Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

2ème Edition du Festival pour la Paix en Colombie - Mémoires et Justice Sociale

de : FPCMJS
jeudi 19 février 2015 - 15h48 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 316 ko
Affiche 2015 Festival pour la Paix en Colombie - Mémoires et Justice Sociale

Présentation de l’édition 2015

L’association Festival pour la paix en Colombie – Mémoires et Justice sociale naît de la volonté d’un groupe de citoyennes et citoyens, de jeunes, étudiant-e-s, artistes, salarié-e-s, membres de mouvements sociaux et d’organisations politiques, rassemblés pour avancer vers un processus de construction de la Paix en Colombie.

Le succès obtenu lors du premier Festival qui a eu lieu du 14 au 16 février 2014 à la Parole Errante, à Montreuil, nous a encouragés à poursuivre notre engagement en réalisant une deuxième édition les 6, 7 et 8 Mars 2015.

En nous rassemblant autour de la volonté collective de construire cette Colombie dont nous rêvons, nous voulons favoriser l’exercice de mémoire historique et collective permettant une compréhension profonde des origines de la guerre, défendre la pensée critique et le droit de l’opposition, soutenir les dialogues entre le gouvernement colombien, les FARC-EP et l’ELN.

En mobilisant les sensibilités par la musique, la poésie, la danse, le théâtre, la photographie, la peinture, le cinéma, le débat, la gastronomie et tous supports artistiques, sociaux et culturels nous voulons encourager la diversité et la multiplicité des expressions en faveur de la paix et rendre visibles les différents et multiples processus de résistance de notre pays.

Rassemblé-e-s et inspiré-e-s par un profond désir de transformation en Colombie, nous voulons adresser un message fort aux colombiens et colombiennes, aux représentants du gouvernement, à la table des négociations à la Havane, aux françaises et français, à la communauté internationale : Avançons sur les chemins de la paix ! Faisons taire les fusils, la guerre, les conflits ! Nous réclamons un pays avec justice sociale !

Conscients des enjeux qu’implique une paix durable et solide, notre association s’inscrit dans cette nécessité de participation et appropriation sociale du processus afin de créer une réelle alternative populaire.

Le Festival est une invitation à tous ceux qui croient que la paix est un droit et un devoir, et que pour cela l’action, la mobilisation, la création, la poésie, la pensée, le débat, l’échange sont indispensables.

Pour cette édition 2015 du Festival, notre devise sera : Pensée, Education, Art et Culture pour un nouveau pays.

Le Programme  :

Samedi 7 mars 2015

10h00 – 12h00 : Ouverture des portes / Projection documentaire

12h00 – 13h15 : Acte inaugural en présence de représentants diplomatiques et de personnalités

13h15 – 14h15 : Espace musical : Quintín et Cimarrón

14h15 – 17h00 : DEBAT.1 - Le processus de négociation de paix, les victimes et la voix des exilé-e-s. Intervenants : Gustavo Gallardo, Lilia Solano, Yezid Arteta, Imelda Daza, Enrique Santiago, Henri Ramirez

17h00 – 17h30 : Pause - performance

17h30 – 18h15 : Théâtre “La maestra” d’Enrique Buenaventura

18h15 – 19h00 : Danses (Association Palenque – Lyon)

19h00 – 20h00 : Théâtre “Stabat Mater Furiosa”- Compagnie Vendaval

20h00 – 20h30 : Pause - performance

20h30 – 23h59 : CONCERT.1 avec 3 groupes : Quilombo, Abran Paso, Jim Lopez et la nueva edición

Dimanche 8 mars2015

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes

10h00 : Ouverture des portes. Déjeuner paysan

10h30 – 12h00 : Récital Poésie au féminin. Avec Tachia Quintanar, Patricia Ariza, Miriam Montoya, Gladis Corredor

12h00 – 14h30 : DEBAT.2 - La question de la propriété de la terre et de sa restitution. Intervenants : Paul Emile Dupret (Comité Daniel Gillard), Cesar Jerez (ANZORC), David Moreno Rodriguez (Prensa Rural), Celia Umenza (ACIN).

14h30 – 15h30 : Espace musical

15h30 – 18h00 : DEBAT.3 - Le rôle de la culture, de l’éducation et de la création artistique pour construire la paix. Intervenants : Patricia Ariza (Théâtre de la Candelária), Carlos Satizábal (CCT. Corporation Colombienne de Théâtre), Carlos Medina (Enseignant-Chercheur de l’Université Nationale), Alvaro Hernan Forero Hurtado (MANE / ACEU. Association Colombienne des Etudiants Universitaires)

18h00 – 19h00 : Espace Musical

19h00 – 20h00 : Acte de clôture

20h00 – 23h00 : CONCERT.2 avec 3 groupes : La Chirimia de Otto Palma, Nuevos Matices et Salsos Positivos

Samedi 7 et Dimanche 8 à la Parole errante :

Au sein du “village associatif”, une programmation alternative est envisagée avec la trentaine d’associations et collectifs présents au Festival.

Des plasticiens exposeront leurs travaux, certains prévoient des interventions. Une exposition photographique présentera la vision cosmogonique des Arhuacos de la sierra de Santa Marta.

Des ateliers seront proposés : Broder pour la paix et atelier de “quitte-tristesses”, Les origamis du mouvement de la paix, …

Pendant toute la durée du festival, certain-e-s découvriront de nouveaux horizons gastronomiques et d’autres raviveront leurs papilles avec le goût du pays de l’autre côté de l’Atlantique…

Une contribution solidaire de 5 euros sera demandée à l’entrée. (Gratuité pour les moins de 15 ans)

Lieu :

LA PAROLE ERRANTE 9 rue François Debergue. MONTREUIL Métro "Croix de Chavaux"

Plus d’infos : http://festivalpourlapaixencolombie.blogspot.fr/


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite