Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Mortalité infantile en hausse en France
de : Pierre Duquesne
samedi 30 octobre 2010 - 11h25 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 92.1 ko

de Pierre Duquesne

L’évolution de 3,6 à 3,7 décès pour mille naissances pose des soucis d’interprétation.

« Préparez-vous à vivre très vieux », titrait, hier, un quotidien, après la publication d’une enquête de l’Insee sur les centenaires. Si l’on meurt plus vieux, on meurt de plus en plus avant d’avoir vécu. Le même institut révélait, le même jour, une hausse du taux de mortalité infantile.

Entre 2005 et 2008, sur 1 000 naissances, 3,6 enfants décédaient, en moyenne, avant leur douzième mois. En 2009, ce taux est passé à près de 3,7 pour mille. La France passe du cinquième au quatorzième rang européen, derrière l’Espagne et la Grèce, alors même que « d’autres pays européens comme les pays nordiques continuent, eux, d’abaisser leur taux de natalité », explique Xavier Niel, de l’Insee.

Comment expliquer cette inquiétante hausse  ? « Aucune tendance ne se dégage quand on analyse par catégories sociales, par villes ou par nationalités », explique néanmoins Xavier Niel, de l’Insee. « Cet indice reste, au regard de l’évolution récente, plutôt stable », explique Monique Kaminski, directrice de recherche à l’Inserm.

La mortalité infantile a été divisée par trois en trente ans, tient-elle à rappeler. Une très forte baisse des morts subites a été constatée grâce aux consignes, dans les années 1990, de faire dormir les nourrissons sur le dos. Très prudente, elle avance néanmoins la politique médicale en France comme une possible explication. « La moitié des cas concernent des décès, au cours de la première semaine de vie, de bébés prématurés, ou ayant des retards importants de croissance, ou des malformations in utero.

Or, en France, il n’est pas rare que l’on provoque l’accouchement d’un enfant risquant de souffrir et qu’on le réanime  », même s’il est fortement prématuré. De ce fait, ils passent alors du statut d’enfants mort-nés à la catégorie mortalité infantile.

http://www.humanite.fr/27_10_2010-m...


Le nombre de décès augmente, l’espérance de vie aussi

Xavier Niel, Catherine Beaumel, division Enquêtes et études démographiques, Insee :

http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Mortalité infantile en hausse en France
30 octobre 2010 - 13h05

Je ne trouve plus mes sources :
Peut être quelqu’un pourrait-il mes les rappeler.

Il me semble avoir lu que que près de 8 millions de personnes repoussaient ou renonçaient à des soins médicaux. Pour raisons financières.
Ces personnes sont -elles concernées par l’allongement de la durée de vie ?

t.y



Mortalité infantile en hausse en France
2 novembre 2010 - 09h40 - Posté par Roberto Ferrario

SANTE : Les pauvres renoncent aux soins médicaux

Publié par Jean-Pierre Ndongo le 13 octobre 2010 dans la catégorie Santé

Un tiers des Français renonce diffère ou renonce aux soins de santé en raison de leur coût exorbitant, selon un sondage réalisé pour le Collectif Inter associatif sur la Santé (CISS). Par ailleurs, le gouvernement a décidé de durcir les conditions d’accès au séjour des étrangers malades résidant habituellement en France. Le Conseil national du sida souligne le caractère extrêmement préjudiciable de l’évolution législative envisagée sur la prise en charge des personnes infectées par le VIH/sida ainsi que sur la lutte contre les maladies infectieuses.

Environ 36% des Français renonce aux soins aux soins de santé en raison de leur coût jugé exorbitant, selon un sondage Viavoice pour le Collectif Inter associatif sur la Santé. Plus de la moitié des 25-34 ans ferait ce choix. Ce même sondage montre que 26% des Français ont renoncé à des soins médicaux ou à l’achat de médicaments.

Le sondage révèle que 36% des personnes gagnant moins de 1 500 euros et 33% des Français souffrant d’une affection de longue durée (ALD) éprouveraient des difficultés à se faire soigner. Selon cette enquête, 38% des bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle (CMU) renonce aux soins médicaux. La couverture maladie universelle de base permet aux étrangers résidant en France de manière stable et régulière depuis plus de trois mois d’avoir accès à l’assurance maladie.

Lors de la discussion du projet de loi « Immigration, intégration et nationalité » le 5 octobre, l’Assemblée nationale a adopté un article susceptible de durcir significativement les conditions d’accès à un titre de séjour pour les étrangers malades résidant habituellement en France et bénéficiant de la Couverture Maladie Universelle.

La législation actuelle stipule qu’une carte de séjour temporaire devrait être délivrée de plein droit aux étrangers dont l’état de santé nécessite une prise en charge médicale dont le défaut pourrait entraîner pour eux des conséquences d’une exceptionnelle gravité. Selon le nouvel article, l’étranger malade pourrait être régularisé, « sous réserve de l’indisponibilité d’un traitement approprié dans le pays dont il est originaire ».

En conséquence, si la nouvelle législation est promulguée en l’état, des étrangers malades pourront désormais se voir refuser la délivrance ou le renouvellement d’un titre de séjour pour soins au motif que des traitements seraient disponibles dans leur pays d’origine. Or, de tels traitements, en particulier des traitements antirétroviraux, sont formellement disponibles dans tous les pays du monde mais ne sont pas accessibles à tous. En fondant la décision d’acceptation ou de refus d’un titre de séjour pour soins au bénéfice des étrangers malades sur le seul critère de la disponibilité, la nouvelle législation française conduira à des rejets systématiques des demandes de titres de séjour ou de renouvellement émanant des personnes atteintes par le VIH/sida et par d’autres pathologies.

Au regard du nouvel article, les étrangers malades se verront condamnés soit à des mesures d’éloignement peu soutenables sur le plan éthique et aux conséquences fatales si elles sont mises en oeuvre, soit, en demeurant sur le territoire, à des formes de précarité, de clandestinité et de difficultés d’accès au système de soins, entrainant ainsi une diminution considérable des chances thérapeutiques pour les personnes. La présence en France d’étrangers malades non traités ou mal traités constitue, en outre, un risque supplémentaire de dissémination de maladies infectieuses dans la population générale et représente, au final, un surcoût pour la collectivité.

http://afriqueactu.net/11216/sante/...


Mortalité infantile en hausse en France
4 novembre 2010 - 08h18 - Posté par marie.lina

les enfants , les jeunes actifs , les vieux ,on vit dans du Dickens !!!!!!!!!!!!!!!!!marie.lina


Mortalité infantile en hausse en France
2 novembre 2010 - 09h41 - Posté par Roberto Ferrario

[SONDAGE] 36% des Français renoncent à des soins de santé

La question des coûts en est la principale raison. Ce sont les 25-34 ans qui renoncent ou diffèrent presque majoritairement (49%) des soins médicaux.

Trente-six pour cent des Français ont renoncé à des soins ou décidé de les reporter au cours des dernières années, en raison de leur coût, dont la moitié des 25-34 ans, selon un sondage Viavoice publié mardi 12 octobre.

Réalisé pour le CISS (Collectif Inter associatif sur la Santé) ce sondage montre que 26% des personnes interrogées ont renoncé à des soins médicaux ou à l’achat de médicaments.

Parmi eux, la proportion de bénéficiaires de la CMU (Couverture Maladie Universelle), c’est-à-dire les assurés sociaux les plus pauvres, s’élève à 38%, celle des personnes gagnant moins de 1.500 euros se monte à 36% et celle des personnes souffrant d’une affection de longue durée (ALD) atteint 33%.

Inégalités de santé

Le pourcentage des Français ayant simplement reporté des soins ou l’achat de médicaments s’élève, selon ce sondage, à 30% dont 42% pour les bénéficiaires de la CMU.

Ceux qui renoncent ou diffèrent sont les plus nombreux (49%) dans la tranche d’âge des 25-34 ans.

Par ailleurs le fait que certains remboursements de dépenses de santé soient de plus en plus pris en charge par des complémentaires santé (mutuelles ou assurances) et plus uniquement par l’Assurance maladie est perçu comme aggravant les inégalités de santé pour 73%.

 Le sondage a été effectué par téléphone du 30 septembre au 1er octobre auprès d’un échantillon représentatif de 1.004 personnes, selon la méthode des quotas.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...


Mortalité infantile en hausse en France
31 octobre 2010 - 11h55

Je me permets d’ajouter à cette inadmissible nouvelle, une autre tout aussi inadmissible : Il y a une baisse de 2,3 % du nombre d’étudiants inscrits en 1ère Année d’Université, cette année !!! ( comparé à la rentrée universitaire de 2009 )... Etudiez plus pour gagner plus ???...



Mortalité infantile en hausse en France
2 novembre 2010 - 09h48 - Posté par Roberto Ferrario

La mortalité infantile a augmenté en France en 2009

Selon les derniers chiffres de l’Insee, présentés hier à Paris, la mortalité infantile a, en 2009, augmenté en France pour la première fois depuis trente ans, passant de 3,6 à 3,7 décès pour 1 000 naissances vivantes. Un phénomène qui reste à analyser

Que révèle l’étude de l’Insee ?
Jusqu’ici, les progrès de la médecine périnatale ou encore les mesures de prévention de la mort subite du nourrisson avaient fait régulièrement chuter le nombre de décès d’enfants de moins d’un an. Mais le phénomène s’est grippé en 2005.

« La remontée constatée en 2009 est très légère, admet Xavier Niel, chef de la division Enquêtes et études démographiques de l’Insee. Mais la stagnation enregistrée ces dernières années n’est pas normale, alors même que la mortalité infantile continue de baisser chez nos voisins. En théorie, nous avons encore une marge de progression. »

La France est ainsi passée du 5e au 14e rang européen en la matière. La détérioration de la situation concerne surtout les premiers jours. « Les décès survenant au cours de la première semaine de vie augmentent, eux, depuis trois ou quatre ans, poursuit Xavier Niel. Nous sommes passés de 1,5 décès pour 1 000 naissances vivantes en 2005 à 1,7 en 2009. »

Quelles sont les explications avancées ?
Les données démographiques habituelles ne suffisent pas à expliquer le phénomène. D’après les chiffres du ministère de la santé, le nombre de prématurés n’a pas augmenté ces dernières années. La nationalité ne joue pas non plus.

« Traditionnellement, la mortalité infantile est plus forte chez les femmes étrangères, explique Xavier Niel. Mais on constate aussi une stagnation chez les femmes françaises nées en France. » Les conditions sociales ne sont pas plus pertinentes. « La mortalité globale avant un an augmente chez les cadres et les enseignants », assure ainsi le chercheur.

À l’Inserm, les analyses les plus précises des causes de décès des enfants de moins d’un an datent de 2005. Les plus récentes – qui sont globales et encore provisoires – remontent à 2008.

« Nous n’avons pas de données permettant d’expliquer les évolutions récentes, reconnaît Anne Tursz, pédiatre et directrice de recherches à l’Inserm. Cela dit, la mortalité infantile à moins d’un an est l’une des plus difficiles à expliquer. Chaque année, on dénombre 17 à 20 % de décès sans cause définie. »

Pour tenter d’y voir plus clair, « il faudra réaliser des études complémentaires, notamment sur l’offre de soins, les pratiques d’accouchement ou les conduites à risque des mères », affirme Xavier Niel

Quelle est la situation dans les départements d’outre-mer (DOM) ?
Le taux de mortalité infantile y est aujourd’hui deux fois et demie plus élevé qu’en métropole. En 2009, on recensait, en moyenne en métropole, 3,7 décès d’enfants de moins d’un an pour mille naissances vivantes. La même année, on atteignait 8,1 décès pour mille à la Réunion, 9,4 décès pour mille à la Martinique, 9,5 pour mille en Guadeloupe et en Guyane.

Sur les dix dernières années, la situation s’est dégradée de façon sensible dans la majorité des DOM. En 1999, le taux de mortalité était de 6,1 pour mille à la Réunion, 6,7 pour mille à la Martinique et 7,4 pour mille en Guadeloupe. Il n’y a qu’en Guyane (10,4 pour mille en 1999) que les chiffres ont légèrement reculé.

« Pour moi, le principal problème concerne la surveillance insuffisante des femmes durant leur grossesse. Cela explique le décès, durant les tout premiers jours de vie, d’un certain nombre d’enfants souffrant de pathologies non dépistées durant la grossesse », indique le docteur Ghislain Patient, chef du service de gynécologie-obstétrique du centre hospitalier Andrée-Rosemon à Cayenne.

Un constat partagé par Laurence Bosquillon, sage-femme et coordinatrice du réseau Perinat Guyane. « En métropole, les femmes enceintes bénéficient en moyenne de sept consultations de suivi durant leur grossesse, explique-t-elle. Ici, la moyenne est de quatre consultations mais beaucoup de femmes n’ont qu’une ou deux consultations, voire aucune. »

Selon Laurence Bosquillon, de nombreux décès sont aussi liés à des pathologies telles que la dengue, le paludisme ou « des gastro-entérites sévères et pour lesquelles le recours aux soins est trop tardif ».

Une autre explication concerne, dans certaines zones, un accès insuffisant à l’eau potable. « Cela peut se révéler dangereux pour le bébé quand la maman alterne l’allaitement au sein et les biberons », indique Laurence Bosquillon.

Pierre BIENVAULT et Emmanuelle RÉJU

http://www.la-croix.com/La-mortalit...



Mortalité infantile en hausse en France
2 novembre 2010 - 10h26 - Posté par UN chouka

Veut’on tout simplement cacher que la moyenne de vie est en train de s’invèrser grave ? :-D
La santé public dans les pays de l’est (entre autre ,poila a la dent )ais je pu lire entre autre, a ete instaurée pour maintenir le travaileur exploité en etat de travailer sans poser de problème ,en depit des nombreuses raisons d’etre malade et de creuver etc.......anen :-D
Alors si l’on peut lire tout ,n’importe quoi,et son con-traire,pour embou-con-ner les con -tribuables,con-vèrtis ,il vaut mieux se la tourner dans la bouche avant de cracher sur le "baveux menteur" ?
Cela pour dire qu’il ne faut peut etre pas tout prendre pour argent de bois con-tant ?






Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires
L’ANARCHIE - Théories et pratiques libertaires
dimanche 24 - 11h37
de : Ernest London
Pigeons.
samedi 23 - 20h40
de : L’iena rabbioso
Réforme des retraites : « les carrières gruyère des femmes vont se payer cash »
samedi 23 - 10h57

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite