Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
vendredi 11 juillet 2014 - 21h52 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

La rentrée scolaire Peillon/Hamon : exemple en Rhône-Alpes

Cette rentrée est totalement cadrée par les textes d’application de la loi Peillon sur l’école (et aussi des lois Fioraso pour le post-bac, de la loi de mars 2004 sur la formation professionnelle et des textes de “l’acte III” de décentralisation) et le décret sur les obligations de service (lequel est sur le point d’être publié).

RENTRÉE PEILLON

La mobilisation des cheminots pour le retrait de la “réforme” de la SNCF (contre la privatisation, la casse leur statut), celle des intermittents pour la non validation par le gouvernement de la nouvelle convention d’assurance chômage mettent ouvertement en cause le “dialogue social” sur lequel s’appuie le gouvernement pour faire passer toutes les mesures antisociales.

Dans l’enseignement, les mobilisations contre la politique scolaire du gouvernement (contre les décrets sur les rythmes scolaires, les atteintes aux statuts…) se sont heurtées au dialogue social permanent auquel participe la direction du syndicat.

La direction du SNES justifie sa participation aux multiples “concertations” avec le ministère en affirmant qu’elle aurait ainsi obtenu des “avancées” pour les collègues. Qu’en est-il ?

TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC

La “localisation” de l’Enseignement public avance à grand pas. Avec les décrets sur les rythmes scolaires imposant des temps d’activités périscolaires (TAP), il y aura une soixantaine d’horaires différents et donc d’organisations différentes du service des enseignants dans les écoles du Rhône !

Cette soumission des enseignements et des enseignants aux pouvoirs locaux concerne aussi le second degré. Car les lois Peillon sur l’école et de décentralisation sont de puissants facteurs de dislocation du cadre national : autonomie accrue à tous les niveaux ; mise en cause du statut des enseignants et aussi de la Fonction publique d’État (alignement sur la fonction publique territoriale qui autorise le licenciement, recrutement sur contrat, etc.).

 Une “convention État/région” a été présentée au Comité technique académique (CTA) et au CAEN. La direction académique U&A en fait à juste titre la critique. Mais, appuyée sur la participation du syndicat aux instances de “dialogue social”, cette convention va s’appliquer.

 Des contrats d’objectifs tripartites établissement/rectorat/région sont prévus dès la rentrée. C’est une application de la loi Peillon (cautionnée par la direction du syndicat, votée par le Front de gauche…), en lien avec la loi sur la formation professionnelle (mars 2014) dont la direction du syndicat a refusé d’exiger le retrait. Ces contrats d’objectifs tripartites étroitement articulés à la convention État/région vont “renforcer le rôle de la collectivité territoriale de rattachement” (loi Peillon sur l’école, encore…). La région Rhône-Alpes devient “acteur de l’éducation” (sic).

La convention État-région Rhône-Alpes donne les objectifs…

1- La convention État/région fixe des objectifs communs : l’innovation dans le système d’éducation (à savoir “le numérique”) ; l’autonomie des établissements  ; l’adaptation de l’enseignement aux “publics” (sic), c’est à dire aux particularismes locaux. Cela s’inscrit contre les programmes disciplinaires, horaires et diplômes nationaux et, ce faisant, ouvre la voie à une sélection sociale démultipliée.

2- Pour y parvenir : le “contrat d’objectif tripartite” établissement/région/rectorat.

La convention réaffirme ce qui est inscrit dans la loi Peillon : l’objectif des établissements doit être l’insertion sociale et l’insertion professionnelle (traduire : le formatage idéologique en vue de “l’employabilité” et la mise à disposition des entreprises d’une main d’œuvre “employable”).

La convention décide “le co-pilotage région-rectorat de Lyon et rectorat de Grenoble”… selon les besoins des bassins d’emplois de la région (c’est à dire des entreprises).

Elle prévoit (article 3) une “politique éducative partagée” (sic), à savoir :

* la “réussite des élèves”  : les moyens évoqués sont le “numérique” et un “climat scolaire bienveillant”. Le nombre d’AED va diminuer. Va-t-on faire appel à la “bienveillance” de “partenaires” divers (associations, collectivités, etc…) ?

* "l’orientation tout au long de la vie” en vue de l’insertion professionnelle selon les besoins des territoires (des entreprises).

* préparer à “vivre ensemble” , c’est à dire à “l’insertion sociale”. La région sera “acteur” de “l’éducation à la culture, artistique et sportive”  : que deviennent, en particulier, les enseignements artistiques, sportifs ? Elle sera “acteur” de l’éducation à la citoyenneté, à la santé, à l’égalité hommes/femmes et au développement durable (notion totalement corrélée aux besoins des entreprises… pour un capitalisme “durable”).

Et que signifie l’“éducation à la santé” ? Alors que disparaît la médecine scolaire (diminution drastique des visites médicales, de la présence du médecin scolaire), alors que les services sociaux sont réduits (budgets en baisse rendant impossible nombre d’aides aux élèves…), alors que les coups portés à la sécurité sociale touchent durement les familles et les jeunes…

La convention veut aussi favoriser la “mobilité internationale et européenne” en renforçant “la pratique des langues vivantes”. Les “visites”-“inspections-sanctions” subies par les collègues dans trois collèges de l’académie en disent long sur ce nouveau pilotage et sur les objectifs recherchés.

… et le contrat d’objectif tripartite est l’outil de cette politique

Dès la rentrée 2014, avec le contrat d’objectif tripartite, la région sera associée à “la cohérence de l’action pédagogique” de chaque établissement, à la définition des objectifs à atteindre par l’établissement afin de satisfaire aux exigences nationales et à celle de la convention région. Ce contrat d’objectif sera un “outil de pilotage pédagogique reconnu” (donc accepté/imposé) et il devra se référer à l’article 3 de la convention cadre région Rhône-Alpes/rectorat (lequel définit la politique éducative partagée). Dans ce but, le rectorat donnera à la région le rapport d’évaluation et le diagnostic de l’établissement réalisé par ses soins.

On ne peut organiser la résistance à cette politique en soumettant le syndicat aux instances de dialogue social (dont le CTA). On ne peut défendre les revendications sans combattre contre la loi Peillon, contre son application (et contre les lois qui lui sont liées).

La suite ici http://69.emancipation.fr/spip.php?article171

http://69.emancipation.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
12 juillet 2014 - 00h24

Alors, pourquoi rester au SNES qui ne cesse de trahir ?



TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
12 juillet 2014 - 00h34 - Posté par

C’est le positionnement du SNES, du SNUIPP, du SNESUP....de toute la FSU, finalement qui démontre la connivence avec le parti "socialiste".


TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
12 juillet 2014 - 12h49

Sur l orientation je ne vois pas où est le probléme d’ ouvrir des formations dans l’aéronautique dans une ville où il y a des usines d’aeronautique



TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
12 juillet 2014 - 13h45 - Posté par

Il n’y a pas de problème en tant que tel . (Si ce n’est tout de même la finalité de la production économique...)
Le problème est la mise sous tutelle de l’Education nationale, de ses programmes et de ses examens nationaux par le Capital. Le démantèlement se poursuit dans ce sens. Le patronat local et régional tend à dicter de plus en plus ses choix.


TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
12 juillet 2014 - 16h34 - Posté par

""Sur l orientation je ne vois pas où est le probléme d’ ouvrir des formations dans l’aéronautique dans une ville où il y a des usines d’aeronautique""

allez juste pour rigoler :

et je ne vois pas de probléme à ’n’ouvrir aucune formation dans une ville sinistrée par les fermetures de toutes les usines


TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
13 juillet 2014 - 07h43 - Posté par

et alors ?.....où est le probléme.... ?


TERRITORIALISATION de l’ENSEIGNEMENT PUBLIC
14 juillet 2014 - 19h34 - Posté par

L’école n’est pas la servante du patronat. Instruire ce n’est pas former un salarié docile. Emanciper ce n’est pas abrutir par des ordres données par des petits chefs cadres d’entreprise.

La responsabilité de la FSU est immense dans la complicité avec le PS.





G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
3 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae
Grèce : la chasse aux anarchistes est ouverte !
jeudi 1er - 21h49
de : jean 1
2 commentaires
Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité
jeudi 1er - 21h34
de : nazairien
3 commentaires
Jean-Luc Mélenchon : Sur le décès de STEVE
jeudi 1er - 20h46
De l’Internet et du Pain.
mercredi 31 - 22h06
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
L’humanité-classe à Hendaye contre le G7 et le capitalocène !
mercredi 31 - 20h11
de : Christian DELARUE
Les "Gilets Jaunes" en Juillet, sur le "Tour" et ailleurs (reportage photos, blog Médiapart)
mercredi 31 - 18h35
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le malheur a habituellement deux effets: souvent il éteint toute affection envers les malheureux, et, non moins souvent, il éteint chez les malheureux toute affection envers les autres. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite