Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Bilan de 64 jours de grève à La Poste 92


de : Jean-Louis
samedi 31 mars 2012 - 19h36 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

La grève de 64 jours des postiers du 92 a infligé une défaite à la direction : elle a été obligée de concéder pour Nanterre l’intervention d’un cabinet d’expertise dont les conclusions seront contraignantes y compris en termes d’emploi : c’était une des revendications initiales des grévistes, et cela crée un précédent à La Poste. Pour les autres bureaux touchés par le conflit (Malakoff/Vanves, Montrouge, Fontenay) un report des réorganisations d’au moins 6 mois a été obtenu. De plus, plusieurs collègues ont été CDIsés et les conditions de travail des facteurs remplaçants ont été améliorées. Les chiffres de neutralisation (caisse de grève comprise) sont assez élevés : 50 à 60% des jours de grève ont été payés. Au vu des obstacles, c’est un bon résultat.

Le « nouveau prolétariat » peut se mobiliser et gagner

La médiatisation récente des conditions de travail à La Poste a révélé que le temps où « PTT » signifiait « Petit Travail Tranquille » est bien révolu. Les centres de distribution du courrier sont des concentrations relativement faibles de salariés : concernant les bureaux touchés par la grève, on a affaire à des concentrations comprises entre 40 et 120 salariés... sachant qu’une difficulté supplémentaire existe : la direction mène ses « réorganisations » (plans de suppression d’emplois) non pas seulement centre par centre mais aussi service par service au sein d’un même centre. Dans la grève, c’étaient les facteurs vélos qui étaient visés, avec des effectifs compris entre 20 et 60 dans les différents centres. Les salaires des facteurs sont particulièrement faibles (moins de 1100 euros en début de carrière). La répression est assez forte comme on a pu le constater avec la multiplication des procédures de licenciement et le procès pour « séquestration ». En somme, les conditions de travail à La Poste sont assez comparables avec ce que connaissent un bon nombre de salariés du privé.

L’ensemble des centres touchés par cette grève (à l’exception de Fontenay) ne s’étaient pas mobilisés depuis plus de 10 ans. Cette grève est une preuve que ce qu’on nomme parfois le « nouveau prolétariat », relativement moins concentré, plus fragmenté, moins industriel que par le passé, peut parfaitement se mobiliser et gagner. Il est à noter que les femmes, minoritaires numériquement parmi les grévistes, étaient majoritaires dans l’animation du conflit.

Un certain nombre de camarades argumentent sur la nécessité de se concentrer sur les luttes hors entreprises à cause de la dégradation du rapport de forces, de la fragmentation du prolétariat et de la concentration/dépersonnalisation du pouvoir exercé par le capital financier. Comme si face à ces évolutions, la stratégie payante était celle de l’évitement du cadre de la production, de l’entreprise. C’est en réalité mal poser le problème.

La grève du 92 a réussi à faire céder la Poste en mettant tout d’abord une stratégie d’extension de la grève qui a permis de regrouper plusieurs centres. Fédérer plusieurs centres devient indispensable pour donner suffisamment de courage aux salariés de petites concentrations de se mettre en bagarre. Et de toute façon, si on ne regroupe pas suffisamment de grévistes, il est tout simplement impossible de faire céder le patronat qui frappe plus fort qu’auparavant.

Dans notre grève, cette stratégie du regroupement s’est combinée avec une volonté de mener des actions en dehors des centres : actions coup de poing et soutien de la part d’un certain nombre d’élus et de comités de soutien ont joué un rôle décisif. La réponse face à la division du prolétariat, c’est donc de commencer par regrouper les forces, de surmonter les barrières entre centres, entre métiers, donneurs d’ordre et sous-traitant etc. Si on ne regroupe pas, impossible de faire quoi que ce soit. Mais pour avoir un impact, les travailleurs doivent mener des bagarres qui débordent du cadre de l’entreprise pour gagner un large soutien extérieur en posant les questions politiques qui concernent toute la population. Un peu à l’image de la lutte de Ford à Blanquefort par exemple, dont les manifs et actions menées en dehors de la boîte avaient à la fois donné du courage aux salariés de la boîte et avaient également permis de poser la question de la sauvegarde de l’emploi à l’échelle de toute la région. Mobilisation hors lieu de travail et à l’intérieur se nourrissent... encore faut-il se donner les moyens de mener la bagarre à l’intérieur ! Il est clair que la domination de la bourgeoisie est politique, elle s’exerce dans toutes les sphères de la société et doit donc être combattue sur tous les terrains... mais sans oublier le cadre où la production de richesses et l’exploitation se jouent, à savoir : l’entreprise.

Ce type de lutte est tout à fait possible, y compris dans des secteurs bien plus précaires que le nôtre. Après tout, l’une des plus grosses grèves en France de ces dernières années a été menée pendant près d’un an par plusieurs milliers de travailleurs sans-papiers du bâtiment, de l’intérim...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Bilan de 64 jours de grève à La Poste 92
31 mars 2012 - 20h11

Militant CGT depuis 1978 à La Poste, je n’ai jamais trouvé que nous avions un "Petit Travail Tranquille". Nos luttes, après les différentes tentatives de privatisation où le PS au pouvoir, avait fini par nous faire la peau, étaient tournées vers la défense du Service Public vers la conquête des droits pour tous, pour les "non titulaires", d’abord "auxiliaires" puis "contractuels" afin qu’ils aient le statut de fonctionnaires" comme nous. Ayant bossé dans le 92, j’ai pu constater de fortes disparités entre les bureaux et de grandes différences avec la "province" où le respect pour de simples droits "acquis" liés au statut donnaient lieu à de grosses batailles, plus difficiles encore.
Les DRH ont utilisé les obligations des fonctionnaires liées au statut pour les imposer indûment aux contractuels qui les acceptaient et de même faisait croire aux titulaires qu’ils avaient perdu les droits liés à ce même statut.
Nos plus grosses batailles locales furent à partir de 1991 menées dans la solidarité avec les contractuels pour la défense de leurs droits tandis que les titulaires "laissaient" partir les leurs dans la résignation.
Félicitations, que votre exemple fasse tache d’huile.Battons-nous pour la renationalisation de La Poste, avec un seul et même statut : celui de fonctionnaires. L’arrêt définitif de la notation individuelle pour tous. Augmentation des salaires 1700 mini.



Bilan de 64 jours de grève à La Poste 92
31 mars 2012 - 23h17 - Posté par Cop

Très bon résumé Jean-Louis.

Et il est interessant de voir qu’une série de batailles longues se sont déroulées dans la poste avec ces jeunes nouveaux prolétaires, des batailles combinant des coordinations du combat sur plusieurs bureaux, les batailles de Rodez, Millau et de Decazeville ont fait ces démonstrations spécifiques, avec en appui comités d’usagers , paysans du Larzac venus soutenir.

Des batailles âpres et longues ont été menées malgré des terrains qu’on disait difficiles, voir impossibles à cause de cette fragmentation en petites unités.

Cette fragmentation impose davantage de soins à la solidarité, de coordination, de syndicats qui bossent sérieux à relier et à tenir, et également d’un parti (ou des) qui aident , pas seulement sur la solidarité mais dans la ténacité du concret en étant organisés DANS les entreprises (même si avec des formes plus affutées de secteurs), avec des attitudes de camp de classe et de lutte de classe.

Sur les formes d’organisation et de lutte des nouveaux prolétaires, il est important de réaffirmer que c’est là où se reproduit l’exploitation, le capital, que se joue l’essentiel de la bataille entre les classes, c’est un enjeu qui ne permet pas d’être contourné, même si des médiations peuvent être utilisées pour y pénétrer et y re-pénétrer.

Après tout, de grands syndicats, et de grands partis des travailleurs se sont construits dans des sociétés où la classe ouvrière était fragmentée dans de petites entreprises, l’existence d’un cœur de grands concentrations sur un même lieu n’a été qu’une partie du prolétariat même dans les périodes les plus "grandes usines".

Et ce fut d’ailleurs dans un grand nombre de cas (au delà de mythologies particulières).

L’articulation de la bataille sur le lieu de travail, avec des opérations de coordinations et de solidarité bien organisées, mais soumises au cœur du lieu de travail, est fondamentale.

Les exemples des batailles de travailleurs de l’hôtellerie aux USA avec toutes les solidarités structurées autour (un jour les églises, un autre jour une fanfare LGTB, un autre jour des associations, un autre jour des étudiants, un autre jour des syndicats, etc), toujours sous contrôle des travailleurs et toujours à, la porte des entreprises, sont parmi ces exemples de batailles tenaces de petits collectifs de travailleurs, construits du lieu de travail, et ayant l’appui d’une classe autour.

Nous avions eu les exemples des travailleurs sans papier de la restauration et leur interminable grève dans des conditions extrêmement difficiles, sur de petits lieux de travail, etc...

Cela doit nous informer des possibilités qui s’offrent au camp du travail.

C’est possible, cela a été fait.

Ca s’organise et ça se pense, ça se planifie, etc.

Merci aux postiers du 92.



Bilan de 64 jours de grève à La Poste 92
1er avril 2012 - 19h15 - Posté par Jean-Louis

Je ne fais que recopier des infos qui me semblent utiles dans la période.





RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
1 commentaire
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire
MEXIQUE:Certains devraient y réfléchir puisque apparemment, c’est possible !…
vendredi 24 - 10h48
de : joclaude
Séparatisme désormais !
jeudi 23 - 23h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
LE MONDE CHANGE, l’impérialisme ne va pas tarder à s’en apercevoir !
jeudi 23 - 18h00
de : joclaude
Je n’ai qu’un cri : scandaleux !
jeudi 23 - 11h34
de : joclaude
LE SEGUR DE LA HONTE !
jeudi 23 - 11h08
de : joclaude
Tensions au Caucase : une diversion opportune pour Nikol Pashinyan ?
mercredi 22 - 20h58
2 commentaires
HONG-KONG : Pour savoir de quoi on parle !
mercredi 22 - 15h02
de : joclaude
3 commentaires
LIBÉRONS GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
mercredi 22 - 09h46
de : jodez
MACRON PUTAIN, ENCORE 600 JOURS
mardi 21 - 21h05
de : joclaude
L’ODEUR DU CACA BRUN
lundi 20 - 18h47
de : Nemo3637
1 commentaire
20/07/2001 - 20/07/2020 : Carlo Giuliani
lundi 20 - 13h55
de : Roberto Ferrario
MA COMBINE CONTRE LE VIRUS : SANS CHEMISE SANS PANTALON !
lundi 20 - 10h54
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite