Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Histoire (2959 articles)
Marc Bloch (1886-1944) : la quête des origines
de : Philippe Corcuff - 3 décembre 2004
2 commentaires
de Philippe Corcuff (démissionnaire de Charlie Hebdo-poussé vers la porte de sortie) Chronique écrite pour Charlie Hebdo et non publiée dans Charlie Hebdo “Dans le vocabulaire courant, les origines sont un commencement qui explique. Pis encore : qui suffit à expliquer.” Marc Bloch, Apologie pour l’histoire ou Métier d’historien, 1940-43. Marc Bloch (1886-1944) est le co-fondateur, avec Lucien Febvre, de la grande école historique française dite des (...)
Lire la suite, les commentaires...
Réfugiés italiens en France, 1937-1940. La gauche non communiste en exil
de : Valerio Evangelisti - 25 juin 2004
de Valerio Evangelisti Les photos des premiers fuoriusciti politiques italiens, échappés aux lois exceptionnelles de 1926, nous montrent des groupes de vieux messieurs à l’expression sérieuse et aux vêtements un peu élimés, engagés à garder vivants des brins de passé dans les arrière-boutiques des bistrots ou parmi les tables de café des boulevards parisiens. On devine que leur monde est petit. « Une fois par semaine », raconte Angelica Balabanoff, « l’exécutif du parti se (...)
Lire la suite, les commentaires...
SALO’, LA VERGOGNE D’UNE JEUNESSE JAMAIS REPENTIE
de : Enrico Campofreda - 24 juin 2004
de Enrico Campofreda Le révisionnisme historique remplit les médias d’évocations et de justifications sur le choix des « gars de Salo’ ». Qu’ils racontent ce que ces malheureux faisaient bon gré mal gré. S’il faut les pousser, nous les aidons en partant du roman, très connu, d’Elio Vittorini « Uomini e no » (Les hommes et les autres, Gallimard : NdT) « Tu l’auras, camarade Kesselring, le monument que tu prétends de nous, les Italiens, mais c’est (...)
Lire la suite, les commentaires...
ITALIE 25 AVRIL 1945 - 25 AVRIL 2004 : L’ACTUALITE DES VALEURS DE LA RESISTANCE
de : Collectif Bellaciao - 30 avril 2004
Interview avec GIOVANNI PESCE de FRANCESCO BARILLI pour Ecomancina.com Je n’ai pas lu le livre de Giampaolo Pansa, "Il sangue dei vinti" (Le sang des vaincus : NdT), qui a récemment rallumé la polémique sur l’évaluation historique de la résistance antifasciste italienne et qui pointerait son index sur les violences subies par les fascistes après la chute de la République Sociale Italienne. Je ne l’ai pas lu, disais-je, mais je me souviens de l’amertume avec (...)
Lire la suite, les commentaires...
LA RESISTANCE ITALIENNE 1943 - 1945
de : Collectif Bellaciao - 28 avril 2004
1 commentaire
270.000 partisans 45.000 tombés au combat 23.000 torturés et massacrés 20.000 blessés 19.000 civils passés par les armes 8.000 prisonniers politiques jamais revenus des camps de concentration 30.000 militaires jamais revenus des camps de concentration Les pertes humaines des Alliés dans toute la campagne d’Italie ont été inférieures à celles de la Résistance. Naissance du CLN Le Comité de Libération Nationale naît le 9 septembre 1943, quand la (...)
Lire la suite, les commentaires...
25 avril 1974, chute de la dictature. La Révolution des oeillets ouvre une ère de conquêtes sociales
de : Cathy Ceïbe - 27 avril 2004
1 commentaire
Et fleurirent les oeillets 25 avril 1974, chute de la dictature. La Révolution des oeillets ouvre une ère de conquêtes sociales. Trente ans plus tard, qu’en reste-t-il ? Lisbonne, Sur la grande place du Commerce, les passants ne voient plus le Tage. D’immenses reproductions de photographies cachent le fleuve de la capitale : des tanks dans des rues pavées ; des Lisbonnais et des soldats. Depuis quelques jours et jusqu’à la fin du mois de mai, le Portugal célèbre le 30e (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’Italie : une mémoire de plomb
de : Bernard Pasobrola - 14 mars 2004
1 commentaire
A la lecture de l’article L’Italie, Une mémoire à vif, paru dans Libération (1), je crois qu’il faut se demander pourquoi l’Italie est incapable de faire le deuil de son passé. Est-ce que les Italiens ne vivent que dans le souvenir alors que le monde d’aujourd’hui est soumis à des enjeux radicalement différents de ceux d’il y a trente ans, en particulier dans le domaine du terrorisme ? Combien d’attentats de Madrid, de onze septembre et de (...)
Lire la suite, les commentaires...
Retour sur l’"Affiche rouge" Aimer la vie à en mourir
de : Rouge - 25 février 2004
Le 21 février 1944, 22 combattants des Francs-tireurs et partisans de la Main-d’oeuvre immigrée (FTP-MOI) étaient fusillés. La mémoire de leur participation à la Résistance est restée longtemps enfouie... notamment dans les archives du Parti communiste français. Il y a 60 ans, 22 résistants étaient fusillés. Parmi eux, Missak Manouchian. Le plus jeune, Thomas Elek, avait 17 ans. La seule femme, Golda Bancic, fut décapitée en mai. Le colonel-président du "procès" affirmait alors : "La (...)
Lire la suite, les commentaires...
MADE IN GERMANY : A Berlin la mémoire des 600.000 Italiens internés
de : Collectif Bellaciao - 27 janvier 2004
Le 27 janvier, anniversaire de la libération d’Auschwitz, est célébrée en Allemagne (et depuis quelques années également en Italie) la "Journée du souvenir pour les victimes du national-socialisme". Juste avant cette date est en train de circuler à Berlin un tract insolite : "Nous voulons rappeler un groupe de victimes oubliées, les Internés militaires italiens (Imi) : environ 600.000 personnes déportées en Allemagne après septembre 1943. Le gouvernement fédéral nie aux survivants (...)
Lire la suite, les commentaires...
Italiens, braves gens : à Reggio Emilia une "utilisation" différente de la mémoire histori
de : Collectif Bellaciao - 18 janvier 2004
Italiens, braves gens : à Reggio Emilia une "utilisation" différente de la mémoire historique A Reggio Emilia les "journées de la mémoire" ne se limitent pas au 27 janvier et, même en mettant au centre (comme il est juste) l’anniversaire de la libération du camp de Auschwitz, elles tentent un lien plus profond avec le versant habituellement refoulé de la mémoire historique italienne. En fait, on démarre le 14 janvier avec "Fascist legacy" (l’héritage du fascisme), à savoir le (...)
Lire la suite, les commentaires...
ITALIE 25 juillet 1943 : la chute de Mussolini
de : bellaciao - 26 juillet 2003
Mussolini et la naissance du mouvement fasciste En 1919, Benito Mussolini, préoccupé par le chaos économique dans lequel s’enfonce l’Italie, fonde les Faisceaux de combat et le mouvement fasciste en s’appuyant sur ses amitiés nouées dans l’armée. Les squadristi, groupes paramilitaires issus des Faisceaux, pourchassent bientôt illégalement, mais en (...)
Lire la suite, les commentaires...
BELLACIAO
de : Collectif Bellaciao - 10 juillet 2003
Haidi Giuliani Depuis plus d’un an et demi, désormais, je voyage de ville en ville, d’initiative en initiative, d’un débat organisé par le Forum social à une fête de Liberazione [quotidien du Parti de la Refondation Communiste,] ou de Legambiente [Ligue pour la protection de l’environnement], en passant par quelques Centres sociaux, messagère de rien, ne représentant que moi-même. On me pose souvent des questions auxquelles (...)
Lire la suite, les commentaires...
NO PASARAN
de : bellaciao - 9 juin 2003
GUERRE CIVILE ESPAGNOLE (1936-1939) HOMMAGE AUX BRIGADES INTERNATIONALES ET A L’EXPOSITION « ¡NO PASARAN ! » du 27 mars au 14 juin 2003 Commissaires de l’exposition : François Fontaine et Rémi Skoutelsky BDIC-Musée d’Histoire contemporaine Hotel National des Invalides 75007 Paris par Alicia Merino (...)
Lire la suite, les commentaires...
Luigi Pintor
de : bellaciao - 17 mai 2003
Merci pour tout, Luigi Samedi 17 mai, né à Rome le 18 septembre 1925, Luigi Pintor est mort à 78 ans, souffrant d’une maladie incurable découvert il y a un mois. En 1943, il s’inscrit au PC italien et entre à " l’Unité " (quotidien du PCI) comme rédacteur politique. Il deviendra ensuite co-directeur de l’édition romaine. (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le 26 avril 1986 TCHERNOBYL
de : bellaciao - 26 avril 2003
Le 26 Avril 1986 à 1h 23mn 44s locale (soit le 25 Avril à 21h 23mn GMT), un des quatre réacteurs de la centrale de Tchernobyl (Ukraine) explosa et brûla, le couvercle du réacteur fut soufflé et le coeur s’enflamma en brûlant à des températures de l’ordre de 1 500 °C. Une expérience non autorisée préparée par des électriciens, provoque l’ébullition de (...)
Lire la suite, les commentaires...
25 avril 1945 La libération
de : bellaciao - 25 avril 2003
Italie : 25 avril 1945 La libération Le 25 avril 1945, les partisans libèrent Milan de l’occupation des nazis et des fascistes. Même la population civile s’insurge et de vastes zones de l’Italie du Nord - et un grand nombre de villes - seront libérées avant l’arrivée des troupes anglo-américaines qui, une fois surmonté le dernier obstacle de la Ligne Gothique (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le massacre de Marzabotto
de : bellaciao - 25 avril 2003
Italie : le massacre de Marzabotto sous la direction de Arrigo Petacco Le massacre de Marzabotto, du 29 septembre 1944, fut l’étape finale et tragique d’une « marche de la mort » qui avait commencé dans la région de la Versilia. L’armée alliée hésitait devant la Ligne Gothique et le maréchal Albert (...)
Lire la suite, les commentaires...
Fausto et Jaio
de : bellaciao - 18 mars 2003
18 mars 1978 Fausto et Iaio tués par les fascistes. Je ne peux cacher que j’ai la gorge serrée et que cela me fait mal quand je me souviens de ces évènements. Je suis originaire de Milan et j’ai connu le centre Leoncavallo (à cette époque, j’habitais à 5 minutes de là) : je me souviens que deux heures après l’assassinat des camarades, informé par "Radio (...)
Lire la suite, les commentaires...
Anniversaire de la mort de Staline
de : bellaciao - 5 mars 2003
"Oublier Staline", une tentation toujours présente. Mais, si nous voulons changer le monde, tout refoulement est interdit. Hors du stalinisme. Pour le communisme En 1967, l’Agence NOVOSTI diffusa en Italie une publication de propagande explicite, ayant pour titre L’Union Soviétique. Une petite encyclopédie : un (...)
Lire la suite, les commentaires...

... | 2760 | 2780 | 2800 | 2820 | 2840 | 2860 | 2880 | 2900 | 2920 | 2940



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite. B. Brecht
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite