Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

un pedigree certain

jeudi 19 juillet 2007 - Contacter l'auteur - 4 coms

Paul Sarközy de Nagy-Bocsa fut un anti-communiste virulent.
En 1949, il épouse Andrée Mallah et a trois enfants de cette union : Guillaume, Nicolas, François.
Il divorce en 1959 et épouse Christine de Ganay vers 1964.
Ils ont deux enfants, Olivier et Caroline.

Madame de Ganay se remarie alors avec Frank G. Wisner II, un diplomate américain, membre du conseil d’administration d’Enron de 1997 à 1999, du CFR, de la Rand Corporation et, surtout, fils de Frank Wisner.
(Frank Gardiner Wisner (1909 –1965), Chef des operations de l’Office of Strategic Services (OSS) pour l’Europe du Sud-Est a la fin de la Deuxieme Guerre Mondiale, et Directeur des Operations de la CIA durant les annees 50)

Les enfants ont hérité du désir de pouvoir de leur père et se sont introduits dans les hautes instances financières et politiques.
L’aîné, Guillaume, chef d’entreprise dans le textile, a été vice-président du Medef jusqu’en août 2005. Nicolas vient en second.

Dans la saga familiale, François Sarkozy tient le rôle du médecin pédiatre et bénéficie d’une introduction avantageuse dans les milieux pharmaceutiques.
Vice-président du conseil de surveillance de BioAlliance Pharma depuis janvier 2006, le Dr Sarkozy est un associé au sein d’AEC Partners depuis 2001, une société de conseil dans le domaine pharmaceutique basée à Paris.
Le lien entre le dépistage des comportements « génétiques » à risque et le milieu pharmaceutique est un marché à fort pourcentage de revenus, comme le démontre l’exemple états-unien.

Le petit dernier, Olivier Sarközy est sur le point d’entrer à l’Elysée à la demande de Nicolas.
Il co-dirige le département de fusions et acquisitions de l’Union des banques suisses à New York, où il travaille sur les plus grosses opérations de la finance et conseille la banque néerlandaise ABN Amro.

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / Gouvernements /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :