Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

(videos) Un "groupe pro-israélien" s’attaque à une exposition photos

mardi 23 novembre 2010 - Contacter l'auteur - 9 coms

La LDJ tente de détruire une exposition photo sur les massacres à Gaza

de CAPJPO-EuroPalestine

Appliquant le mot d’ordre lancé par le CRIF, une trentaine de voyous dont certains (mais pas tous) encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué dimanche en début d’après-midi le Musée d’Art Moderne de Paris (11 Avenue Wilson, 7016 – Paris – M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9), pour tenter de détruire une exposition photographique consacrée aux massacres d’Israël de décembre 2008 – janvier 2009 dans la bande de Gaza.

Les voyous ont tenté d’atteindre la galerie d’exposition au sous-sol du musée pour saccager le travail du photographe Kai Wiedenhöfer. Sans succès : l’accès leur a été barré par le service de sécurité du musée.

Ils ont alors perturbé l’entrée des visiteurs en scandant des slogans hostiles à la direction du Musée d’Art Moderne et apposé des autocollants sur lesquels on pouvait lire : « Antisionisme=Antisémitisme politique //A bas l’antisémitisme d’où qu’il vienne //Le palestinisme actif, c’est l’activisme antijuif//Stop au palestinisme antijuif ».

Les émules des nazis n’ont évidemment pas craint, dans leur assaut, de tenter de saccager les multiples œuvres exposées aux côtés des photographies de Gaza dans l’enceinte du Musée d’Art Moderne (MAM), à savoir les toiles de Pablo Picasso, Henri Matisse, Amadeo Modigliani, Marc Chagall ou Henri Matisse.

Pas plus qu’ils ne se souciaient, quand ils attaquaient la librairie Résistances à Paris en juillet 2009, de savoir si les livres qu’ils détruisaient avaient pour auteurs Mahmoud Darwish ou Primo Levi.

Et nous mettons en cause le CRIF, vitrine « présentable » du lobby israélien en France, et non pas la seule « Ligue de Défense Juive », dont on ne savait pas encore, dimanche soir, si elle revendiquerait l’attentat contre le Musée. Car c’est le CRIF lui-même qui a donné le signal la semaine dernière, en appelant à la suppression de l’exposition, comme on peut le lire sur le site de cette officine :
http://www.crif.org/index.php?page=...

TOUS AU MUSEE DES MARDI 23 NOVEMBRE

Hommage au martyre du peuple de Gaza, l’exposition de Kai Wiedenhöfer connait depuis son ouverture le 5 novembre un succès mérité, dont a rendu compte la chaîne France 3 dans un de ses reportages :

Dimanche matin encore, quelques heures avant l’assaut des voyous, un public nombreux, attentif et recueilli, se pressait dans la salle où sont exposées les terribles photos.

C’est pourquoi nous appelons tous les lecteurs de notre site, et au-delà, à visiter, dès mardi 23 novembre à 10 heures l’exposition « Gaza 2010 », 11 avenue du Président Wilson, 75016 – Paris (M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9).

Nous vous invitons également à téléphoner au directeur du MAM, M. Herrgott, au 01 53 67 40 00, pour lui dire qu’il en va de sa dignité de résister au terrorisme, et de maintenir les conditions normales d’accueil à l’exposition Gaza, soit du mardi au vendredi, de 10 heures à 18 heures.

Note : en raison de la présence d’une exposition spéciale, l’accès aux collections permanentes (et à l’exposition Gaza) se fait sur le côté du Musée, en passant dans la cafeteria.

CAPJPO-EuroPalestine

http://www.europalestine.com/spip.php?article5624


Fermée dimanche après une manif, une expo photo sur Gaza va rouvrir mardi

Une exposition du photographe Kai Wiedenhöfer sur des personnes mutilées à Gaza, fermée dimanche en raison d’une manifestation d’un groupe pro-israélien, va rouvrir mardi dans les locaux du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, a-t-on appris lundi auprès du musée.

Ouverte le 15 novembre, l’exposition a fermé dimanche en début d’après-midi après l’arrivée d’un groupe qui distribuait des tracts pro-israéliens, selon le musée qui a précisé que le groupe n’avait pas été identifié.

La distribution de tracts a été revendiquée lundi dans un communiqué par le collectif Europe Israël et le site Drzz.fr, qui ont indiqué qu’une trentaine de personnes y avaient participé, dont des militants de la Ligue de défense juive (LDJ).

"Cette action a été organisée par Drzz.fr, Europe Israël, et la LDJ afin de permettre au public, par des photos impossibles à réfuter, de constater qu’il existe une autre facette de Gaza, que l’exposition s’était bien gardée de montrer", selon le communiqué.

La suite ici

http://www.la-croix.com/afp.static/pages/101122170306.s7l0ya2v.htm

Exposition de photographies

Kai Wiedenhöfer

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
du 4 novembre au 5 décembre 2010

G A Z A 2 0 1 0 -

Kai Wiedenhöfer, lauréat du 1er Prix Carmignac du Photojournalisme 2009.

Ce Prix est constitué d’une bourse de 50 000 e permettant au lauréat la réalisation d’un sujet autour d’un thème imposé. Thème 2009 : Gaza.
Au-delà de la bourse, Carmignac Gestion accompagne le lauréat après son reportage en lui offrant une exposition et une monographie, publiée aux Editions Steidl.

Mots clés : Dazibao / Expos-musées / Extrême droite - Antifascisme / Photo / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • Quant à Carmignac Gestion , qui a pourtant précisé ne pas « prendre parti dans le conflit israélo-palestinien », une lettre ouverte leur est adressée par l’association europe israel, les menaçant explicitement de conséquences économiques pour avoir financé l’exposition sur Gaza : « Vous vous devez d’infirmer cette attitude par une déclaration forte et rassurante en direction de la communauté juive de France. En attendant, notre Association se fera un devoir moral de porter à la connaissance de chaque établissement financier, de chaque fonds d’investissement, de chaque leader d’opinion économique en France, en Europe et aux Etats Unis, votre engagement et vos déclarations très spécieux dans le cadre du prix que vous organisez. Gageons que si, sans nul doute, cette exposition avait pour but de plaire à une certaine frange de votre clientèle, mais une autre que nous représentons saura l’apprécier à sa juste mesure et réagir en conséquence.

  • D’après la CAPJPO, ce n’était pas une simple distribution de tracts loin de là :

    http://www.europalestine.com/spip.php?article5624

    La LDJ tente de détruire une exposition photo sur les massacres à Gaza
    Publié le 21-11-2010

    Appliquant le mot d’ordre lancé par le CRIF, une trentaine de voyous dont certains (mais pas tous) encagoulés et munis de casques de moto ont attaqué dimanche en début d’après-midi le Musée d’Art Moderne de Paris (11 Avenue Wilson, 7016 – Paris – M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9), pour tenter de détruire une exposition photographique consacrée aux massacres d’Israël de décembre 2008 – janvier 2009 dans la bande de Gaza.

    Les voyous ont tenté d’atteindre la galerie d’exposition au sous-sol du musée pour saccager le travail du photographe Kai Wiedenhöfer. Sans succès : l’accès leur a été barré par le service de sécurité du musée.

    Ils ont alors perturbé l’entrée des visiteurs en scandant des slogans hostiles à la direction du Musée d’Art Moderne et apposé des autocollants sur lesquels on pouvait lire : « Antisionisme=Antisémitisme politique //A bas l’antisémitisme d’où qu’il vienne //Le palestinisme actif, c’est l’activisme antijuif//Stop au palestinisme antijuif ».

    Les émules des nazis n’ont évidemment pas craint, dans leur assaut, de tenter de saccager les multiples œuvres exposées aux côtés des photographies de Gaza dans l’enceinte du Musée d’Art Moderne (MAM), à savoir les toiles de Pablo Picasso, Henri Matisse, Amadeo Modigliani, Marc Chagall ou Henri Matisse.

    Pas plus qu’ils ne se souciaient, quand ils attaquaient la librairie Résistances à Paris en juillet 2009, de savoir si les livres qu’ils détruisaient avaient pour auteurs Mahmoud Darwish ou Primo Levi.

    Et nous mettons en cause le CRIF, vitrine « présentable » du lobby israélien en France, et non pas la seule « Ligue de Défense Juive », dont on ne savait pas encore, dimanche soir, si elle revendiquerait l’attentat contre le Musée. Car c’est le CRIF lui-même qui a donné le signal la semaine dernière, en appelant à la suppression de l’exposition, comme on peut le lire sur le site de cette officine :

    http://www.crif.org/index.php ?page=articles_display/detail&aid=22403&artyd=9

    TOUS AU MUSEE DES MARDI 23 NOVEMBRE

    Hommage au martyre du peuple de Gaza, l’exposition de Kai Wiedenhöfer connait depuis son ouverture le 5 novembre un succès mérité, dont a rendu compte la chaîne France 3 dans un de ses reportages : http://culturebox.france3.fr/all/29623/gaza-2010-regards-sur-une-terre-meurtrie-par-kai-wiedenhoder#/all/29623/gaza-2010-regards-sur-une-terre-meurtrie- par-kai-wiedenhofer

    Dimanche matin encore, quelques heures avant l’assaut des voyous, un public nombreux, attentif et recueilli, se pressait dans la salle où sont exposées les terribles photos.

    C’est pourquoi nous appelons tous les lecteurs de notre site, et au-delà, à visiter, dès mardi 23 novembre à 10 heures l’exposition « Gaza 2010 », 11 avenue du Président Wilson, 75016 – Paris (M° Iéna ou Alma-Marceau, ligne 9).

    Nous vous invitons également à téléphoner au directeur du MAM, M. Herrgott, au 01 53 67 40 00, pour lui dire qu’il en va de sa dignité de résister au terrorisme, et de maintenir les conditions normales d’accueil à l’exposition Gaza, soit du mardi au vendredi, de 10 heures à 18 heures.

    Note : en raison de la présence d’une exposition spéciale, l’accès aux collections permanentes (et à l’exposition Gaza) se fait sur le côté du Musée, en passant dans la cafeteria.

    CAPJPO-EuroPalestine

  • Le silence ,voilà ce qu’ils veulent ,mais non messieurs ,le ghetto de Varsovie a existé et le massacre de S et C aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bien , cela fait mal de voir que l’on peut aussi être un bourreau , mais ne vous déplaise , j’ai aussi le récit d’une amie (62 ans) ,veuve française ( un mariage d’amour coup de foudre !!) qui vivait à Beyrouth à cette époque là ,où les souvenirs de libanais qui vivent en Alsace depuis ! Qui croyez vous tromper avec vos protestations bidons marie.lina

    • je réponds à marie lina dont le message est un peu difficile à comprendre que s et ce doit être sabra et chatila faits par geagea les phalangistes et sponsorisé par israel, mais appelez un chat un chat on va pas vous tuer sur le net , enfin je pense !
      je vivais à beyrouth à cette époque et à l’époque de cana aussi (le deux massacres sionistes ) je vis encore là-bas la plus grande partie de l’année mais, je vous le demande , en quoi cela justifie ce coup de mains dans une expo à Paris !qu’est ce que le ghetto de varsovie vient faire là-dedans

      les juifs de France ne sont pas menacé, c’est sûr, ce qui serait intéressant c’est de savoir combien ils paient à israel et quelle part devient des bombes genre gift for lebanon ou uranium appauvri !!
      le genre responsables mais pas coupables

      et pour l’anecdote un juif se plaignait devant moi récemment que la synagogue de beyrouth avait été détruite( mais tranquillisez vous reconstruite à grands frais )y voyant un obscur complot hezb ou autre ; stupéfait je lui ai répondu qu’au centre ville tous les lieux de culte avaient été détruits mais aussi tous les immeubles , on pouvait à la fin y tourner en décor naturel une vieille chanson de nougaro : il y avait un ville mais y a plus rien !!!!!!!!!!!!

Derniers articles sur Bellaciao :