Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

LES AGENT EDF GDF PENSENT REPRESENTER LE SERVICE PUBLIC,MAIS LEUR COMPORTEMENT RELEVE DE L’IGNORANCE

samedi 29 mai 2004 - 21h18 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Didier Lenoir, promoteur des énergies renouvelables, dénonce les blocages étatiques :

« EDF-GDF est devenu un Etat dans l’Etat »

Par Denis DELBECQ, samedi 29 mai 2004 (Liberation - 06:00)

Didier Lenoir est président du Comité de liaison des énergies renouvelables, une association qui rassemble de nombreux acteurs de la filière. IL S’INSURGE CONTRE LES FREINS APPOSES AU DEVELOPPEMENT DES SOURCES D’ENERGIE « VERTES ».

 Que pensez-vous du texte de loi sur l’énergie qui sera voté mardi ?

Il ne changera rien. L’ETAT A ETE ABSENT DES QUESTIONS ENERGETIQUES depuis 1986. LES SOCIETES NATIONALES COMME EDF-GDF EN ONT PROFITE POUR DEVENIR DES ETATS DANS L’ETAT, employant tous les moyens pour empêcher le développement de sources d’énergie qu’elles ne contrôleraient pas. Avec cette loi, le gouvernement avait deux objectifs : construire le réacteur EPR et changer le statut d’EDF-GDF. Résultat, la politique énergétique de la France se définit dans des discussions avec des syndicats. Le reste n’est qu’un discours associé à des mesures très secondaires.

 En quoi les énergies renouvelables se voient-elles barrer la route ?

UN EXEMPLE. A FRESNES (VAL-DE-MARNE), QUAND IL A ETE QUESTION DE RACCORDER LA PRISON AU RESEAU DE CHALEUR GEOTHERMIQUE, LES COMMERCIAUX DE GAZ DE FRANCE ONT TOUT FAIT POUR EMPECHER LE PROJET. Allant jusqu’à proposer d’aider la mairie à développer l’un de ses parcs d’activités. IL A FALLU CINQ ANS DE BATAILLE, ET LA MENACE DU MAIRE DE RACONTER SON HISTOIRE A SES 36 000 COLLEGUES POUR QUE LE PROJET ABOUTISSE. Quand un client envisage de mettre un chauffe-eau solaire, on vient lui conseiller le gaz ou un ballon électrique. Parfois, des utilisateurs de géothermie sont démarchés pour passer au gaz naturel, qui rejette des gaz à effet de serre ! On ne compte plus les opérations de développement d’énergies renouvelables, aidées par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, qui ont capoté à cause de propositions commerciales d’EDF-GDF.

 Que faudrait-il changer ?

D’abord, modifier les conditions de raccordement au réseau électrique. EDF choisit le calendrier et fixe le prix dans une opacité totale. Un particulier, une entreprise ou une collectivité ne peuvent pas faire jouer la concurrence. Résultat, on atteint des coûts invraisemblables, bien plus élevés qu’à l’étranger. Pour une installation d’électricité solaire, le coût de raccordement au réseau varie, suivant les projets, dans une fourchette de un à cinq...

IL FAUT REDONNER LE POUVOIR AUX COLLECTIVITES. LES ENERGIES RENOUVELABLES SONT DES ENERGIES LOCALES. Ce ne sont ni l’Etat ni les entreprises nationales qui pourront les développer. LEURS EMPLOYES CROIENT SINCEREMENT REPRESENTER LE SERVICE PUBLIC. ILS NE PRATIQUENT PAS LA MACHINATION ; LEUR COMPORTEMENT RELEVE DE L’IGNORANCE. Il faut penser et agir autrement. POURQUOI FAUT-IL ENTRE DEUX ET QUATRE ANS POUR QU’UN AGRICULTEUR PARVIENNE A CONSTRUIRE UNE EOLIENNE DANS SON CHAMP ?

 Les obstacles aux énergies renouvelables ne seraient donc pas économiques ?

Ni économiques, ni techniques. Le principal obstacle est l’organisation des pouvoirs et des modes de prise de décision sur l’énergie. L’arrivée de la concurrence ne changera rien, du moins à court terme. Les géants vont se ruer pour s’assurer un maximum de parts de marché. Le problème des énergies renouvelables ne sera pas de se développer, mais de survivre.

http://www.liberation.fr/page.php?A...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> LES AGENT EDF GDF PENSENT REPRESENTER LE SERVICE PUBLIC,MAIS LEUR COMPORTEMENT RELEVE DE L’IGNORANCE
30 mai 2004 - 11h49

"IL A FALLU CINQ ANS DE BATAILLE, ET LA MENACE DU MAIRE DE RACONTER SON HISTOIRE A SES 36 000 COLLEGUES POUR QUE LE PROJET ABOUTISSE. Quand un client envisage de mettre un chauffe-eau solaire, on vient lui conseiller le gaz ou un ballon électrique"....Tu dois être le commercial au service de "napo le petit" (voir le site de l’AITEC- Des REG : http://www.globenet.org/aitec/ ? et http://www.globenet.org/aitec/reg/) avec une vision patronale des usagers (pardons !) des "clients" comme vous dites dans vos agences clièntèles...



un "usager", chantre du libéralisme ?
30 mai 2004 - 14h36

pour extrait : Présisent du CLER, Comité de Liaison des Energies Renouvelables

Au nom du Gouvernement, Madame Nicole FONTAINE, Ministre Déléguée à l’Industrie, organise le " Débat National sur les Energies ". Pour la première fois, les Français sont consultés sur ce sujet très sensible, généralement réservé à des spécialistes.

.....

Si nous savons participer ainsi au débat, nos propositions gagneront en audience chez nos concitoyens ; elles pèseront à l’heure des choix, lors de l’élaboration de la loi d’orientation sur l’énergie qui doit être présentée au Parlement en fin d’année 2003.

Comme membre du Comité Consultatif constitué par Madame Nicole FONTAINE pour préparer et accompagner le débat aux côtés de son équipe, je puis témoigner de l’écoute qu’ont obtenues les organisations les plus diverses dont les opinions se sont exprimées au cours des séances préalables. Si, au départ, nous avions cru percevoir de nettes tendances à un étroit contrôle de la démarche, plusieurs décisions, prises à la suite d’interventions très fermes, vont dans le sens de l’ouverture souhaitable.

....
Quoi d’étonnant à cette "écoute", puisque Didier Lenoir ne propose pas moins que le démantèlement du service public ? Dans les années 80, la construction de "micro barrages" était aussi le leitmotiv de la déconstruction du "monopole d’EDF", la loi oblige d’ailleurs EDF à acheter l’électricité produite, sans qu’aucune étude ne soit menée sur le coût environnemental. Alors, quelle différence avec la Compagnie Générale de Rhone, groupe privé, premier producteur d’énergie hydraulique ....si ce n’est l’échelle ?

Un allié bien fidèle du démantèlement du service public... qui déverse sa prose dans les médias bobos, vecteurs du social-libéralisme

Patrice Bardet

remarque : qu’EDF doive évoluer vers les énergies vertes, mille fois oui, mais dans le service public !



> DEFENDRE LE LOGO DE SON ENTREPRISE OU LE SERVICE PUBLIC ?
30 mai 2004 - 15h23 - Posté par

DEFENDRE LE LOGO DE SON ENTREPRISE OU LE SERVICE PUBLIC ?

Voilà la vraie question que l’on doit se poser Patrice. Ton article, en effet, ne répond pas aux interrogations et au constat quotidien que nous faisons (travailleurs et usagers des services publics) des dérives commerciales d’edf-gdf ; de même, il ne répond pas aux dérives dénoncées dans l’article. de libération.

Oui, aujourd’hui, la politique des IEG s éloigne de plus en plus de la notion de Service public pour laquelle nous nous battons.

Un militant CGT des IEG

http://perso.wanadoo.fr/lafouineduw...

http://hyp.lescourses.info/links.ph...

http://hyp.lescourses.info/


Un "usager" chantre du libéralisme ? (suite)
31 mai 2004 - 21h24 - Posté par

Quelques réponses courtes au camarade de la CGT ( je suis moi même militant CGT...)

- Je condamne sans ambiguité les pratiques "commerciales" d’EDF ou de GDF, comme de la Sécu (où je travaille), comme de la Poste, etc...

 Argent public au Service Public : pour reprendre un slogan assez connu

- dans cet article, Lenoir préconise l’ouverture totale de la fourniture d’électricité : en cela, il rejoint objectivement les libéraux

- de quel droit une collectivité locale, une entreprise, un particulier pourraient produire de l’électricité pour la revendre ? Si ce n’est pas privatiser, c’est quoi ? (c’est d’ailleurs déjà légal, ce que je trouve inadmissible)

 l’agriculteur cité en exemple, s’il veut installer une éolienne pour produire sa propre électricité, pas de problème : il lui suffit d’un permis de construire ! bel exemple de mauvaise fois

 on a vu assez de reportages sur la production d’énergies renouvelables par des privés : à l’évidence, produire pour revendre à EDF est rentable, "juteux" pour être devenu un "marché" !

 quand au pouvoir des collectivités locales, des maires en particulier : combien n’ont pas concédé au privé l’eau et l’assainissement ? et les cantines ? et les repas pour les vieux ? et les pompes funèbres ? ? ? COMBIEN ? et il faudrait encore leur donner une occasion de plus de sucrer SUEZ, VIVENDI ?

 alors ,encore une fois, OUI, qu’EDF produise de l’électricité avec des énergies renouvelables ! OUI, EDF doit être sous le contrôle des usagers !
OUI au Service Public, NON à toute privatisation , même rampante !

Patrice

remarque : quand Lenoir dit "la politique énergétique de la France se définit dans des discussions avec des syndicats", cela frise le ridicule ! Si les syndicats avaient un tel pouvoir, la CGT en particulier, la société serait j’espère un peu plus humaine...

remarque 2 : quand des camarades de la CGT - au risque d’être révoqués- rétablissent le courant chez des chom’du, c’est aussi défendre le service public !


> LES AGENT EDF GDF PENSENT REPRESENTER LE SERVICE PUBLIC,MAIS LEUR COMPORTEMENT RELEVE DE L’IGNORANCE
30 mai 2004 - 17h32

Je cite :
"L’arrivée de la concurrence ne changera rien, du moins à court terme. Les géants vont se ruer pour s’assurer un maximum de parts de marché."

CQFD : si c’est juste pour arriver à ce résultat, pas besion de concurrence. Les français sont atachés à une énergie publique.
Ce n’est pas de nouveraux statuts dont EDF a besoin, mais de notion de services publics. Rentrez dans une agence EDF-GDF, c’est avoir l’impression dez rentrer chez un vendeur de quelque chose. Changer de mentalité, pour revenir à une vraie notion de service public, voilà ce qu’il nous faut.

Europe qui impose la liibération ? NON. C’est dans les peuples qui osent dire NON qu’on reconnait la liberté.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite