Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Occupy Wall Street" : des anticapitalistes dans la première place financière


de : Les Inrocks
dimanche 18 septembre 2011 - 14h49 - Signaler aux modérateurs

New York, Greenwich Village, un café un peu italien. "J’aurai un T-shirt vert pâle et des lunettes", nous a expliqué par texto celui qui se fait appeler Bold Jez. Il est assis à une table collée au bar, un café crème et un cahier posés juste devant lui. Sur son T-shirt, "Optimist Club" écrit en gros. Grand sourire. "Hello, asseyez-vous. Alors comme ça, vous voulez savoir comment on va occuper Wall Street ?" Bold Jez, qui se définit comme "philosophe et artiste", fait partie de la NYC General Assembly, l’un des quatre groupes qui, depuis plusieurs semaines, travaillent sur l’opération commençant à faire trembloter la Grosse Pomme : "Occuper Wall Street" ("Occupy Wall Street" en version originale).

A l’origine, une idée lancée presque comme une blague au coeur de l’été par les trublions antipub et anticapitalistes de Toronto, Adbusters. L’idée : la prise démocratique et populaire de la première place financière du monde, façon place Tahrir du Caire.

La date : le 17 septembre, celle de la journée mondiale de ceux qu’on appelle volontiers les Indignés (des occupations de banques ou de Bourses sont d’ailleurs prévues le même jour à Londres, Paris, Madrid et Berlin). "Cette occupation de Wall Street, ce sont donc des types de Toronto qui en ont eu l’idée, si l’on y songe", plaisante Bold Jez. Il poursuit : "Mais depuis, ça a fait son chemin en ville. Beaucoup de gens travaillent dessus. Il y a Adbusters donc, qui donne le ton via le net, et trois autres groupes qui s’occupent de la mobilisation de façon plus pratique : US Day of Rage, OccupyWallSt.org, et la NYC General Assembly."

"Leur but n’est pas encore fixé", note CBS

Circonscrite au départ aux cercles militants, l’idée a, depuis quelques jours, percé chez les grands médias américains, alertés surtout par l’arrivée en fanfare d’un nouveau candidat à l’occupation : le hacker masqué Anonymous, qui a décidé unilatéralement de soutenir la cause et qui affirme avoir des recrues internes à Wall Street capables de planter le système informatique du Stock Exchange.

La semaine dernière, le site de CBS parlait pour la première fois du projet d’occupation, avec une certaine ironie, en montrant l’une des bannières web utilisées par Adbusters pour l’événement - un montage d’une photo de la Bourse de New York et de militants de la place Tahrir, leurs chaussures à la main en signe de protestation (photo ci-dessus). "Des groupes veulent occuper Wall Street, mais leur but n’est pas encore fixé", expliquait l’article.

Bold Jez s’en amuse : "C’est vrai qu’il n’existe pas de bannière commune derrière laquelle tout le monde se range, et c’est peut-être en cela que nous nous différencions des mouvements altermondialistes, qui se structurent souvent autour d’une unique revendication. Bien évidemment, tous les gens qui seront là le 17 septembre sont gênés par une certaine forme de domination liée à l’argent, et ils ont tiré des leçons de ce qui s’est passé récemment dans les pays arabes ou en Espagne. Mais rien n’est figé. L’idée, c’est plutôt de prendre date, de discuter, de s’approprier un lieu, de montrer que nous sommes prêts à faire des choses ensemble, des choses dont nous ignorons encore l’issue." Bold Jez en a pourtant une idée. Le 1er septembre, en compagnie d’une douzaine de camarades, il sort les sacs de couchage devant Wall Street. Résultat immédiat : une dizaine de flics déboulent, et c’est l’arrestation. Une nuit au poste, et des questions en bataille sur Occupy Wall Street. "Les policiers semblaient désarçonnés. On leur a dit que nous, on était plutôt sur le côté campement et happening, mais que les autres bossaient certainement sur d’autres trucs", plaisante Bold Jez.

"Ce sont les citoyens qui doivent influer sur la démocratie"

Du côté des autres organisateurs, comme par exemple OccupyWallSt.org, on plancherait donc plutôt sur la logistique et les sandwichs : c’est en tout cas ce qu’explique l’un des représentants du groupe, Bill Csapo, un type sympa qui vous appelle "brother" et qui se dit trop occupé à gérer le "ravitaillement" du projet pour répondre aux questions des journalistes français. Il a "plusieurs réunions dans la journée" pour voir "comment il sera possible de nourrir les occupants" pendant la journée du 17 septembre, alors il invite gentiment le journaliste français à prendre contact avec sa camarade Alexa O’Brian, la fondatrice de US Day of Rage. "Si vous voulez parler idéologie, c’est elle qu’il faut contacter", explique-t-il en riant au téléphone.

US Day of Rage a été fondé en mars dernier et compte aujourd’hui près de sept cents membres (dont une vingtaine très actifs sur Facebook et Twitter). Plus politisée que Jez ou Csapo, Alexa O’Brian, jeune femme d’une trentaine d’années - qui a sacrifié sa pause déjeuner pour nous rencontrer -, voit le 17 septembre comme l’occasion de rappeler aussi des fondamentaux démocratiques.

"En janvier 2010, la Cour suprême des Etats-Unis a autorisé les entreprises à financer librement les campagnes électorales. Cela laisse présager que l’élection de 2012 sera très certainement la plus corrompue que l’Amérique ait jamais connue. Se regrouper devant Wall Street est une occasion de rappeler, notamment, que ce sont les citoyens qui doivent influer sur la démocratie, et non les entreprises", explique O’Brian, avant de conclure : "Je ne suis pas persuadée que nous partageons les mêmes idéaux, les mêmes aspirations. Par exemple, je n’aime pas toujours les images que diffuse Adbusters, je les trouve parfois trop guerrières, alors que la non-violence sera évidemment de mise. Nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais cette date du 17 septembre est une prise de position dont nous avons tous envie. Et Wall Street est un endroit idéal pour cela, tellement symbolique."

Pierre Sianwkowski

http://www.lesinrocks.com/actualite...



Imprimer cet article





Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
5 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite