Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
de : Joannès
mardi 27 mars 2012 - 15h44 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Oscar FORTIN

L’Amérique latine, dans son ensemble, est une région fortement attachée aux valeurs religieuses et, de façon spéciale, aux pratiques cultuelles de la foi chrétienne. Si le catholicisme a perdu plusieurs de ses adeptes au profit d’autres confessions chrétiennes, il n’en demeure pas moins toujours important, à travers ses institutions et la sublimation de la papauté. Cette importance trouve également écho chez les décideurs politiques et les oligarchies économiques du Continent. Il y a un dicton qui affirme « qu’aucun coup d’État militaire ne serait possible en Amérique latine sans la bénédiction des hautes autorités de l’église catholique ». Les cas récents du Honduras, en 2009, et du Venezuela, en 2002, en sont une illustration plus que probante. Il n’est donc pas surprenant que ces pouvoirs tentent d’influencer les orientations de ces visites papales aux mieux de leurs intérêts.

Benoît XVI, ce pape qui dirige l’Église catholique depuis 2005, ne manque certes pas d’esprit et d’intelligence. Sans avoir le charisme de son prédécesseur, Jean-Paul II, il demeure celui qui a l’intelligence de la doctrine de la foi, fondée davantage sur les enseignements des Pères de l’Église et la tradition de l’Église que sur les Évangiles et la vie des premières communautés chrétiennes. En ce sens, il est plus institutionnel qu’évangélique, plus doctrinal que pasteur. Cette classification ne fait que marquer un accent sans exclusion des autres aspects.

Dans son livre sur Jésus de Nazareth que j’ai eu l’opportunité de commenter, j’y ai trouvé, entre autres, deux passages, plutôt surprenant de la part de cet homme très critique à l’endroit des théologiens promoteurs de la théologie de la libération. L’Amérique latine étant le berceau de cette théologie, les citations relevées n’en prennent que plus de sens.

Au sujet du capitalisme si fortement remis en question par les pays émergents de l’Amérique latine et la théologie de libération, il a ces propos :

Face aux abus du pouvoir économique, face aux actes de cruauté d’un capitalisme qui ravale les hommes au rang de marchandise, nos yeux se sont ouverts sur les dangers que recèle la richesse, et nous comprenons de manière renouvelée ce que Jésus voulait dire quand il mettait en garde contre la richesse, contre le dieu Mammon qui détruit l’homme et qui étrangle, entre ses horribles serres de rapace, une grande partie du monde Jésus de Nazareth (p.120).

Au sujet de l’aliénation et de Marx, si souvent décrié par les uns et admiré par les autres, il a ce commentaire plus que surprenant :

N’est-il pas vrai que l’homme, cette créature appelée homme, tout au long de son histoire, est aliéné, brutalisé, exploité ? L’humanité dans sa grande masse a presque toujours vécu sous l’oppression. Et inversement, les oppresseurs sont-ils la vraie image de l’homme, ou n’en donnent-ils pas plutôt une image dénaturée, avilissante ? Karl Marx a décrit de façon drastique « l’aliénation » de l’homme. […] Il a livré une image très concrète de l’homme qui tombe aux mains de bandits (p.224).

Imaginons un seul instant que le message, livré au Mexique et à Cuba, soit inspiré par ces prises de conscience qu’il a su si bien exprimer dans son livre sur Jésus de Nazareth. Ce serait une véritable révolution pour l’Église et pour l’ensemble des pays de l’Amérique latine. Ce serait également une levée de boucliers de toutes les oligarchies latino-américaines et, plus que tout, de Washington. Il se ferait rappeler qu’il n’est pas de sa mission de s’introduire dans les affaires des États et dans les réalités politiques. Qu’il se contente de parler de Dieu, des Évangiles, de la dévotion à la Vierge, de la célébration des sacrements et de la vie de l’Église. Le reste, ça ne le concerne tout simplement pas.

Il faudrait pratiquement un miracle pour qu’il en appelle à ces prises de conscience dans ses interventions au Mexique et à Cuba. Il demeure foncièrement un allié de Washington et des pouvoirs oligarchiques. Qu’on se souvienne, en 2008, de cet anniversaire, célébré en grande pompe à la Maison Blanche. De quoi alimenter un certain sentiment de reconnaissance et de solidarité. À QUOI PEUT-ON S’ATTENDRE ?

Au Mexique, du 23 au 25 mars, son séjour aura un « air de déjà vu ». Les foules viendront acclamer en lui le représentant du Christ sur terre, se prosterneront pour recevoir sa bénédiction et lui diront, sans doute, leur douleur de cette violence qui ne cesse de les poursuivre. Quelques uns trouveront, peut-être, le moyen de dénoncer les injustices structurelles et institutionnelles dont ils sont victimes. Ils lui rappelleront que la pauvreté n’est pas un destin naturel réservé à une majorité d’humains, qu’elle est froidement générée et entretenue par un système entièrement au service d’oligarchies avec lesquelles l’Église est trop souvent complice.

Pour sa part, Benoît XVI se fera sensible aux victimes de la violence et à toutes ces souffrances générées par un monde sans Dieu, nourrit par la cupidité et l’égoïsme. Il se gardera d’en préciser la nature et les principaux acteurs. Il invitera toutes les personnes de bonne volonté à se confier à la Madone de Guadalupe et de vivre profondément leur foi en union avec leurs pasteurs. Il les mettra en garde contre ces rêves aux horizons matériels et terrestres et les invitera à s’en remettre au Christ, sauveur du monde.

À Cuba, du 26 au 29 mars, les choses risquent de se présenter différemment. Cuba n’est plus ce qu’elle était il y a 20 ou 30 ans. Il en va de même pour l’Église cubaine. La visite, en 1998, du pape Jean-Paul II, s’était déroulée dans un climat de grande harmonie et de respect. Jean-Paul II avait lui-même reconnu que cette visite l’avait profondément impressionné et marqué.

Cette fois-ci, la collaboration entre le Gouvernement et l’Église cubaine est encore plus intense. Les préparatifs à cette venue du pape ont été réalisés sans qu’il y ait accrochage de part et d’autre. Cela ne plait pas beaucoup aux anti-cubains de Miami et, à en croire certaines informations qui circulent, Washington ne voit pas cette visite d’un bon oeil.

Le Gouvernement cubain a mis à jour une opération visant à perturber par tous les moyens cette visite de Benoît XVI. Des sommes d’argent importantes, venant des Etats-Unis, sont mises à la disposition de collaborateurs et collaboratrices, appelés (es) les dissidents et dissidentes dont font partie les femmes en blanc, pour s’adjoindre d’autres cubains et cubaines en vue de créer du désordre au moment des célébrations et retenir ainsi l’attention des médias. Plusieurs, venant de Miami, se présenteront comme pèlerins pour coordonner ces actions. En échange de ces gestes de désordre, des visas pour émigrer aux Etats-Unis seront offerts aux plus méritants. Une manière de retenir l’attention des médias pour mieux discréditer le régime cubain.

Quoi qu’il en soit, le peuple cubain et les autorités n’ont rien négligé pour recevoir ce chef d’État et ce pasteur avec tous les honneurs et le respect dû à son rang. Une immense estrade a été érigée au pied du monument de la Place de la Révolution où des centaines de milliers de personnes pourront s’unir pour la célébration eucharistique.

Depuis, maintenant plusieurs années, les communautés chrétiennes se développent et la liberté religieuse, davantage affranchie de certaines influences étrangères, retrouve sa pleine expression. Si, pendant plusieurs années, l’église catholique de Cuba a été un maillon important de l’intervention des États-Unis dans l’ile, il semblerait que ce ne soit plus exactement le cas. Toujours est-il que le thème de la liberté religieuse n’a plus sa raison d’être.

Fidel Castro, toujours vivant et actif, comme écrivain et personne ressource, ne cesse de poser des questions fondamentales sur l’avenir de l’Humanité. Il traite de l’environnement, des guerres de conquêtes, des armements toujours plus sophistiqués, de nouveaux paradigmes dans la gouvernance du monde. Il attire à lui des intellectuels de partout à travers le monde, des croyants influents, des chefs d’État, des écrivains et de nombreuses autorités religieuses. Chavez, Morales, Correa, Roussef, Fernandes et bien d’autres, tous et toutes chefs d’État de pays de l’Amérique du Sud et de foi chrétienne, trouvent en Fidel sagesse, profondeur et une grande humanité.

Déjà nous connaissons les réalisations de Cuba dans les secteurs de la santé et de l’éducation. Tout cela se réalise, en dépit d’un blocus économique qui défie le droit international, tout en étant foncièrement criminel à l’endroit de tout un peuple. Ce sont des centaines de millions de dollars qui sont votés chaque année par le Congrès des Etats-Unis pour déstabiliser le pays et faire en sorte que le régime échoue sur toute la ligne.

À ce jour cette stratégie, dénoncée par la Communauté internationale, se poursuit comme si rien n’était. On vote contre le blocus, mais personne n’ose agir. À ceci s’ajoute, évidemment, le cas de ces cinq antiterroristes cubains, condamnés injustement et emprisonnés, depuis 13 ans dans des prisons à sécurité maximale.

Il faut croire que ces deux questions seront soulevées par les autorités cubaines pour que le Vatican dénonce ce Blocus et intervienne auprès de Washington pour réclamer qu’il y mette fin et qu’il libère les cinq antiterroristes cubains, injustement condamnés.

Je souhaite, personnellement, que tout se déroule normalement et qu’aucun évènement fâcheux ne vienne ternir cette seconde visite d’un Pape à Cuba. Il est possible qu’une rencontre ait lieu entre Benoît XVI et Fidel Castro, tous les deux âgés de 85 ans. Leur parcours de vie, au service de l’humanité, sera une référence pour alimenter ces moments d’échange.

Oscar Fortin (Merci, Oscar pour cette excellente appoche du concret )

Québec, le 21 mars, 2012-03-20

http://humanisme.blogspot.com



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
27 mars 2012 - 16h30 - Posté par Charles

Ce qui me parait le plus parlant des propos passionnants de Sa Sainteté, c’est "le marxisme, c’est dépassé".....

Dire ça à des gens qui crèvent la dalle, subissent l’encerclement impérialiste et espèrent vivre mieux, ça équivaut à leur faire comprendre qu’ils doivent fermer leur gueule en ce bas monde, accepter le sort que leur assigne dieu et attendre le paradis pour être heureux...
.
Par ailleurs, oser dire que le marxisme c’est dépassé, quand on dirige une secte qui véhiculle des sornettes, de la résurection à la virginité d’une mère, qui considère qu’Eve a foutu le bordel avec sa pomme, et que les femmes sont juste bonne à faire des gosses.....c’est d’un culot magnifique.....

Bon, enfin, rien de nouveau sous le soleil (de Mexico ou de La Havane), le Vatican et ses émissaires pleurnichards ont toujours été du côté du manche, des exploiteurs, de l’ordre établi ....contre les révoltés, les révolutionnaires et tous ceux qui luttent contre l’oppression ....



BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
27 mars 2012 - 16h52 - Posté par jean 1

Tout à fait Charles:ni dieu ni maître,vive la révolution sociale et libertaire.


BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
27 mars 2012 - 18h02 - Posté par

.

Par ailleurs, oser dire que le marxisme c’est dépassé, quand on dirige une secte qui véhicule des sornettes, de la résurrection à la virginité d’une mère, qui considère qu’Eve a foutu le bordel avec sa pomme, et que les femmes sont juste bonne à faire des gosses.....c’est d’un culot magnifique.....

oui moi c’est ça qui m’amuse le plus je crois :-D (t’as oublié l’eau en vin, toussa toussa ;-))

LL


BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
27 mars 2012 - 22h17 - Posté par

t’as oublié l’eau en vin,

Si en plus c’était vrai...

On aurait pu au moins se pèter la gueule sur le compte de la Société des Eaux pour tenter d’oublier que le Rat dézingueur a été aussi ancien, (Ancien ???), nazi.

(((- :

Au fait je me demande si les derniers remaniements en cours et la mise à l’écart des derniers fidèles à Fidel du Gouvernement cubain par Raül Castro ne sont pas en rapport avec la venue du saint endoffé.

Si oui ça ne serait pas une bonne nouvelle.

G.L.


BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
28 mars 2012 - 17h46 - Posté par

Sous Fidel, le prédécesseur de Ratzinger avait hélas déjà été reçu à la Havane...


BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
28 mars 2012 - 14h52 - Posté par

Pour lui le capitalisme n’est fatalement pas dépassé : Il y vit en plein dedans et il y est bien ! Tant pis pour les damnés de la terre ! Dieu reconnaîtra les siens n’est-ce pas ?


BENOIT XVI AU MEXIQUE ET A CUBA
27 mars 2012 - 21h39

Quand on a rien dire cher M. Ratzinger on a le droit de fermer sa gueule.






Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Emile Zola
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite