Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...

de : antoine (Montpellier)
lundi 23 février 2015 - 23h17 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

L’Union Européenne veut casser la "contagion" aux autres peuples. Solidarité de lutte avec les Grecs contre le capitalisme européen !

PNG - 28.6 ko

Stathis Kouvelakis, membre du comité central de Syriza et professeur de philosophie politique au King’s College de Londres, explique dans une longue interview que continuer dans la voie empruntée par le parti d’Alexis Tsipras ne peut conduire qu’à l’échec.

“Le gouvernement Syriza n’aura pas d’autre choix que d’être un gestionnaire du cadre mémorandaire. Les petits aménagements seront certes des éléments d’amélioration, mais ils n’arriveront pas à transformer une situation économique et sociale totalement désastreuse. Cela conduira à la déception des espoirs et des attentes que l’électorat populaire a placés dans Syriza.”

[…] L’accord [signé vendredi dernier par le gouvernement avec l’Eurogroupe] prévoit de rembourser intégralement et à temps les créditeurs. Il prévoit surtout de mener à terme le programme précédent, c’est-à-dire que le pays acceptera d’être mis sous tutelle par les « institutions » — le nouveau nom de la Troïka —.

Le pays a accepté d’être mis sous tutelle

En fait, le gouvernement grec s’engage à ne prendre aucune mesure unilatérale, qui pourrait mettre en danger les objectifs budgétaires fixés par les créditeurs.L’action du gouvernement Syriza et sa capacité de mettre en œuvre son programme se retrouvent neutralisées par cet accord. Le cadre du mémorandum est maintenu dans sa quasi-intégralité, il faut être très clair là-dessus.

[…] Il y a une strangulation mise en place contre le gouvernement grec via le maillon le plus faible qui est le système bancaire. La pression est allée croissante lors des réunions de l’Eurogroupe pour que la Grèce accepte le cadre memorandaire, et si l’Allemagne a été la plus vindicative — avec la part de spectacle qui accompagne ces moments — aucune différenciation n’est apparue de la part des autres pays européens. Personne ne s’est opposé à l’Allemagne.

[…] Il faut être clair. Un certain nombre de points qui faisaient l’objet de débats au sein de Syriza ont été tranchés de façon négative. L’idée selon laquelle on pourrait rompre avec les politiques d’austérité en faisant l’économie d’une confrontation avec l’Union européenne a été invalidée dans les faits. La ligne majoritaire au sein de Syriza a évité de répondre clairement à un éventuel refus de négocier de la part des créanciers de la Grèce.

La suite est à lire ici

www.npa34.org


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...
23 février 2015 - 23h50 - Posté par yves

S’ils doivent sortir , ils sortiront (de l’UE) mais de grâce, solidarité avec SIRYZA, ou alors, tout ce qu’on écrit ici ne sont plus que de vains mots pour se faire plaisir mais qui ne feront RIEN avancer.



Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...
24 février 2015 - 00h19 - Posté par Antoine (Montpellier)

La meilleure des solidarités c’est de considérer que Syriza peut admettre que l’on discute ses choix. Si l’on accepte cette compatibilité de la critique et du soutien face à l’UE, pas de problème. Si on les oppose, alors là on entre dans une conception de la politique qui enrégimente du soutien et divise en chassant les "critiqueurs" ! Les convergences qui se construisent en chassant les divergents sont vouées à l’échec. Et, au demeurant, personne ne joue à se faire plaisir dans cette affaire. Kouvélakis est un acteur sur place des évènements. Glezos n’en parlons même pas. Et ils ne concevraient pas un instant qu’on les assimile à des jeux stériles pour se faire plaisir et ne rien faire avancer. Sur ce dernier point c’est d’ailleurs du côté du gouvernement grec qu’il faudrait poser la question. Il n’est pas aberrant de penser que non seulement il ne fait rien avancer de décisif mais que même il recule ! Sur son programme. Ce n’est quand même pas rien ça, non ?


Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...
24 février 2015 - 11h15 - Posté par JO

Et bien, si ces dirigeants grecs passent aussi à la trappe leur programme électoral notre confiance va vers le Peuple Grec qui doit avoir assez de maturité ,vu l’expérience passée, pour exiger de sortir de la misère et de l’extrême pauvreté ! Partant, je pense qu’il ne manquera pas à demander des comptes sur des promesses trahies ! A suivre de très prêt !



Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...
24 février 2015 - 15h42 - Posté par V13

Transparence et charité ; voilà où en est ce qui reste de la gauche électoraliste et économiciste aujourd’hui. Au fait, n’était-ce pas d’emblée le programme de Podemos, anticorruption et méritocratie ? S’il y en a qui sont encore assez bêtes pour aller leur offrir un fauteuil, faudra pas venir chouigner (peu) après !



Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...
24 février 2015 - 17h50 - Posté par Jap

Attention de ne pas décevoir le peuple qui avait mis tous ses espérances dans le discours de gauche, une nouvelle déception peut amener au pouvoir le Droite dure



Grèce. Graves menaces sur l’espoir soulevé par Syriza...
24 février 2015 - 18h58 - Posté par nOCTURNE

Tout ou presque a été dit sur la Grece . Il nous reste qu’a voir passer la rivière
Souhaitons bonne chance au peuple Grec.
Faire acte de solidarité avec eux serait une bonne chose , mais l’état des forces en France ne donne pas beaucoup d’espoir






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite