Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

César-Alexandre-Napoléon Sarkozy
de : Pierre Marcelle
lundi 20 octobre 2008 - 12h48 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 27.8 ko

de Pierre Marcelle

Formidable sidération

Au rythme des oscillations de leurs valeurs en Bourse, des voleurs nous demandent de leur faire confiance et, en tremblant, de n’avoir pas peur, dans des incantations qui valent exactement ce que vaut leur institutionnelle fausse monnaie.

Mais tout au fond de nous, nous savons bien que, de la banqueroute que depuis des lustres leur agiotage "systémique" organisa librement et libéralement, les pauvres - je veux dire les travailleurs et les chômeurs — paieront pour longtemps les dividendes récessifs.

Qu’ils parviennent ou non, les G4, G7, G15 (dit Eurogroupe), G20 et autres G27, à ravaler la façade pourrie de leur capitalisme en y appliquant un vernis de FMI "éthique" ou un crépi de "nouveau Bretton Woods", nous savons que le pire est le plus sûr, et qu’il reste à venir.

Ce séisme annoncé, c’est une guerre sociale qui n’ose se dire, comme si son seul énoncé allait la déclarer. Tel un personnage de Tex Avery galopant bien au-delà de la falaise, un monde n’attend pour chuter que la conscience du vide sur quoi il repose. Et l’écroulement prétendument imprévisible des temples de la finance imperturbablement « régulée » le laisse dans un état de passive sidération.

Mercredi, les indices redevenus négatifs marquaient l’entrée en jeu de la fameuse « économie réelle », plus bruyante que des sifflets dans un stade de foot. (L’économie réelle aussi, on a le droit de la siffler.)

Formidable révélateur

Tous acteurs économiques révélés impuissants, c’est aux marges du social et du politique que tout se joue et se jouera ; et c’est ici, sur les terrains de l’idéologie ligotée dans les belliqueux appels à l’union nationale et au travail dominical, que « l’affaire Rouillan » se révèle exemplaire. Depuis quelque trois semaines que l’ancien terroriste d’Action directe a été réincarcéré pour des propos qu’il n’a pas tenus (1), chacun qui y réagit pressent confusément que le problème ne réside pas dans un très hypothétique redevenir terroriste de Jean-Marc Rouillan. Le problème réside dans le devenir de l’Etat de droit, dont on sait que les crises ne lui vont pas bien au teint. Et Rouillan fait un admirable dérivatif à « la crise » : diaboliser Rouillan, c’est affirmer que, en se serrant les coudes, en n’ayant pas peur, en faisant confiance, nous conservons le bien commun miraculeusement immuable (il suffit de le croire) d’une civilisation que « la crise » ne saurait abattre (il suffirait de s’en persuader).

Et tant pis si, au nom du droit, les principes du droit sont quotidiennement foulés au pied. En brandissant dans Rouillan le symbole de la barbarie - et derrière lui, via Besancenot, le spectre de la guerre civile -, on fera mieux oublier les attentats perpétrés par la garde des Sceaux contre la justice des mineurs ; et la surpopulation pénale ; et l’augmentation vertigineuse des suicides en milieu carcéral ; et l’expulsion de la Cimade des centres de rétention… Et, pour réduire toute velléité de contestation d’une société sidérée, la démultiplication des procès pour « outrage » (2).

Sur celui, inepte autant que raciste, fait aux siffleurs de Marseillaise, on reviendra.

Formidable opportunisme

D’aucuns répliqueront qu’en sa clairvoyante munificence, notre Président tout puissant et magnanime cependant, quand il ne fonde l’Europe des armes ou ne fédère celle des marchés, trouve encore le temps de dénicher dans les lois certaine « clause humanitaire » bien planquée au creux des procédures d’extradition, qui le fit envoyer son épouse à l’hôpital Sainte-Anne signifier à la moribonde Marina Petrella que ça irait pour cette fois.

A ceci, on rétorquera que le même était ministre en 2002 lorsque fut mise à bas la « jurisprudence Mitterrand » dont bénéficiaient, depuis 1985, les ex-terroristes italiens ; pour le plus grand bien de la paix civile et de l’esprit des lois. Et que, Rouillan par-ci, Petrella par-là, on a parfois quelque difficulté à voir clair dans la godilleuse et, quoi qu’il en dise, toujours régalienne politique pénale de « notre Président ».

Formidable président

Notre Président qui, outre tout ceci et tout cela, il a encore, en ces temps agités, signé un avant-propos au catalogue de l’exposition « Picasso et les maîtres » (Réunion des musées nationaux, 368p., 45 €.). Quel nègre flagorneur ou quel courtisan zélé a pu écrire de l’ibérique génie pictural : « parfois violent, toujours génial, au-delà des frontières connues, Picasso exprime sa puissance et sa force (sic) à travers tous les motifs et tous les thèmes. Aucun code ne vaut pour l’homme de toutes les libertés. », sans songer à tirer le portrait de Nicolas Sarkozy ?

Par Pierre Marcelle
Libération 17 10 08

(1) Comme par hasard, on découvre dans l’instruction du procès d’intention que lui font des vertueux les mêmes mécanismes que ceux utilisés contre Siné, dans la négation du contexte textuel et historique à coups de citations apocryphes ou tronçonnées. (Siné dont, soit dit en passant, l’hebdo empirique va son chemin surprenant et s’améliore de semaine en semaine.) (2) A ce propos… Débouté en septembre dans sa poursuite de Maria Vuillet qui l’interpella dans une manifestation pour préserver contre Sarkozy la mémoire de Guy Môquet (voir Libération du 5 septembre), le préfet Lacave s’est pourvu en appel. Et le parquet aussi.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
César-Alexandre-Napoléon Sarkozy
22 octobre 2008 - 09h38 - Posté par f.courvoisier

Bien que depuis mon jeune âge,j’aie appris(cours de latin mêlés d’histoire de Rome)que les chefs aient été souvent des minus(intellectuellement et psy),il m’est difficile d’intégrer le fait que le Peuple Français se soit "donné" un tel Président...
 attention:préparons-nous à Mac Cain élu prochainement....
 PPDA sur tous les plateaux(réfection de virginité ?) !
 Marseille pontifiant (et pas que sur Cdans l’air)

Etc...
 soeur E... me gonfle.
 le rapport ?" les idées reçues....



César-Alexandre-Napoléon Sarkozy
22 octobre 2008 - 10h48 - Posté par

Tel un personnage de Tex Avery galopant bien au-delà de la falaise, un monde n’attend pour chuter que la conscience du vide sur quoi il repose.

L’image d’autant plus parfaite que le monde finit toujours par se relever et recommencer les conneries ! :)

Brunz

ps : effectivement, le bombardement à base de soeurs E. massives est gonflantissime... Comme disait l’autre, ce n’est plus une redevance,mais un denier du culte !


César-Alexandre-Napoléon Sarkozy
23 octobre 2008 - 22h24 - Posté par un vieux bab

Cesar ou d’autres ,la veritable question est comment s’en debarasser ?
La crise est là ,la question est :que faire pour resister solidairement à ce qui va nous tomber sur les orteils ?.
Soeur Emmanuelle ,paix à son ame, la reponse :si vous ne supportez plus le matraquage,ne regardez plus la telé,mieux debarrassez-vous en.
Ici dans les cevennes,on est prets depuis 20 ans,pas de telé,pas de credit,
un bon jardin,des chataignes ,chauffage au bois et on les emmerde tous ,il y a de la place pour tous ceux et celles qui ont de l’espoir et le courrage de travailler la terre . Ici ou ailleurs le pays et grand ,l’avenir c’est l’exode urbain
REMUEZ-VOUS si nondans les villes vous allez bientot manger du chat.





Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

A l'instant où l'esclave décide qu'il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent. Gandhi
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite