Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Sale temps pour les patrons si le vent tourne
de : Paco
lundi 16 avril 2012 - 13h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Qui n’a pas rêvé un jour de se débarrasser de son patron ? Surtout si ce dernier est une véritable saloperie, de ceux qui pressent les ouvriers comme des citrons, qui ferment les boîtes, qui plongent dans la misère des familles entières. Les ouvriers imaginés par Jean-Pierre Levaray vont passer du rêve à la réalité. La saison 2 de Tue ton patron est une fiction pour le moins… acide.

JPEG - 48.2 ko

On pourrait se réjouir de voir certaines boîtes pourries fermer. Adieu les cadences folles, le bruit des machines, les produits toxiques, les accidents de travail… Plus besoin de demander la permission pour aller pisser. Plus besoin de faire sonner le réveil pour aller au bagne. Les choses ne sont pas aussi simples.

Les ouvriers dépeints par Jean-Pierre Levaray (ouvrier lui-même) ne reprennent pas en chœur le tube d’Henri Salvador, Le Travail c’est la santé, en allant pointer. Mais leur sang n’a fait qu’un tour à l’annonce de la fermeture de leur entreprise. L’action de Tue ton patron 2 se déroule le jour de la tenue d’un CE extraordinaire. Une grève accueille les dirigeants qui se pointent en BMW et en Mercedes. A la rigidité des huiles répond un concert de slogans, de cornes de brumes, de vuvuzelas, de bidons et de pétards. Un grand feu de palettes est allumé histoire de chauffer encore un peu plus l’ambiance.

Une belle brochette de salauds a dirigé la boîte. Des paternalistes, des polytechniciens, des faux culs de « gauche » et des bouffeurs de rouges se sont succédés. Cellier est un dur de dur, un vrai qui en a maté plus d’un. Ce ne sont donc pas quelques gauchistes de merde qui vont l’effrayer.

Secrètement, après diverses brimades, menaces de mise à pied, de licenciements ou de mutations, certain-e-s auraient bien voulu lui régler son compte au Cellier. Au couteau. A la grenade. Mais dessouder un boss n’est pas la portée de tout le monde… Une ouvrière, coincée dans l’ascenseur avec ce fumier, pensait pouvoir l’étouffer entre ses seins. Un gars s’est vu dans la peau de l’un des tueurs de nazis du film de Quentin Tarantino, Inglourious Basterds, quand le patron lui apparut - dans un flash - en uniforme SS.

Finalement, c’est une version très acide du slogan Tous ensemble ! qui va se jouer. Dans la catégorie crime parfait, ouvriers et cadres sont à l’unisson pour faire disparaître celui qui a cristallisé leur rage. « Si le patronat est sauvage, il n’y a pas de raison que les ouvriers soient des anges », disait Manu Chao dans l’Huma Dimanche le 22 août 2009. En effet, si les tauliers se conduisent comme des voyous, pourquoi les ouvriers joueraient-ils aux gentlemen ? Pourquoi les ouvriers martyrisés et les chômeurs affamés se suicideraient, comme c’est tragiquement le cas en ce moment en Grèce et en Italie, alors qu’ils feraient mieux d’accrocher les responsables de leurs malheurs à des crocs de boucher… ou à des piques. Ah ! ça ira, ça ira !

Rappelons pour finir que Jean-Pierre Levaray est au centre d’une chaude actualité éditoriale. En parallèle de Tue ton patron – saison 2, sont sortis deux autres livres. Il s’agit d’un livre jeunesse (C’est quoi ce travail ?) et d’une BD d’Efix tirée de la première saison de Tue ton patron. Enfin, le réalisateur Rémy Ricordeau va sortir le 24 avril un coffret avec Les Mutins de Pangée qui reprend notamment le film adapté du livre Putain d’usine. Des munitions parmi d’autres pour les combats qui s’annoncent.

 Jean-Pierre Levaray, Tue ton patron – saison 2, éditions Libertalia, 138 pages, 8 euros. Illustrations Thierry Guitard. Le site des éditions Libertalia.

 Efix/Jean-Pierre Levaray, Tue ton patron, éditions Fetjaine/La Martinière, 144 pages, 16,90 euros. Le site des éditions Fetjaine.

 Le site des Mutins de Pangée où l’on peut commander en prévente le coffret Putain d’usine (2006, 52’)/Inventaire avant liquidation (2012, 54’) de Rémy Ricordeau. 12 euros.

 Jean-Pierre Levaray, C’est quoi ce travail ?, éditions Chant d’orties, 34 pages, 7 euros. Illustrations David Rebaud. Le site des éditions Chant d’orties.

Jean-Pierre Levaray et les éditions Libertalia seront présents au Salon du Livre Libertaire qui se tiendra les vendredi 11 mai (14 h à 21 h), samedi 12 mai (10 h à 20 h) et dimanche 13 mai (10 h à 16 h) à l’Espace d’animations des Blancs Manteaux 48, rue Vieille-du-Temple 75004 - Paris (métro lignes 1 ou 11 : station Hôtel de Ville ou Saint-Paul). Entrée à prix libre.

Si vous avez raté l’épisode précédent, lisez également, Un beau tir groupé pour Jean-Pierre Levaray



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Sale temps pour les patrons si le vent tourne
16 avril 2012 - 15h37 - Posté par robin des bois

marre de tous ces patrons de merde



Sale temps pour les patrons si le vent tourne
18 avril 2012 - 02h12 - Posté par

http://www.youtube.com/watch?v=xJYi...

Conférence d’Annie Lacroix-Riz (Professeur émérite d’histoire contemporaine, chercheuse)
"La stratégie du choc en France, de la crise des années 1930 à celle d’aujourd’hui"





Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Mobilisation de soutien pour Michel, éleveur, le 30 Avril 2019 TGI Dijon
mardi 23 - 22h34
de : Hors norme via Jyp
1 commentaire
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre vraie nationalité est l'humanité. Herbert George Wells
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite