Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
de : Dominique Mourlane
jeudi 6 novembre 2014 - 12h40 - Signaler aux modérateurs
12 commentaires
JPEG - 81.2 ko

La modernisation de l’agriculture a été un véritable enjeu qui a permis d’améliorer les conditions de travail des paysans. Cette modernisation mal contrôlée conduit aussi à l’industrialisation et à l’agrobusiness de l’agriculture.

Les normes sanitaires qui sont imposées au monde agricole éloignent de plus en plus la production de matières premières de la transformation de ces matières. Les politiques agricoles, cherchent à agrandir les exploitations agricoles au détriment de la petite agriculture pourvoyeuse de savoir-faire, de main d’œuvre et d’aménagement du territoire.

La « réalité » économique, à travers en particulier le dernier avatar qu’est la loi d’avenir agricole votée en septembre 2014 va supprimer les quotas laitiers, ce qui entraînera une explosion de la production qui passera par des industries fermières géantes.

Dans la Somme, « la ferme des 1000 vaches » produira à terme 9 millions de litres de lait par an vendus à 250 euros la tonne. Un éleveur commence à s’en sortir à partir de 350 euros la tonne, et sans faire de folies. Ce lait sera racheté par la société Agrial qui fabrique et commercialise des yaourts et fromages frais à la marque de distributeurs sur le marché français.

Pendant ce temps la société Senoble qui s’était dans un premier temps engagée à racheter ce lait, vient de céder sa participation à la société Agrial pour se concentrer au marché haut de gamme. Il y aura donc un marché des produits lactés à base de produits sains à un tarif assez élevé et pour le français avec moins de ressources il y aura un marché des produits lactés à bas coûts.

L’impact social sera très important dans une perspective de développement de ce type d’industrie agricole. Aujourd’hui une ferme sur deux n’a pas plus de 50 vaches laitières sur son exploitation. Si le modèle des « 1000 vaches » devait se développer, le nombre d’exploitations laitières passerait de 60 000 à 2 500 en France à un horizon très rapide. Ce serait une catastrophe sociale, environnementale et économique.

La santé animale ne sera bien sûr pas prise en compte puisque ces vaches seront parquées et n’auront pas le droit de voir les prés. Leur vie dans cette industrie de production laitière est établie sur 4 ans… temps accordé à une vache pour être rentable. Toutefois cette ferme ne produira pas que du lait, et même le lait ne sera qu’un sous-produit de cette unité industrielle, puisque le premier rapport se fera sur l’énergie produite. Le méthaniseur le plus puissant du secteur agricole sera en passe de produire 1,3 mégawatt et recyclera les résidus d’herbes, de céréales, de lisier et de fumier, qui une fois transformés en électricité sera rachetés par EDF.

Les résidus d’azote satureront très rapidement les nappes phréatiques et nuiront à la qualité de vie des habitations environnantes. Il y a enfin de forts risques d’épizootie du fait de la concentration animale dans de tels lieux.

Pour la commission Développement Écologique et Social de l’UFAL ce type de choix économique ne répond en rien à ce que l’avenir de notre alimentation et de notre environnement réclame. Nous sommes dans ce cas solidaires de la lutte que mène la confédération paysanne contre ce projet. Nous nous prononçons pour une agriculture paysanne, écologique et pourvoyeuse d’emplois.

http://www.ufal.org/developpement-e...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
6 novembre 2014 - 13h53

Et même le bio est infesté,et il y a une omerta sur les 50 morts de produit bio d’une ferme allemande en 2011 ,avec 800 personnes intoxiquées dont certaines avec des séquelles à vie.
Et les médias n’en parlent plus !
pourquoi ?



Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
6 novembre 2014 - 14h38 - Posté par taratata

"Le ministre de l’Agriculture de Basse-Saxe (nord), Gert Lindemann, a évoqué « une série d’indices » contre la ferme biologique Gärtnerhof de Bienenbüttel qu’il qualifie d’« araignée dans la toile ». Les quelque 800 analyses autour de la ferme biologique de Gärtnerhof, soupçonnée depuis plusieurs jours, n’ont pas prouvé la présence irréfutable de la bactérie. L’exploitation a été mise sens dessus dessous. Graines germées, engrais, eau, matériel agricole, personnel, animaux : tout a été passé sous le microscope… sans succès."
http://sante.lefigaro.fr/actualite/...



Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
6 novembre 2014 - 15h59 - Posté par

suite de l’article du figaro(tiens tiens on se sert du figaro !!) ::

Une souche d’origine humaine

Cependant « la chaîne d’indices est tellement importante » qu’on peut affirmer l’origine de la contamination, selon les responsables des autorités sanitaires. Une dizaine de pistes venant de restaurants, de commerces ou de cantines dont les clients ont été infectés menaient à Gärtnerhof. L’Institut fédéral d’évaluation des risques (BfR) affirme que la souche de la bactérie serait humaine et non d’origine bovine, ce qui expliquerait sa résistance aux antibiotiques.


c ’est de cette ferme bio que viennent morts.


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
6 novembre 2014 - 18h59 - Posté par taratata

Le fond de l’histoire est que le " bio " emploie exactement les mêmes méthodes que celles de l’agro-industrie et arrive , de ce fait , aux mêmes résultats désastreux.
A quand une multiplication de petits paysans et de multiples PETITS lieux de vente ?
Biocoop , par exemple est devenue une énorme machine dans tout l’ouest .


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
6 novembre 2014 - 19h14 - Posté par

"Biocoop , par exemple est devenue une énorme machine dans tout l’ouest ."
Tout à fait !
et que dire des AMAP carrément au services de petits malins qui gonflent les prix rendant impossible l’achat par les gens au rsa et au smic.


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
6 novembre 2014 - 21h02 - Posté par

..presque tout le bio !!...est inaccessible par les gens au RSA et au SMIC


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
7 novembre 2014 - 06h53 - Posté par taratata

A remettre en cause également les "labels ".
Ils se goinfrent sur la bête .
Rêvons un peu à un monde où se cultivent des légumes , des céréales , des animaux sans toute cette chimie qui a été imposée par les héritiers de la chimie de guerre.


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
7 novembre 2014 - 18h11 - Posté par TK 50

L’article est truffée d’informations insuffisantes et eronées :
En quoi un lait produit dans un troupeau de 1000 vaches serait moins respectueux de la santé humaine que dans une ferme dite de taille moyenne de 50 vaches par exemple.Les normes sanitaires sont pour tout le monde les mêmes, dans un troupeau de cette taille, la technicité sera un atout indispensable à la réussite économique du projet, et il en ressortira à mon avis des produits peut -être encore plus surs.

Si Senoble dans sa communication dit vouloir aller vers des produits à forte valeur ajoutée, il ne faut pas entendre que ces produits seront plus sains, les produits à forte valeur ajoutée le sont surtout d’un aspect rentabilité économique pour l’opérateur, évitons les raccourcis. Les produits ultra frais sont des produits surs et sains pour les consomateurs, et que le lait vienne d’un troupeau de 50 vaches ou de 1000.

Pourquoi le lait serait-il vendu 250€ la tonne dans cette exploitation, vous ne savez pas que le prix du lait est fixé de manière à ce que l’ensemble des producteurs recoit la même rémunération que ce soit un troupeau de 50 vaches ou un troupeau de 1000.

Enfin, depuis trente ans le nombre de producteurs diminue chaque année de 3,5 à 4% par an, et cette tendance sera probablement la même pour les 20 ans qui viennent, c’est dans la nature des choses. Dans 20 ans, le troupeau moyen aura probablement autour de 120 à 150 vaches, et comme toute moyenne il y aura des écarts importants.

La diversité vaut aussi pour la taille des troupeaux, pour le mode d’agriculture souhaitée par les agriculteurs, alors soyons respectueux d’un projet qui permet à une région de maintenir une dynamique de production laitière.



Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
7 novembre 2014 - 23h52 - Posté par

Tout à fait d’accord avec vous, il faut arrêter la mystification, et l’information partisane.
Que tout le monde ai de l’objectivité et le respect des autres.
Kenavo


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
8 novembre 2014 - 08h11 - Posté par

et cette tendance sera probablement la même pour les 20 ans qui viennent, c’est dans la nature des choses.

Dans la nature des choses ?
C’est écrit dans le grand livre du destin ?
TINA (there is no alternative) ?

Ou bien l’homme peut-il écrire son avenir ?

Non, ce n’est pas la nature des choses, ce sont des choix.


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
8 novembre 2014 - 08h15 - Posté par

En quoi un lait produit dans un troupeau de 1000 vaches serait moins respectueux de la santé humaine que dans une ferme dite de taille moyenne de 50 vaches par exemple.

Je n’ai pas d’avis définitif sur ce type d’élevage, je ne suis pas spécialiste de la question, mais l’argument que j’ai entendu à propos de qualité est le suivant :

Plus le troupeau est gros, plus les risques de maladie (de transmission, d’épidémies) sont grands, donc plus il faut préventivement traiter (en particulier antibiotiques).

Cet argument est-il faux (et si oui, en quoi) ?


Pour une consommation saine, la ferme des 1000 vaches n’a pas sa place
8 novembre 2014 - 19h57 - Posté par

""Plus le troupeau est gros, plus les risques de maladie (de transmission, d’épidémies) sont grands, donc plus il faut préventivement traiter (en particulier antibiotiques).

Cet argument est-il faux (et si oui, en quoi) ?
""
la crise de la vache folle a touche des petites et moyennes exploitations donc pas besoin d’avoir 1000 vaches pour avoir une épidémie ,avec 50 cela peut suffire,même si la cause est différente .
en fait peut être est ce du coté de la souffrance de l’animal en batterie dont il faudrait parler et éviter ces douleurs .
coté valeur nutritionel du lait ,le nombre ne joue pas. et je préfére une ferme de 1000 vaches archi controlée et sécurisée qu’une exploitation de 50 pas aux normes ou mal gérée car pas assez de contrôles.

ou bien on refuse toute souffrance animal et quand une vache va se fair etuer je suppose qu’elle le"sent" autant que si elles sont mille,et alors on devient végétarien,ou bien on s’arrange avec sa morale et on veut bien juste un quart de souffrance pour la vache,c ’est sympa bien sur ,c ’est écolo,mais assez hypocrite.
50,100,1000 on tue pour manger .





La France n’a pas de leçons à donner à la Russie
vendredi 23 - 14h33
de : JO
G7 : Biarritz occupée par l’état-major du néolibéralisme
jeudi 22 - 18h05
de : joclaude
1 commentaire
Nous accusons !
jeudi 22 - 17h07
Qu’a vraiment dit Vladimir Poutine sur les Gilets Jaunes à Brégançon ?
jeudi 22 - 16h58
de : JO
Urgences, femmes de chambre, travailleurs sans-papiers : trois grèves qui n’ont pas pris de vacances
jeudi 22 - 16h21
VENEZUELA : Témoignage sur la reconnaissance des droits des Indiens !
jeudi 22 - 11h50
de : JO
GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
3 commentaires
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La révolution ne paraît jamais plus improbable que la veille du jour où elle éclate. Eric Hazan
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite