Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

FUKUSHIMA - Témoignage de terrain d’un cinéaste franco-belge Alain de Halleux
dimanche 6 novembre 2011 - 13h58 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Alain de Halleux (Nucléaire RAS rien à signaler, Chernobyl for Ever) est au Japon depuis qq jours en vue de réaliser un film sur la catastrophe environnementale, sanitaire et sociétale de Fukushima. Son blog est en ligne ici http://message.in.a.bottle.over-blo...

Quelques extraits :

…26 OCTOBRE 2011 Suis à Tokyo depuis 2 jours... Après 20 H de voyage suis arrivé à 9H du mat à Tokyo et ai travaillé jusqu’à 3H du matin.

…J’ai passé la nuit à parler avec David et Eko. Ils tiennent une crêperie bretonne à Sasazuka, près de Sinjuku. Leur business marche du tonnerre. Ca démarre enfin après des années de dur labeur. Mais Fukushima est venu mettre son grain de sel. Ils ont une fille de 4 ans. Yuna.

…Eko m’explique que c’ets le moment pour chaque Japonais de s’exprimer individuellement. Ce n’est pas dans les traditions...Eko a habité à Parie te à Bruxelles. Elle voit son pays avec du recul. tant de choses la choque ici. Surtout l’attitude du gouvernement et des hommes qui dans leur majorité le soutienne. Les femmes se rebiffent. On pourrait bien assister à un changement de société important

…Projection de Chernobyl 4 ever. 6 personnes. Emu de voir le film dans ces conditions. Question d’une dame : mes enfants ont 21 et 18 ans. Doivent-ils partir ? Je lui raconte l’histoire de la forêt.

…Evidemment, je n’arrivais pas comme la plupart des journalistes pour lui fixer un rdv pour faire une interview de 30’ puis me barrer. Je voulais l’impliquer plus profondément dans le projet du film et ça, il n’y était pas habitué. Du coup, moi aussi j’ai cru qu’il était compliqué. On rit en évoquant tout cela. Il nous raconte qu’aujourd’hui, au Japon, il n’y a plus de responsable. Les politiques sont au service de la finance, les médecins au service de l’Etat qui lui même est sous la coupe de TEPCO qui dépend des Yakuzas qui ont été encouragés dans leurs méfaits par la CIA…

…Une chose : je ressens sur le visage les mêmes impressions de picotement que lorsque j’étais dans la zone. Je suis un dosimètre. Je sens quand il y a de la radioactivité !!!

Nous avons mesuré jusqu’à 0,7 micro Sieverts dans la voiture. Cela veut dire que dehors, cela monte encore plus haut. A Pripyat, je mesurais en général 0,4-0,6 micro…et les gens ici veulent ignorer qu’ils évoluent dans un environnement plus radioactif que la zone de Chernobyl en ce moment.

…Les enfants ne demandent qu’à comprendre la situation mais personne ne leur explique. On leur dit : "Tout va bien" et dans le même temps les adultes ne parlent que de la radioactivité et se baladent avec des radiamètres et posent autour du coup de leurs chers petits leur dosimètre...

…Leurs professeurs leur ont dit que le stress est la principale source de maladie, que la radioactivité se trouvait dans la nature et qu’il n’y avait donc pas de quoi paniquer. On les a vraiment pris pour bébés. En fait, les responsables politiques ont agi envers la population comme les éducateurs vis-à-vis de leurs pupilles : sans respect, sans oser faire confiance !

…Nous filmons ensuite un centre de réfugiés. Je le fais depuis la voiture, puis nous entrons dans le camp. Nous rencontrons une dame de 77 ans qui nous dit qu’elle aimerait retourner chez elle, mais qu’elle ne pourra le faire que dans une trentaine d’années…

…Nous partons dans la montagne. A cette époque de l’année, la forêt est si magnifique que des touristes du monde entier venaient autrefois pour prendre des photos. Depuis le 11 mars, des hôtels ont fermé.

…On pèse Kano, on la mesure puis on lui fait subir un examen du corps sur un siège venant de Biélorussie. Son taux de césium a baissé. Maki est content. Elle-même passe l’examen. Elle aussi va mieux. C’est qu’elle achète maintenant ses légumes dans des magasins spéciaux qui font venir les produits de très loin. Cela coûte cher et seuls les gens qui ont un peu d’argent ou qui mette la santé de leurs enfants en avant peuvent s’offrir ce luxe.

…Depuis un mois, elle fait une expérience. Elle mange les produits « normaux » et se mesure sur le siège. Dans un mois, elle rentrera pour quelques temps à Tokyo pour voir si la radioactivité accumulée va disparaître. Elle n’a aucune formation scientifique. Elle est une « simple mère » comme elle dit. C’est tout de même incroyable : les scientifiques et les docteurs clament que tout va bien tandis que quelques citoyens autodidactes se battent pour comprendre et faire fonctionner des machines.

…Cette femme est étonnante. Elle a deux enfants de 11 et 9 ans. Lorsque l’accident a eu lieu, elle a suivi les infos et els recommandations du gouvernement. Elle a juste demandé à ces enfants de porter un masque. Pendant deux mois, ils sont restés à l’intérieur. Ils devenaient fous et commençaient à se battre entre eux. Madame Nishikata a remarqué que pendant ces premiers mois ces enfants étaient extrêmement fatigués. Ils habitaient au 5° étage. D’habitude, les enfants montaient les escaliers d’une traite. Depuis l’accident, ils étaient obligés de marquer une pause au 3° étage. Elle-même sentait des démangeaisons lorsqu’elle prenait son bain. Elle connaît plein de gens dont els enfants ont eu les mêmes symptômes que les siens ou de saignements de nez. Un jour un homme l’a appelé tandis qu’elle travaillait comme standardiste pour KODOMO NETWORK (de Mr Nakaté). Sa femme venait de perdre un fœtus de 5 mois. Le cœur s’était arrêté. La mère était tombé enceinte quelques semaines après l’accident. Le père, ne voulant laisser l’enfant disparaître sans trouver la raison de cette mort a appelé KODOM NETWORK pour savoir s’ils connaissaient un hôpital de confiance (ce qui est rare au Japon tant il est vrai que els médecins portent la parole du gouvernement). Madame Nashikata l’avait alors renseigné.

…Ils finiront par déménager dans un petit appartement à Yamagata (1H30 de route de Fukushima City). Le père restera travailler à Minami-Soma et gardera la maison avec le chien. Depuis l’accident les maisons abandonnées font l’objet de vol de la part de Chinois…

Madame Kowata se souvient aussi de la cérémonie d’entrée dans l’enseignement secondaire. Au Japon, c’est un événement important. Les enfant sont habillés de l’uniforme de l’école, les mamans se mettent sur leur 31. On fait des photos, on écoute des discours…ça compte dans la vie de tout Japonais. Mais Kento qui vient d’arriver en avril dans l’école, n’a pas d’amis avec qui partager cette joie, il n’a pas d’uniforme. Madame Kowata, elle-même n’a pas pris ses robes. Kento est triste, seul. Aucun élève ne partage cette joie avec lui… Comment résumer 3H d’interview…Juste dire, le courage de cette femme qui croyait que sa vie et celle de ses enfants était bien réglée et que tout allait se passer comme sur des roulettes. Je pense à nous. Je pense à cette Europe endormie qui ne voit pas encore qu’une autre catastrophe se présente, une catastrophe économique qui bouleversera aussi nos vies…le capitalisme, les super marchés, les yaourts aux fraises, les vacances dans le sud de la France ou aux Baléares, c’est bientôt fini !

…J’ai surtout rencontré Shintaro. Ce jeune Japonais de 26 ans est venu voir CHERNOBYL 4 EVER au Parlement Européen. Après la projection, il m’a exprimé son émotion. Mon film l’avait éclairé sur l’avenir du Japon : « Si les Ukrainiens n’ont toujours pas réussi à régler le problème du réacteur N°4, que ferons-nous de 4 réacteurs contenant encore du combustible ? Il ne sera pas possible d’élever des sarcophages car la zone est dangereuse du point de vue sismique. Le Japon n’a plus de futur ! ». Or le hasard a voulu que Shintaro habite à deux rues de chez moi. Nous nous sommes donc vus très régulièrement pour parler du Japon. En réfléchissant ensemble non pas sur le film que nous voulions réaliser, mais en nous interrogeant sur le film qui devait être fait, Shintaro et moi, sommes arrivés à une conclusion simple : l’urgence est de se pencher sur le sort des enfants.

PDF - 23.5 ko
Fukushima - témoignage de Alain de Halleux
Fukushima - témoignage de Alain de Halleux


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
FUKUSHIMA - Témoignage de terrain d’un cinéaste franco-belge Alain de Halleux
7 novembre 2011 - 08h19

0,7 micro siverts ?
Qui se trompe ? le seuil tolerable en France n’est il pas de 1 micro sivert par an ?
Erreur ou catastrophisme,0,7 micro siverts,il n’y a pas de quoi s’affoler,ici dans les cevennes nous sommes à 1,8 micro sivert /an



FUKUSHIMA - Témoignage de terrain d’un cinéaste franco-belge Alain de Halleux
7 novembre 2011 - 12h28 - Posté par

Evidemment qu’il n’y a pas de quoi s’affoler, il n’y a QUE 4 réacteurs nucléaires en perdition. Tu étais sur quelle planète ces 10 derniers mois ???


FUKUSHIMA - Témoignage de terrain d’un cinéaste franco-belge Alain de Halleux
7 novembre 2011 - 13h52 - Posté par

il s’agit 0,7 sivert/heure .... C’est un peu diffrérent... Il y a donc de quoi s’affoler


FUKUSHIMA - Témoignage de terrain d’un cinéaste franco-belge Alain de Halleux
7 novembre 2011 - 19h25 - Posté par

L’unitée de temps n’est pas indiquée,c’est dommage.
en effet erreur entre les micro et les mili
Le seuil en france est de 1 mili sievert par an
dans les mesures de l’article supposant qu’il s’agit d’une mesure horaire
donc mesure x24 le tout x 365 le tout : par 1000 donne 6,3 mili sieverts par an.
C’est deja beaucoup trop,par exemple,les travailleurs du nucleaire sont dosés jusqu’à200 mili sieverts par an,grand bien leur fasse,là c’est carrément plus la peine de cotiser pour la retraite.
Nous civils on n’en veut pas,les petits combats peuvent faire de grandes victoires.
Allez on y croit Salut à tous





Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nier la religion, ce bonheur illusoire du peuple, c'est exiger son bonheur réel. Exiger qu'il abandonne toute illusion sur son état, c'est exiger qu'il renonce à un état qui a besoin d'illusions. La critique de la religion contient en germe la critique de la vallée de larmes dont la religion est l'auréole. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite