducation, subventions publiques et privilèges fiscaux pour l’Eglise ou encore conservatisme moral hypocrite.

Selon la députée communiste : « il reste tout un travail pour avoir une Europe laïque, une Europe où la religion reste dans la sphère privée, et les espaces publics ne seraient occupés que par les citoyens et leurs besoins, non par les promesses et la charité des religions ».

Il y aurait beaucoup de choses à dire, à critiquer sur ces déclarations : l’absence de critique de la duplicité du Pape venu bénir une Europe à l’agonie, le déficit d’une analyse de classe sérieuse, une critique même des fondements de cette Union européenne, le repli sur des positions de laïcité, de tolérance, qui ne suffisent pas pour une organisation révolutionnaire.

Toutefois, entre l’attitude dithyrambique de Podemos envers le Souverain pontife, et la décision courageuse de n’apporter aucune légitimité au père jésuite, choisi par les communistes et Izquierda Unida, il n’y a aucune comparaison.

Le jésuite Bergoglio a liquidé les progressistes en Amérique latine :

ceci n’est pas un humaniste !

Le populisme informe, le possibilisme sans rivages, l’humanisme bien pensant, l’indignation moralisante de Podemos se révèlent dans le péril qu’ils constituent pour la gauche d’alternative, pour le mouvement communiste. Celle d’un enterrement idéologique, d’une impasse politique.

Dans sa perversité, le jésuitisme de Bergoglio réussit bien mieux à exprimer cette indignation larmoyante, humaniste (« l’humain d’abord » répète-t-il) qui canalise vers la bénédiction envers un système imparfait, pécheur, comme toute institution humaine, mais sujet à la rédemption.

On connaît Jorge Bergoglio, son rôle de collaboration bienveillante avec la dictature de Videla, son rôle – de « bon Père » face au « mauvais Père » Ratzinger – dans la liquidation de la progressiste Théologie de Libération en Amérique latine.

Voir en lui un humaniste sincère, c’est se bercer de gravissimes illusions, surtout pour des individus se prétendant d’une gauche alternative.

Que Tsipras, Iglesias comme Bertinotti se convertissent, qu’ils portent la chasuble (car c’est plus l’institution que la religion qui les fascine !), qu’ils laissent les communistes et les progressistes suivent leur propre voie.

Loin du Pape mais près des travailleurs chrétiens ou non, croyants ou non, qui luttent à leurs côtés dans les entreprises, les quartiers, les lieux d’étude.

Que ceux qui prennent Podemos comme modèle en France – dans le sillage d’un PGE qui utilise Podemos pour pousser les communistes à une ultime dilution, IU à rejoindre une force qui va intégrer le système – nous répondent : quel crédit accorder à une organisation prête à apporter sa voix innocente au chœur du cynique, de l’hypocrite Pape argentin ?



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bergohlio met Podemos en transes
5 décembre 2014 - 02h00

E.M CIORAN disait à peu près ça : " Le philosophe las de tout, revenu de tout, devrait s’inspirer du pyrrhonisme de trottoir dont sait faire preuve la moins dogmatique des créatures : LA PUTE....etc....etc... Académie ambulante de lucidité, les putes considèrent leurs partenaires superposés avec un regard mi amusé, mi faux, elles s’adaptent à l’humeur du client..."
Le petit sociologue médiatique qui surfe sur la confusion actuelle donne ainsi un signe visible d’allégeance : "n’ayez pas peur de moi ! je suis gérable !"... Et, cerise sur le gâteau il prévient les militants de son parti électoraliste qu’ils participent à une imposture. Les arrivistes resteront, les révolutionnaires partiront avec des éclats de rire irrévérencieux, les idiots sincères claqueront la porte avec des larmes et des cris de rage...



Bergohlio met Podemos en transes
5 décembre 2014 - 02h23 - Posté par

J’ai oublié de signaler que le lendemain, le SAINT-PERE a pris position pour le respect du "DROIT INTERNATIONAL"... Il fallait comprendre respect du principe de l’intangibilité des frontière... LE DROIT DES PEUPLES A DISPOSER D’EUX-MEME : le pape s’en branle !!!


Bergohlio met Podemos en transes
5 décembre 2014 - 08h43 - Posté par RICHARD PALAO

PODEMOS a depuis sa création reçu le soutien de toute la presse espagnole qui a très bien compris que le langage de ce parti "collait" avec les attentes du peuple qui n en peut plus de la corruption des partis politiques tandis que lui subit les ravages de la politique d’austérité ...

Le but recherché étant d’accompagner PODEMOS dans sa rapide mutation sociale démocrate afin de démontrer qu’il n y a pas d autre issue que l’acceptation de la crise , quitte à "l humaniser" tout au moins en parole , il s ’agissait également de réduire l’influence d IZQUIERDA UNIDA qui bien que tiède comme notre FDG , commençait à ébranler le bi-partisme pierre angulaire du capitalisme espagnol qui s appuie tantôt sur la droite , tantôt sur le PSOE .

Je crains donc que l’apparition, ( comme dirait le pape) DE PODEMOS n ’ a rien de miraculeux , et ne serve qu’à repousser les perspectives de changement et la nécessaire construction d ’une force révolutionnaire .


Bergohlio met Podemos en transes
5 décembre 2014 - 12h14 - Posté par

Dans la dynamique sociale actuelle les partis politiques, y-compris extrême gauche, ultra gauche et anars ne servent qu’à empêcher les grèves générales indispensables en proposant des solutions par les élections ou en isolant les plus combattifs des autres travailleurs....
Et je ne dirais rien sur l’adhésion aux idées petites-bourgeoises écologistes, millénaristes, moralisatrices et néo puritaines...


Bergohlio met Podemos en transes
6 décembre 2014 - 08h07 - Posté par

""anars ne servent qu’à empêcher les grèves générales indispensables en proposant des solutions par les élections ""

les anars proposant les élections comme solution ? ha arréte la fumette.
je suis pas anar ,mais dire de tel mensonges ç ’est pas possible !!


Bergohlio met Podemos en transes
6 décembre 2014 - 22h33 - Posté par

Je me suis mal exprimé....
LES FDG, NPA, LO = électoralistes
ANAR, CONSEILLISTES, ZADistes = isoler les plus combattifs de la masse
J’espère que maintenant c’est plus clair...


Bergohlio met Podemos en transes
7 décembre 2014 - 09h43 - Posté par

c ’est un peu plis,clair,cependant si on peut regretter que l’attention portée aux élections soit un peu trop fréquente au NPA,c ’est bine la primauté des luttes qui ets sa boussole et la lutte des classes .
Cela est presque le contraire du FDG qui lui est tout axé sur les élections et la recherche de positions dans les institutions.
C’est le FDG qui a tout fait pour que les gréves de 2010 contre la réforme des retraites échouent en proposant un référendum démobilisateur.
Donc mettre l’electoralisme comme signe d’égalité entre NPA et FDG est un erreur d’analyse .
Et je pense que LO est encore moins "electoraliste " que le npa.


Bergohlio met Podemos en transes
7 décembre 2014 - 09h43 - Posté par

c ’est un peu plus,clair,cependant si on peut regretter que l’attention portée aux élections soit un peu trop fréquente au NPA,c ’est bine la primauté des luttes qui ets sa boussole et la lutte des classes .
Cela est presque le contraire du FDG qui lui est tout axé sur les élections et la recherche de positions dans les institutions.
C’est le FDG qui a tout fait pour que les gréves de 2010 contre la réforme des retraites échouent en proposant un référendum démobilisateur.
Donc mettre l’electoralisme comme signe d’égalité entre NPA et FDG est un erreur d’analyse .
Et je pense que LO est encore moins "electoraliste " que le npa.


Bergohlio met Podemos en transes
7 décembre 2014 - 18h44 - Posté par

Un mec du PG-FDG que je connais m’a dit :
 En 2017 : défaite humiliante du PS
 victoire d’un front républicain JUPPE-BAYROU-VALLS-MACRON (recomposition à l’italienne)
 désastre économique + atteintes aux libertés
 En 2022 Mélenchon président + 6eme république

Sinon je trouve que NPA et LO dépensent beaucoup de fric et d’énergie dans les campagnes électorales et qu’ils n’utilisent pas leurs apparitions télévisées pour promouvoir la LDC et proposer la GREVE GENERALE très longue et hargneuse dont nous avons besoin.





les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir. Bernard Shaw
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite