Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
de : jean
dimanche 7 décembre 2014 - 19h52 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois

L’oppression nationale et l’existence de « monopoles » sont les caractéristiques d’un État impérialiste selon Lénine (1914) et Trotsky (1937). La Chine contemporaine abrite deux grandes bourses (Hong Kong et Shanghai), de nombreux groupes multinationaux qui investissent de plus en plus à l’étranger (tels DongFeng dans le capital du groupe français PSA Peugeot Citroën et Huapont Nutrichem qui vient d’entrer dans le capital du groupe argentin Albaugh LLC). La République « populaire » de Chine (RPC) maintient aussi par la force des peuples entiers et plusieurs territoires significatifs : Tibet, Xinjiang, Hong Kong. Elle est donc impérialiste.

La presqu’île de Hong Kong compte 7 millions d’habitants. Ancienne colonie anglaise, elle est devenue une mégapole industrielle, commerciale et boursière bien avant sa rétrocession en 1997 à la RPC. Auparavant, elle avait déjà joué un rôle important dans le rétablissement du capitalisme en Chine par la bureaucratie stalinienne. Si l’économie chinoise était restée collective, le capital aurait été forcément exproprié à Hong Kong, comme l’avait prévu Trotsky en 1939 et comme l’expérience l’a vérifié en 1945, lorsque l’URSS a intégré les pays baltes, l’ouest de l’Ukraine et l’ouest de la Biélorussie. L’État chinois a intégré sans problème l’enclave capitaliste de Hong Kong parce qu’il était devenu lui-même capitaliste après l’écrasement de la révolte de la jeunesse en 1989 et la décision du gouvernement chinois de rétablir le capitalisme en 1992 (tout en maintenant un parti unique pour éviter l’éclatement qu’avait connu l’URSS).

Les étudiants et les lycéens protestent contre une élection truquée par Pékin

Le 22 septembre, les étudiants ont entamé une grève massive dans toutes les universités de Hong Kong. Durant plus de six semaines, ils se sont opposés à la volonté du gouvernement chinois central de manipuler l’élection du gouverneur de la presqu’île.

Pour intégrer Hong Kong, l’État bourgeois du continent s’était engagé à maintenir des libertés démocratiques chères, à juste titre, à la population (qui comprenait nombre de réfugiés du continent, y compris d’anciens « gardes rouges » de la « Révolution culturelle » lancée puis réprimée violemment par Mao Zedong).

Néanmoins, l’élection prévue en 2017 du gouverneur de Hong Kong est une parodie puisque Pékin sélectionne les candidats par un « Comité électoral » dont la moitié est directement désignée par le gouvernement central et une autre partie est sous sa coupe. La plupart des candidats sont des capitalistes. Contre ce simulacre, la jeunesse s’est levée en masse, posant la question des droits démocratiques pour toute la Chine.

Face au mouvement de la jeunesse, le gouverneur en place Leung Chun-Ying a opté pour la répression, en lien avec le gouvernement Xi Jinping de Pékin. Le 26 septembre, les policiers ont attaqué le rassemblement des étudiants qui s’étaient installés devant les bâtiments du gouvernement du territoire.

Le dimanche 28 septembre, des dizaines de milliers de travailleurs rejoignirent les jeunes. Trois quartiers, dont le centre politique et économique de Hong Kong (appelé Central), se couvrent de tentes pour les occuper en permanence et tenter d’arracher le retrait de la décision dictée par Pékin. Comme les manifestants se protégeaient des bombes aérosols au poivre, des canons à eau et des gaz lacrymogènes de la police avec leurs parapluies, des journalistes l’ont appelé dès le 28 « révolution des parapluies ». La direction du mouvement l’a édulcoré en « mouvement des parapluies ».

Le groupe Facebook Hong Kong Democracy Now (démocratie à Hong Kong maintenant) s’est rebaptisé « Umbrella Movement » (mouvement des parapluies) : « Les médias étrangers ont appelé ce mouvement la “révolution des parapluies”. Ce n’est guère une révolution.

“Mouvement des parapluies” est un nom plus approprié ». (L’Obs, 30 septembre 2014)

La direction pacifiste des étudiants sauve le gouverneur nommé par Pékin

Face à la répression policière, la Fédération des étudiants de Hong Kong et l’organisation lycéenne, au lieu d’organiser l’auto-défense des manifestations et des rassemblements, ont prêché aux manifestants la « non-violence » et la « désobéissance civique ».

Logiquement, la direction syndicale étudiante et celle des lycéens ont rejoint OCLP (Occuper Central avec amour et paix), un front bourgeois regroupant des prêtres, des capitalistes, des députés de partis bourgeois et des bureaucrates syndicaux. OCLP fait référence à Gandhi, le nationaliste bourgeois qui rejetait le progrès scientifique et technique et conseillait aux paysans et ouvriers de l’empire des Indes de se laisser massacrer par les troupes britanniques.

À notre époque, la bourgeoisie « démocratique » a peur de la révolution et se révèle partout incapable de se battre réellement pour les libertés. OCLP défend la propriété privée et se borne à demander un aménagement de la constitution pour Hong Kong. Il s’est donc opposé à la demande des libertés démocratiques pour toute la Chine. L’occupation des quartiers était massive et populaire chaque fin de semaine, ce qui démontrait que de nombreux travailleurs étaient disponibles pour protéger les jeunes et se mobiliser. La convergence de la jeunesse scolarisée et du prolétariat de Hong Kong pouvait obtenir des élections libres, une victoire contre le gouverneur et le gouvernement central et ouvrir la voie à la révolution socialiste dans toute la Chine.

Mais le porte-parole de la Fédération des étudiants de Hong Kong, Alex Chow, refusa d’appeler les syndicats de travailleurs à la grève générale, s’adressant au contraire au gouverneur. La deuxième confédération syndicale (Confédération des syndicats de Hong Kong) fut contrainte à un geste de solidarité qu’elle borna à 24 heures de grève, la soupape de sécurité de toutes les bureaucraties syndicales dans le monde. Pendant ce temps, la bureaucratie de la principale organisation syndicale (Fédération des syndicats de Hong Kong), liée au gouvernement de Pékin, cautionnait la répression de la police bourgeoise contre les étudiants et les lycéens.

Ainsi divisés, faute d’organisation ouvrière révolutionnaire, sans assemblées et comités élus capables au fil de l’expérience de la lutte de changer la direction capitularde, la jeunesse et la classe ouvrière n’ont pas joint leurs forces et le mouvement est restée dans les mains des petits bourgeois et des bourgeois qui le conduisaient à l’impasse. Le gouvernement central du Parti « communiste » chinois (PCC) et son homme de paille Leung avaient donc des marges de manœuvre. Comme le parti bourgeois Guomindang l’avait fait en 1927 contre les ouvriers de Shanghai, ils envoyèrent à partir du 3 octobre les « triades » (la mafia) contre les jeunes désarmés. Mais la direction OCLP du mouvement, qui craignait la révolution par-dessus tout, persista dans l’imbécile non-violence. Le 5 octobre, le syndicat étudiant accepta de discuter avec Leung alors que la police et les truands attaquaient les rassemblements étudiants. Le mouvement déclina. Le 10 novembre, la manifestation ne regroupa qu’un millier d’étudiants.

Xi Jinping, secrétaire général du parti bourgeois unique PCC depuis octobre 2012, a surmonté la menaçante révolte de la jeunesse à Hong Kong et y a rétabli l’ordre grâce à l’aide des partis bourgeois « démocratiques » locaux et des bureaucraties syndicales. Toutes les puissances impérialistes en sont soulagées, même ses rivales. Mais quand le relais sera pris par le prolétariat de Hong Kong et du continent, toute la réaction mondiale déchantera.

http://groupemarxiste.info/?p=1256



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
8 décembre 2014 - 09h12

Il suffit de regarder une carte du monde en 1990 et une carte du monde d’aujourd’hui pour comprendre qui est "impérialiste". Sans même considérer les 750 bases militaires américaines sur la planète. Le pays où la police tue des êtres humains noirs en toute impunité prétend policer le monde entier : merci bien !



Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
8 décembre 2014 - 13h44

Heu...Honk-Kong, avant d’être transformé en "concession" par l’impérialisme British, ça a toujours été un territoire Chinois, non ??????
Alors que signifie la notion "d’impérialisme Chinois" à Hong-Kong ? La même chose que celle d’impérialisme Français en Alsace-Lorraine ?



Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
8 décembre 2014 - 14h20 - Posté par JO

Bien vu enfin, mon Camarade mettant fin ainsi à des prétextes nauséabonds ! Et ... ! Combien de bases Chinoises à l’étranger ? Allons il faut savoir de quoi l’on parle et qui se sentent morveux se mouchent !


Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
8 décembre 2014 - 18h36 - Posté par

De tout façon même si les chinois étaient les pires colons il faudrait être partisan de la DEFAITE de l’OTAN-USA-EUROPE, c’est un principe du communisme révolutionnaire : le DEFAITISME !!! UNION SACREE = TRAHISON...
Je dis ça pour recadrer les camarades qui, pour briller, participent à la PROPAGANDE BELLICISTE de l’impérialisme dominant (le méchant POUTNE, le méchant ASSAD... etc ... )


Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
8 décembre 2014 - 18h46 - Posté par

""De tout façon même si les chinois étaient les pires colons il faudrait être partisan de la DEFAITE de l’OTAN-USA-EUROPE""

NON,il faudrait être pour la défaîte des 2 impérialisme et la victoire du prolétariat des deux pays ,et plus largement défaite de tous les impérialismes et victoire du prolétariat mondial .
la lutte de classe du prolétariat ce n ’est pas choisir un impérialisme contre l’autre .


Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
9 décembre 2014 - 10h01 - Posté par

Je dis ça pour recadrer les camarades qui, pour briller, participent à la PROPAGANDE BELLICISTE de l’impérialisme dominant (le méchant POUTNE, le méchant ASSAD... etc ... )

1) accuser des intervenants de défendre un point de vue "pour briller" est imbécile (car ça ne repose que sur une vague impression que tu as) et insultant.

2) on pourrait dire que, pour briller, certain ressasse la même rengaine à base de GREVE GENERALE. Et cerise sur le gâteau, il se croit en mesure de "recadrer les camarades". :-)))

3) Dire que "Poutine est méchant", c’est être belliciste ? C’est plus qu’un raccourci, c’est une erreur. On peut dire que quelqu’un est "méchant" tout en affirmant que la guerre n’est en aucun cas une solution.

4) Il faudrait donc dire, pour être du bon côté (du tien, évidemment) : Poutine et Assad sont des "gentils" ?! Ou ne rien dire ?! Tu crois que tu vas changer le monde à partir de mensonges ? Moi je suis persuadé du contraire. La vérité est révolutionnaire.

5) Avec ta logique, il aurait fallu soutenir (ou ne pas dénoncer, jeter un voile pudique sur) Hitler parce qu’il était susceptible de nuire à l’impérialisme US ?

6) Je ne suis pas un grand théoricien, mais je doute que le communisme ce soit jouer un petit impérialisme contre un grand, c’est plutôt "prolétaires de tous les pays".
Et c’est pas parce que le camp des prolétaires est aujourd’hui dans un état catastrophique et désespérant qu’il faut chercher un salut dans des "alliances objectives" basées sur un travestissement de la réalité.


Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
9 décembre 2014 - 15h26 - Posté par

Bien-sûr que le communisme ne consiste pas à jouer un impérialisme petit contre un impérialisme grand... Comme le disait MARX "la révolution prolétarienne est mondiale MAIS elle prend des formes nationales"...
Cependant le DEFAITISME REVOLUTIONNAIRE est un principe permanent qui a été défendu par la revue "CONTRE LE COURRANT" pendant toute la première guerre mondiale... Toutes les formes du social-chauvinisme y sont décrites et dénoncées !
L’une des formes les plus perverses consiste à exiger que tous les prolétariats aient le même niveau de conscience et de mobilisation partout simultanément...
Je m’arrêterai de soutenir le kaiser (la bourgeoisie allemande progressiste sur certains sujets) lorsque la FRANCE cessera de soutenir le méchant Tsar, disaient les sociaux-traîtres allemands. Et les mêmes sociaux-traitres franchouillards exigeaient que les socialistes allemands cessent de soutenir le régime autoritaire du kaiser pour cesser de soutenir leur bourgeoisie nationale... DONC, il n’y a pas eu de GREVE GENERALE pour bloquer la mobilisation, ni en FRANCE, ni en ALLEMAGNE... Et la révolution russe, défaitisme unilatéral inconditionnel, est restée isolée... Le méchant tsar n’était plus au pouvoir mais les prolétaires français et allemands ont continué à s’entretuer avec la bénédiction des sociaux traîtres.
Je n’ai pas dit que POUTINE est gentil (c’est un ultra libéral autoritaire à MOSCOU, un KEYNESIEN AUTORITAIRE en SIBERIE et un REAC FEODAL en ASIE CENTRALE) mais je dénonce la PROPAGANDE BELLICISTE de l’impérialisme dominant qui personnalise à outrance et moralise jusqu’à la niaiserie... Puis commet des génocides abjects : on nous a dit " le méchant SADDAM" et on a bombardé et affamé le PEUPLE IRAKIEN (1 ou 2 millions de morts, 500 000 enfants...).


Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
9 décembre 2014 - 15h40 - Posté par

Je sais que j’énerve certains avec ma PROPAGANDE pour une GREVE GENERALE avant 2017 en FRANCE... Mais je pense très lucidement que l’analyse concrète de la situation concrète que nous vivons ne laisse que cette option... Ceux qui proposent autre chose me paraissent ridicules (sauf les sociaux-traîtres qui sont payés pour contenir la lutte des classes).
Par-contre je lis attentivement les autres propositions... Celle qui consiste à laisser pourrir jusqu’en 2022 pour élire JLM président me parait trop aléatoire.


Hong Kong sous la domination de l’impérialisme chinois
8 décembre 2014 - 19h15 - Posté par

Précision : La Chine actuelle a quelque peu rétréci par rapport à ce qu’elle était au début du 18° siècle, alors que "l’impérialisme français" n’avait pas encore absorbé la Corse, la Savoie et le Comté de Nice.





JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
1 commentaire
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
8 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir. Bernard Shaw
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite