Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Souvenir : La justice turque condamne le pianiste Fazil Say au silence
de : Marc SEMO et Ragip DURAN (à Istanbul)
lundi 19 janvier 2015 - 14h49 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 54.5 ko

Athée revendiqué, le musicien écope de dix mois avec sursis pour insultes à la religion via des tweets. L’UE s’inquiète de cette attaque contre les libertés.

Dix mois pour « insulte aux valeurs religieuses d’une partie de la population » au travers de quelques tweets ricanant sur l’obscurantisme de l’islam ou citant des vers d’Omar Khayyam, grand poète persan du XIe siècle et inlassable pourfendeur des hypocrisies de la religion : « Vous dites que des flots de vin coulent au paradis/Est-ce que le paradis est une taverne ?/Vous dites qu’il y a au paradis deux houris pour chaque croyant/Est-ce que le paradis est un bordel ? » La condamnation de Fazil Say, 43 ans, est certes assortie du sursis, mais si le célèbre pianiste récidive pendant « une période probatoire de cinq ans », la condamnation sera exécutoire, s’ajoutant à la nouvelle peine.

Durement critiqué par l’UE, le verdict émis hier par un tribunal d’Istanbul reste comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête de ce pianiste et compositeur contraint à un quasi-silence public depuis l’ouverture de cette procédure judiciaire, il y a un peu plus d’un an. Elle se fondait sur la plainte de trois particuliers s’estimant « blessés » par ces propos blasphématoires. Mais nul ne se faisait d’illusion. « C’est politique tout ça ; derrière il y a des gens de l’AKP [le parti issu du mouvement islamiste, au pouvoir depuis novembre 2002, ndlr] », affirmait en décembre à la chaîne privée CNN-Türk ce musicien qui n’hésitait pas à revendiquer publiquement son athéisme comme sa fidélité à une certaine idée de la laïcité et de la république fondée par Mustafa Kemal sur les décombres de l’empire ottoman.

« Arabie Saoudite ».« C’est la Turquie qui a changé, pas moi », nous confiait en juillet (lire Libération du 13 juillet) l’artiste qui, depuis le début de ses déboires judiciaires, reçoit autant de mails de soutien que d’insultes. Comme le relève un de ses proches « il est difficile d’être consensuel dans un pays où une partie de la population vit comme en Italie et l’autre comme en Arabie Saoudite ». Ce pianiste au jeu puissant autant que transgressif, qui n’hésite pas à « jazzifier » une sonate de Mozart ou une fugue de Bach ni à se lancer dans des improvisations échevelées mêlant aux thèmes classiques ceux des musiques traditionnelles anatoliennes, est devenu une célébrité mondiale. Le verdict à son encontre relance le débat sur la liberté d’expression en Turquie, alors que près d’une centaine de journalistes et d’écrivains subissent des procès, dans leur quasi-totalité pour « propagande terroriste » ou « appartenance à organisation terroriste » dans des enquêtes liées à la rébellion kurde. En revanche, les procédures à l’encontre du romancier et prix Nobel Orhan Pamuk, mis en cause pour des propos sur les massacres de Kurdes et d’Arméniens, ou les accusations d’atteintes aux valeurs de la religion visant Nedim Gürsel pour son roman les Filles d’Allah, avaient rapidement abouti à des relaxes. C’est donc la première fois depuis une décennie et le lancement des réformes démocratiques dans le cadre du processus d’adhésion à l’UE qu’un artiste ou intellectuel d’une telle renommée est condamné pour un pur délit d’opinion. « Les procès de l’inquisition étaient les mêmes et cherchaient à interdire tout ce qui pousse les gens à penser et à rire », a réagi son ami sculpteur Mehmet Aksoy, dont une immense statue installée à la frontière avec l’Arménie comme appel à la réconciliation a été détruite en 2011 sur ordre du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan.

Oratorio. Le parti au pouvoir et ses partisans détestent Fazil Say, qui n’a jamais caché ses engagements. Il a été à bonne école. Musicologue de renom et militant de gauche, son père, lors du coup d’Etat de septembre 1980, cachait les livres interdits dans le piano du gosse. Dès ses premières créations, le pianiste, déjà devenu célèbre pour ses interprétations, n’a pas hésité à parler de ce qui fâche, comme le massacre, à Sivas (Anatolie centrale), de 37 intellectuels laïcs brûlés vifs dans l’attaque d’un hôtel par des islamistes radicaux, le 2 juillet 1993. En 2007, il écrivit un oratorio dédié à l’une des victimes, le poète Metin Altiok. Mais le gouvernement lui a interdit de projeter en même temps les images du massacre. Un oratorio précédent dédié au poète communiste turc Nazim Hikmet, mort en exil à Moscou, n’a pu être joué qu’en Allemagne. « J’écris maintenant des symphonies, il n’y a pas de livret ni de problème de traduction », nous expliquait-il l’été dernier.

« La pression du conservatisme religieux est de plus en plus forte et je pense qu’il est temps pour moi de m’installer au Japon », avait-il lancé, provocateur, il y a un an dans une interview au grand quotidien Hürriyet. Les propos du pianiste, tout aussi renommé, voire plus, à New York, Paris, Berlin ou Tokyo qu’à Istanbul, avaient fait la une partout. Il a laissé entendre qu’en cas de condamnation il quitterait le pays. A l’issue du verdict, ses seuls mots sur sa page Facebook ont été pour évoquer « sa tristesse pour le pays » : « Je n’ai commis aucun crime et cette condamnation est moins inquiétante pour ma personne que pour la liberté d’expression et de croyance en Turquie. »

http://www.liberation.fr/monde/2013...



Imprimer cet article





Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Avoir le pessimisme de l'intelligence et l'optimisme de la volonté. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite