Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Politiques de l’individualisme : Contre le néolibéralisme
de : Philippe Corcuff
lundi 26 septembre 2005 - 17h08 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 17.3 ko

de Philippe Corcuff, Jacques Ion, François de Singly

"Les valeurs se dissolvent", "Le sens du collectif se perd", "Le lien social se délite", etc. Combien de récriminations de ce type sur "la crise de notre société " n’entend-on pas quotidiennement ! Avec le plus souvent un arrière-fond nostalgiste : le "c’était mieux avant" auquel un Alain Finkielkraut a donné une forme intellectuelle. Et un accusé : "c’est la faute à l’individualisme !".

Ce livre est notamment né en réaction à de telles idées reçues dévalorisant de manière systématique le caractère individualiste des sociétés contemporaines. Tous trois sociologues, nous avons pu observer les traits émancipateurs du processus d’individualisation des sociétés occidentales.

Droits individuels et citoyenneté, développement d’une autonomie personnelle, consolidation d’une intimité et protection des "jardins secrets" de nos intériorités personnelles, valorisation de la responsabilité individuelle, mouvement de libération des femmes et nouveaux droits des enfants bousculant les cadres de la famille patriarcale, amorce de reconnaissance des modes de vie homosexuels, avancées des je par rapport au poids traditionnel des nous, progression des marges de choix individuelles dans la vie quotidienne (dans la vie sentimentale, familiale, les loisirs, les repères moraux, etc.), espace élargi donné à la réflexivité des personnes (c’est-à-dire au retour sur ce qui s’est passé et sur soi, y compris critique), place accrue de la distanciation dans le rapport à l’engagement, (ré-)invention de formes plus souples et décentralisées de coordination de l’action collective, etc. : il y a bien des acquis de l’individualisation, qui ne peut être envisagée exclusivement, ni même principalement, sous un angle catastrophiste.

Et, tout en n’étant pas aveugles aux dimensions négatives (bien réelles) des logiques individualisatrices, si on veut transformer, ou simplement améliorer, la vie de nos contemporains, on se doit de partir des « individus réels », et non d’individus imaginaires, tels qu’on souhaiterait qu’ils soient. Nous pensons, comme Marx et Engels dans L’Idéologie allemande, qu’« Il y va d’individus réels, de leur action et de leurs conditions d’existence matérielles, soit qu’ils les aient trouvées toutes prêtes, soit qu’ils les aient créées par leur propre activité »(1). En tant que sociologues, « Ces présuppositions sont donc susceptibles d’être vérifiées de manière purement empirique »(2). Or, une ces caractéristiques importantes des « individus réels » de nos sociétés est qu’ils sont davantage individualisés que dans nombre de sociétés antérieures.

(...)

Notre démarche dans ce livre dessinera d’ailleurs des cheminements divers de la sociologie à la politique. Chacun des trois auteurs s’exprimera avec des tonalités personnelles dans les deux grandes parties. La première partie abordera nos approches de la sociologie de l’individualisme. On verra que, bien que convergeant pour en faire un enjeu majeur, nous n’avons pas exactement les mêmes appréciations sur l’individualisme contemporain, dans la pondération entre ses versants positifs et négatifs. La seconde partie proposera d’entrer dans le vif du sujet politique à partir des apports de la première, et se concentrera donc sur l’aval politique des sciences sociales. Là aussi, bien que convergeant dans une critique de gauche du néolibéralisme, nous ne développons pas tout à fait les mêmes orientations politiques, dans la pondération entre les dimensions réformistes et radicales.

Mais c’est sans doute la valeur de la pluralité qui nous réunit le plus profondément : tant la pluralité des approches sociologiques qu’a bien soulignée épistémologiquement Jean-Claude Passeron(3), que l’exigence de pluralité dans la vie de la cité mise en avant par la philosophie politique d’Hannah Arendt(4). Et la valeur de la pluralité ouvre la possibilité de discussions argumentées, hors des invectives, des exclusives, des esprits de chapelles et des langues de bois si courants dans les milieux tant intellectuels que politiques. Au carrefour de l’activité intellectuelle et de l’action politique demeurent bien sûr des disputes légitimes entre points de vue opposés, mais il y a aussi place pour la recherche et l’exploration dans un contexte d’incertitude relative. Ce qui ne peut se réduire au registre de la lutte, mais appelle aussi des dynamiques de débat, des logiques de création collective et une éthique de la curiosité et du respect mutuel.

Notes :

(1) Dans L’Idéologie allemande (1845-1846), repris dans Œuvres III, éd. établie par M. Rubel, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1982, p.1054.

(2) Ibid.

(3) Dans « De la pluralité théorique en sociologie - Théorie de la connaissance sociologique et théories sociologiques », Revue Européenne des Sciences Sociales, tomme XXXII, n°99, 1994.

(4) « La politique traite de la communauté et de la réciprocité d’êtres différents », écrivait H. Arendt dans Qu’est-ce que la politique ? (manuscrits de 1950 à 1959), trad. franç. et préface de S. Courtine-Denamy, Paris, Seuil, 1995, p.31.

* Extraits de l’introduction de Politiques de l’individualisme - Entre sociologie et philosophie, de Philippe Corcuff, Jacques Ion et François de Singly

Paris, Éditions Textuel, collection « La Discorde », 184 pages, septembre 2005, 18 euros, ISBN : 2-84597-152-4, diffusion Seuil

* Pour tout contact : Éditions Textuel : 48, rue Vivienne 75002 Paris - Tél. : 01-53-00-40-40 - Fax : 01-53-00-40-50 - Email : editionstextuel@wanadoo.fr


* Quatrième de couverture de Politiques de l’individualisme - Entre sociologie et philosophie, de Philippe Corcuff, Jacques Ion et François de Singly

Exigence de justice sociale et aspirations de l’individualité sont-elles compatibles ? C’est cette question de philosophie politique que développent ici trois sociologues, loin des propos catastrophistes concernant l’individualisme contemporain. Mais chacun le fait avec des orientations propres. Jacques Ion se centre sur les engagements militants. François de Singly dessine un « socialisme individualiste » plus réformiste. Et Philippe Corcuff une « social-démocratie libertaire » plus radicale. Ces synthèses font apparaître les avancées émancipatrices comme les difficultés générées par l’individualisme contemporain. De la consolidation de l’autonomie personnelle et de la place de l’intimité au mal-être identitaire. Ils en tirent alors des conséquences pour la réinvention, contre le néolibéralisme économique, d’une politique émancipatrice pour le XXIe siècle.

Philippe Corcuff est maître de conférences de science politique à l’Institut d’Études Politiques de Lyon et membre du conseil scientifique d’ATTAC. Il est notamment l’auteur de La Société de verre - Pour une éthique de la fragilité (Armand Colin, 2002) et de Bourdieu autrement (Textuel, 2003).

Jacques Ion est sociologue, directeur de recherche au CNRS. Il a publié, en particulier, LeTravail social au singulier (Dunod, 1997) et Militer aujourd’hui (en collaboration avec Spyros Franguiadakis et Pascal Viot, Autrement, 2005).

François de Singly est professeur de sociologie à l’Université de Paris V, directeur du Centre de recherches sur les liens sociaux (CERLIS). Il a écrit, entre autres, Libres ensemble - L’individualisme dans la vie commune (Nathan, 2000) et Les Uns avec les autres - Quand l’individualisme crée du lien (Armand Colin, 2003).


* Plan de Politiques de l’individualisme - Entre sociologie et philosophie, de Philippe Corcuff, Jacques Ion et François de Singly

Introduction : De la sociologie de l’individualisme à la réflexion politique, par Jacques Ion, Philippe Corcuff et François de Singly

. Un individualisme contemporain

. Sociologie et politique

Partie 1 : Sociologies et philosophies de l’individualisme

Chapitre 1 - Brève généalogie de la « question individualiste », par Jacques Ion

. Individualité et sociétés démocratiques
 Une question aujourd’hui multiforme
 Individus et société
 L’idéal républicain

. Le processus d’individualisation
 Une question princeps des sciences sociales comme du monde politique
 Liberté ou sécurité : l’État social
 L’émergence du souci de soi

. Quelques questions en guise de conclusion
 Autour de l’individualité contemporaine
 Repenser les rapports individu-société

2 - Sociologies de l’individualisme et conceptions philosophiques de l’humanité, par Philippe Corcuff

. Approches classiques de l’individu et de l’individualisation
 Stirner
 Durkheim
 Marx
 Simmel

. Sociologies critiques et sociologies compréhensives de l’individualisme contemporain
 Sociologies critiques
 Sociologies compréhensives
 Retour vers les anthropologies philosophiques

. Vers une sociologie des ambivalences de l’individualisme contemporain : en partant de Michel Foucault et de Charles Taylor
 Foucault, entre normes individualisatrices et éthique de soi
 Taylor et les équilibres éthiques de l’individualisme

3 - Les disparitions de l’individu singulier en sociologie, par François de Singly
 « Le développement d’une individualité véritable »

. La première disparition de l’individu singulier avec l’individualisme abstrait
 La réhabilitation de l’individualisme concret contre cette première disparition

. La seconde disparition des individus singuliers avec la sociologie critique

. La troisième disparition de l’individu singulier avec l’absence de statut donné à la conscience
 La place de la conscience et de la réflexivité dans le raisonnement sociologique
 De la non-équivalence entre conscient et inconscient
 Conscience de classe et conscience des inégalités

Partie 2 : Vers des politiques de l’individualité

1 - Individualisation et engagements publics, par Jacques Ion

. Penser l’individualité sans désespérer Billancourt !
 Plusieurs façons de concevoir l’émancipation
 Prendre un peu de recul !

. Quelques caractéristiques actuelles de l’engagement public
 Lutter ici et maintenant
 Des réseaux horizontaux d’individus
 Préserver son quant-à-soi
 Le vieux et le neuf

. Liberté, égalité... dignité ?
 Lutter pour être reconnus
 Plusieurs régimes d’exercice de la citoyenneté

. D’autres voies de politisation

2 - Pour un socialisme individualiste, par François de Singly

. L’individualisme complexe

. Quelques principes d’un socialisme individualiste
 Apprendre et reconnaître une compétence à la réflexivité
 Assurer la sécurité de l’individu
 Rendre possible l’expression de soi

. Une politique de la reconnaissance
 Les dangers de la rhétorique de l’inanité

3 - Une social-démocratie libertaire, en rupture avec le capitalisme, par Philippe Corcuff

. L’individu n’est pas une marchandise !
 Le capitalisme, entre contradiction capital/travail et contradiction de l’individualité
 Le cas du néocapitalisme

. Un autre anticapitalisme est possible !
 Redistribution et reconnaissance
 Services publics et individualité
 Combattre les capitalisations, sans écraser l’individualité

. Des régressions politiques sont possibles !

. Une autre radicalité est possible !



Imprimer cet article





IDÉES NOIRES SOUS GILETS JAUNES
mardi 25 - 05h27
de : jean 1
VENEZUELA : La nouvelle économie Socialiste, c’est parti !
lundi 24 - 17h01
de : JO
Affaire Legay : les gendarmes en service à Nice ce jour-là ont refusé les ordres du commissaire
lundi 24 - 15h07
de : nazairien
2 commentaires
Ils sont 93
lundi 24 - 11h45
de : jean 1
1 commentaire
LE MONDE A CHANGE : L’impérialisme l’apprend à ses dépends !
lundi 24 - 11h38
de : JO
acte 32, beaucoup de monde à paris, manif sauvage, flics éparpillés, fatigués, inefficaces (vidéo)
dimanche 23 - 14h18
de : nazairien
7 commentaires
HONTEUX, SCANDALEUX ET INACCEPTABLE : L214 dénonce l’horrible scandale des ‘vaches à hublots’
dimanche 23 - 11h56
de : nazairien
2 commentaires
Sarkozy et ses "casseroles" , Sarkozy jugé pour corruption - C l’hebdo - 22/06/2019 (vidéo)
dimanche 23 - 02h45
de : nazairien
L’ Acte 32, a bien tenu ses promesses et le live du sanglier jaune, a donné l’information en continu (vidéo)
dimanche 23 - 01h46
de : nazairien
1 commentaire
perturbation au Salon aéronautique
samedi 22 - 22h32
de : désobéir
Retour aux blocages pour les gilets jaunes
samedi 22 - 17h42
1 commentaire
L’héritage de Brecht : ’Berlin en Seine’ à l’Essaïon
vendredi 21 - 19h56
Daniel Tanuro : « Collapsologie : toutes les dérives idéologiques sont possibles »
vendredi 21 - 14h08
de : jean 1
2 commentaires
C’est un gendarme mobile qui a renversé quatre gilets jaunes à Rouen en février (video)
vendredi 21 - 13h36
de : Lille Insurgée
Fête de soutien aux postier-e-s du 92
vendredi 21 - 10h39
MACRON : PREMIERE A DROITE
jeudi 20 - 10h15
de : Nemo3637
QG, le média libre (videos)
jeudi 20 - 09h30
de : Aude Lancelin
3 commentaires
RÉFÉRENDUM ADP Objectif : 4,7 millions de signatures !
jeudi 20 - 08h53
de : La CGT
Comédie de Béthune - Un an après la grève ...
jeudi 20 - 08h37
de : Synptac Cgt
Ulcan (Chelli) renvoyé aux assises : sera-t-il extradé ?
jeudi 20 - 08h22
de : CAPJPO-EuroPalestine
ASSURANCE CHÔMAGE : LES CHÔMEURS DANS LE VISEUR ! Rassemblement le 20 juin à 11H Place du Palais Royal
jeudi 20 - 08h14
de : FNSAC - CGT
Non au détricotage de la loi sur la liberté de la presse
jeudi 20 - 08h05
de : SNJ, SNJ-CGT, CFDT-Journalistes, SGJ-FO
Urgence pour l’hôpital et pour un accès effectif à des soins de qualité, partout et pour tous !
jeudi 20 - 07h59
de : Ligue des droits de l’Homme
Le Naufrage d’ALSTOM : Macron dans la tourmente ?
mercredi 19 - 20h50
de : JO
1 commentaire
Assurance chômage : 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat
mercredi 19 - 15h25
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Voitures électriques, nucléaire et compteurs Linky : Stéphane Lhomme à nouveau à Castres
mercredi 19 - 09h35
QUAND LES TRAVAILLEUSES DE LA MUSIQUE NE SONT PAS À LA FÊTE ...
mercredi 19 - 09h27
de : FNSAC - CGT
Grève massivement suivie à Radio France, près des trois quarts des salarié-e-s ont cessé le travail le 18 juin
mercredi 19 - 09h22
de : CFDT, CGT, FO, SNJ, Sud, Unsa de Radio France
Une Magistrate agressée devant chez elle par un #LBD40 : une enquête ouverte pour tentative d’assassinat
mardi 18 - 18h21
de : nazairien
11 commentaires
Geodis : ces batailles du flux des ouvriers de la logistique
mardi 18 - 09h19
de : David Gaborieau
1 commentaire
Reverdir le Rojava
mardi 18 - 08h53
de : Pierre Bance
Rendez-vous dans 100 ans.
lundi 17 - 18h40
de : L’iena rabbioso
VENEZUELA : Cette expérience Socialiste qui donne des frayeurs à l’impérialisme !
lundi 17 - 17h47
de : JO
Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON (video)
dimanche 16 - 16h35
de : JO
2 commentaires
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres ! (videos)
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. Voltaire
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite