Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
de : Franca Maï
mardi 18 novembre 2008 - 22h19 - Signaler aux modérateurs
50 commentaires

Encagé pendant vingt ans dont dix en quartier d’isolement dans des conditions très dures, Jean-Marc Rouillan, co-fondateur du groupe terroriste Action directe, bénéficiant il y a quelques semaines d’une semi-liberté, est retourné en prison pour avoir accordé une interview à un journal où « il ne traitait pas de ses assassinats, mais de son interdiction de s’exprimer et des raisons de cette interdiction » Jean-Marc Rouillan muselé au silence a préféré les murs plutôt qu’une parodie de liberté.

Bertrand Cantat, leader charismatique du groupe Noir Désir a tué sa compagne Marie Trintignant, décédée sous la violence de ses coups, en 2003. Sa peine de huit ans d’emprisonnement s’est muée en libération conditionnelle au bout de quatre ans. Pour cause de bonne conduite. Depuis quelques jours, il ouvre sa bouche et propose deux titres en téléchargement libre. Véritables hameçons pour tester son retour sur les étals des magasins et sur scène.

L’un chante et l’autre pas...

Pourtant la faucheuse était au rendez-vous dans les deux cas.

 La vie d’un patron vaut-elle plus chère que celle d’une comédienne talentueuse ?

Curieuse justice.

Ah ! oui, vous allez arguer que la différence réside dans le fait que Bertrand Cantat ne voulait pas tuer Marie Trintignant. Que l’acte n’était pas prémédité. Mais lorsque l’on frappe une femme, on s’expose également à devenir un criminel. La preuve. Sinon on calme ses nerfs en massacrant les murs.

Le malaise est bien là.

Dans l’acceptation et l’évidence que l’on peut cogner une femme. Impunément. Les affres d’un couple sont supposées relever de l’intimité.

Les violences conjugales ont encore de beaux jours devant elles... Et la passion a bon dos. « Excusez-moi, c’était un accident ! » Comme l’être humain est fleur bleue, prêt à justifier l’intolérable pour des raisons de coeur.

Mais impitoyable, pour les engagements et clairvoyances politiques.

Pourtant, l’un se bat pour changer la société.

L’autre prêche pour sa chapelle et sa tirelire.

Et même si je ne cautionne nullement la violence employée par Jean-Marc Rouillan, j’ai plus de respect pour lui. Il n’a jamais trahi ses idées.

Aujourd’hui, la machine industrielle du disque se met en marche. Nauséabonde. Comme Bertrand Cantat doit « s’abstenir de diffuser tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle dont il serait l’auteur ou le co-auteur », le mirage mercantile est bien enveloppé : les deux titres sont signés par d’autres et ils sont offerts.

Quel cadeau empoisonné ! ... car caché sous l’iceberg, se profile l’agenda implacable du grand retour de Noir Désir sur scène paré du tiroir caisse qui tintinnabule. Il y a comme un relent indécent dans cette stratégie d’épicier. N’en déplaise aux « fans » qui devraient se poser des questions sur la fascination récurrente qu’exerce sur eux le groupe à nouveau sur pied.

 Comment peut-on envisager redonner une virginité à Bertrand Cantat en occultant le spectre de Marie ? ...

La douleur et le manque pour sa famille, ses proches, ses amis ne se cicatrisent pas en chansons. Et une tournée Noir Désir, avec affiches placardées et tout le toutim, relève de l’indécence voire de la provocation.

La loi autorise Bertrand Cantat à chanter. Tant mieux pour lui.

Ce qui m’interpelle est qu’il ait encore envie de chanter.

Vous me répondrez que c’est son métier et qu’il faut bien nourrir la famille. Depuis quand, les bons musiciens ont-ils besoin d’une locomotive pour exister ?

Tous les « accidentés » de la vie que j’ai pu rencontrer étaient traumatisés. Rien ne pouvant plus être comme avant, ils effectuaient un virage à 360 degrés en changeant de direction.

Observez ces queues interminables de licenciés économiques, authentiques « accidentés » de la vie que l’on oblige à pointer régulièrement à l’ANPE et auxquels on propose des recyclages éloignés de leurs aspirations. Aux antipodes de leurs désirs. Au bout de deux propositions d’emploi refusées, ils sont virés et finissent au RMI ou à la rue.

Eux, n’ont pas le choix.

Bertrand Cantat lui l’a. Au moins, celui de se taire.

Question d’éthique.

Un jour, une jolie fée, émancipée et joyeuse comme l’air, a rencontré un beauf déguisé en chanteur engagé. Sa voix s’est tue. A jamais.

Elle a payé très chère sa liberté.

Sale destin.

Je te salue Marie.

 Franca Maï



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
18 novembre 2008 - 23h05 - Posté par encagés

c’est vrai qu’il se taise ! et on devrait le pendre par les pieds et le lapidé parce que yen a d’autre qu’on pas eu sa chance, c’est vrai, qu’elle chance de tuer sa femme, il pourrait se rejouir en silence quand meme !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
22 novembre 2008 - 13h57 - Posté par ton prof de français

lapidé s’écrit lapider, le verbe est à l’infinitif mais il ne sert à rien de s’inquièter le net est ouvert également aux handicapés du cerveau.


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
18 novembre 2008 - 23h27

désolant cet article et le commentaire qui suit !!!!

prendre Cantat comme pretexte pour blanchir Rouillan et faire l’amalgame avec le chômage c’est du grand n’importe quoi.

en quoi Cantat est il responsable du chômage et de la réincarcération de Rouillan ????

Rouillan devrait avoir une deuxième chance aprés 2 assassinats prémédités et Cantat devrait être lynché pour avoir tué accidentellement Marie ?????

faudrait se calmer un peu là, ça devient lamentable !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 00h20 - Posté par

que doit il faire ??? se foutre une balle dans la tête ???? pourquoi n’aurait il plus droit d’exercer sa passion ??? vous voulez rétablir la peine de mort ????


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
21 novembre 2008 - 11h29 - Posté par lilclow

tout a fait d’accord avec vous ça en devient du n importe quoi tous le monde donne un avis sur une histoire qui ne regarde personne a part les proche des deux parties bref tres tres bonne reponse merci


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
18 novembre 2008 - 23h34

euh, interessant, mais des approximations :

« s’abstenir de diffuser tout ouvrage ou oeuvre audiovisuelle dont il serait l’auteur ou le co-auteur »

tu as oublié "ayant un rapport avec l’affaire" non ?



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 13h51 - Posté par

« S’abstenir de diffuser tout ouvrage ou œuvre audiovisuelle dont il serait l’auteur ou le coauteur et qui porterait, en tout ou partie, sur l’infraction commise, et s’abstenir de toute intervention publique relative à cette infraction. »


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
18 novembre 2008 - 23h39 - Posté par MANOUCHIAN

LIBEREZ ROUILLAN ET LAISSER CHANTER NOTRE CAMARADE CANTAT !!!!!

fermez vos gueules bandes de bobos sarkosystes !!!!!



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 00h14

Curieuse bouillie que cet article.
Ce n’est certainement pas en tappant une nouvelle fois sur Cantat (ou d’autres) que l’on aidera Rouillan (c’est cet article me semble lui un véritable cadeau empoisonné fait à Rouillan) .



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 00h16

La peine de mort ou perpet pour Cantat pour certains,l’interdiction de travailler pour d’autres ?

Stop au délire , il a été jugé, il a fait 4 piges voila, cela ne refera pas revenir Marie !

Si demain il prend une balle dans la tête sur une scene par un justicier à deux balles je suis sûr que des personnes pourraient s’en réjouir !

Ca pue le lynchage ce texte !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 00h16 - Posté par Roberto Ferrario

Excuse moi Franca, mais la je ne te comprend pas...

Tu est pour la "double peine" celle des la prison et celle de la société ???

Quelque un que a fait la prison et donc a paie "çà dette", une foi sorti, doit paie encore dans la société comme le système bourgeois veux nous l’impose ???

Le parallèle avec Jean-Marc Rouillan est hyper malsaine et je ne pense pas que peux l’aide, même... je pense le contraire...

Le parallèle des deux morts est grotesque, la "sensibilité" que tu peux avoir vis a vis de une femme battu accidentellement a mort ne peux pas t’aveugle...

Dr
Furioso



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 06h53 - Posté par Franca Maï

"Pourtant, l’un se bat pour changer la société.
L’autre prêche pour sa chapelle et sa tirelire.
Et même si je ne cautionne nullement la violence employée par Jean-Marc Rouillan, j’ai plus de respect pour lui. Il n’a jamais trahi ses idées."

Le parallèle entre JM ROUILLAN ET CANTAT n’existe que pour souligner les différences de traitement face à la mort donnée.

On paie plus pour un engagement politique

Tu me connais assez Dotorre, pour savoir que je ne suis ni pour la double peine ni pour la vengeance.

Seulement le marketing insidieux qui consiste à offrir deux titres en téléchargement pour annoncer une tournée future est particulièrement hypocrite et il repose sur un système bien huilé n’existant que pour faire du fric.

Je n’ai pas envie de cautionner ce système-là

Par ailleurs, Brunz a très bien traduit mon malaise

"où Cantat puise-t-il la force de (vraisemblablement) se projeter à nouveau dans le biz,"

Le show-biz c’est également assurer la promotion et tout le toutim.

Maintenant, concernant l’individu, j’ai de sérieux doutes sur sa sincérité.

A sa place, je n’aurais plus pu chanter. En tout cas, pas si vite.

Il y a quelque chose de profondément indécent et de calculateur dans cette posture mais cela n’engage que ma sensibilité.

Comme un arrière-goût de tricherie quelque part....


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 10h20 - Posté par

Salut Franca !

houla, t’as fait fort :)

les différences de traitement face à la mort donnée.

oublions de qui il s’agit : oui, heureusement qu’il y a une difference de traitement entre un meurtre prémédité et un "accident" de beuverie... Dans le second cas, il n’y avait pas d’intention de tuer.

Le show-biz c’est également assurer la promotion et tout le toutim.

Evidemment ils ont du réfléchir à la manière d’annoncer leur retour, une sorte de test (je ne crois pas non plus à leur excuse de "l’urgence sociale" les obligeant à sortir ces titres, c’est bien du baratin d’attaché de presse ca...)

A sa place, je n’aurais plus pu chanter. En tout cas, pas si vite.

il a eu des années pour repenser à son acte, il y pense certainement tous les jours ! C’est un mec intelligent, et d’une certaine manière il est courageux, il aurait pu choisir la "facilité"... il choisit d’affronter la vie... (combien de temps va t-il tenir, avec de telles attaques ?!)

j’ai beau relire l’article, je ne comprends pas le parallèle Rouillan/Cantat, ca n’a rien à voir et ca me semble "contre-productif"...

bises qd même hein !

Thom


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 12h06 - Posté par maryy

Bon d’accord, d’entrée je confesse que je suis pour Noirdez sans restriction.

Mais pour être honnête vous devriez reconnaitre que ND ne sont pas des acharnés de la promotion à la TV ou ailleurs.
Qu’ils auraient pu mettre une chanson en téléchargement gratuit pour nous appater et vendre un CD 2 titres !!!!!!!!!ce se serait vendu comme des petits pains.
Qualifier Bertrant Cantat de calculateur et d’acharné du marketing, franchement je n’y crois pas une seule seconde.
Et puis qu’un jour il puisse remonter sur scène ........ oh oui, on attend que ça.

Vous êtes offusqué par le traitement réservé à JM Rouillan, dont l’action relévé quand même un peu du terrorsime, mais vous dites quoi de celui de Césaré Battisti.....trahi par la France.


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
26 novembre 2008 - 14h05 - Posté par lsu

mouais... difficle débat. j’aimais le chanteur, sa voix, son engagement, sa rage, et puis cette affaire est arrivée. Il a été condamné, il a "payé" mais rien ne peut plus effacer ça, bien sûr. pour autant, il a le droit d’exister, et je me dis qu’il devra vivre avec sa conscience pour le restant de ses jours, à quoi bon en rajouter, rien ne la ramènera, rien n’effacera cette sale histoire. J’aime toujours sa voix, sa rage même si elle ne revêt plus du tout les mêmes attraits aujourd’hui, un certain malaise bien sûr, bien sûr. Crime-accident passionnel, je le crois volontiers, cela ne l’excuse en rien mais qu’y pouvons-nous ? simplement, ne pas écouter, ne pas acheter si on ne le souhaite pas. Mais laissez faire ceux qui ont envie de le faire. Il fait ce qu’il sait faire, il va en vivre probablement, où est le mal ? cette histoire n’est en rien un coup de pub, restons sérieux...


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 00h24

Qui êtes-vous pour juger ainsi les autres.. ;avec autant de haine ? Ce n’est pas avec des gens comme vous qu’on ira vers un monde meilleur...



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 00h48

Faites plutôt le parallèle avec MICHAEL JACKSON, PEDOPHILE AVÉRÉ QUI RECOIT DES RECOMPENSE POUR SA CARRIÈRE, EN DIRECT DANS UNE EMISSION DE MUSIQUE ( LES NRJ MUSIC AWARDS L’ANNÉE DERNIÈRE JE CROIS) Pourquoi personne ne s’offusque ? parce que bertrand cantat est la cible ideal des médias, il dérange avec ses textes et sa manière d’exercer son métier et ce bien avant vilius. et cette franca maï et tous les gens et les médias qui reprennent cette affaire, c’est eux qui n’ont rein compris et c’est eux dans le meme temps qui raflent le pognon, parce que dans la france de sarko le fait divers sa se vend a la pelle on a que sa et a coté on ne parle pas des vrais problèmes. Et en linchant ouvertement cantat vous ne faites qu’alimenté une haine entre les trintignants et les cantat(j’entend par la tous les gens qui soutiennent l’un ou l’autre). je pourrais m’étendre sur les sujets comme le faite d’ravoir frappé sa femme, sur sa nouvelle carrière, sur ses proches, qu’il a purgé sa peine...bref autant de sujet débatus de tous les côtés. Mais a quoi bon, c’est un dialogue de sourd. foutez la paix a cantat et a noir dez, c’est la meilleur facon de foutre la paix aux trintignants, et c’est la meilleur facon d’honnorer la mémoire de marie car je le rappelle pour finir que ces deux personnes s’aimaient profondément ! ! ! !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 05h11 - Posté par Orphée

Franca, on peut considérer que Cantat soit un beauf et sans doute bien avant le drame que tu rappelles. Mais enfin il y a quand même un moment ou la fée a choisi le beauf, ça c’est pour l’affaire du désir de certaines femmes hétéro pour les hommes dont la virilité est de l’ordre du beauf plutôt que de l’ordre de ses performances amoureuses. La pauvre n’est pour rien dans ce qui lui est arrivé sinon d’avoir été fascinée par un homme de cette trempe bien avant qu’il ne la tue — ce qui n’excuse pas le beauf en quoique ce soit.

Autre point, je ne suis pas d’accord avec toi pour marquer un territoire privilégié des conditions de Cantat, parce que la mise en liberté sous condition d’hommes incarcérés pour des violences gravissimes contre des femmes est banale, quand finalement ils se sont retrouvés en prison, ce qui n’est même pas le cas systématique (parce que les femmes se récusent ou ont peur, ou à cause des enfants etc.)

De plus, les crimes passionnels reconnus comme tels ont toujours été évalués de façon particulière par le régime judiciaire de la criminalité.

Au Mexique, où les crimes passionnels sont aussi souvent le fait des femmes se sentant trahies, ils ne mènent pas à la prison très longtemps, a fortiori si les personnes en cause douvent nourrir des enfants. Je ne dis pas que je sois d’accord avec ceci ou cela (la différenciation de la criminalité passionnelle), mais je dis que ce qui est arrivé à Cantat n’a rien de si exceptionnel que ça, si ce n’est qu’il fasse partie de ceux qui ont eu le plus de chance du point de vue de leur délai de libération, et là sans doute à cause de ses soutiens professionnels.

De là à argumenter une comparaison avec Rouillan non comme une comparaison générale des situations, mais particulière des situations respectives de Cantat et de Rouillan, je trouve cela spécieux et donc pas si chouette que ça pour Rouillan. Et avec l’effet que l’argument féministe en ressorte de façon démagogique (pour ne pas dire populiste).

Réclamer qu’on mette quelqu’un en prison au nom qu’on veuille en voir un autre libéré ne libère personne en réalité, a fortiori si Cantat y retournait cela ne changerait rien pour Rouillan hélas. S’il est libéré cela n’aura rien à voir avec Cantat.

Moi je suis pour l’amnistie.

Mais je comprends bien que ça fasse mal au coeur de constater la manipulation sans rémission dont Rouillan a été l’objet (il y en aura une à terme, si les manoeuvres du ministère de l’intérieur à propos de la SNCF et de la SNCF elle-même, sont déjouées). Maintenant la ministre de l’intérieur en rajoute avec la cellule invisible justement pour justifier que Rouillan reste en prison (et corrélativement pour justifier la muselière générale qu’elle veut étendre à tout le monde avec ses fichiers), ils jouent la nouvelle manip de faire surgir dans l’esprit des gens l’analogie avec Action directe, alors que ça n’a rien à voir (pas de meurtre a fortiori pas de meurtre assumé — écroués sur présomption sans preuve ni aveu de sabotage de caténaires).

Il y a eu des pannes de caténaires tout l’été et l’an passé tout simplement parce qu’il n’y a plus assez de personnel de maintenance des voies pour les tenir à jour, on attend donc les accidents pour réparer ponctuellement, et d’autre part l’argent de la SNCF a été ponctionné pour combler on ne sait quel trou ailleurs, on justifie ainsi de ne pas rénover les équipements des voies. Sans parler de la privatisation... C’est pour dire...

Il y a beaucoup de délicatesse à avoir dans la situation actuelle. Le fait que Noir Désir chante la révolte encore sous la forme d’une chanson traditionnelle dont les paroles ne viennent pas d’eux, je ne vois pas en quoi ce ne serait pas pour eux une prise de risque. Chacun est dans une situation et dans un cadre de presciption différent. Tu peux accuser Cantat d’avoir flingué Marie, mais tu ne peux pas dire que le cadeau soit empoisonné : parce que cela veut dire qu’il viendrait d’un régime de faveur égal au pouvoir qui a accordé le régime de faveur... et mettre Cantat du côté du ministère de l’intérieur ou de la garde des sceaux et de Sarko me semble quand même improbable.

Or retour à la case départ : les crimes passionnels ont un statut judiciaire particulier. S’il n’est pas prouvé que Cantat battait Marie avant le jour où il l’a tuée c’est considéré — jugé — comme un crime passionnel.



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 05h13 - Posté par Orphée

Quand la peine de mort existait encore en France on ne guillotinait pas les criminels passionnels qu’ils soient hommes ou femmes.


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 06h44 - Posté par Axel

Merci Orphée, tu exprimes ma pensée mieux que je n’aurais su le faire.

Je m’étonne quand même de trouver sur ce site l’idée que huit ans de prison ne soient pas une peine bien lourde, et encore plus une sorte de reproche à propos de la conditionnelle...
Que la situation de Roillan soit injuste, injustifiée, et digne d’une vengeance d’état, oui, mais je ne vois pas le rapport ici.


VITE : UN LEXOMIL POUR MADAME !
19 novembre 2008 - 08h46 - Posté par Rémi b

le slogan de ce site est "Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !". Et quand on lit ce genre d"article" on mesure l’étendue de votre démarche réactionnaire. Vous êtes en décalage complet et on se demande si avoir si peu de recul ou d’analyse sur les choses est intentionnel ou juste puéril. C’est pathétique, vulgaire et incite à la haine de l’autre. Complètement contradictoire avec votre slogan, le nom du site et la citation de Bertolt Brecht. Vous me faites penser à un gamin qui affiche "défense d’entrer" sur sa porte, des posters des "sex pistols" sur son mur, qui déchire ses jeans et puis qui va pleurnicher dans les jupons de sa mère.
La rebellion, c’est pas un fonds de commerce bâti sur des grandes phrases. Lutter conter un système c’est lutter contre la pensée unique relayée par la télé. Et vous la relayez telle quelle. Vous la chiez comme vous la bouffez. C’est ce qui vous donne cette haleine fétide.

L’aide aux femmes battues est une cause si noble et indispensable qu’elle ne devrait pas être entachée par des personnes dénuées de recul que vous, guidée seulement par vos tripes, si meurtries qu’elles vous donnent une image complètement non-objective des faits.
Et comparer Cantat à un leader d’action directe, déjà c’est comique. Ou tragique. Mais comparer leurs "affaires" c’est irresponsable et incite les personnes paumées et traumatisées de ce site à adhérer à vos propos gerbants et à vouloir rétablir la peine de mort. Vous défendez les femmes battues et incitez la peine de mort ? Vous êtes perdue ou bête ?
Vous êtes dangereuse en plus d’être maladroite.

Cantat à comis l’irréparable. il a voulu se donner la mort. Il est donc le premier à ne pas se pardonner son geste. Pourtant il assume,et se condamne de lui même. il a purgé sa peine, RENDUE PAR LA JUSTICE, sans bénéficier d’aucun privilège. Quand il sort de prison, il se réinsère en faisant "le seul métier" qu’il sache faire". Chanter. Qu’attendez-vous de lui ? Il lui est interdit de s’exprimer sur "l’affaire" par la justice. Il est chanteur. Donc il écrit des paroles sur ce qui le bouleverse par ailleurs, ce qui bouleverse la société actuelle. Il essaie de faire avancer les choses, d’améliorer un système qui lui a donnée sa chance pour lui en être gré. Pense sûrement à ses enfants, sa famille, ses amis. Les seules choses qui le relient sans doute encore à la vie. Bref, la démarche inverse de la vôtre.

Vous êtes malade et usurpatrice. Les gens qui ont tendance à arborer des t-shirts "vive le ché" sont les moins corrosifs et rebelles. Sachez-le. Alors prenez du recul, recentrez-vous ou allez jouer aux billes, madame.



VITE : UN LEXOMIL POUR MADAME !
19 novembre 2008 - 09h17 - Posté par Roberto Ferrario

le slogan de ce site est "Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !". Et quand on lit ce genre d"article" on mesure l’étendue de votre démarche réactionnaire.

"Rémi b" les article (contributions) sont publie directement en "open publishing" (publication libre) par les internautes et pas obligatoirement sont en syntonie avec le point de vue du site, la prouve que toi aussi tu a publie ton commentaire librement... est que le site doit obligatoirement "assume" ton point de vue ???

Dr
Furioso


VITE : UN LEXOMIL POUR MADAME !
19 novembre 2008 - 09h50 - Posté par Rémi b

d’accord, mais si elle publie son "article" sur ce site c’est que quelque part elle veut adhérer aux convictions véhiculées par Bella Ciao. Enfin, pas nécessairement mais ici, j’ai l’impression que c’est le cas.
Et pas forcément l’inverse... ok.
Donc elle adhère à vos "slogans", et croit s’inscrire dans cette vérité en publiant ses articles. Je n’attaque pas le site, mais France Mai, qui est à côté de ses pompes. Je ne critique pas la publication libre et le fonctionnement du site. Je critique les donneuses de leçons gratuites et stériles (les leçons, hein, pas les donneuses. je le précise parce que sinon je vais me retrouver avec une meute de franca maï enragées au cul).

Et puis, camarade, le tutoiement de mise dans le monde merveilleux du web 2.0 me donne mal à la chair et me brise les burnes. Et puis on ne se connaît pas tellement, on ne s’est jamais vu, ou alors masqués lors d’un commando d’action directe. Ahah. "Alors s’il vous plaît, je vous en prie....", comme disait Desproges.

Respectueusement,
Rémi b


VITE : UN LEXOMIL POUR MADAME !
19 novembre 2008 - 09h52 - Posté par

ben oui, entre camarades, on se tutoie :)


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 09h07 - Posté par TATAYOYO

Non seulement l’article est totalement subjectif, mais çà à la limite je m’en fou, la partisannerie dans cette affaire est difficilement évitable.

Par contre, parler des chômeurs qui finissent dans la rue, mouai, je suppose que cet article a été écrit par quelqu’un de "gôche bobo" qui n’a jamais vu un atelier d’usine et encore moins un manard.

Puis parler d’Action directe, franchement, faut oser !

Vive les rebelles du Marais.

PS : rien n’interdit à B.CANTAT d’écrire, composer ou jouer. Ce qui lui est interdit c’est de faire référence à l’affaire.

PS 2 : Rien n’interdit non plus de penser à Marie Trintignant.

PS 3 : DE LA JUSTICE PAS DE LA VENGEANCE !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 09h35

N’importe quoi cet article !
Madame, tout d’abord nous ne parlons pas d’un individu (Cantat) mais d’un groupe.
Ensuite, Cantat n’a effectivement pas le droit d’écrire ou de parler de son histoire avec Marie, le reste oui. De plus, sacher que Cantat a toujours été un artiste très engagé à gauche. Ses années de prison doivent il tout lui enlevé Madame ?
Ses deux nouvelles chansons ne sont nullement porteuses de donneuse de leçons ou de moralistes. Elle sont simplement le reflet de la reflexion (et certes très juste) d’un homme, d’un artiste. Ci cela vous dérange, fermer vos oreilles et allez écouter Maé. Rien ne vous oblige à aimer mais à critiquer, on va pas de gêner n’est pas !!!!
C’est tellement facile derrière un écran d’ordinateur



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 10h04 - Posté par

Pas mieux.

Et bonne journée.

Hyoo


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 10h12 - Posté par has been

Je plussoie bien volontié
N’ importe quoi cet article


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 10h37

Une chose, si vous aviez pris la peine d’écouter le morceau et de vous y intéresser, vous auriez vu que "Gagnants/Perdant" était signé Bertrand Cantat, et vous auriez entendu qu’il n’a plus sa voix.
De plus il est condamné à porté cet acte sur sa conscience toute sa vie.
Lorsque William Burroughs a tué sa femme, personne n’a condamné ses écrits. C’est impardonnable je vous l’accorde, mais il ne faut pas juger l’artiste et son oeuvre mais juste l’homme et rien que lui.

Julien



Un ramassis de clichés bien pensants
19 novembre 2008 - 11h34 - Posté par Tutu

Marie Trintignant "une jolie fée, émancipée et joyeuse comme l’air"

Cantat, "un beauf déguisé en chanteur engagé."

Une vision des choses bien propre, bien délimitée, blanc/noir, noir/blanc.

Vous fustigez Cantat qui rechante pour le "fric"... "c’est indécent, il devrait se taire, quand on souffre vraiment, on est trop anéanti pour l’ouvrir"

Qu’avez vous à dire sur Nadine Trintignant, qui quelques mois après la mort de sa file sortait "Ma fille, Marie", à grands renforts de pub et de cirage de pompe des médias ?

Et qu’avez vous à dire de ce député UMP qui, avant de se suicider, a tué sa compagne, après l’avoir battue ?
http://www.lemonde.fr/web/depeches/...
Dans les médias, nulle condamnation, on ne fait que regretter se pauvre homme, se lamenter sur sa détresse, sur son "geste désespéré" suite à une grave dépression (il avait perdu les élections municipales... ne riez pas). La compagne en question n’est même pas nommée, on ne sait rien d’elle.

Mais non vous ne parlerez pas de "2 poids 2 mesures", ça n’a rien à voir, hein !

Marie était une jolie fée... allons plus loin, c’était une jeune vierge effarouchée tombée dans les griffes d’un immonde beauf dépravé.

Heureusement que le ridicule ne tue pas.



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 11h49

Ma chère Franca

Comme tu le sais je suis désemparée face à ton article dont je ne comprends pas le but ni la signification.

Critiquer le système du show bizzzz ? Le mauvais mélange art/fric ? Oui ----mais cela ne pouvait il se faire autrement que sur le dos de Cantat ?

Exprimer ton aversion pour Noir Désir ou leur musique ? Ou ce que tu penses être leur "posture" engagée ? Fallait il déterrer une morte pour cela ?

Cantat a payé. Il a pris 8 ans pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner et non assistance à personne en danger. Il a bénéficié de remise de peine, exactement comme la loi le fait pour les trafiquants d’héro (des assassins aussi pourtant et avec préméditation non ?).

Cantat, on ne peut pas savoir et on ne saura jamais ce qu’il vit, ce qu’il pense (puisque comme Rouillan en effet, le droit de parler de son acte lui a été dénié ad vitam aeternam - en les privant de paroles on les transforme, sur ces sujets , en "bêtes").

Mais je ne mettrai pas ma tête à couper que sa vie est super belle, et qui sait ce qu’il va devenir ? surtout face au lynchage dont il est à nouveau l’objet ?

Quelqu’un dit ici : Cantat a perdu sa voix - je suis d’accord. Je ne crois pas que les choses soient aussi simples, aussi machiavéliques que tu les dépeignes , pour LUI.

Il ne s’agit pas de plaindre Cantat - il s’agit juste de lui foutre un peu la paix.

De ne pas en faire le représentant de tous les salauds de cette terre.

Je dis : Liberté pour Rouillan. Liberté pour Cantat.

Droit à l’oubli pour Rouillan. Droit à l’oubli pour Cantat.

Les gens qui lynchent Cantat même maintenant sont des gens qui en règle générale sont favorables au rétablissement de la peine de mort.

Qu’est ce qu’on souhaite ? que Cantat se tire une balle dans la tête ? Comme le député de Moselle ? Là on sera soulagés et contents du point de vue de la justice ? Là, alors, il aura sa minute de silence à l’Assemblée ?

Mais c’est la loit du talion, ça ! un mort ne remplace pas une vie.

Hitler aussi s’est flingué - cela a t il effacé ses crimes ? La mort a t elle un pouvoir particulier de "transmutation" ? C’est vrai que pour bcp, les cimetières sont plein de gens irremplaçables...

Je sais que tout ça, cette mentalité, c’est très loin de toi, toutes ces idées de MERDE. Je te connais assez pour ne pas pouvoir penser autre chose que : tu as mal exprimé ton point de vue.

J’en reviens donc à mon début : je ne comprends pas ton article et je partage pas (pour une fois) ce qu’il semble dire. Je pense que tu dois clarifier ton propos. Mais je t’embrasse !

La Louve



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
20 novembre 2008 - 14h37 - Posté par Franca Maï

 Ma chère Franca

Ciao La Louve

La Louve -Comme tu le sais je suis désemparée face à ton article dont je ne comprends pas le but ni la signification.

F.M Tu es aussi désemparée que moi face à ce « cadeau empoisonné » téléguidé par l’industrie cynique du disque dont je perçois très bien la finalité : La thune. Les maquignons du show biz sévissent avec morgue et sans états d’âme.

-Critiquer le système du show bizzzz ? Le mauvais mélange art/fric ? Oui ----mais cela ne pouvait il se faire autrement que sur le dos de Cantat ?

Il se fait que c’est Cantat qui chante sur les deux titres proposés au téléchargement libre

-Exprimer ton aversion pour Noir Désir ou leur musique ? Ou ce que tu penses être leur "posture" engagée ? Fallait il déterrer une morte pour cela ?

Je te poste une réponse que j’avais rédigée le 25 septembre 2005 à propos d’un autre article sur le même sujet qui pose questionnement sur le crime dit passionnel.

L’être humain est fleur bleue. Il trouve toujours des circonstances atténuantes au crime passionnel -histoire d’amour réputée destructrice- où l’un reste à terre pour l’éternité. Il se contente de justifier sa compréhension sertie de mansuétude par un on ne sait pas, on n’y était pas, on ne peut pas juger, cela relève de l’intime. C’est un accident.
Mes pensées se figent sur le feu couple Marie Trintignant et Bertrand Cantat. Leur nuit tragique d’un mois de juillet 2003.
Mes pensées télescopent également ces milliers de drames domestiques où la femme subit des violences conjugales quotidiennes pour finir par un jour se taire définitivement sous les coups d’un compagnon ou d’un mari, laissant sa cohorte d’orphelins, de blessures irréversibles et de tendresse volée.
La passion amoureuse ayant bon dos, comme une explication suffisante et une compréhension complaisante d’une situation volcanique non contrôlée à un instant donné.
Or, lorsque l’on explore les méandres de cette pseudo passion dévastatrice -souvent à sens unique- et que l’on plonge dans l’abîme de l’âme humaine, on y découvre les tares suivantes : possessivité, jalousie, intolérance mais également alcool, drogue et frustration (liste non exhaustive) Rien qui ne ressemble à de l’Amour.
Mais parce que le cœur a ses raisons que la raison ne comprend pas, l’être humain opère un arrangement avec sa conscience et se contente d’écouter les pulsations de l’organe thoracique.
L’être humain est fleur bleue. Il est prêt à comprendre ce qu’il baptiste par commodité et confort moral un « accident » parce que dit-il, « Il n’était pas présent sur le lieu du drame. Et que ma foi, la vie continue, la vie doit continuer » Même si l’autre, petit tas d’os calcinés ou bouffé par les vers continue sa lente et irréversible décomposition. Laissant son lot de souffrances et de manque à jamais.
La première anomalie de l’être humain fleur bleue vient du fait qu’il accepte l’idée première, que lors d’une dispute, l’un puisse lever la main sur l’autre. Par énervement ou par colère, tel un automatisme toléré.
Or, cogner pour se faire entendre relève déjà d’une prise de pouvoir sur l’autre. L’intimidation remplaçant le respect. Si la colère ou la rage n’est plus contrôlable. Pourquoi l’azimuté de la boîte crânienne, ne tape-t-il pas sur un mur afin de canaliser sa violence sous-cutanée ? Peut-être se briserait-il le poignet et calmerait-il dare-dare ses nerfs à vif… Oui mais voilà, il se ferait du mal à lui-même. Et c’est là que le nœud du problème réside. Il veut faire du mal à l’autre. Donc, en exerçant ce choix puisque c’est un choix, de diriger le coup sur le corps ou le visage de l’autre, il entame sciemment ou non, le processus de la destruction de ce qui lui échappe, de ce qu’il ne peut pas contrôler. Avec le risque majeur que l’autre ne s’en relève pas.
La parole existant, pourquoi bloquerait-il les mots de sa bouche et utiliserait-il sa force si ce n’est que pour dominer l’autre physiquement en le terrorisant ?
L’être humain est fleur bleue. Toujours prêt à retourner voir les concerts de Noir Désir, en valsant macabrement sur le spectre d’une femme comme si de rien n’était et que le temps s’était suspendu, juste le souffle d’un deuil qu’il estime à deux années. Comme si Noir Désir pouvait toujours être le groupe Noir désir, mythique, écouté et adulé alors que Bertrand Cantat, -voix charismatique du groupe- purge toujours sa peine, derrière les barreaux pour six années encore. Une forme de schizophrénie de l’Art et de son approche. L’écoute dédoublée !
L’industrie du disque qui connaît bien l’être humain fleur bleue capable de tous les compromis pour satisfaire sa nostalgie, sa dose musicale journalière et ses besoins égoïstes s’ébroue dans les eaux malsaines d’une promotion insolente et provocatrice sans tenir compte de la douleur de ceux qui aimaient et aiment Marie. Le tiroir caisse à la main Le bruit des pépites d’or au creux de l’oreille.
Le groupe Noir Désir s’est sabordé le jour de la mort de Marie. C’est ainsi. Même si les musiciens n’y sont pas pour grand-chose. Plus rien ne sera comme avant.
Le groupe Noir désir en rédempteur est une partition que certains ne veulent pas entendre. Elle sonne faux et elle perturbe les morts.
Le silence serait bienfaisant.

Réponse d’aujourd’hui :

Il ne s’agit aucunement d’aversion pour une musique que j’ai aimée. Avant.
Mais depuis, je me suis sentie trahie. L’écoute n’étant plus innocente.
Personnellement je suis incapable d’entendre leurs chansons. J’ai besoin de temps pour voyager à nouveau dans leur univers.

-Cantat a payé. Il a pris 8 ans pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner et non assistance à personne en danger. Il a bénéficié de remise de peine, exactement comme la loi le fait pour les trafiquants d’héro (des assassins aussi pourtant et avec préméditation non ?).

Oui c’est un fait, il a payé sa dette.
Je constate également que pour les membres d’action directe c’est 20 ans de taule dont 10 en quartier d’isolement dans des conditions extrêmement dures. Il ne fait pas bon d’avoir quelques clairvoyances politiques.
Quant aux faits divers, ils ne dérangent pas grand monde. Donc chantons !

-Cantat, on ne peut pas savoir et on ne saura jamais ce qu’il vit, ce qu’il pense (puisque comme Rouillan en effet, le droit de parler de son acte lui a été dénié ad vitam aeternam - en les privant de paroles on les transforme, sur ces sujets , en "bêtes").

Je n’aimerais pas être à sa place. La prison est très certainement dans sa tête. Sa souffrance réelle.
Mais je n’aimerais pas être à la place de Marie, non plus.

-Mais je ne mettrai pas ma tête à couper que sa vie est super belle, et qui sait ce qu’il va devenir ? surtout face au lynchage dont il est à nouveau l’objet ?

Mon article n’est pas un lynchage c’est un questionnement sincère. Comment peut-on envisager un retour du Groupe ? Susciter l’empathie et les applaudissements d’un public comme si de rien n’était.
Bien entendu, Bertrand Cantat a payé sa dette mais le métier de chanteur n’est pas « neutre » et le retour d’un groupe mythique encore moins.
Si Cantat ne peut que chanter, il serait souhaitable que le groupe invente une nouvelle forme. Surtout en ce qui concerne la promotion. Pour ne pas trop heurter et raviver les plaies béantes de la famille. J’imagine que découvrir Bertrand Cantat en format gigantesque sur les murs des villes pour ceux qui ont aimé Marie ne peut être que très éprouvant.
Tu as écrit un article très virulent que je partage : Une minute de silence pour qui ? Donc tu comprendras ce que je tente de souligner.

-Quelqu’un dit ici : Cantat a perdu sa voix - je suis d’accord. Je ne crois pas que les choses soient aussi simples, aussi machiavéliques que tu les dépeignes , pour LUI.

Je le redis ici, je suis surprise qu’il ait encore envie de chanter. Peut-être même n’en a-t-il plus envie et qu’il ne fait que répondre à la pression de sa maison de disque – à laquelle il doit encore contractuellement un disque-
ou de son groupe.

On peut toutefois observer que dans la plupart des cas, tout « accidenté » change de vie et tourne une page.

Il vit ou survit différemment.

-Il ne s’agit pas de plaindre Cantat - il s’agit juste de lui foutre un peu la paix.
Paix

-De ne pas en faire le représentant de tous les salauds de cette terre.
Je te rassure il y a pire :)

-Je dis : Liberté pour Rouillan. Liberté pour Cantat.
Droit à l’oubli pour Rouillan. Droit à l’oubli pour Cantat.

D’accord sur ce point. Même s’il me paraît fort contradictoire de chercher l’oubli avec la machine promotionnelle d’une major.

-Les gens qui lynchent Cantat même maintenant sont des gens qui en règle générale sont favorables au rétablissement de la peine de mort.

Inutile de m’affubler d’oripeaux qui enlaidissent et salissent mon questionnement -sans haine- sur la nature humaine et sur le devenir de Bertrand Cantat et de son groupe Noir Désir, en particulier.
Je ne suis ni pour la peine de mort, ni pour la double peine. Tu connais mes engagements et mes prises de position.
J’attendais seulement un peu plus d’élégance et de cohérence de la part de Cantat. Il aurait ainsi trouvé cette « paix » et « ce droit à l’oubli » dont tu parles et peut-être regagné une certaine relative respectabilité.

 Qu’est ce qu’on souhaite ? que Cantat se tire une balle dans la tête ? Comme le député de Moselle ? Là on sera soulagés et contents du point de vue de la justice ? Là, alors, il aura sa minute de silence à l’Assemblée ? Mais c’est la loi du talion, ça ! un mort ne remplace pas une vie.

On ne répare pas la mort malheureusement.
Mais on peut soulager la peine et la douleur de l’entourage et des proches de Marie en restant discret ou anonyme.

-Hitler aussi s’est flingué - cela a t il effacé ses crimes ? La mort a t elle un pouvoir particulier de "transmutation" ?
Hors sujet

-C’est vrai que pour bcp, les cimetières sont plein de gens irremplaçables...
Ils sont toujours irremplaçables pour ceux qui les ont aimés.
 Je sais que tout ça, cette mentalité, c’est très loin de toi, toutes ces idées de MERDE.

Ce ne sont pas des idées de merde. Elles ne correspondent pas à ta vision.
Un peu d’éthique souhaitée, surtout de la part d’un chanteur engagé réputé sensible.

-Je te connais assez pour ne pas pouvoir penser autre chose que : tu as mal exprimé ton point de vue.

Dis-moi La Louve, une question concrète : comment entrevois-tu le retour de Noir Désir ?
Es-tu prête à retourner voir leurs concerts, à mouiller ta petite culotte, à vibrer sur leur musique ?
En ce qui me concerne, le silence de Marie est plus fort que leurs chansons.

-J’en reviens donc à mon début : je ne comprends pas ton article et je partage pas (pour une fois) ce qu’il semble dire.

Cet article n’engage que ma sensibilité mais s’il pose problème sur le site bellaciao en vous positionnant en porte-à-faux, tu peux le retirer.

Je terminerai en citant un lecteur du e-torpedo :
« Ce qui n’est pas stéréotypé c’est que cette société ne s’embarrasse d’aucune considération morale quand des hommes ont une valeur marchande. Ce qui est regrettable c’est que le groupe Noir désir n’en est pas conscience au point où il aurait pu trouver une nouvelle manière de composer et de faire de la musique, une manière qui n’infirme pas la combat sincère que nous avons toujours cru qu’il menait.
Je ne crois pas que quiconque ici ait souhaité faire de la vie de Cantat un enfer. Bien au contraire. Sa croix il la porte probablement bien assez.
Il y a des compromis qui relèvent de l’éthique. Ils consistent à épargner la famille de la victime, ils consistent à contrer l’idéologie sordide du moment en s’extirpant de sa valeur marchande et en donnant une orientation plus morale et plus en adéquation avec son combat, à la carrière du groupe.
Heureusement qu’il écrit, qu’il compose, qu’il joue. Heureusement qu’il est entouré. Mais il et ils leur appartient de se défier du rôle odieux qu’on fait leur jouer. Pour ma part j’aurai souhaité qu’ils rejoignent une maison de disque plus modeste, qu’ils ne jouent pas en public. C’eut été des signes révélateurs... »

-Je pense que tu dois clarifier ton propos. Mais je t’embrasse !
La Louve

Je t’embrasse également
Sans rancune.
Franca Maï


delirium tremens ??
20 novembre 2008 - 18h03 - Posté par ophidie

Mais de quoi parles tu ??

De promotion de major, de concerts, de tournées, de grandes affiches de Cantat sur les murs, de pompe à fric...

Ils ont juste mis à disposition GRATUITEMENT, sur leur blog, 2 morceaux enregistrés entre copains.

Tu t’insurges sur des faits qui n’existent pas !

Garde plutôt ton éternel refrain sur les femmes battues pour le jour où éventuellement Noir Désir organiserait une tournée de concerts avec promo à l’appuie...ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui...

Ton discours est tellement de mauvaise foi, qu’il en devient pathétique. D’ailleurs, au vu de l’ensemble des commentaires sur ton "article", tu ne trompes pas grand monde...


delirium tremens ??
20 novembre 2008 - 18h45 - Posté par

sudouest.com
...
Bertrand Cantat n’a pas caché qu’il souhaitait reprendre ses activités d’auteur-compositeur-interprète. Et son employeur, la société Universal Music France, ne s’est jamais opposé à garder le groupe sous sa coupe (lire encadré ci-contre). Dès lors, Bertrand Cantat remplit toutes les obligations de la libération conditionnelle auxquelles il est soumis jusqu’au 29 juillet 2010.

Le fait que Noir Désir soit pressenti pour participer au festival angoumoisin Garden Nef Party, à cette même époque, ne fait que confirmer un retour qui semble de plus en plus programmé. Mais c’est aussi à la fin de juillet (le 23, de l’année 2003) que s’est déroulé le drame qui a coûté la vie à Marie Trintignant et conduit Bertrand Cantat en prison. Ses retrouvailles avec la scène interviendraient le même mois que la fin légale de sa peine et le funeste anniversaire.

Le Figaro

Noir Désir, qui a créé la surprise mercredi 12 novembre dernier en présentant deux nouveaux titres sur Internet, pourrait effectuer son retour sur scène en juillet 2010 lors du festival Garden Nef Party à Angoulême. Contactée par Relaxnews, l’équipe du festival n’a pas souhaité commenter cette information.

etc..etc...ETC


delirium tremens ??
20 novembre 2008 - 23h20 - Posté par ophidie

Les rumeurs...

Rendez vous sur le site officiel de Noir desir.

http://www.noirdez.com/

Ils ont démenti cette rumeur...Il n’y avait rien de fondé...c’est juste "sud-ouest" qui a déclaré à tord cette pseudo info, et les médias l’ont relayé sans s’informer...un comble !

Mais bien-sûr aucuns d’entre eux n’ont ensuite relayé le communiqué de Noir desir...


delirium tremens ??
20 novembre 2008 - 23h44 - Posté par

Nous nous etonnons de l’article paru dans le Sud Ouest du 14 novembre 2008 qui prétend que le groupe Noir Désir doit se produire en concert au festival d’Angoulême "la garden nef party".

A moins de considérer que notre grand quotidien régional connaisse mieux que nous même et que l’organisateur du dit évènement, nous nous voyons dans l’obligation d’infirmer le contenu de cette "information". Il n’a jamais été question de celà pour l’instant malgré le grand respect que nous portons à Jean-Louis Ménenteau et à son festival.

Visiblement, ce qui compte dans cette conception du journalisme ce n’est pas d’informer mais de "spéculer" sur d’éventuels scoops, de faire croire que l’on sait, même si l’on ne sait rien.

"Sud Ouest, le quotidien qui me parle", comme le proclame la devise de la nouvelle formule du quotidien, de préférence n’importe quoi n’importe comment.

Noir Désir
http://www.noirdez.com/


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
21 novembre 2008 - 22h59 - Posté par

F.M Tu es aussi désemparée que moi face à ce « cadeau empoisonné » téléguidé par l’industrie cynique du disque dont je perçois très bien la finalité : La thune. Les maquignons du show biz sévissent avec morgue et sans états d’âme.

Bon je suis plus circonspecte (pourquoi se "réveiller" maintenant ? Cantat a toujours été connu il le sera encore et il génère du fric, "avant", "après"...)mais ça je peux le comprendre.

Sauf que tu oublies aussi qu’il a été condamné à une peine financière très lourde et plutôt conséquente pour indemniser les enfants de MT.

L’argent faut bien le trouver qque part....Hélas oui c’est trivial, mais c’est AUSSI le monde dans lequel nous vivons.

Il se fait que c’est Cantat qui chante sur les deux titres proposés au téléchargement libre

A supposer que...Voir plus haut.

L’être humain est fleur bleue. Il trouve toujours des circonstances atténuantes au crime passionnel -histoire d’amour réputée destructrice- où l’un reste à terre pour l’éternité. Il se contente de justifier sa compréhension sertie de mansuétude par un on ne sait pas, on n’y était pas, on ne peut pas juger, cela relève de l’intime. C’est un accident (...).

Sur le fond, je pense que tu confonds, comme beaucoup, crime passionnel (ce n’est pas le cas de Cantat), ACCIDENT (le cas de Cantat), et comportement pathologique des gens violents (ce n’est pas le cas de Cantat, sinon M. Trintignant ne serait pas restée avec lui un an j’imagine).

Je ne crois pas avoir eu connaissance que Cantat ait été ,avant ce drame, présenté comme un type particulièrement violent ou boxeur de gonzesses ( alors que d’autres dans le "show biz" oui).

Oui c’est un fait, il a payé sa dette. Je constate également que pour les membres d’action directe c’est 20 ans de taule dont 10 en quartier d’isolement dans des conditions extrêmement dures. Il ne fait pas bon d’avoir quelques clairvoyances politiques. Quant aux faits divers, ils ne dérangent pas grand monde. Donc chantons !

Ben ce que tu dis est vrai, Franca mais pardon, c’est pas de la faute de Cantat quand même ? !!!???

Je n’aimerais pas être à sa place. La prison est très certainement dans sa tête. Sa souffrance réelle. Mais je n’aimerais pas être à la place de Marie, non plus.

Est ce que j’ai sous entendu le contraire ? Je ne cherche pas à transformer MT en bourreau !

Mon article n’est pas un lynchage c’est un questionnement sincère.

Je ne parlais pas de toi, je disais que son retour faisait l’objet d’un nouveau lynchage à peine voilé.

Comment peut-on envisager un retour du Groupe ? Susciter l’empathie et les applaudissements d’un public comme si de rien n’était. Bien entendu, Bertrand Cantat a payé sa dette mais le métier de chanteur n’est pas « neutre » et le retour d’un groupe mythique encore moins. Si Cantat ne peut que chanter, il serait souhaitable que le groupe invente une nouvelle forme. Surtout en ce qui concerne la promotion. Pour ne pas trop heurter et raviver les plaies béantes de la famille.

Je ne crois pas que pour aucune des personnes qui aiment ce groupe rien se fasse "comme si de rien n’était"...

J’imagine que découvrir Bertrand Cantat en format gigantesque sur les murs des villes pour ceux qui ont aimé Marie ne peut être que très éprouvant.

C’est une évidence. Et pour ça non plus je n’aimerais pas être à leur place.

Tu as écrit un article très virulent que je partage : Une minute de silence pour qui ? Donc tu comprendras ce que je tente de souligner.

Et bien non comme je t’ai dit je ne comprends pas. En tout cas, je ne partage pas...

On peut toutefois observer que dans la plupart des cas, tout « accidenté » change de vie et tourne une page.

"Tout accidenté" tu es sûre ?...Je ne sais pas moi je n’ai pas cette science.
Je dis que l’on fait comme on peut aussi parfois.

D’accord sur ce point. Même s’il me paraît fort contradictoire de chercher l’oubli avec la machine promotionnelle d’une major.

Le droit à l’oubli ce n’est pas l’oubli de la personne . C’est le droit qu’elle a de demander qu’on ne passe pas sa vie à lui rappeler son crime ou son délit...jsuqu’à la fin de ses jours.

-Les gens qui lynchent Cantat même maintenant sont des gens qui en règle générale sont favorables au rétablissement de la peine de mort.

Inutile de m’affubler d’oripeaux qui enlaidissent et salissent mon questionnement -sans haine- sur la nature humaine et sur le devenir de Bertrand Cantat et de son groupe Noir Désir, en particulier.(...)

GGGRRR..... :-) pourquoi tu fais semblant de ne pas comprendre ?

Relis mon texte - je précise par "ces idées de MErde" (que là aussi tuas mal interprété) que je sais que ce ne sont pas tes idées alors...

J’attendais seulement un peu plus d’élégance et de cohérence de la part de Cantat. Il aurait ainsi trouvé cette « paix » et « ce droit à l’oubli » dont tu parles et peut-être regagné une certaine relative respectabilité.

On peut en effet estimer que c’est un peu "rapide"...je te l’accorde.

 Hitler aussi s’est flingué - cela a t il effacé ses crimes ? La mort a t elle un pouvoir particulier de "transmutation" ? Hors sujet

Non non, pas du tout hors sujet. Si Cantat s’était flingué ceux qui trouvent aujourd’hui que c’est une ignoble ordure lui auraient ils alors montré plus de "compassion" ?

C’est vrai que pour bcp, les cimetières sont plein de gens irremplaçables... Ils sont toujours irremplaçables pour ceux qui les ont aimés.
Je sais que tout ça, cette mentalité, c’est très loin de toi, toutes ces idées de MERDE.

Ce ne sont pas des idées de merde. Elles ne correspondent pas à ta vision. Un peu d’éthique souhaitée, surtout de la part d’un chanteur engagé réputé sensible.

Même chose que plus haut - tu déformes mon propos. Pourquoi ? Me suis je moi aussi mal exprimé à ce point ? Je ne crois pas. Les "idées de merde" dont je parle , tiens je cite le passage de mon texte in extenso... ça fait une "petite différence"...excuse moi...

Je dis : Liberté pour Rouillan. Liberté pour Cantat.

Droit à l’oubli pour Rouillan. Droit à l’oubli pour Cantat.

Les gens qui lynchent Cantat même maintenant sont des gens qui en règle générale sont favorables au rétablissement de la peine de mort.

Qu’est ce qu’on souhaite ? que Cantat se tire une balle dans la tête ? Comme le député de Moselle ? Là on sera soulagés et contents du point de vue de la justice ? Là, alors, il aura sa minute de silence à l’Assemblée ?

Mais c’est la loit du talion, ça ! un mort ne remplace pas une vie.

Hitler aussi s’est flingué - cela a t il effacé ses crimes ? La mort a t elle un pouvoir particulier de "transmutation" ? C’est vrai que pour bcp, les cimetières sont plein de gens irremplaçables...

Je sais que tout ça, cette mentalité, c’est très loin de toi, toutes ces idées de MERDE.
 Je te connais assez pour ne pas pouvoir penser autre chose que : tu as mal exprimé ton point de vue.

Dis-moi La Louve, une question concrète : comment entrevois-tu le retour de Noir Désir ? Es-tu prête à retourner voir leurs concerts, à mouiller ta petite culotte, à vibrer sur leur musique ? En ce qui me concerne, le silence de Marie est plus fort que leurs chansons.

D’abord moi tu sais, des culottes, j’en porte pas, ou rarement :-) Ensuite, j’ai pas pour habitude de mouiller pour un chanteur aussi talentueux soit il - j’ai plus 13 ans, ’m’en faut un chouille plus...hélas ou tant mieux.

Ensuite, les concerts c’est devenu tellement hors de prix que c’est rare que j’y aille, hélas.

Mais pour finir je dirais que ça ne me poserait pas de problème d’assister à un concert de noir désir même si sans doute la pensée de M T ne serait pas absente et que bien sur on ne peut plus voir les choses de la même manière.

Mais je ne crois pas qu’on en soit là pour l’instant.

 

J’en reviens donc à mon début : je ne comprends pas ton article et je partage pas (pour une fois) ce qu’il semble dire.

Cet article n’engage que ma sensibilité mais s’il pose problème sur le site bellaciao en vous positionnant en porte-à-faux, tu peux le retirer.

A moi, il ne pose aucun problème, ni au collectif je pense. Ce n’est pas moi qui l’ai écrit mais toi.

Et je te sais assez grande pour assumer tes textes.

Je donnais simplement mon avis sur ton texte et sur cette histoire.

Je t’embrasse également Sans rancune. Franca Maï

tout à fait sans rancune ! Bises

La Louve


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 12h08 - Posté par Anouck

la vie privée des gens ne nous regarde en aucuns point Marie Trintignant est morte c’est sur, elle ne le meritait surement pas et maintenant Bertrand Cantat a purgé sa peine et je pense qu’il a le droit de faire ce qu’il a toujours aimé faire dans sa vie et de toute façon meme s’il etait revenu dans 10 ans les reactions des gens auraient été les memes. Un peu de bon sens franchement, mettez vous un peu à la place des gens, ce que vous auriez ressenti aux memes moments qu’il a vecu et elle aussi. est ce que vous auriez aimé qu’on vous oblige a vous taire a jamais ?doit-on se condamner soit meme encore plus alors que la douleur sera toujours la ?est ce qu’une douleur qu’on ne voit pas en apparence n’existe plus ?
laissez le en paix, s’accrocher a ce qu’il aime et
laissez la elle aussi en paix, elle a souffert et surtout ils ont souffert
laissez un peu de gaieté et de joie prendre le dessus, on ne peut pas etre triste toute notre vie.



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 15h05 - Posté par

Merci. Ce que vous dites est très touchant. Merci de votre humanité.


Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 12h20

Exactement, Nadine Trintignant a sorti quelques semaines après la mort de sa fille un fabuleux livre où Cantat y était désigné comme"assassin" et " meurtrier" avant même son procès. Elle lutte pour la cause des femmes battues alors que sa fille n’a jamais été battue auparavant comme la justice nous la montrée. Cantat aurait pu plus d’une fois la condamner pour diffamation par rapport à ça plus d’une fois. Il ne la jamais fait par respect pour cette famille. Maintenant, je crois qu’il faut vraiment arrêté de la prendre pour la pire des crevures parce que des grands criminelles y en a pleins les rues !! D’ailleurs, en parlant de celà, Monsieur Mesrines n’est il pas considéré comme un héros alors que lui il a tué (é oui) et torturé volontairement !!!!
Remettons nous les pendules à l’heure ...



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 17h41 - Posté par lola

Lamentable article, et quel amalgame ! ! !

Ce texte est un cadeau empoisonné pour Rouillan et un lynchage d’un chanteur engagé que notre beauf du net déguisée en écrivain veut condamner à perpétuité ou à mort pour un accident malheureux et triste.



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 21h54 - Posté par Tutu

Et si c’est Cantat qui avait péri, tué par Trintignant, vous auriez dit quoi ? Eh oui, ça arrive aussi, et ça aurait pu se passer comme ça AUSSI.
Un crime passionnel reste un crime passionnel. "Chanteur engagé, actrice pure et douce, femmes battues, beauf qui tabasse..." Ne mélangez pas tout !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
19 novembre 2008 - 23h04 - Posté par nik

C’est abérrant de sortir un article pareil !
Quel manque total de compréhension et d’ouverture d’esprit, heureusement que les magistrats ne sont pas comme ça, il faudrait construire 20 fois plus de prisons.
On peut réellement regretter ses actes et tout faire pour faire au mieux après un acte aussi terribel soit il. La société se doit d’accepter ça car sinon la prison ne sert à rien. De toute façon ce genre d’article n’exprime que la frustration de sa rédactrice. Je peux comprendre, mais je crois que dans ce cas Cantat aurait pu faire 20 ans que ça n’aurait rien changé pour ces gens là. Avant de dire que 4 ans de prison ce n’est rien, allez passer ne serait ce que 1 semaine en prison avant de dire c’est facile.
Toute la chaine de la justice fais une nette différence entre un assassinat et un homicide. Le premier étant caractérisé par la prémiditation. Ce n’est pas le cas de l’affaire Cantat/trintignant. On doit respecter le jugement rendu et qui êtes vous pour juger d’une affaire dont vous ne connaissez rien ou presque ?

La justice ne doit pas être rendue si des sentiments y sont mêlés sous peine de ne pas être impartial.

En ce qui concerne le passage sur le marketing, cela exprime l’ignorance de l’auteur sur Noir désir et sur leur façon de gérer leur carrière.

Nik



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
21 novembre 2008 - 11h27 - Posté par lilclow

non mais tu a le droit d’etre fan de marie trintignant mais de la a juger cette histore qui nous depasse tous je trouve ça culloter ça ne te regarde pas ce qui c’est passer entre et d’ailleur ça ne regarde personne ensuite si la justice de ton pays ne te satisfait pas part personne te retiens tu est libre et n’oublie pas que perdre un etre chere est difficile surtout quand tu en est principalement responsable tous ça pour dire que tu ferai mieu de garder ta langue derriere tes dents la prochaine fois que tu t’adresse de cette maniere non respecteuse



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
21 novembre 2008 - 11h45 - Posté par guillaume

J’espère que la personne qui a rédigé l’article n’est pas un journaliste, parce que vu le style, la mise en page et les fautes de français, ça me fait rigoler qu’il puisse juger le métier d’un autre...

un peu lamentable, mais bon, quant on a que ça...



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
22 novembre 2008 - 21h51

À lire Faranca Maï, j’ai l’impression de lire à nouveau les appels à la guillotine proférés à l’encontre de Jean marc Rouillan le soir du premier octobre. Internet n’est pas la place de Grève « Moi simple particulier, je ne vois pas pourquoi de mon propre mouvement j’assumerais le rôle du ministère public. Je préfère être défenseur de profession. J’ai personnellement plus de plaisir à comprendre les hommes qu’à les juger » (Stefan Zweig). Si tu n’a pas envie d’entendre Cantat chanter fait comme moi avec Carla Bruni, éteints ton poste et n’achète pas le disque. L’important pour l’instant c’est surtout que Jean Marc Rouillan puisse écrire en liberté.DZR



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
24 novembre 2008 - 16h37 - Posté par ANTHO

Chère Franca

Bien que la lecture de vôtre article me met en proie à une gerbe innommable et que je ne conçoit pas qu’un tel torchon ai sa place ou que ce soit, ou si peut être dans mes chiotte mais bien au fond.
Je vais quand même m’en mêler.
- D’abord Cantat c’est avant tout Noir dez un groupe 4 individus qui ont le droit de de continuer à faire ce pour quoi ils sont fait. LA MUSIQUE
- Ensuite il ne s’agit nullement ici de violences conjugales répétées, mais d’un dramatique accident qui a couter la vie à une femme certes et c’est impardonnable certes. Je ne conçoit évidemment pas qu’on puisse lever la main sur une femme même ivre mort, même défoncé. Je rappel tout de même le chef d’accusation : Coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner.
- Plus encore le parallèle improbable avec une affaire de terrorisme, une histoire de chômage et une incitation à la haine par dessus tout ça, on aura tout lu !
- J’en ai lu tellement ces derniers jours que que je fini par croire que vous êtes bien pire que lui, à vomir vôtre rage et votre haine sur un homme que vous ne connaissait pas, personne n’était là cette nuit de juillet à Vilnius personne ne sait. Et bien que je le répète ce qui est arrivé à Marie est injuste, je reste persuadé qu’il est mort en même temps qu’elle, il a tué la femme qu’il aimait c’est ça sa punition pour l’éternité et c’est bien plus lourd que quatre ans de taule. Il y as des lois et en crachant sur ces lois vous cracher sur le fondement de nôtre démocratie. Quatre ans que ce soit long ou pas la justice des Hommes à tranché.
 Quand au retour de Noir Dez sur scène ou dans les bacs ohh oui on attend que ça le plus vite possible. Et pour ceux qui serait contre le retour du meilleur groupe de Rock de l’histoire y’a le nouveau Rock français à allé chercher au fond des égouts. La poésie éternelle de ND ravira leur Fans les autres on cas continuer à écouter BBBrunes HaHa mort de rire.
FOUTEZ LUI LA PAIX BORDEL !!!!
ANTHO



Trop de conneries ne tue (apparemment) toujours pas la connerie !
26 novembre 2008 - 17h20 - Posté par Laurie

Je suis très déçue de voir ce genre d’article sur bellaciao. Je pense que la première chose à faire lorsque l’on ne connaît qu’1 % de l’affaire est de se taire, de ne pas polémiquer pour rien. Parce que là c’est tout, excepté du journalisme. Et c’est plus fort que moi, quand je vois des idioties pareilles il faut que j’y réponde.
« Mais lorsque l’on frappe une femme, on s’expose également à devenir un criminel. La preuve. Sinon on calme ses nerfs en massacrant les murs. »
« Les violences conjugales ont encore de beaux jours devant elles... ». Ah bon, Marie était une femme battue ? Bizarre, car lorsqu’une femme se fait battre quotidiennement, l’entourage le remarque, non ? Un bleu par ci, une côte brisée par là… Et puis quand les flics ont été interrogés les ex de Bertrand aucune d’elles n’a dit avoir reçue des gifles ou quoi que ce soit. Tu es en train de faire de la diffamation type gala, voici, ça ne vole guère plus haut.
Rectification importante : Bertrand et Marie sont deux passionnés qui vivent dans les extrêmes, un soir ils bourrés peut-être même drogués. Ils se disputent, ils ne contrôlent plus rien… L’alcool fait malheureusement beaucoup de ravage.
Ah si c’est seulement ça avait été deux lesbiennes dans le même cas : bourrées, droguées, jalouses, l’une meure sous les coups de l’autre. Auriez-vous fait un boucan pareil ? Auriez-vous cherchée à pourrir la vie de celle qui devrait vivre avec ce poids jusqu’à la fin de sa vie ? Non, je ne crois. On aurait pleuré sur le sort des deux. Mais là, voilà Bertrand est un homme, en plus il a une carrure assez impressionnante et Marie paraît si fragile. Ah quoi bon ?! Fions-nous aux apparences ! Voilà le journalisme d’aujourd’hui ! Aux vents la recherche du pourquoi, du comment ! Il faut parler de préférence de n’importe quoi n’importe comment, comme l’a récemment dénoncé Noir Déz’ sur son site.

« Pourtant, l’un se bat pour changer la société. L’autre prêche pour sa chapelle et sa tirelire » C’est marrant, ça me rappelle Les Justes d’Albert Camus, quand un des personnages s’en prend au poète et rétorque « seule la bombe est révolutionnaire ». Super demain je vais faire péter ma gendarmerie et on dira : « Ah !! Elle a essayé de changer le monde ! Gloire à elle ! ». Bertrand Cantat a apporté son soutien à GISTI, au peuple palestinien,...Et toujours en bougeant son cul. Quand on ne connaît pas le parcours d’un homme, on s’écrase. La poésie est révolutionnaire, elle mobilise, elle conscientise la classe opprimée bien plus qu’un balle tirée dans le corps d’un patron…

« Un jour, une jolie fée, émancipée et joyeuse comme l’air, a rencontré un beauf déguisé en chanteur engagé. Sa voix s’est tue. A jamais ». Rien que ça ?! Rappelons que Marie a eu quatre maris différents et un enfant avec chacun d’eux ! Rappelons qu’en arrivant à l’hôpital, les médecins l’ont immédiatement envoyé en toxicologie au lieu de la neurologie ! Ta « jolie fée » ne devait pas être si émancipée et joyeuse que ça ! Au passage, rappelons aussi que Bertrand avait tout lâché pour elle : sa femme enceinte (pour aller rejoindre Marie à Paris), carrière musicale entre parenthèses, il a également accepté d’être moins en contact avec la mère de ses enfants !
Et au lieu de faire des leçons de moral aux fans, commence-toi-même par te remettre en question !
Et ce n’est surtout pas à toi de dire si c’est un « beauf déguisé en chanteur engagé » puisque tu ne connais apparemment sur Bertrand et donc de ses chansons je suppose.

Que dire de plus si ce n’est qu’ils sont nombreux les gens qui ne connaissaient pas Bertrand et encore moins Marie avant le drame, et qui maintenant s’amusent à frapper un homme déjà à terre…

Une merdeuse de 18 ans fan de Noir désir, qui en a ras-le-bol des pseudos-féministes à 2 francs qui se trompent de combat !



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
26 novembre 2008 - 21h44

T’as raison , si tu fais un virage à 360°, tu te retrouves dans la même direction ...



Réponse au cadeau empoisonné de Bertrand Cantat via le téléchargement libre. Je te salue Marie...
10 mai 2009 - 08h36 - Posté par anodine

Pardon d’arriver lgtps après la bataille.... Mais l’actualité m’a fait tomber sur vos posts. le véritable pb c’est la légèreté des peines dont il faudrait faire le cheval de bataille. Pour moi pas de différences entre les morts. Il n’y a pas des crimes mais un crime. Un mort. Tué par un autre homme. Et on peut se poser la question. Pourquoi le crime d’amour est jugé si différemment d’un crime crapuleux, raciste, vengeresque, d’honneur.....etc etc ? Pourquoi un homme se donne t’il le droit d’éradiquer celle qui résiste, qui n’est peut être pas conforme, qui aime et qui vit ? je crois savoir pourquoi.. parce que ça coute 4 ans....QUE 4ans... C tout.

SANS HAINE. (mais un peu dégoutée, tout de même...)






GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ?
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
1 commentaire
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1
MAKE ROJAVA GREEN AGAIN
dimanche 12 - 11h20
de : Ernest London
Il s’appelait Fiacre Gbédji. Il était guide dans le parc de la Pendjari, au Bénin. Il n’aura pas d’hommage, pas d’émission spéciale...
samedi 11 - 21h38
de : jean 1
1 commentaire
Malaise dans la police ?
vendredi 10 - 17h38
de : JO
4 commentaires
Vous me demandez pourquoi je suis Gilet Jaune ? (Réponse en vidéo, démonstration, excellent, à partager))
vendredi 10 - 15h02
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne. Jean-Jacques Rousseau
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite