Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 mai
de La France Insoumise
La France Insoumise vous donne rendez-vous ce soir à 20h sur https://bellaciao.org/fr/ pour visionner le grand meeting de Lille pour terminer cette belle campagne des européennes avant le scrutin à un tour du 26 mai ! (ENTRÉE LIBRE) Manon Aubry, tête de liste, Leila Chaibi, candidate, Anne-Sophie Pelletier, candidate et Julien Poix, candidat, seront accompagnés des députés Ugo Bernalicis, Adrien Quatennens et Jean-Luc (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
de : snsfp.org
mardi 3 février 2015 - 18h34 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Syndicat national des agents de la fonction publique (SNSFP) snsfp.org

La destruction des décrets de 1950 définissant le statut des professeurs du second degré va poser, dès le mois de septembre, de graves problèmes aux rectorats.

Le nouveau décret prévoit en effet des services partagés entre différentes communes sans prévoir ce que cela implique. En effet si de tels services partagés n’étaient pas réglementaires, c’est que le ministère ne disposait pas des moyens de les mettre en place dans un cadre légal. Et ce n’est toujours pas le cas. Je rappelle que le SNSFP est spécialisé dans les recours contentieux et que nous ferons s’abattre une pluie de recours contentieux sur les rectorats dans le cadre de ces nouveaux services partagés.

Et d’user d’une large médiatisation de la chose en axant le discours sur« travailler plus pour gagner moins » et sur « quand l’Etat estle premier à contourner la loi ». En profitant, du fait des délais que suppose l’action juridique, de l’intérêt particulier des médias dans le carde des campagnes électorales présidentielles. Il ne fait aucun doute que ces recours seront remportés par le SNSFP. Comme ce fut systématiquement le cas sur le caractère pérenne de l’établissement de rattachement administratif des professeurs titulaires sur zone de remplacement et sur le remboursement des frais de déplacement. Je pense qu’il vaudrait par conséquent mieux que le ministère gère correctement ce dossier afin d’éviter ce type de mésaventure, d’une toute autre ampleur dans la mesure où cela ne se cantonnera pas aux professeurs remplaçants cette fois-ci.


Toute mission en dehors du premier établissement d’affectation (rattachement administratif) doit faire l’objet du paiement des frais de déplacement (décret 2006- 781). Frais de transport (sur la base d’un moyen de transport utilisable dans le cadre de l’emploi du temps confié). Frais supplémentaires de repas (et à taux plein, contrairement à l’arrêté du 3 juin 2010 qui n’a acune valeur réglementaire sur ce point car allant à l’encontre des dispositions du décret 2006-781).

Frais d’hébergement :l’avance du remboursement est due (alorsqu’actuellement les rectorats vont jusqu’à refuser le remboursement !).

Décret 2006-781. Tout retard de paiement fera l’objet d’une demande d’intérêts moratoires.


Le paiement du temps de trajet est également dû.

La mission débutant du départ de la résidence administrative et se terminant à son arrivée (ou du domicile si cela réduit le temps de trajet). Ce paiement peut prendre la forme de rémunération du temps de trajet ou de rémunération d’un temps de travail effectif (ayant des conséquences sur les heures supplémentaires imposables au professeur), selon sa nature. Ces deux rémunérations ne pouvant être inférieures à la rémunération horaire du temps de travail effectif habituel (et pas calculée sur la base d‘une heure supplémentaire, qui, dans l’Education nationale, est presque toujours moins bien rémunérée que les heures comptant dans le service dû, jusqu’à près de 40% de moins). Inutile de dire que les sommes en jeu sont particulièrement importantes. De quoi remettre en cause le budget annuel du ministère.


Si un moyen de transport en commun n’est pas disponible (c’est fréquemment le cas), le professeur n’a aucune obligation d’utiliser un moyen de transport personnel. Il doit même selon le décret 2006-781 demander l’autorisation exceptionnelle de l’utiliser s’il le désire (et uniquement s’il le désire). Ordre sera donné à la rentrée de refuser d’utiliser son véhicule personnel. En espérant qu’un rectorat fera d’un professeur un « martyre » médiatique, ses retraits de salaire étant financés par l’ensemble des autres professeurs (qui se contenteront de recours gracieux puis contentieux). Il va donc falloir sérieusement penser à former un parc de véhicules de service. Ce parc pourra être d’autant plus limité que les conditions de remboursement des frais kilométriques seront satisfaisante. Nous réclamons clairement qu’elles soient alignées sur les valeurs retenues par l’administration fiscale (actuellement cela peut aller jusqu’à -50% de ces sommes).


L’heure de décharge de service prévue par les nouveaux décrets en raison d’un service partagé ne peut aucunement être considérée comme un paiement du temps de trajet. Notamment parce qu’elle n’est aucunement proportionnelle au trajet. Elle rémunère les autres sujétions liéis au service partagé, dont le travail de préparation et de coordination supplémentaire engendré par le travail dans plusieurs établissements.

Si le temps de trajet correspond à un temps de travail effectif (trajet effectué durant la journée de travail avec départ d’unétablissement), il sera demandé à tous les collègues de refuser toute heure supplémentaire au-delà de la seule qui peut leur être imposée. Ce qui va rendre problématiques les compléments de service.

Bien entendu tous ces points se complètent. Si le rectorat essaye de faire des économies en choisissant un moyen de transport (en commun notamment) peu cher mais impliquant faisant que la mission dure beaucoup plus longtemps, les économies réalisées se transformeront en gouffre financier du fait du paiement du temps de trajet.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
3 février 2015 - 19h08 - Posté par Le déserteur

... d’une toute autre ampleur dans la mesure où cela ne se cantonnera pas aux professeurs remplaçants cette fois-ci.
Autrement dit, il ne fait pas bon faire partie des minorités... TZR dûment syndiquée pendant 10 ans, dûment cantonnée aux services fantaisistes sur plusieurs établissements, je n’ai pas vu l’ombre d’une ampleur de contentieux en ma faveur...



Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
3 février 2015 - 19h19 - Posté par

On ne"voit" pas un contentieux, comme d’autres voient la "vierge".
Un contentieux c’est un recoutrs exercé au tribunal administratif.
On le fait soi-même, en son nom.
Le rôle du syndicat est en revanche d’assister les travailleurs.
Or le Snes a abandonné les TZR. Pas le Snsfp. www.snsfp.org

Sur la question des minorités, je pense que tu n"’aqs pas compris la portée du décrte applicabel en septembre. Il s’agit d’un nivellement pr le bas, puisque ce qui ne pouvait être imposé qu’aux seuls TZR le sera a tous. Avec la benediction du SNES...


Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
3 février 2015 - 20h46 - Posté par

Il est important que les enseignant(e)s du second degré renoncent à la culture de soumission au petit(e) chef d’établissement.

Si le décret Hamon s’applique à la rentrée 2015, il faudra, dans chaque collège et chaque lycée de France, s’opposer frontalement au petit chef.

Il est encore temps de le combattre.

Unis, nous pouvons le (la) réduire à néant, le (la) petit(e) chef, dès les premiers jours de septembre.
Mais il ne faudra pas compter sur le SNES, qui a accepté ce texte de régression, ce texte qui programme une augmentation du travail gratuit : une honte pour une organisation "syndicale".

S’émanciper des bureaucraties syndicales, combattre la hiérarchie et le capital sans merci.


Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
3 février 2015 - 21h53 - Posté par

"Le SNES-FSU et le SNEP-FSU continueront à lutter, avec les personnels, pour de meilleures conditions de rentrée"

Des experts en baratin que ces gens-là.
Ils ont validé le 27 mars 2014 en Comité Technique Ministériel les conditions de la soumission de 400 000 enseignants du Secondaire.


Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
3 février 2015 - 20h37

ça tombe bien l’Education National et son brillant ministère qui conduit nos chères têtes blondes vers un brillant avenir comme l’étoile des Rois Mages

www. nouvelobs.com : charlie hedo : la mascaradedes mesures de la soeur

maçonne N.V.B.

LaProvence .com : Châteaurenard : ils avaient pas respectés l’affiche

" je suis Charlie "



Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
4 février 2015 - 08h42 - Posté par marie.lia

Alors là AH, AH , le statut de TZR je le connais bien , l’ayant vécu 18ans ( alors jeune et en forme ! ) cela donne des milliers de km , pas de financement de mes frais ( donc des bagnoles foutes ) , ne me parlez pas de co-voiturages , souvent j’étais seule à avoir le permis dont l’année où je faisais 140km par jours sur 5 j ( le pieds ) ; les transports en commun : cela dépend des horaires et des correspondances ( qui a envie de prendre un train à 4H30 du Mat pour sécher dans une gare à 6H (en plein vent , car pas de salle ) avant sa correspondance en autocar et même chose pour le retour ! Avec de très jeunes enfants c’est encore plus délicieux !!!!!!!!!!!
Bref ce statut de merde ,il sert juste à réduire le nombres de poste , pour bien bourrer les classes , c’est meilleur !
Cerise sur le gâteau ; après 9 ans d’absence ( je la ramène encore avec mon cancer ) je retravaille , 4 ans de travail protégé ( donc horaires diminués ) , et maintenant je suis bonne pour travailler pour de vrai ; devinez ;
TZR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! FUCK



Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
4 février 2015 - 09h21 - Posté par Le déserteur

M.Lia, tu décris exactement ce que j’ai vécu : cauchemardesque, la gare de neusargues à 5h du mat’... mais ça tt le monde s’en foutait, les collègues accumulaient les heures sup en feignant d’ignorer que cela supprimait des postes pour les TZR. Alors maintenant ils vont p.e. se bouger le c... vu que ça les concerne aussi !
Le décret de 50, j’en ai un souvenir cuisant dans le bureau d’un chef qui voulait le contrecarrer à lui tout seul, ça remonte à 10 ans, tout ça pour dire qu’ils arrivent à leurs fins...


Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
4 février 2015 - 18h28 - Posté par

Allo, y a un dirigeant du SNES sur le forum Bellaciao ?

Des professeurs remplaçants méprisés, et dont les frais ne sont pas remboursés, le SNES qui signe des deux mains pour casser les STATUT de 1950...
des professeurs qui si le décret Hamon est appliqué devront faire GRATUITEMENT plus de travail...

Allo, le SNES ?

Ah, zut, le SNES ca répond pas !


Les enseignants doivent reprendre ce dont le ministere veut les spolier !
7 février 2015 - 19h20 - Posté par

"ce statut de merde".
Justement, ce n’est pas un statut, mais un EMPLOI. L’ensemble des titulaires de la Fonction publique, dont les TZR, a un statut, celui de fonctionnaire.
Il fallait se battre pour que la SITUATION (pas le statut, donc) des TZR soit alignée sur celle des autres fonctionnaires. C’est, grâce aux snesistes, le contraire qui va se produire....





26 MAI : CE VOTE EST IMPORTANT, MÊLEZ-VOUS-EN !
vendredi 24 - 12h07
de : Jean-Luc Mélenchon
FETE DE SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 : 14 MOIS DE GREVE
vendredi 24 - 09h22
JOURNALISTES À LA DGSI… DÉMOCRATIE EN DANGER
vendredi 24 - 08h18
de : Communiqué commun CGT Police et Info’Com CGT
24 mai, 20H : grand meeting à Lille avec Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video live)
vendredi 24 - 07h52
de : La France Insoumise
Là, on est passé, au delà de l’ignominie, il n’y a plus de mot, : ACCUSÉE DE VIOLENCES... EN FAUTEUIL ROULANT (vidéo)
vendredi 24 - 00h08
de : nazairien
1 commentaire
Marxisme-Léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 2)
jeudi 23 - 23h06
de : Lepotier
4 commentaires
POST 52 : SYNDICALISME INTERNATIONAL POUR UN AUTRE MONDE
jeudi 23 - 22h55
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Au-delà du congrès de la CGT : le syndicalisme au défi du « libéralisme »
jeudi 23 - 20h43
de : Eve76
Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
2 commentaires
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nous devons apprendre à vivre comme des frères, faute de quoi nous périrons comme des imbéciles. Pasteur Martin Luther King
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite