Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LUMIERES : Sarkozy insiste sur l’utilité de la religion face à la mort...
de : Alina Reyes
mardi 18 janvier 2005 - 17h53 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
GIF - 46.1 ko

de Alina Reyes

Que l’on veuille enseigner l’histoire des religions dans les écoles paraît une idée saine, propre à révéler les liens historiques, philosophiques et littéraires entre des textes sacrés trop souvent perçus par les croyants comme porteurs d’une vérité unique, ou par les non-croyants comme de simples impostures intellectuelles. Mais un malaise se fait jour quand M. Sarkozy (un soir sur France3 dans l’émission Culture et Dépendances) insiste sur l’utilité de la religion face à la mort, tout en vantant l’intérêt de cours sur les monothéismes, plutôt que sur la mythologie grecque, qui ne nous sert à rien.

Qui serait donc ce " nous " qui voudrait bien que les religions lui servent à quelque chose, qui serait-il sinon le pouvoir ? Comment peut-on affirmer (après que l’enseignement du grec a été supprimé dans les lycées), que la connaissance d’une civilisation qui a fondé la nôtre ne " nous " sert à rien ?

En maniant l’angoisse de la mort et en jetant aux oubliettes une autre vision du monde, païenne et porteuse d’une lumière unique, notre habile futur présidentiable ne fait que flirter avec l’attrait hypnotique de la foi qui réussit si bien aux puissants d’ajourd’hui. La lumière de Dieu a universellement pris la couleur de l’or noir et plongé le monde dans un état de guerre diffuse et de peur. De toute évidence, les hommes de pouvoir n’ont pas oublié la théorie de Hobbes, selon laquelle la peur est la base du pacte qui lie le souverain à ses sujets. Et la peur, l’angoisse, la terreur, se trouvent parfaitement entretenues par une vision manichéenne du bien et du mal, de la Lumière et des Ténèbres. Alors qu’il n’y a pas une, mais des lumières, et qu’insister sur la menace du règne des ténèbres est une manipulation, un tour de passe-passe « illusionniste » et... diabolique.

Evoquant la période qui précède la Renaissance, Michelet écrit dans La Sorcière : « Permettre une illusion si complète, laisser croire que le Diable est tout... c’est plus que permettre, c’est décider la damnation d’un monde... Etrange mortification ! Des nonnes, bien confessées, l’hostie dans la bouche, avouent qu’à ce moment même elles ressentent l’infernal amant... » Mais lorsqu’on vous a enfermé au couvent, ou que d’une façon ou d’une autre la société vous a privé de votre identité, il est bien plus amusant et satisfaisant de jouer avec le mal, plutôt que de se conformer au sinistre bien que l’on vous veut...

On pourrait peindre l’Histoire à travers le jeu des diverses valeurs de l’ombre et de la lumière au cours des siècles. Dès le XIXème la chambre noire commence à avaler temps et lumière, que l’invention des frères du même nom achèvera bientôt de capturer par la technique. Alors que le XXème siècle sombre dans les ténèbres des génocides à échelle industrielle, de la menace atomique et de la pollution massive, le scintillement artificiel de la photo et du cinéma envahit la planète. La prolifération des images dans le paysage, sur les écrans, dans la presse et au sein des foyers, le viol du monde par la publicité entraîne à son tour, de l’autre côté du miroir, le développement de ses nouvelles faces sombres, obscurantisme et terreur qui marquent l’entrée dans notre ère. Les forces souterraines et aveugles du nihilisme, « venues d’un autre âge », crépitant dans l’instantanéité et la fugacité de la communication, ses millions de flashes éclatant au visage de millions de célébrités d’un quart d’heure et ses millions de pixels usant les yeux de millions d’anonymes.

Comment voir encore le monde dans sa lumière naturelle, autrement dit à la lumière de sa propre vision ? La paresse individuelle, augmentée par le sentiment d’impuissance créé par ce déversement d’images - car les peuples primitifs n’avaient pas tort, il se peut que la caméra nous vole notre âme, ou du moins notre pouvoir d’agir - n’y incline pas davantage que les formidables intérêts en jeu dans la possession de « temps de cerveau humain »... Ainsi les peuples qui se veulent humanistes et progressistes sont-ils massivement complices des impérialismes et des terrorismes qu’ils dénoncent... « Car tout ce qui est médiocre fuit la lumière, écrivit Simone Weil ; et dans toutes les âmes, exceptées celles qui sont proches de la perfection, il y a une partie médiocre. Cette partie est prise de panique toutes les fois qu’apparaît un peu de beau pur, de bien pur ; elle se cache derrière la chair, elle la prend comme voile. Comme un peuple belliqueux a réellement besoin d’un prétexte quelconque, la qualité du prétexte étant d’ailleurs tout à fait indifférente, de même la partie médiocre de l’âme a besoin d’un léger prétexte pour fuir la lumière. »

Si nous continuions de tourner nos regards vers la lumière artificielle auquel ce déluge biblique d’images nous condamne, au lieu de voir le ciel, les arbres, les visages et les mots dans leur force poétique, nous risquerions bien de rater l’embarquement sur l’arche... C’est le monde entier qui a voté Bush, et c’est sous nos yeux fermés que se sont formés les fantômes du mal. La tentation de la fuite dans les avatars de nous-mêmes, rendue d’autant plus vive dans les mondes virtuels de la communication, ou de l’aspiration au salut dans les royaumes de l’au-delà, cette tentation de se passer de la réalité du monde pour en éviter les dangers est bien sûr illusoire et contre-productive, aussi bien d’un point de vue pratique que spirituel. « Il faut vouloir aller vers la réalité », écrivait encore Simone Weil en plein développement des ténèbres ; « alors, croyant trouver un cadavre, on rencontre un ange qui dit : ‘Il est ressuscité’. » Alina Reyes http://www.alinareyes.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> LUMIERES : Sarkozy insiste sur l’utilité de la religion face à la mort...
24 janvier 2005 - 13h32

Au moins, les choses sont claires. En réclamant la pénalisation du blasphème, comme il l’a fait le 13 janvier sur France 3, Mouloud Aounit, secrétaire général du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), a pris un tournant édifiant dans l’histoire de l’association. En entendant cet appel à la répression, par la justice, de toute critique contre Dieu ou la religion, on comprend que le Mrap s’apparente désormais moins à la lutte antiraciste qu’au combat intégriste. Non seulement Mouloud Aounit fait mine d’oublier que la liberté de critiquer la religion est un droit fondamental en France, mais il rejoint les revendications des réseaux intégristes catholiques, sous la houlette de Bernard Antony, l’un des piliers du Front national. Qu’en penserait le noyau de militants, souvent communistes, souvent juifs, qui ont créé le Mrap en 1949 ?

Ces dernières années, malgré l’opposition d’une partie de ses militants, le mouvement a tenté de persuader l’opinion qu’il fallait se battre prioritairement contre l’ « islamophobie », diabolisant au passage tous ceux qui critiquent l’islam ou les musulmans et accordant à demi-mot l’indulgence à certains errements antisémites. Puis, accueillant des associations fondamentalistes musulmanes en son sein, il a pris position contre la loi sur le voile. Si le délit de blasphème était rétabli, pourrait-on encore dénoncer les excès de la charia, les fatwas ?

Mouloud Aounit a précisé plus tard qu’il ne pensait pas au blasphème religieux, mais aux atteintes « à l’intégrité de la personne ». Son lapsus, si cela en est un, n’est peut-être pas innocent. Il sait que le blasphème est prohibé dans beaucoup de pays européens.



> LUMIERES : Sarkozy insiste sur l’utilité de la religion face à la mort...
1er février 2005 - 18h04

Belle démonstration d’animisme !

C’est la caméra qui vole "l’âme" et pas l’usage qui est fait des images, dont le déluge est biblique. Forcément biblique.

Si on parlait de conscience, et non d’âmes, on éviterait ces dérapages.

Quant à Sarkozy, il bénéficie avant tout d’une propagande éhontée.
Il n’est pas sûr qu’il soit "habile", car ses thèses communautarisantes ne sont que peu prisées en France. Ce pays a une histoire et une culture qui le distingue des Etats Unis.






15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans la bataille de l'homme et du monde, ce n'est pas le monde qui a commencé. Gaston Bachelard
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite