Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Vive les grévistes EDF !
de : Gérard Filoche
jeudi 10 juin 2004 - 23h54 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Sarkozy-Chirac veulent, contre une majorité des français, contre une majorité écrasante des salariés d’Edf-Gdf brader l’entreprise la plus performante de France

Par aveuglement sectaire idéologique, sans aucun fondement économique, ils veulent privatiser Edf... Ou plutôt, ils disent seulement "ouvrir le capital" mais on sait qu’ils mentent comme ils ont menti auparavant pour France Télécom, pour Air France, pour les retraites et comme ils mentent aujourd’hui chaque jour pour la Sécu...

Nous appelons tous les français, tous les salariés à soutenir le combat des salariés d’Edf car c’est leur combat commun, leur intérêt commun, car il s’agit de protéger leurs service public, car il s’agit de refuser le bradage du bien public, car, sinon, ils vont augmenter tous les tarifs et ce sera une catastrophe économique comme en Californie ou comme en G-B...

Nous avons la meilleure entreprise d’électricité du monde, tout comme nous avons la meilleure santé du monde, défendons-les !

Quand les personnels sont hardis et combatifs, ils les calomnient ! Quand il y avait plus de 2,5 millions de salariés en même temps dans la rue, quatre fois en 2003, ils feignaient de ne pas du tout les entendre... Raffarin a même dit, "ce n’est pas la rue qui gouverne !"

Alors le 28 mars, 50,7 % des Français, une majorité sans précédent historique, un raz-de-marée s’est prononcé contre eux, a voté à gauche, plus que d’habitude et plus que jamais, et a confirmé ce qui existait dans la rue...

Samedi il y a eu 270 000 manifestants samedi 6 juin 2004 pour défendre la Sécu, ils disent : "c’est moins que lors des retraites, alors on ne les écoute pas".

Mais ce n’est que la première manif parce que les syndicats ne sont pas encore au top de la mobilisation... Attention, ça va venir...

Et il le faudra car Douste-Blazy ministre anesthésiste, veut privatiser la Sécu, il le fait par touche, par mensonge, par annonces calculées, (cf le livre "Sos sécu", ed Le Bord de l’eau, mai 2004 par Jean-Jacques Chavigné, Gérard Berthiot, Gérard Filoche)

Vive ce que font les salariés d’Edf ! Vive leurs grèves, vivent leurs coupures de courant ! Elles gênent ? Tant mieux ! Expliquons, soutenons-les, renversons la propaganstaffel des rédactions en chef des médias qui essaient de minorer l’action courageuse des salariés d’Edf !

Les salariés d’Edf ont tout légitimité pour couper toute l’électricité de ce pays, qu’ils produisent, qu’ils font vivre, qu’ils défendent dans l’intérêt de tous, contre le clan minoritaire égoïste, destructeur des sarkozystes-chiraquiens aux ordres du Medef et des ultra-libéraux...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’entreprise la plus performante de France ?
11 juin 2004 - 07h22

L’entreprise la plus performante de France, c’est une blague, non ?

parce que j’ai travaillé pour EDF, et je peux vous dire que j’ai jamais travaillé aussi peu !!!



> L’entreprise la plus performante de France ?
11 juin 2004 - 11h23 - Posté par

Personnellement, j’ai travaillé plusieurs mois à la direction informatique de GDF : gens sympas, mais alors fallait pas dépasser les horaires hein ? Genre quand l’heure c’est l’heure, on arrête tout et on se barre, on plante le travail en cours et basta !

Une "entreprise performante" ? Ah ah ah !!!

Par contre, autant les GDF foutaient pas grand-chose et discutaient beaucoup, autant le petit prestataire privé que j’étais était exploité jusqu’à la moëlle, avec le petit chef sur mon dos toute la journée pour rentabiliser au maximum ma présence. L’enfer.

Mais ils sont humains et défendent les acquis sociaux des autres diront certains !

C’est c’la oui !!!!


> L’entreprise la plus performante de France ?
11 juin 2004 - 11h26 - Posté par

Ce n’ est pas l’ entreprise ou l’ on travaille le plus, c’ est l’ entreprise la plus performante, ce qui n’ est pas pareil. Pas de blague, vous savez lire ... !


vive le service public
11 juin 2004 - 20h11 - Posté par

Ben tu vois, tu dis que tu travaillais peu, mais l’entreprise est la plus performante. Comme quoi, quand on a du personnel bien formé, ce n’est pas la peine de faire 50 h / semaine. J’espère que tu as pu profiter de ton temps libre !

Mais quand il faut mettre un coup de collier, les salariés sont là, service public. Souviens toi des dégâts causés par la tempête. Combien d’heures ont fait les réparateurs de lignes et les autres ?


Hé hé
14 juin 2004 - 16h06

L’entreprise la plus peformante, ça sort d’ou ? sur quels critères ? Pas en productivité en tous cas. C’est tellement gros !

Il faut dire la vérité que peu de gens contestent à l’intérieur de l’entreprise : effectifs pléthoriques, initiative des "jeunes" qui veulent faire bouger l’entreprise tuée dans l’oeuf par les anciens, rigidité des mentalités, hyper-syndicalisation etc...

Moi, je n’ai rien contre EDF ou ses employés. simplement je persiste : Entreprise la plus performante de France, ca fait marrer. Allons, un peu de sérieux !



> Vive les grévistes EDF !
14 juin 2004 - 16h22

Pourquoi il faut ouvrir le capital d’EDF

Pour l’économiste Elie Cohen, EDF devra accélérer sa mutation pour résister à la concurrence européenne. Le groupe public devra donc poursuivre sa fort coûteuse expansion internationale et accepter une privatisation partielle pour trouver les moyens de ses ambitions

Le Nouvel Observateur. – EDF a présenté la semaine dernière des résultats en baisse de près de 30%. Au moment où l’ouverture du capital est en débat, cela tombe mal !
Elie Cohen. – Cela aurait pu être pire ! Cette dégradation résulte d’abord de la politique énergétique décidée par le gouvernement : la place croissante accordée aux énergies renouvelables, telles que l’énergie éolienne, extrêmement coûteuse, ont lourdement pesé sur les comptes. Il y a ensuite le coût du développement international, qui a grevé la rentabilité. Il y a enfin les premiers effets de la concurrence.

N. O. – Mais cette course à l’international est-elle bien raisonnable ?

E. Cohen. – Elle est même vitale. Après neuf ans de débats, l’Europe a fait le choix de la libéralisation graduelle du marché de l’électricité. En 2004, 65% du marché sera ouvert à la concurrence. EDF, qui pressentait ces évolutions depuis longtemps, a compris la nécessité de se développer à l’étranger, ne serait-ce que pour offrir un avenir à son personnel ! Si le groupe public perd la moitié de son marché national, sans se développer à l’extérieur, comme la croissance de la consommation d’électricité est faible, ce sont les deux tiers de ses effectifs qu’il lui faudra supprimer ou placer chez ses concurrents !

N. O. – Mais ces acquisitions ont pesé très lourd sur les comptes… EDF ne risque-t-il pas d’être victime du syndrome France Télécom ?

E. Cohen. La stratégie d’EDF à l’international n’est pas limpide. Mais on est loin des folies de France Télécom. Il n’y a pas de bulle électrique, comme il pouvait y avoir une bulle télécoms. De plus, lorsqu’un nouvel entrant s’attaque à un marché, il surpaie toujours un peu son acquisition. Jusqu’ici EDF a mis beaucoup d’argent pour acquérir des participations minoritaires. Il faut passer la vitesse supérieure et prendre le contrôle opérationnel et capitalistique des entreprises partiellement contrôlées en Allemagne, Italie, Espagne…

N. O. – François Roussely a parlé de besoins de l’ordre de 18 milliards d’euros dans les années à venir. Qui va payer ?

E. Cohen. – Pour l’instant, l’entreprise a dépensé beaucoup de cash. L’Etat actionnaire n’apportera pas plus d’argent demain pour financer l’international qu’il n’en a apporté hier pour financer le programme électro-nucléaire. EDF aura donc besoin de capitaux frais pour financer sa croissance et son redéploiement : voilà pourquoi il faudra ouvrir le capital… C’est mécanique. Pas politique !

N. O. – Les agents d’EDF sont-ils prêts à accepter cette évolution ?

E. Cohen. – La poussée de SUD aux dernières élections est un épiphénomène. Les politiques vivent avec le fantasme de la France plongée dans le noir. En vérité, les agents d’EDF sont prêts, d’autant que personne ne parle de remettre en question leur statut ni leurs conditions de travail. Au total, la réforme d’EDF s’est étalée sur quinze ans, et la condition des salariés s’est améliorée. L’évolution millimétrique du statut à coûts croissants, c’est peut-être ça, le modèle français !

N. O. – L’Etat doit-il céder le contrôle d’EDF ?

E. Cohen. – Je ne le pense pas. L’Etat doit maintenir une présence pérenne dans une activité aussi sensible que le nucléaire. Il y a d’ailleurs un consensus politique sur cette question, avec simplement des différences de degré et de modalité. Les uns pensent que l’Etat doit simplement mettre une partie du capital en Bourse. D’autres préféreraient faire entrer les collectivités locales et les salariés dans le capital avant de s’adresser à la Bourse pour lever des fonds. Si la gauche gagne les élections, on peut lui faire confiance pour ménager les symboles, et faire les adaptations nécessaires au nom de la défense du service public. Mais il y a urgence. Il faudra être en ordre de bataille pour 2004 !

N. O. – Justement, EDF est-il prêt ?

E. Cohen. – EDF reste la meilleure entreprise électrique européenne. Certes, le groupe n’est pas géré comme une entreprise qui compte ses sous… Un gestionnaire scrupuleux pourrait traquer les sureffectifs, les structures redondantes, les avantages indus. Mais il y a un prix à la réforme, et EDF est riche. Sa chance, c’est encore une fois le nucléaire. Avec l’allongement de dix ans de la durée de vie des centrales, plus le temps passe, plus la marge dégagée par un parc électrique amorti sera importante…

N. O. – Mais le choix du nucléaire est de plus en plus contesté…

E. Cohen. – Il faudra à terme diminuer la part du nucléaire. Mais cela aura un prix. Entre l’énergie éolienne et le nucléaire amorti, le rapport en termes de coûts est de 1 à 10 ! Le président d’EDF a réclamé une hausse des tarifs de 5%, qui lui a pour l’instant été refusée par Matignon. Mais il ne faut pas se raconter d’histoires : plus on fait de place à l’éolien et plus la facture du consommateur s’alourdira. Au total, penser qu’on va remplacer le nucléaire par les éoliennes n’est pas sérieux. Le nucléaire est là, il est rentable et il nous permet de tenir les objectifs du protocole de Kyoto, car il ne rejette pas de gaz carbonique comme le charbon ou le pétrole. Bref, le nucléaire offre aujourd’hui un double dividende économique et écologique, et je ne vois guère d’alternative crédible à l’horizon.

Propos recueillis par NATACHA TATU
Semaine du jeudi 4 avril 2002 - n°1952 - Economie
http://www.nouvelobs.com/articles/p...






Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire
Alexandre Langlois réagit à son exclusion de 12 mois : « C’est une sanction politique » (vidéà)
vendredi 5 - 01h44
de : nazairien
Baccalauréat 2019 : Blanquer droit dans ses notes
jeudi 4 - 18h07
Le Président du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador reçoit des menaces !
jeudi 4 - 15h12
de : JO
L’Eau, c’est la vie : la "guerre de l’eaué a telle commencé, NESTLÉ : l’escroquerie du commerce de l’eau (vidéo)
mercredi 3 - 23h10
de : nazairien
2 commentaires
"Américan Dream" Peste bubonique à Los Angeles : la Californie sur le point de devenir un État du tiers-monde
mercredi 3 - 12h32
de : nazairien
2 commentaires
Amazon : plusieurs sites bloqués par des Gilets Jaunes et des écolos
mardi 2 - 11h06
de : nazairien
1 commentaire
Vilain Villani la suite à Grenoble chez Mandrin
lundi 1er - 23h19
de : PMO viaJYP
Collège République de Bobigny : Sud-éducation dénonce un article à charge de Libération
lundi 1er - 16h17
Accidents du travail : silence des ouvriers meurent :
lundi 1er - 08h43
de : jean 1
« NOUS, LE PEUPLE DES ÉTATS-UNIS… »
lundi 1er - 06h54
de : Ernest London
Le "Tube de l’été" : "CON à voter Macron" Chanson Inédite (vidéo)
lundi 1er - 00h01
de : nazairien
2 commentaires
Acte 33, A Paris, le mouvement, qui s’essouffle, a émoussé, la "vista" de la flicaille (vidéo)
dimanche 30 - 19h09
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Abolissez les douanes et soutenez le libre-échange : alors, dans tous les domaines de l'économie, nos ouvriers seront ramenés au niveau de serfs et de pouilleux, comme en Europe. Abraham Lincoln 19eme
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite