Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Commémoration 17 octobre 1961. Collectif national. Manifestation à Paris
de : Paris
vendredi 14 octobre 2011 - 10h13 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

A l’appel du Collectif national « 17 octobre », manifestation à Paris ce 17 octobre 2011 - 18h du REX au pont St Michel

Manifestation - 50e anniversaire du 17 octobre 1961 Répression des algériens à Paris

APPEL

17 octobre 1961 - 17 octobre 2011

50ème anniversaire

Vérité et justice

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé par Maurice Papon, préfet de police de Paris. Ils défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés ou, pour nombre d’entre eux, refoulés en Algérie. Des centaines perdirent la vie, victimes d’une violence et d’une brutalité extrêmes des forces de police.

Cinquante ans après, la vérité est en marche. Cependant, la France n’a toujours pas reconnu sa responsabilité dans les guerres coloniales qu’elle a menées – en particulier la guerre d’Algérie – non plus que dans le cortège de drames et d’horreurs qu’elles ont entraînés, comme ce crime d’État que constitue le 17 octobre 1961. Certains osent encore aujourd’hui continuer à parler des « bienfaits de la colonisation », à célébrer le putsch des généraux à Alger contre la République, et le pouvoir encourage les nostalgiques de l’Algérie française et de l’OAS.

La « Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie », dotée de plus de 7 millions d’euros, créée en application de l’article 3 (dont l’abrogation est demandée) de la loi du 23 février 2005 vantant les « aspects positifs de la colonisation », est sous la coupe d’associations nostalgiques qui voudraient pouvoir exiger des historiens qu’ils se plient à la mémoire de certains « témoins ».

Pour être fidèles à leur mission scientifique, les historiens ont besoin de pouvoir accéder librement aux archives, d’échapper aux contrôles des pouvoirs ou des groupes de pression et de travailler ensemble, avec leurs homologues des deux rives de la Méditerranée. La vérité doit être dite sur l’organisation criminelle de l’OAS, que certains, au sein même du parti du président de la République, cherchent à réhabiliter. Ce n’est qu’à ce prix que pourra disparaître la séquelle la plus grave de la guerre d’Algérie, à savoir le racisme dont sont victimes aujourd’hui nombre de citoyens ou de ressortissants d’origine maghrébine ou des anciennes colonies, y compris sous la forme de violences policières récurrentes, parfois meurtrières.

On ne construit pas la démocratie sur des mensonges et des occultations. Cinquante ans après, il est temps :

 que les plus hautes autorités de la République reconnaissent les massacres commis par la police parisienne le 17 octobre 1961 et les jours suivants comme un crime d’État ;

 que la Fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie soit supprimée ;

 que la liberté d’accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens ;

 que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant.

Pour donner l’ampleur nécessaire à la commémoration du 50ème anniversaire du tragique 17 octobre 1961, un collectif entend coordonner des actions communes aux différentes organisations qui souhaitent faire reconnaître et condamner ce crime d’Etat commis sous la responsabilité du sinistre Préfet de Police Maurice Papon.

www.17octobre61.org

Signataires de l’appel 2011 Collectif 17 octobre

Associations :

17 octobre contre l’oubli, 4ACG (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre), ACB (Association de Culture Berbère), ACCA (Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui), Act Up-Paris, ACU (Association des communistes unitaires), AHDH (Association Harkis Droits de l’Homme), AMF (Association des Marocains en France), ANPNPA (Association Nationale des Pieds Noirs Progressistes et leurs Amis), ANPROMEVO (Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS), APCV (Agence de Promotion des Cultures et du Voyage), ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), Association Rennes-Sétif, ASSAF, ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins en France) (et aussi ATMF-Paris 75), Au Nom de la Mémoire, CAPJPO- EuroPalestine, CNAFAL (Conseil National des Associations Familiales Laïques), Collectif DAJA, Collectif "D’ailleurs nous sommes d’ici" (et les collectifs locaux : 33, gardois), Collectif Réseaux Intervention Réflexion Quartier Populaire, Comité Mumia Abu Jamal de Saint-Denis, Compagnie Jolie Môme, Coup de Soleil, FNACA - Paris (Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie), Forum France Algérie, Générique, Ici on noie les Algériens, Inter collectif de soutient des luttes des peuples du monde arabe, La Parole Errante, Le 93 au Coeur de la République, Le Maghreb des Films, LDH (Ligue des Droits de l’Homme), Les Oranges, Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs Compagnons, Manifeste des Libertés, Mémoire à Vif, MIR (Maison Internationale de Rennes), Mouvement de la Paix, MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples), Planet DZ, Réfractaires Non-Violents à la Guerre d’Algérie, RIRQP, Ruptures (Réseau féministe), Sortir du Colonialisme, SOS Racisme, Survie, UAVJ (Une autre voix juive), UJFP (Union juive française pour la paix)

Syndicats :

CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail), CGT - URIF (Union Régionale Ile de France de la Confédération Générale du Travail), CNT (Confédération nationale du travail), FIDL (Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne), FSU (Fédération Syndicale Unitaire), Fédération SUD Education, SM (Syndicat de la Magistrature), Solidaires (Union syndicale Solidaires), Sud-Ptt, UNEF (Union Nationale des Étudiants de France), UNL (Union Nationale Lycéenne)

Organisations Politiques :

ACDA (Agir pour le Changement Démocratique en Algérie), Alternative Libertaire, CCA (Cercle Communiste d’Alsace), EELV-Paris (Europe Écologie Les Verts), FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique), MJCF (Mouvement des Jeunes Communistes de Français), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), PCF (Parti Communiste Français), PG (Parti de Gauche)

Contact signatures : contact@17octobre61.org



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Commémoration 17 octobre 1961. Collectif national. Manifestation à Paris
14 octobre 2011 - 17h50 - Posté par AC

Bien entendu, je m’associe.

Mais je trouve un que c’est un peut "facile" de ne citer que Papon ;

Un collectif entend coordonner des actions communes aux différentes organisations qui souhaitent faire reconnaître et condamner ce crime d’Etat commis sous la responsabilité du sinistre Préfet de Police Maurice Papon.

Dans les années 60, comme sous l ’Occupation à Bordeaux, comme à Constantine (Algérie )..quand il exerça des fonctions de Préfet..Papon(j’ai suivi son procès jour après jour)fut un exécutant servile d’en ETAT de classe.

Oublier que Vichy, c’est la revanche sur les luttes de36,oublier que Constantine fut la région ou , pour y avoir hélas passé 27 mois..j’ai pu "fouiller" lamémoire collective.., la répression -(notamment dès le 8 mai45) y fut des plus sauvage, oublier que, tant en mai 58 qu’en mai 68.(Baden Baden. ;) .les crimes y furent perpétrés ou envisagés(68) au nom de l’Etat bourgeois , c’est un peu trop vite analyser , y compris le déchainement raciste du 17 OCTOBRE hors du champ de la lutte des classes.

c’est l"Anti-France", l’"ennemi de l’Intérieur" que les flics massacrent en OCTOBRE et en MARS

C’est DE GAULLE..FREY, qui ont "couvert" un Papon qui répercuta dans les commissariats de la R.P , le mot d’ordre OFFICIEL" Vous serez COUVERTS"...

J’ajoute que si la Droite française a tout fait pour que l’oubli s’installe et que les salopards de l’OAS d’hier et leurs adversaires.-entre 60 et 63 en gros- ..- se retrouvent unis, amnistiés.furent de e complot contre ., les dirigeants socialistes eux aussi furent complices de Crime contre la Vérité.
.
C’est Mitterrand qui en 82 osa rétablir les ordures fascistes dans leurs "droits" , leurs grades et décorations !

Ce n’est pas un hasard si un Papon "gaulliste"(et oui !!) membre du Comité Central de l’’UNR(ancêtre du RPR créé en 76-) fut Ministre de Giscard !


Tous savaient , tous complices !

Parce que tous, furent unis , solidaires, responsables dela barbarie des Aussaresses, des Bigeard-Le PEN, des flics fachos, etc.. !

Comment un policier de"base" un rien raciste et shooté à la haine aurait il compris que jeter un Algérien dans la Seine..était un" CRIME."alors que de 54 à 62, que ce soit avec la Guillotine commandée par un Mitterand ou le napalm ravageant uneAlgérie "pacifiée à la gégène,( avec la lâcheté complice d’un Mollet .., TUER du "bougnoule" n’avait été considéré comme une mission de salubrité publique , "normale" comme une dératisation.
Oublierions nous que"raton" était le terme courant désignant l’Algérien ,, qu’y compris des militants osent parler d""fellaghas" aujourd’hui.encore...alors que cette appellation se traduit par "bandit"..

Si, personnellement pour X raisons, je ne considère pas un Einaudi comme le"meilleur historien" qui soit revenu sur ces crimes, je conseille par contre la lecture d’un bouquin écrit par quelqu’un qui ne "nous" aime pas. et dont certaines affirmations quant au nombre de victimes sont des plus "fantaisistes"...

Mais c’’est un retour documenté sur ces journées ou les dirigeants de ce Pays perdirent pour TOUJOURS, le droit d’aller en Arménie ou ailleurs se poser en donneurs de leçons !

Selon moi

A.C

Lire donc de BRUNET (Jean-Paul) –Charonne. Lumières sur une tragédie.

Toute la première partie revient sur Octobre 61.

Quant à Charonne, on a là un extraordinaire réquisitoire sur la façon dont le Pouvoir couvrit les assassins .



Commémoration 17 octobre 1961. Collectif national. Manifestation à Paris
14 octobre 2011 - 22h22 - Posté par pilhaouer

Je suis totalement d’accord, MAIS ...

je n’arrive pas à comprendre comment on peut ainsi dissocier le passé et le présent ... comment se souvenir des victimes d’hier en se détournant des crimes d’aujourd’hui ?

Tu dis "Tous savaient , tous complices !" et avec raison , mais alors, ... ...

Nous savons tous ce qui a lieu en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, en Libye, nous savons tous ce qu’est l’OTAN, alors, comment se peut-il que les nombreux signataires de cet appel ne hurlent pas qu’il faut arrêter ces nouvelles ratonnades ?

En 1961, malgré la censure, des journaux ont réagi, des parlementaires ont protesté.
Même si les situations ne sont pas comparables, j’ai l’impression que la lâcheté est devenue la règle. Quoi ? Les pitres socialistes sont sur toutes les chaines de télé, tiennent des meetings et pas une voix pour leur demander s’ils préfèrent les bombes incendiaires ou les bombes à fragmentation ?

cf : "Impérialisme : Le consensus français"

http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/


Commémoration 17 octobre 1961. Collectif national. Manifestation à Paris
15 octobre 2011 - 12h02 - Posté par AC

Nous savons tous ce qui a lieu en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, en Libye, nous savons tous ce qu’est l’OTAN, alors, comment se peut-il que les nombreux signataires de cet appel ne hurlent pas qu’il faut arrêter ces nouvelles ratonnades ?

Précision :

Personne j’espère ne m’en voudra de mettre mon grain de"sel de militant impliqué dans cette Histoire, et ayant travaillé ce sujet depuis 50 ans..
Deux trois réflexion.
Je sais qu’elle sont souvent méprisées , notamment par deux outrois révisionnistes qui , pour régler des comptes avec la CGT actuelle -et je peux comprendre. ;- réinventent une histoire du mouvement ouvrier qui n’honore pas les initiateurs du groupe"ou va laCGT"

Donc sur ta réaction :

Remarquons quand même que parmi les signataires..de 2001. ;de nombreux furent des plus timides en 61..

Il n’est pas inutile, je pense de rappeler aux plus jeunes que la CFTc d’alors(devue majoritairement CFDT en 64)..eut -c’est surtout vrai pour Charonne- du débat vif pour tenter de "calmer"ses militants de la R.P..(dont les plusresponsables étaient proches du PSU)

Ensuite,(mais je vais passer por un "mouscoutaire" indécrottable, et je m’en fous) en dehors de militants isolés proches des cercles comme les"121" et autres "porteurs"de valises", de militants courageux socialistes ayant rompu avec la SFIO capitularde.., d’éléments trotskystes , d’étudiants d’avant garde dans l’UNEF..l’essentiel du travail de masse dans la classe ouvrière contre le Colonialisme, les crimes et les horreurs des "Oradours sur Oueds", le combat à contre courant jusque dans les années 60.. au sein de masses gangrénées par le"gaullisme salvateur"...et un racisme enraciné d’autant plus que la Propa montait en épingle certains actes du FLN(1). ;ce patient combat internationaliste de CLASSE, fut porté à 80 pour cent par le P.C.F. et la CGT.

Quand le virus du renoncement, du réalisme, de la trahison de classe conduit ceux qui-qu’on s’en réjouisse ou comme certains "gauchistes" qu’on y voit lamain des loubiankistes staliniens..) ont incarné un courant dilué aujourd’hui dans le marais glauque du ralliement TOTAL au dogme capitaliste, comment veux tu que les champions de la course aux strapontins de Gôôche, qui avec les chefs Hollande, Aubry , Mélanchon (cf son vote au Parlement Européen) soient préoccupés par les génocides et rimes contre l’humanité du Capitalisme ?

A.C

S’agissant de ce que complexe et de responsabilité couillue fut le rôle de la CGTet du PC.. deux faits peu connus :

Le15 Octobre,(si ma mémoire ne mefait pas défaut).. quand commence à circuler chez Renault, le mot d’ordre de laFédé de France du FLN., .la CGT et le PARTI prennent contact avec les dirigeants algériens.

Afin de proposer l’aide militante pour la sécurité de la manif.

Après une discussion sans tabous pour que que la riposte au "couvre feu" raciste que vient de signer Papon ,soit contré par une manif unitaire .

Refus algérien

Pour en avoir discuté depuis avec d’anciens dirigeants du FLN.., je confirme que l’Orga algérienne entendait que cette riposte garde le caractère d’une démonstration de"force" et d’unité autour du Front..(témoignages de Zouaoui, Saddek et Omar Ouhadj)

J’ai pu avoir , après mon adhésion au PC que jai longtemps différée (jusqu’en 1968 et mes 29 ans) en raison du vote en 56 des pouvoirs spéciauxpar legroupe PCF une longue discussion avec Kanapa et Alleg ..

(Au moment ou j’étais venu expliquer , sans grand succès. ;) pourquoi les communistes ayant fait la guerre d’Algérie devait , selon moi,contrer au sein dela FNACA de gauche, les prises de position opportunistes)

Tous deux m’ont confirmé combien Marchais avait mis toute son autorité -il était très respecté du FRONT- pour obtenir du FLN qu’il abandonne son idée de porter dans l"hexagone" l’ensemble des modes de résistance utilisée en Algérie.

En dehors des représailles du FLN contre les flics et les "bleus" ( nervis algérien genre "miliciens" de 43, appointés par la Préfecture de de paris ) les Résistants prirent en compte le nécessaire besoin que PC et CGT puisse ne pas être "génés" dans le travail de masse..en milieu ouvrier , populaire, par les
"prétextes "qu ’auraient utilisés la bourgeoisie.. bourgeoisie qui se "appuyée" sur des"attentats" non ciblés...


Commémoration 17 octobre 1961. Collectif national. Manifestation à Paris
19 octobre 2011 - 01h37

Vient de paraître : " Les ratonnades d’octobre". Par Michel Levine
Editions Jean-Claude Gawsewitch 2011.

En octobre 1961. A Paris, en pleine guerre d’Algérie, Maurice Papon, préfet de police et chef de la répression, instaure un couvre-feu pour les Algériens, citoyens français de seconde zone : chasse au faciès, interpellations systématiques, bouclages de quartiers, etc. Les conditions de vie deviennent infernales pour des milliers d’hommes et de femmes.
En protestation contre ces mesures qui rappellent l’occupation nazie, le F.L.N. organise le 17 octobre une manifestation pacifique. Aussitôt, Papon "chauffe ses troupes". La machine à tuer est en marche…On retrouvera des centaines de cadavres dans la Seine.
Le crime commis, c’est le grand silence de la part des autorités et des médias, un mutisme absolu qui durera longtemps. Pour la première fois, on dévoile ce qui était ignoré de l’historiographie officielle ou soigneusement refoulé. L’auteur s’est livré à une véritable enquête, interrogeant victimes, avocats, témoins.
Michel Levine revient sur cette période tragique de l’Histoire à l’occasion du 50e anniversaire des évènements d’octobre 1961.

Michel Levine est historien des Droits de l’Homme. Il a notamment publié chez Fayard Affaires non classées (Archives inédites de la Ligue des Droits de l’Homme).






Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les philosophes n'ont fait qu'interpréter diversement le monde, il s'agit maintenant de le transformer. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite