Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Sarkozy : mentir et faire mentir

de : Agoravox
mercredi 11 novembre 2009 - 22h18 - Signaler aux modérateurs

par Imhotep

C’est finalement Cécile Duflot des Verts qui a eu une réflexion qui mérite que l’on s’y attarde :

" C’est à la fois dérisoire et ça suscite une véritable question", a déclaré Mme Duflot sur i-Télé. "C’est dérisoire parce qu’il (M. Sarkozy) y était le 16 novembre 1989, apparemment tout le monde converge, mais on oblige des gens à mentir pour dire qu’il y était le 9. Vraiment, ça a quel sens ? " (AFP)

Cette mascarade, cette Bérézina du mensonge Facebook présidentiel, est une affaire, finalement, bien plus grave qu’il n’y paraît. Petit à petit, tout converge pour dire que, en parodiant Tweeter, celui qui créa Dieu n’était absolument pas à Berlin dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989.

J’ai mis en vignette en superposition deux découpes. La première vient de la collection privée du Président et mise sur Facebook le déclarant en train de participer, sinon faire, l’Histoire en Allemagne, avec son petit piolet. La seconde est extraite d’une vidéo (voir ci-dessous) d’un extrait retrouvé par TF1 qui montre Juppé et Sarkozy à Berlin le 16 novembre 1989.

Ce que j’ai entouré en rouge c’est une écharpe (en mohair ?) grise. Cette écharpe, qui paraît identique, est sur les deux extraits. Ce n’est pas une preuve absolue, mais un élément de preuve que, sans doute, cette photo du mur a été prise ce même jour, le 16.

Sans s’étendre sur les divers témoignages venus à la rescousse de Sarkozy, il faut en analyser au moins trois.

1- Celui de Juppé. Il n’a pas arrêté de s’embrouiller pour terminer par une pirouette pour le moins minable et qui botte en touche sans courage et sans honneur, prétendant que si tout le monde disait que c’était le 9, alors c’était le 9 et ce malgré une photo le montrant à Colombey la veille, malgré un interview télévisée le 10 dans laquelle il ne parle ni de son possible voyage imminent dans la journée à Berlin - ce qu’il pouvait glisser dans son commentaire sur le mur - ni de sa folle nuit, et enfin malgré un article du Figaro du 17 novembre 1989 qui le dit y être allé le 16 novembre, ses propres déclarations de 1993, et son affirmation qu’il n’y était allé qu’une seule fois.

2- Celui de Fillon qui déclare être présent à Berlin les 7,8, 9 et 10 novembre alors que son intervention à l’Assemblée Nationale du 8 novembre y est retranscrite et prouve sa présence à Paris ce jour-là (- M. François Fillon : "On vous pose une question : répondez !" - Pierre Bérégovoy : "Je vais répondre, monsieur Fillon et monsieur Pons . Ne vous impatientez pas !").

François Fillon convoque en plus un témoin absent. Il déclare avoir rencontré le journaliste Ulysee Gosset alors que celui-ci était à Moscou le 9 novembre. ("Le 9 novembre, j’ai bien croisé Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. Je crois même avoir croisé dans un autre groupe Alain Madelin et François Léotard". "Nous avons vers minuit passé le Check Point Charlie et nous avons retrouvé de l’autre côté une équipe de télévision de TF1 qui était conduite par Ulysse Gosset. Et nous sommes allés ensemble dîner dans un restaurant à Berlin est." […] "Dans l’après-midi, ils avaient rencontré le maire de Berlin."

L’ancien chargé de presse de Walter Momper, Werner Kolhoff, a aussitôt démenti la rencontre auprès de l’AFP. Ulysse Gosset, alors correspondant permanent à Moscou ne se trouvait pas à Berlin en ce jour historique. Le Premier ministre a finalement reconnu sur TF1, lundi soir, avoir confondu le journaliste avec son confrère Patrick Bourrat.) (NouvelObs)

3- Et enfin celui qui, comme le dit Brice de Nice, a tout cassé, s’appelle Jean-Jacques de Perretti. Non seulement, au comble de l’affabulation, il annonçait qu’au RPR ils avaient des visionnaires puisqu’ils étaient au courant 48 heures avant tout le monde, avant Kohl, avant Mitterrand et donc avant les services secrets, et avaient organisé ce voyage dans ces 48 heures. Cependant Jean-Jacques de Perretti vient de casser le jouet, déjà bien amoché. Mis devant ses contradictions par une dépêche de l’AFP du 17 novembre 1989 qui le citait présent le 16, il ne peut que reconnaître qu’alors c’était le 16 et qu’il n’avait fait qu’un voyage, un seul à Berlin pour jouer aux aventuriers de l’Histoire, et se faire des souvenirs de propagande.

Or sur la photo présentée sur Facebook, l’ex député RPR Jean-Jacques de Perretti est présent. Ce qui prouve sans aucune ambiguïté que cette photo a été prise le 16 novembre 1989, cette photo qui illustre le voyage du Casseur de mur berlinois et libérateur des Allemagnes.

Le Monde : " L’ancien député RPR Jean-Jacques de Peretti, présent aux côtés de Nicolas Sarkozy sur la photo diffusée sur Facebook, a fini par torpiller la version présidentielle. Après avoir confirmé le récit de M. Sarkozy, il est confronté à une dépêche de l’AFP du 17 novembre 1989, qui relate son voyage à Berlin la veille. "Si l’AFP dit que c’était le 16 novembre, c’est que ça doit être vrai", lâche-t-il, embarrassé, au Monde.fr. Et de concéder qu’il ne s’est rendu "qu’une seule fois à Berlin". La photographie montrant M. Sarkozy s’attaquant au mur de Berlin ne peut donc pas avoir été prise un autre jour. "

http://www.agoravox.fr/tribune-libr...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite