Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Détournement de 334 millions publics au profit du Commissariat à l’énergie atomique

de : OBSERVATOIRE DU NUCLEAIRE
samedi 13 décembre 2014 - 00h24 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

L’Etat s’offre 27 412 875 actions d’Areva au dessus de leur valeur... qui est en réalité nulle...

C’est par un arrêté (*) d’apparence anodine, publié au Journal officiel du 12 décembre 2014, que le gouvernement (et plus exactement le Ministère des finances) a détourné pas moins de 334 millions d’euros des caisses de l’État au profit du Commissariat à l’énergie atomique (CEA).

On peut considérer ce cadeau comme une incroyable rallonge de 30% de la subvention annuelle octroyée par l’Etat aux activités "civiles" du CEA ( 1,06 milliard d’euros en 2014). Ce curieux versement appelle deux remarques principales :

1) 27 412 875 actions d’Areva au prix de 334 300 010,63 euros, cela donne 12,2 euros par action alors que la cotation d’Areva est aujourd’hui de 8,9 euros, soit 37% de bonus totalement injustifié.

2) la valeur réelle de l’action d’Areva est en réalité... de 0 euros, l’entreprise étant plombée par la gestion Lauvergeon, en particulier le désastre de l’EPR finlandais et l’affaire de corruption Uramin. C’est ainsi que l’action d’Areva, qui a culminé à 82 euros, est aujourd’hui tombée à moins de 9 euros (ce qui fait 90% de pertes !) et baisse tous les jours : elle ne mettra plus très longtemps à atteindre sa vraie valeur, le zéro absolu.

Alors que l’Etat est lui-même en situation financière plus que délicate, on se demande bien pourquoi le gouvernement, qui ne cesse de prendre des mesures anti-sociales sous prétexte de "rétablir les comptes publics", a jugé utile de faire l’acquisition à grands frais d’actions Areva de valeur nulle, et de se délester de 334 millions au profit du CEA.

Certes, le CEA est lui-même un établissement public appartenant à l’Etat, mais ces 334 millions vont immédiatement être engloutis dans les activités inutiles et contaminantes du CEA et sont donc définitivement perdus pour les finances publiques.

Cette manoeuvre plus que curieuse relève probablement d’une forme de "corruption légale" : même s’il n’y a pas de valises de billets échangés sous la table, il s’agit du détournement et de la disparition d’une forte somme d’argent public.

Il est à noter que la multinationale Areva est une nouvelle fois au coeur d’une affaire trouble : outre celles déjà citées, on ne peut que rappeler l’affaire de l’avion offert par Areva au Président du Niger (**), lui-même un ancien cadre d’Areva.

(*) http://www.legifrance.gouv.fr/eli/a...

(**) http://observ.nucleaire.free.fr/ave...

http://observ.nucleaire.free.fr/334...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Détournement de 334 millions publics au profit du Commissariat à l’énergie atomique
13 décembre 2014 - 06h49 - Posté par jean 1

Sapin dans ton bois,mort à l’état,que vive l’anarchie sans tarder.



Détournement de 334 millions publics au profit du Commissariat à l’énergie atomique
13 décembre 2014 - 10h21

Uramin, rachetée 75 fois son prix d’origine par Areva. 1,8 milliards d’euros disparaissent dans l’affaire. Balkany, l’ami de Sarkosy s’y trouve mêlé, avec des transactions dans les paradis fiscaux, Singapour, etc. Investigations raconte l’histoire sur FR3 jeudi dernier. Aucune reprise dans les médias. Elle est pas belle la France ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite