Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant

de : Octave Bonnaud
mercredi 21 février 2007 - 03h02 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires

José Bové a trouvé un local de campagne. Sur le boulevard de Ménilmontant, dans un immeuble de bureaux grisâtres, un open-space lumineux de 200 mètres carrés accueillera son équipe de campagne. Une surface tout à fait modeste comparé aux QG de Sarkozy, Royal où même de Philippe de Villiers. Ce midi, quelques militants installent cloisons et tables à vitesse grand V pour aménager une future salle de réunion. « Il manque encore l’eau et l’électricité » note Gilles Lemaire- l’ex-premier secrétaire des Verts- pas mécontent de nous faire visiter les lieux, après une bonne dizaine de jours passés à démarcher des agences immobilières.

« Au départ on avait signé pour un local plus au centre de Paris qui avait servi à Jean-Pierre Chevénement en 2002 » raconte celui qui a été chargé par Bové de l’organisation des meetings. Mais le propriétaire qui avait eu un litige juridique avec son précédent locataire a tout simplement refusé de louer à des politiques. Au final, José Bové s’est donc tourné vers ce quartier populaire et branché où il a décroché un « bail précaire de trois mois » ». Le montant du loyer est de 8 000 euros par mois. « C’est cher pour nous, mais il est difficile de trouver des locaux provisoires, nous avons essuyé beaucoup de refus. Heureusement des militants nous ont même aidé en mettant la main à la poche personnellement pour payer le dépôt de garantie » confie ce faucheur d’OGM. 

Les signatures se font rares Ces nouveaux locaux devraient aussi servir à coordonner la difficile quête des signatures. Un peu plus de la moitié des promesses de parrainages ont déjà été obtenues depuis le 1er février dernier.Mais le paysan du Larzac pourra t-il avoir ses signatures si le Parti socialiste ne lui donne pas un gros coup de pouce ?

« Nous ne demandons rien au Parti socialiste proteste Gilles Lemaire. Nous voulons simplement que le PS arrête de dissuader les maires qui veulent nous donner leurs parrainages ». Persuadé « que José Bové a su toucher les jeunes de banlieue, ce faucheur d’OGM volontaire estime que si « Bové ne se présente pas, les jeunes n’iront pas voter. Or Ségolène Royal ne peut pas gagner l’élection toute seule » prévient-il.

La date limite de dépôt des signatures est fixée au 15 mars. Le bail de Bové court lui jusqu’au 15 juin, à l’avant-veille du second tour des élections législatives. Ce qui laissera le temps aux nouveaux occupants d’user la moquette « grise bureau » des lieux. « Pour la déco, on verra, mais il faut faire attention au dépôt de garantie » prévient Gilles Lemaire avant d’annoncer « qu’aucun OGM ne poussera sur le sol du local de campagne de Bové ».

Octave Bonnaud


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 03h39

Je suis un jeune de banlieue et josé bové n’est pas mon candidat, je ne voterais pas plus pour li que ségolène....
Personnellement la seule candidate qe j’ai vu sur le terrain en banlieue c’est MGB et je pense bien voter pour elle et pas un moustachu opportuniste.

Nico, jeune de banlieue.



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 08h23

« Nous ne demandons rien au Parti socialiste proteste Gilles Lemaire »……..

« si Bové ne se présente pas, les jeunes n’iront pas voter. Or Ségolène Royal ne peut pas gagner l’élection toute seule » prévient-il.

Nous ne demandons rien mais quand même....

La fin justifierai t elle les moyens ?

patdu12



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 12h01 - Posté par

José Bové a aussi dit que le pacte présidentiel de Ségolène "allait dans le bon sens"...

Allez c’est bon j’ai compris...Il roule pour le PS c’est désormais plus qu’évident :

http://www.dailymotion.com/cybercoc...

IlRosso


José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 09h04

Bové c’est le genre de type qui nous fait son show et rien de plus : on ne fait pas de la politique comme du spectacle, on ne participe pas à une campagne comme on arrache du maïs sous les yeux des journalistes. La politique c’est au jour le jour, modestement, laborieusement !

Nous n’avons rien à gagner avec José Bové, si ce n’est diviser un peu plus cette gauche de la gauche qu’il faudrait tant rassembler.

Marie Georges Buffet est la meilleure candidate qui nous soit donné de soutenir.



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 11h25

Notez l’evolution de l’argumentation :
il y a deux mois JB disait qu’il ne presenterait pas contre MGB et OB.
Il y un mois, c’etait pour qu’ils retirent leur candidature.
Maintenant, c’est pour faire voter les jeunes de Banlieue.
Allez Jose, dis le ! Avoue que c’est pour fonder un nouveau parti politique et pour plumer la volaille communiste !

Karl JOULAIN
Section de Poitiers



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 11h58

... M. Gilles Lemaire, les jeunes iront voté avec ou sans Bové.
On attend pas un messie mais un changement politique en profondeur. En somme, "l’électorat jeune" ne vous appartient pas.

Ulrich Savary

http://ulrichsavary.gauchepopulaire.fr/



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 12h14

Ménilmontant, c’est aussi le quartier de Bellaciao (coté 20eme... pas oberkampf...)

ca va etre drole de se croiser :)

TM



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 12h42 - Posté par

"Dans une lettre ouverte à Ségolène Royal publiée jeudi, deux porte-parole de José Bové dénoncent un "abus de pouvoir" et une "volonté de verrouillage" et demandent officiellement à la candidate socialiste de débloquer la situation.

"L’argument du chantage aux subventions est évoqué, notamment à l’égard d’élus non encartés qui souhaiteraient apporter leur parrainage à la candidature de José Bové. Des collectivités territoriales présidées par des membres de votre parti seraient ainsi à l’origine de pressions, qui, vous le savez, sont répréhensibles selon la loi", déclarent France Coumian et Yannis Youlountas.

"C’est pourquoi, madame la candidate, nous vous demandons d’intervenir pour lever cet embargo électoral subi par la candidature de José Bové et prouver ainsi votre volonté de rassembler le peuple et en particulier la gauche dans toute sa diversité"."

Voilà ce qu’on trouve sur l’express...

Comme c’est touchant après avoir cracher sur les partis et surtout le PCF, maintenant les bobovistes en sont réduits à quémander la queue entre les jambes des signatures aux socialistes pour finir leur travail de sape...

Désespérant...

S’il vous plait les coco, qu’on ne nous reprenne plus à prendre ces gens pour des alliés...

Léo


José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 17h24

On a enfin la liste des membres de l’équipe de campagne de José Bové. Ils ont été présenté à la presse hier à La Passerelle, un bar politisé du XIème très sympa.

Déjà, le directeur de campagne, celui qui est chargé d’alterorganisé ce joyeux bordel, est Jacques Perreux, vice-président du Conseil Général du Val-de-Marne. Il est au PCF. Avec lui en directeur de campagne, ça va être compliqué de taxer José Bové d’anti-communiste.

Dans une campagne collective, il y a plein de porte-paroles, de toutes les sensibilités. Ils sont vingt et un : dix femmes et onze hommes. Les voici par ordre alphabétique :

Francine Bavay, elle est vice-présidente du Conseil Régional d’Île-de-France. Jusqu’à il y a peu, elle faisait partie du collège exécutif des Verts. Elle en a été exlue pour son soutien à José Bové.

Isabelle Barthélémy. Son nom ne me dit rien, alors je fais une recherche sur internet. C’est une militante d’un collectif unitaire de l’Hérault. Après la réunion de Montreuil, elle s’est rendue avec d’autres sur Zalea TV.

Jean-Jacques Boislaroussie, il est porte-parole des Alternatifs, l’organisation Rouge et Verte. Ce qu’ils veulent c’est « construire une gauche alternative pour une nouvelle société, égalitaire, féministe, écologiste et autogestionnaire. »

Patrick Braouezec, le député communiste de Saint-Denis. Il a été un temps "candidat à la candidature" à la Présidentielle au sein des collectifs unitaires antilibéraux. Se rendant compte qu’un candidat unitaire ne pouvait pas être un représentant d’un parti, il a retiré sa proposition.

Martine Bultot. Elle aussi est membre des Alternatifs. Elle est maire adjointe de Besançon.

France Coumian. En tant que simple citoyenne, elle s’est battue à fond contre le TCE. Elle fait partie des premiers signataires de l’appel Il y a urgence !. Elle était membre du CIUN (Collectif d’Initiative Unitaire National).

Monique Dental est animatrice du Réseau Féministe "Ruptures".

François Dufour est producteur bio. Comme José Bové, il a été porte-parole de la Confédération Paysanne. C’est un faucheur volontaire. Il a même sa fiche sur l’encyclopédie libre !

Nathalie Harran est une des électrons libres qui a lancé l’appel Unis avec Bové.

Nordine Iznasni est un des fondateurs du Mouvement de l’Immigration et des Banlieues (MIB).

Rémy Jean a été plusieurs années membre de la direction nationale de la LCR. Depuis les Bouches-du-Rhône il avait lancé fin novembre l’appel à un sursaut unitaire qui avait été signé par 4000 personnes en 4 jours avant d’être censuré par le PCF car il demendait que Marie-George Buffet retire sa candidature. C’est principalement lui qui a écrit le texte de l’appel Unis avec Bové.

Raoul-Marc Jennar est un chercheur altermondialiste. Il a activement lutter contre le TCE. J’ai déjà eu l’occasion de retransmettre ce qu’il disait dans un meeting.

Adjera Lakéhal est une des porte-paroles du collectif Banlieue et Immigration avec José Bové.

M’Baireh Lisette est maire-adjoint de Fosses. Il est militant associatif et altermondialiste, œuvrant dans les domaines du commerce équitable et solidaire, de la coopération décentralisée avec l’Afrique, de l’accompagnement culturel et social de jeunes originaires d’outre-mer ou issus de l’immigration.

Fernanda Marrucchelli est une élue communiste, elle est conseillère du XXè.

Sylvie Pillet. Je ne trouve quasiment rien sur elle sur internet. Visiblement, c’est une militante à Aubagne. Je ne suis pas contre plus d’informations, si quelqu’un en a, laissez un message en commentaire.

Yves Salesse est un militant altermondialiste. Il est l’initiateur de l’Appel des 200. Il a énomément participé à l’élaboration de Ce que nous voulons. Comme Patrick Braouezec, il a été un temps candidat à la candidature.

Eros Sana est membre de la Zone d’Ecologie Populaire et militant du collectif Immigration et Banlieue avec José Bové.

Omeyya Seddik est un des responsables du MIB et membre du collectif Immigration et Banlieue avec José Bové.

Claire Villiers est une syndicaliste, militante associative contre le chômage et la précarité, élue francilienne.

Enfin, il y a Yannis Youlountas. C’est sans doute à cet écolo-libertaire que l’on doit la candidature de José Bové. Il est l’initiateur de la pétition Unis avec Bové.

Pour les porte-paroles, c’est tout. C’est déjà bien ! Ils sont vraiment représentatifs de la diversité de celles et ceux qui soutiennent la candidature Bové.

Mais une campagne ne se fait pas qu’avec des porte-paroles, il faut aussi la coordoner, c’est Michel Desmars qui s’en charge, aidé par José Reynes.

C’est très difficile de faire une campagne sans gros parti, parce qu’il n’y a pas de thune, c’est Roland Mérieux des Alternatifs qui est donc chargé de gérer l’argent.

C’est un prof de gym qui a construit soi-même sa maison écologique, Thierry Baffou, qui est chargé de s’occuper de l’agenda de José Bové.

C’est une productrice, Layla Ghovini qui est chargée d’être contacté et de contacter la presse.

Mireille Mendès-France est chargée du calendrier stratégique et de l’articulation entre la campagne et les mouvements sociaux nationaux et locaux.

Hier, José Bové disposait de 232 promesses de parrainages. Il en faut 500. Il y a une date limite pour la récolte des parrainages, c’est dans un mois ! Il y a donc un travail de fou à faire pour démarcher les maires de toute la France. C’est Clément Aumeunier, un Motivé-e-s, Jean-Marc Jacquot, un syndicaliste CGT parisien et François Soltic, un ancien membre du CIUN démissionaire des Verts qui sont chargés de ce dur travail.

Etant donnée qu’une campagne citoyenne est financée citoyennement, c’est un ancien commendant de bord, Lionel Gouesigoux qui s’en occupe.

Il y a une coordination du travail sur les contenus composée de l’altermondialiste Raoul-Marc Jennar (encore lui !), Dominique Taddéi, la féministe Monique Dental, Pierre Cours-Salies et Bertrand Hérisson.

Cette liste commence à devenir vraiment longue. C’est qu’il y en a du monde qui donne son temps bénévolement à la campagne Bové ! Dans la catégorie "veille médias audio-visuels", on trouve Éric Jousse et Christophe El Robrini. C’est l’éditeur Bernard Loche qui s’occupe de la com’.

C’est un ancien secrétaire national des Verts, Gilles Lemaire, qui s’occupe du calendrier et des intervenants des meetings. Dans le groupe "meetings : déroulement et video", il y a Thierry Angles, François Pecqueur, Xavier Dupenloup, Pierre Labrot, Nathalie Harran, Vincent Lucas et Laurent Prodeau

En plus d’être porte-parole, France Coumian est chargée de faire le lien avec les collectifs. C’est Gérard Delbreil qui gère le « parrainage citoyen », la pétition Unis avec Bové. Maud Guenfoud est, quant à elle, chargée de faire le lien avec les signataires de la pétition. C’est Tarek Ben Hiba, Omeyya Seddik, Eros Sana et Nordine Iznasni qui sont chargés de faire le lien avec le collectif Immigration et Banlieues.

Etant donné que cette campagne se fait aussi activement sur le web, Franck Mérat, Maxime Combes et Didier Demory s’occupent globalement des sites internet. Le site officiel JoseBove2007.org est géré par Christophe Aguiton et Nicolas Haeringer. Le site du mouvement citoyen Unis avec Bové est géré par Minga (de Revoltes.net), Richard Cagny, Christian Laborde et Sonja Laborde. Quant au site plus alternatif, initié par des militants de Vamos ! et de la Brigade Activiste des Clowns, VotezBove.org, c’est Cédric Durand qui doit s’en occuper.

Comme il doit y avoir un livre de campagne qui va sortir d’ici pas trop longtemps (si j’ai bien compris), il faut coordoner son écriture, c’est Patrick Silberstein qui s’y colle. En même temps, il est éditeur, les livres ça le connait.

Il faut aussi un peu de "sécurité", c’est Jean-Marc Philibert qui s’en charge.

Pour le soutien des personnalités, des artistes, des intellos, il faut s’adresser à Patrick Silberstein, Hubert Leray, Laurent Bouvier ou bien encore Dany Bruet.

Normalement, il devrait y avoir une lettre d’information quotidienne d’ici les prochains jours et c’est Michel Desmars qui va s’en occuper.

De temps en temps, viendront aussi aidés : Robert Abad, Bernard Barthuet, Daniel Berneron, Alain Bertho, Christian Causse, Hervé Connangle, Farid Ghehiouèche, Daniel Lartichaux, Claude Leguerrannic, Jean Malifaud, Alain Marcu, Henri Mermé, Jean-François Pellissier, Sylvie Rabie, Michel Rousseau, François Simon, Christian Sunt et Jean-Robert Velveth.



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 19h21 - Posté par

C’est quoi cet appel que "France Coumian" a signé ?!

Infos complémentaires :

Eros Sanna est assistant parlementaire de la sénatrice Galima Boumedienne, il est membre des Verts, ZEP, Véto !, etc...

M’Baïreh Lusette est membre de la direction du Mouvement des Indigènes de la République ! L’association CM98 l’avait "accusé" d’avoir "plagié" un texte sur l’esclavage qui leur appartenait pour le présenter sous forme de contribution dans un forum des indigènes de la républiques : http://www.indigenes-republique.org...


José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 18h30

Il va être déçu le prêtre des bobos.Ici, le carrefour se distingue par un KFC tout neuf et, surtout, un superbe MAC-DO très fréquenté.C’ est pas raccord avec son mythe tout ça.Espérons tout de même qu’il a pas ramené les chêvres avec lui.
Au cas où, je mail geoges sarre ( le maire ) pour qu’ il apporte la paille pour le décor : ça fera plus plouc pour les photos de monsieur.

un voisin qui rigole d’ avance...........



José Bové signe un bail précaire à Ménilmontant
21 février 2007 - 19h01

Voilà Bové qui après avoir crier haro sur les partis politiques, va quémander des signatures auprès du PS !!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite